Forum RPG sur l'univers de BSD !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Yokohama :: Centre ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Survivre sans Maman Madoka (feat Jun)

avatar
Messages : 8
Pages : 35
Date d'inscription : 27/08/2017
Mar 29 Aoû - 17:09





Survivre sans Maman Madoka





Ca va bientôt faire un mois…un mois que ce cher Madoka est parti. Mine de rien il me manque, c’est vrai quoi je peux plus me moquer de lui et de son nom au combien féminin, je n’entends même plus ses leçons de morales ça fait un grand vide pour mes oreilles, ça fait aussi un vide pour mon estomac car Maman Madoka cuisine plutôt bien. Je croyais que ça serai des vacances mais j’ai tout faux. Bon j’avoue que j’ai fait la fête pendant une semaine et me suis permis de faire plein de choses mais bon. Y’avait certes Jun pour me gronder mais je n’avais qu’a lever la tête et fixer un point fixe pour l’ignorer…par contre les coups c’est difficile d’ignorer. Je crois que je saoule trop Jun c’est temps-ci, bah tant pis, je m’ennuie faut bien que je le fasse savoir non ? Aujourd’hui on est samedi, fait un beau soleil, je n’ai pas cour, et je suis allongé sur le canapé a passé mon temps a soupirer. Je regarde même tout les cinq minutes mon téléphone en espérant qu’on m’appelle faire un travail payé mais rien… Récapitulons ce que j’ai fait aujourd’hui, tout d’abord je me suis levé a deux heures de l’après midi, j’ai mangé mon petit déjeuner, jouer a la console avec mes clones au salon j’aurai pu y jouer dans ma chambre mais bon…le frigo n’est pas dans ma chambre malheureusement. Mes examens ? Oh j’improviserai ne vous inquiétez pas…en parlant de inquièté je n’ai pas vu Jun ou même entendu. Etait-elle morte ? Faut fêter ça ! Enfin non, si Madoka reviens et voit sa petite sœur préféré morte…c’est moi qui vais me faire gronder. Ou non si ça se trouve elle dort. Et dire qu’on me gronde parce que je me lève tard. J’imagine qu’elle en profite que notre cher grand frère ne soit pas là. Je parie qu’elle cache deux bouteilles d’alcools vides sous son lit aussi. Oui j’en suis quasi sure. En tant que grand frère je dois faire respecter l’ordre…en plus y a plus rien… ! Madoka serai fière de moi s’il me voyait...enfin là c'est plutôt de la survie car y 'a vraiment rien... Bon allons réveiller la petite sœur. Ça m’occupera un certain temps. Je monte les escaliers et toqua a la porte de sa chambre.
-Eh Jun es-tu morte ?, dis-je en chantonnant. Parce que ce n’est pas le moment de dormir on à un problème de force A !
Je prends une pause o combien dramatique et dit d’une voix triste :
-Y’a plus rien à manger !
La porte ne s’ouvre pas et je rajoutai en mettant mes mains dans la poche de mon sweat.
-Enfin fi il y a de la pâté pour chats mais je suis pas fan tu comprends ? Je sais que tu adores ça et que tu en mange tout les jours mais bon…
C’est beau je me fais pas respecter par Jun. Moi qui penserai que ça serai drôle je suis déçu…dès le retour de Madoka je lui demande son secret pour être respecter.

-Bon je vais te prendre de la pâté alors au supermarché alors.dis-je en haussant bien le ton.
© Jawilsia sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Pages : 91
Date d'inscription : 16/08/2017
Jeu 31 Aoû - 14:47
Contrairement à ce que pensait Yumi, Jun était sortie de sa chambre. Une fois. Pour se doucher. Mais à cette heure-là, ce fainéant devait encore dormir. Elle était plus matinale que lui... Et les repas ? Bah. Les premiers jours elle n'avait fait que manger des "cochonneries", gâteaux, chocolats, bonbons. Ce qu'elle faisait toujours quand Madoka était en mission. Mais au bout d'une ou deux semaines, elle avait compris qu'elle n'allait pas pouvoir continuer comme ça pendant des mois. Et elle avait testé quelques trucs en cuisine mais... C'était bien la chose dans laquelle elle ne saurait jamais s'améliorer peu importe ses efforts. Et valait mieux pas compter sur Yumi pour un peu d'aide. Et finalement elle était revenue aux sucreries.

