Forum RPG sur l'univers de BSD !
 

 :: Yokohama :: L'Agence des Détectives Armés :: Cafeteria Uzumaki Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite pause au milieu de la paperasse [PV-Aika]

avatar
Messages : 236
Pages : 1079
Date d'inscription : 26/04/2017
Age : 15
Ven 26 Mai - 22:40
Etrangement, ce jour-là, Akiko avait trouvé l'Agence déserte. Enfin... Ce n'était pas la première fois qu'elle découvrait cela. En effet, il n'était pas rare qu'à l'heure où elle débarquait, tout le monde soit absent. C'était ennuyeux... Elle n'avait rien à faire si ce n'était étudier des dossier ou aiguiser ses lames. Et il n'y avait personne pour la divertir. Se disant que les autres membres ne tarderaient pas, elle prit place et commença à éplucher les fameux dossiers, plus pour passer le temps qu'autre chose. Enfin, bien sûr, elle prenait son travail au sérieux, mais ce qu'elle faisait là n'était pas son principal rôle. Non, son attribution à l'Agence, c'était de soigner les blessés, et à l'instant, il n'y en avait pas. Dommage...

Le temps s'écoulait lentement et il n'y avait toujours personne qui venait. Ennui ou fatigue, la jeune femme décida qu'elle en avait marre d'attendre inutilement. Il y aurait bien quelqu'un d'autre pour s'occuper de ces dossier inintéressants. Surtout que si, en tant que détective, elle avait une certaine perspicacité ainsi qu'un sens de l'observation et de la rigueur, elle n'était pas Ranpo. Elle n'assurait pas autant que lui lorsqu'il s'agissait d'une affaire un tant soit peu complexe. Et en ce qui concernait les autres dossiers, plus administratifs, il y avait des employés de bureau pour les trier. Puisqu'elle était membre de l'Agence, il était normal qu'elle participe un peu plus qu'en torturant, ou soignant, tout dépend du point de vue, les blessés, sauf que là, elle estimait en avoir assez fait. Et puis la paperasse pouvait attendre encore un peu. Ce n'était pas urgent. Si ça l'avait été, Akiko se serait montré beaucoup plus sérieuse.

Abandonnant donc cette tâche, elle se leva brusquement en prenant appui sur la table devant elle. Elle se dirigea à grans pas pour quitter l'étage où avait élu domicile l'Organisation des Détectives. De toute façon, personne ne venait pour une demande, d'enquête ou autre, elle pouvait bien se permettre de faire une pause. Et comme elle n'était pas si irresponsable que ça, elle ne comptait pas aller bien loin. Autant profiter d'avoir un café situé juste deux étages en dessous, non ? Et si un client venait à arriver, elle pourrait le repérer de loin. En effet, si elle voyait quelqu'un montait à l'étage, elle devinerait facilement s'il se rendait à l'Agence ou non. Il n'y avait pas dix milles choses dans cet immeuble, et souvent ceux qui avaient une demande aux Détectives étaient faciles à reconnaître, ils avaient tous la même expression.

La jeune femme entra donc dans le café en s'étirant et baillant, l'air détendu. Elle n'allait pas aussi souvent à la cafétéria que Dazai, ou Kunikida, mais était malgré tout assez connu pour que le personnel lui sourie comme il le ferait à une habituée. Elle balaya rapidement l'endroit du regard. En réalité, si avoir le café aussi près était pratique, elle n'aimait pas ça. L'Agence était souvent prise pour cible par la mafia ou autres criminels. Et si un jour, certains venaient à faire preuve d'intelligence et s'attaquer directement au café pour prendre des otages, plutôt que de se jeter comme des idiots sur des Détectives qui avaient largement les capacités de se défendre, la situation serait difficile à gérer. Akiko le savait pertinemment, c'était la raison pour laquelle elle faisait preuve de vigilance dans ce lieu publique. Elle ne laisserait jamais un ennemi faire des victimes dans ce café, jamais. Heureusement d'ailleurs que ce n'était pas un lieu des plus fréquentés, cela limitait les risques. Mais malgré tout, il y avait toujours au minimum un ou deux clients.

Comme cette jeune fille que le médecin dévisagea pendant quelques secondes parce qu'elle était assise à la place qu'elle prenait habituellement. Retenant un soupir, elle s'assit en face du comptoir, juste à côté d'elle. Sans plus s'en préoccuper, elle commanda du saké. Oui, en prendre ainsi en milieu de journée n'était pas la chose la plus conseillée, mais et alors ? Elle savait tenir l'alcool de toute façon.

- Mettez ça sur le compte de l'Agence, s'il-vous-plaît, demanda-t-elle en faisant un geste vague de la main pour faire comprendre qu'elle paierait plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 430
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 16
Localisation : Là où tu n'es pas.
Mer 14 Juin - 22:58
Akiko Yosano
Aika Futari
Petite pause au milieu de la paperasse.
Un rayon de soleil passa entre les volets de l'appartement de la rouquine qui eu un peu de mal à se lever. Cette dernière soupira et se redressa légèrement contre le mur avant de poser instinctivement sa main droite sur sa tête. Celle-ci la faisait affreusement souffrir et pourtant la rouquine ne semblait pas savoir d'où provenait cette douleur. Cela n'était pas dû à un choc car Aika ne se souvenait pas s'être fait mal. Soupirant de nouveau et haussant les épaules, la jeune fille s'étira et tenta de sortir du lit sans perdre l'équilibre. Après quelques pas hésitants et maladroits pour se rendre dans le salon, la libraire s'empara du premier verre qu'elle aperçu puis avala, non sans peine, le dernier médicament qu'il lui restait. Elle espérait que ce dernier fasse effet et qu'elle puisse aller travailler comme à son habitude mais ses espoirs furent vint car la rouquine se sentit soudainement très affaibli et fut contrainte de retourner se coucher un moment. Après un moment dans le calme et la pénombre complète, la jeune fille fixa avec peine le réveil. Il était trop tard pour ouvrir sa boutique et, de plus, ne se sentait pas capable de la gérer toute seule, pas aujourd'hui.

Après un court temps de réflexion qui parut durer une éternité pour la demoiselle, celle-ci se décida à aller se préparer malgré son mal de tête.
Mais, pour aller où ? Elle ne savait pas encore mais elle était incapable de rester alitée plus longtemps, ce n'était pas dans ses habitudes. Après une rapide toilette et un petit déjeuner qu'elle savoura avec plaisir, elle s'élança dans l'étroit couloir de son appartement. Préférant ne pas prendre de risques inutiles, elle s'aida de la rampe qui se trouvait à sa gauche et descendit les escaliers. Arrivée dehors, une légère brise vint caresser le visage de la jeune fille qui errait désormais dans les rues de Yokohama, sans réel but. Elle passa rapidement devant son enseigne et y déposa un mot indiquant qu'elle sera de retour le lendemain. Elle continua ensuite son chemin, regardant chaque passants et chaque détails pouvant attiser sa curiosité.
Même malade, Aika ne pouvait s'empêcher de tout savoir et de tout connaître. Elle voulait découvrir le monde et surtout Yokohama qu'elle qualifiait de ville passionnante. N'importe quelle information ou n'importe quelle rumeur l'intéressait, mais il fallait trouver le bon endroit pour en savoir plus sur cette grande ville. Et son attention se dirigea instinctivement vers un grand bâtiment aux murs rouges, semblant légèrement vétuste mais pourtant bien entretenu. Aika n'avait jamais eu l'occasion d'en savoir plus sur ce quartier et après s'être rapproché de l'immeuble, elle remarqua avoir fait une grossière erreur. L'Agence des Détectives, leur quartier général, se trouvait donc dans un de ces étages ?! La rouquine, toujours sous le choc, se demanda si ce panneau disait vrai. Mais ce n'était pas en restant planté là qu'elle allait le découvrir. C'est pourquoi elle pénétra à l'intérieur du bâtiment. Elle observait attentivement chaque recoins du couloir et aperçu une porte, très sobre, qui semblait cacher derrière elle un café. Sa profession l'obligeait à visiter des boutiques similaires à la sienne, non pas pour les copier, mais pour savoir comment les autres enseignes fonctionnaient. Après quelques secondes, la libraire regarda sa montre et pensa qu'il valait mieux attendre une bonne heure pour espérer croiser un membre de l'Agence. Ainsi, le sourire aux lèvres, la jeune fille poussa la porte et entra dans un lieu très éclairé qui, malgré une certaine simplicité, évoquait une chaleureuse ambiance. Aika, après s'être assise sur le premier tabouret, salua la gérante. Elle portait un tablier noir et blanc qui lui allait étrangement bien. Tout comme la rouquine, ses cheveux châtains étaient coiffés en chignon.

Après avoir commandé un café, la demoiselle remarqua à ses côtés une jeune femme aux cheveux courts dont les reflets étaient d'un violet très profond et qui étaient accompagnés d'une broche en forme de papillon. Elle portait une jolie jupe noire et une chemise blanche avec une cravate. Après de longues minutes sans aucun bruit, l'inconnue brisa le silence.