Madoka lui manquait déjà. Pas pour le repas, même si c'est vrai qu'il cuisinait bien. Il lui manquait, tout simplement. Pourtant, ça ne faisait à peine un mois qu'il était parti. Jun soupira. Elle ferait mieux de se concentrer sur ses devoirs plutôt que de se plaindre. Ca faisait des heures qu'elle était assise devant son bureau à observer cette feuille d'exercices vierge de toute écriture. Les papiers de barres chocolatées s'amoncelant petit à petit sur le bureau. Elle les fit tous tomber dans sa corbeille à papier. Sans savoir comment, elle s'était retrouvé avec son oreiller dans les bras à s'assoupir à moitié dessus, les genoux repliés contre elle, au lieu de faire ses exercices. Mais elle n'y comprenait rien ! Elle se força à garder les yeux ouverts, relisant pour la énième fois son exercice, tentant d'assimiler, de comprendre. Elle faisait de réels efforts, mais... Ca ne marchait pas au vu de ses notes catastrophiques. Concentrée comme elle l'était, elle n'entendit pas Yumi frapper à la porte.

- Eh Jun es-tu morte ?

Alors que son crayon se rapprochait enfin de la feuille, que depuis les heures qu'elle avait passé là, elle allait enfin écrire son premier mot... Elle se figea. Pas lui. Non. Lui, il ne lui manquait pas, c'était certain.

- Parce que ce n’est pas le moment de dormir on à un problème de force A !

Tss. Attrapant son oreiller par un coin elle l'envoya contre la porte où il retomba mollement. Elle se couvrit les oreilles de ses mains, ne voulant pas l'entendre. Elle allait enfin réussir à s'y mettre ! C'était bien le moment... Bon, certes, tout ce qu'elle comptait écrire, aurait certainement était faux mais c'était mieux que de rendre une feuille blanche. La voix de Yumi lui parvint malgré ses oreilles bouchées.

- Y’a plus rien à manger !

Bien. Très bien. Maintenant qu'il avait dit ce qu'il avait à dire il pouvait partir ? Noooon, ce serait trop aimable de sa part, bien sûr.

- Enfin si il y a de la pâté pour chats mais je suis pas fan tu comprends ? Je sais que tu adores ça et que tu en mange tout les jours mais bon…

Ca y est, il avait sa connerie du jour. Bien, parfait. Il allait repartir, tranquillement et la laissait en paix. Mais avec Yumi, ce n'était pas aussi simple. Il ne l'avait pas encore assez embêté, sans doute. Elle inspira. L'ignorer. L'ignorer. Simplement l'ignorer, faire comme si elle n'était pas là et tout irait pour le mieux. Qu'il meurt de faim, elle, elle avait tout ce qu'elle voulait. Ou presque.

- Bon je vais te prendre de la pâté alors au supermarché alors.

.. Il ne le ferait pas. Pas besoin de réagir, il ne ferait jamais ça. Et même s'il allait acheter de la pâté, eh bien, les chats la mangerait, aucun problème. Elle n'avait pas à se bouger pour lui dire d'arrêter, il allait partir et puis... Ah ! Il l'énervait ! A coup sûr il allait continuer à l'embêter comme ça de toute façon, insupportable, vraiment. Elle se saisit d'une barre chocolatée et s'avança vers la porte qu'elle ouvrit, repoussant du bout du pied l'oreiller qui s'y était ramassé.

- J'ai tout ce qu'il me faut à manger, moi. Débrouilles-toi tout seul....

Avec ce qu'elle venait de dire, il allait sans doute poser des questions, ou vouloir lui piquer de sa nourriture... Hors de question... Il ne l'aidait pas, lui. Alors elle ne le ferait pas non plus. Ou peut-être juste lui donner quelque chose pour le calmer d'avance ? Elle était naïve de croire que ça fonctionnerait, mais c'était bien pour ça qu'elle avait pris cette barre de chocolat qu'elle lui fourra dans les mains.

- Et comme je suis gentille, je te donne ça. Maintenant laisses-moi. S'il-te-plaît, ajouta-t-elle en commençant à refermer doucement la porte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Pages : 35
Date d'inscription : 27/08/2017
Jeu 31 Aoû - 22:37
Sans espoir elle m'ouvrira jamais la porte. Elle est morte je crois. J'allais sortir mon tél pour envoyé envoyé un message à Madoka tout en allant partir quand la porte s'ouvrir sur ô combien miracle sur la petite Jun. Dieu merci elle est en vie parce que je serai pas trop comment annoncé à Madoka si elle était sans vie.

Et le ''bonjour'' elle connait ? Je la regarda et ne dis rien à son monologue fixant la barre de chocolat. La traitresse elle avait donc tout caché dans sa chambre.

Je arquais le sourcil droit quand elle me donna la barre chocolaté. J'avais dis ''traitresse'' non? Et elle viens de me donner une barre chocolaté.

-Oh merci ô petite soeur ! Tu es la plus gentille des petites soeur. Ah non t'es la seule enfaite...dis-je d'une voix lassante en haussant les épaules.

Et je vis la porte commençait à se fermé et bloqua la porte avec mon pied.

-Attend Jun! Faut vraiment qu'on fasse les courses. On va pas passer le restant du temps à manger des sucreries...on risquerai de faire une overdose ...et puis la première chose que Mado-chan fera après avoir soupiré bien sûre, c'est nous emmener chez le dentiste pour de potentiels carries qu'on aura, dis-je en souriant.

Tout en parlant j'ouvris la porte et pris la liberté de rentré dans la chambre.

-D'ordinaire c'est Mado-chan qui s'occupait de nous... Mais là on devra se débrouiller tout les deux. Je sais que tu m'aimes pas spécialement et que moi je ne fais pas attention au gens qui m'entourent. Mais on devrait mettre un peu de côté ça tu ne crois pas? Enfin j'ai surtout besoin de toi pour faire des courses car à vrai dire je ne fais pas gaffe ce que prend Mado-chan ah ah mais promis je cuisinerai !, Dis-je avec un grand sourire.

Si elle est pas suicidaire elle me dira qu'elle cuisinera. Ah ah. Madoka devrait être fière de moi je prends des décisions en tant que grand frère. Faudrai que je lui dise ça quand il reviendra.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Pages : 91
Date d'inscription : 16/08/2017
Jeu 7 Sep - 17:03
Jun ne se réjouit pas un instant du "compliment" de Yumi. Pas qu'elle n'aimait pas qu'on la complimente. Au contraire, c'était toujours plaisant, même si la moitié du temps elle se rabaissait à se dire qu'elle ne méritait pas de tels compliments. Non c'est juste que de la part de Yumi, il y avait anguille sous roche. Pourtant elle aimerait bien qu'il la complimente (sincèrement) un jour. Mais un compliment, ça se mérite. Eh oui, elle avait beau ne pas se gêner à dire que Yumi était chiant, énervant, agaçant, invivable, il n'en restait pas moins son grand frère. Et chez les plus jeunes, c'est un peu réflexe de chercher l'approbation des aînés. Même s'il n'avait qu'un an de plus que elle. Mais soit.

Ah ah. Très drôle comme blague. C'en était presque vexant pour elle. Il sous-entendait quand même que s'il avait une autre soeur, il était fort probable qu'elle soit bien mieux qu'elle. Mais au lieu de se vexer, Jun baissa la tête, honteuse. C'était un peu trop facile de la faire se sentir coupable ou de la manipuler. Et Yumi était maître dans cet art, même inconsciemment, apparemment. Yumi, c'était aussi la seule personne avec qui Jun pouvait avoir un minimum de répartie (en en ayant conscience), sauf que si au final il la manipulait pour qu'elle s'excuse ou écoute ce qu'il lui disait, ça servait un peu à rien. Jun se figea alors que Yumi bloquait la porte de son pied. Elle baissa les yeux, trouvant un certain intérêt à la poignet de son katana (oui même chez elle, elle le portait), toute honte évaporée, ou presque. Pourquoi il ne voulait pas la lâcher ? Elle allait le trucider. Ou pas. Ou le menacer. Pour l'effrayer ? Mouais, elle avait quelques doutes quant à la réussite de cette méthode "d'intimidation". Donc non.

- Attend Jun! Faut vraiment qu'on fasse les courses. On va pas passer le restant du temps à manger des sucreries...

Et pourquoi pas ?

- On risquerai de faire une overdose ...et puis la première chose que Mado-chan fera après avoir soupiré bien sûre, c'est nous emmener chez le dentiste pour de potentiels carries qu'on aura.

Ah oui en effet. Vu comme ça. Mais comme si elle allait le croire, depuis le temps qu'elle ne faisait que ça, manger des sucreries dès qu'elle avait l'occasion, elle n'avait jamais eu une seule carrie. Bon elle en mangeait peut-être "un peu plus" que d'habitude en ce moment, mais ça allait encore. Non ? Et puis tant qu'elle se brossait correctement les dents (3 minutes top chrono), aucun risque que ça n'arrive. Logiquement.

- Aucune chance. Je sais me brosser les dents, moi, rétorqua-t-elle, impassible et avec tout le sérieux du monde.

Qu'est-ce que... ? Pourquoi il entrait dans sa chambre, lui ? Elle avait pris toutes ses précautions en entrouvrant la porte pour qu'il ne puisse pas en voir l'intérieur et voilà qu'il ouvrait la porte et entré tranquillement. Déjà, habituellement, Jun ne voulait pas qu'on y entre pour x raisons, comme le fait qu'elle avait un peu honte (bon d'accord, beaucoup) de ses peluches qui croulaient de son lit, de sa commode, de son armoire, et des dizaines voir centaines de stickers qu'elle avait pu coller sur ses murs. Mais là. Il y avait en plus sa corbeille pleine à craquer de déchets de cochonneries, des cahiers qu'elle avait balancé sur son lit, ainsi que sa feuille desespérement vierge, et quelques vêtements sales qu'elle n'avait pas encore eu le courage de laver. La lessive c'était bien une des seules tâches ménagères qu'elle savait faire parfaitement, mais là elle s'était juste concentrée sur ses devoirs, repoussant ça à plus tard. Et tout simplement, un garçon ne devait pas rentrer dans la chambre d'une fille ! Chambre qui était un peu comme son "sanctuaire" pour Jun, c'était là qu'elle se réfugiait quand elle allait mal et voulait rester seule, c'était son endroit personnel. Et Yumi brisait tout ça en y posant un pied.

- D'ordinaire c'est Mado-chan qui s'occupait de nous... Mais là on devra se débrouiller tout les deux. Je sais que tu m'aimes pas spécialement et que moi je ne fais pas attention au gens qui m'entourent. Mais on devrait mettre un peu de côté ça tu ne crois pas? Enfin j'ai surtout besoin de toi pour faire des courses car à vrai dire je ne fais pas gaffe ce que prend Mado-chan ah ah mais promis je cuisinerai !

Oui très bien mais non. Avant tout ça, il allait sortir. Et déjà c'était pas Mado-chan mais Madoka, ou Aniki, pour eux deux. Et n'importe quoi, malgré les apparences, elle l'aimait bien. Beaucoup, même. C'était son frère, après tout. Et aussi pourquoi il jouait au gentil grand-frère ? C'était inquiétant. S'il continuait ainsi, elle tomberait dans le panneau, et serait capable de se comporter aussi comme "la gentille petite soeur". Une version de Jun mais en... encore plus manipulable ? Elle l'était déjà bien assez. Et de toute façon, elle ne savait pas ce qu'il fallait acheter. Enfin si. Elle avait beau être une très mauvaise, horrible, même, cuisinière, elle savait avec quels ingrédients on cuisinait tel ou tel plat. Ce qu'elle ne savait pas c'était la quantité, mais ça, c'était une autre histoire.

- Ma chambre... C'est ma chambre, ici. Sors tout de suite, lâcha-t-elle en serrant les poings, ignorant totalement son joli discours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Pages : 35
Date d'inscription : 27/08/2017
Sam 9 Sep - 11:30





Survivre sans Maman Madoka





Après avoir terminé mon monologue, je regardais la réaction de Jun. Poing serré ? J’avais rien dit d’idiot pourtant non ? Ou ça doit être le fait que pour une fois je dis quelque chose de censé et elle est dans un état second. Bon vu comme réfléchi ma sœur ça peut prendre un petit moment.
Je regardais autour de moi la chambre de ma sœur. Je arque le sourcil droit…ça profite vraiment de l’absence de Madoka…faut que je prenne une photo et que je le lui envoie tien. Mais sinon sa chambre il n’y avait rien d’intéressant. Vraiment…oh ! J’ai rien dit !
Je me dirigeai silencieusement vers le lit et m’amusa en attendant la réponse de Jun…qui arriva très vite. ‘’Sors tout de suite’’
-Oh déjà ? ? Je viens juste de préparer le thé pour moi et monsieur Black Rabbit, dis-je en lui montrant la peluche et en montrant le pot de crayon que j’avais vidé un peu plus tôt qui faisait office de verre. Tu n’en veux pas un peu aussi ?
Oui je jouais a la dinette…fallait bien que je trouve une occupation. Je me levai et pris la peluche dans ma main.
-Bon on vas-y allez je te laisse cinq minutes pour te préparé.
je tapota la tete de ma soeur et me dirigea vers la sortie, arrivé au niveau de la porte:
Enfaite, je prends la peluche avec moi !, dis-je en sortant de la chambre avec la peluche avant que ma petite sœur n’est pu dire un mot. On se retrouve dans le salon !
Dans le salon, peluche à la main j’attendis Jun, on va dire que je m’amusais à lancer la peluche et la rattraper.
-Alors c’est comment Black Rabbit ? Génial non ? Je sens qu’on va devenir amis tout les deux !

© Jawilsia sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Pages : 91
Date d'inscription : 16/08/2017
Jeu 14 Sep - 16:25
Jun écarquilla les yeux. Non... Pas sa peluche... Pas ça.. Elle avait envie de lui arracher des mains en prétextant que c'était à elle, et à elle seule, mais elle passerait vraiment pour une gamine... Et elle ne voulait pas être perçue ainsi par ses frères. Même si ça semblait peine perdue, parfois. A la limite qu'on la prenne pour une enfant à cause de sa taille, ça ne la dérangeait pas, mais elle ne voulait pas que son caractère soit comparable à celui d'un enfant. Elle voulait paraître "grande", et surtout, par conséquent, responsable (et apte à se protéger elle-même). Enfin... Au vu de la situation, il était évident qu'elle ne l'était pas tant que ça, à ne faire que manger des sucreries, mais soit.

- Oh déjà ? ? Je viens juste de préparer le thé pour moi et monsieur Black Rabbit. Tu n’en veux pas un peu aussi ?

Mais qu'est-ce qu'il faisait ? Jun lui arracha aussitôt le pot à crayon des mains en secouant vivement la tête. Il n'allait pas commencer à déranger ses affaires ! Elle avait déjà du mal quand tout était -à peu près- ordonné, alors s'il commençait à éparpiller tout son matériel... Elle remplit de nouveau, soigneusement le pot à crayons et le reposa avec une délicatesse presque exagérée sur le bureau. Puis elle leva les yeux pour fusiller Yumi du regard. Enfin... Dans son éternelle impassibilité, elle n'était pas vraiment capable de fusiller du regard, mais elle avait naturellement un regard froid voir glaciale. Bien malgré elle, malheureusement.