"- Mettez ça sur le compte de l'Agence, s'il-vous-plaît"

Aika tourna si rapidement la tête en direction de sa voisine qu'elle eu un léger vertige. L'Agence, cette femme était donc membre de cette organisation. Pourtant, elle semblait si... Normale ? Jamais la rouquine n'aurait pensé qu'elle puisse appartenir à ce groupe, et pourtant... Par réflexe et de peur que l'étrangère ne quitte sa place, elle lui attrapa vivement le poignet, sans trop la serrer de peur de lui faire mal. Elle s'avança tellement près du visage de sa prochaine interlocutrice qu'elle cru se cogner contre elle. Les yeux pétillants, elle pris la parole :

"- L'Agence ?! Madame, vous êtes détective ? Vous travaillez ici ?"
Codage par Libella sur Graphiorum


_________________

Merci Koyo-chan pour l'avatar ! ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 236
Pages : 1079
Date d'inscription : 26/04/2017
Age : 15
Hier à 18:29
Avant même de ne pouvoir se saisir de sa commande, Akiko sentit une prise sur son poignet droit. La première chose qu'elle pensa fut : un ennemi. Il faut dire que même si elle ne s'en rendait peut-être pas compte, le comportement de la demoiselle pouvait paraître assez agressif, malgré la précaution qu'elle avait prise qui était de ne pas serrer le poignet d'Akiko. Après tout, la Détective était plongée au coeur des combats entre détenteurs depuis tellement longtemps, qu'elle avait compris que face à certains pouvoirs n'avait parfois presque aucune importance. Pourtant sa voisine semblait tellement banale, et si jeune... Puis elle pensa à Kyoka. Non, peut-être pas si jeune finalement, à côté de l'ex-mafieuse.

Ces pensées traversèrent l'esprit d'Akiko en à peine quelques secondes. Elle ne pouvait pas se permettre de s'étaler en longues réflexions si la demoiselle était vraiment une ennemie mais ne pouvait pas non plus répliquer sans réfléchir. Néanmoins plutôt que de choisir une voix pacifique, elle leva son bras libre. Certes, elle était bien plus douée lorsqu'il s'agissait du maniement d'une quelconque arme tranchante, mais elle avait aussi quelques notions en arts martiaux. Plus que quelques notions, d'ailleurs. Son coup de poing était rapide et efficace. Ce fut d'ailleurs un miracle si son verre se contenta de tanguer dangereusement avant de finalement rester en place lorsque son bras le frôla.

- L'Agence ?! Madame, vous êtes détective ? Vous travaillez ici ?

Akiko stoppa aussitôt son geste. Son poing se figea à quelques millimètres du visage de la rouquine. Ce regard, ces questions... Ce n'était donc qu'une curieuse. Un peu trop curieuse, même. Le médecin avait envie de la remettre sagement à sa place. Mais au lieu de ça elle soupira et laissa retomber son bras gauche sur le comptoir. Dégageant doucement sans poignet, elle dit :

- C'est bon, je ne vais pas partir, alors fais-moi le plaisir de te reculer un peu et de rester à ta place.

Les paroles pouvaient paraître abruptes mais le ton employé restait poli quoique légèrement détaché.

- L'agence, l'agence... On peut être de l'Agence sans être détective, tu sais. Je pourrais très bien être une simple employée de bureau.

Ce n'était pas le genre d'Akiko de se rétrograder ainsi. Mais c'était une simple remarque pour faire comprendre à sa voisine qu'elle aurait dû y réfléchir à deux fois avant d'avoir cette réaction. Et c'était surtout vrai. Mais avec un peu de réflexion, la rouquine pourrait peut-être déduire qu'Akiko était en effet une détective. Car après tout, pour savoir se défendre ainsi, c'était qu'elle avait déjà dû aller sur le terrain. Mais pour arriver à cette déduction, il faudrait déjà que la demoiselle ait bien conscience que l'Agence ne se contentait pas uniquement d'élucider des affaires, mais qu'elle savait aussi combattre et se défendre si besoin. Ce n'était pas pour rien que c'était l'Agence des Détectives Armés, même si ce nom était souvent raccourci à Agence. Après avoir laissé une petite minute s'écouler, Akiko ramena son regard devant elle et reprit la parole.

- Mais je suis en effet détective. Et ? Qu'est-ce que tu voudrais savoir ?

Akiko n'était pas forcément très bavarde, mais elle était en pause. Hors de question qu'elle se retrouve à quitter le café à cause d'une personne trop curieuse. Et fuir n'était pas dans ses habitudes. Et puis... Elle n'était pas contre une petite discussion de temps en temps. Surtout avec une personne éloignée de cette guerre, ça lui changerait les idées. Même si le contexte resterait le même étant donné que c'était l'Agence qui semblait attirer sa voisine de table, ou de comptoir, en l'occurence. Tant qu'elle ne dévoilait rien d'important ni ne mentionnait la guerre qui faisait rage, elle pouvait bien se permettre de parler un peu de l'Agence. Elle se contenterait juste de dire ce que l'on savait déjà de l'Agence et peut-être d'y ajouter une petite touche personnelle en tant que membre de cette organisation. Sans dévoiler le secret professionnel, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Petite pause au milieu de la paperasse [PV-Aika]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petite boule?
» Petite plante au milieu des mousses
» petite pause dans ma sieste hivernale...
» L'orchidée papillon
» Arrivée d'une petite chatoune au milieu de mes trois ratounes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama :: L'Agence des Détectives Armés :: Cafeteria Uzumaki-
Sauter vers: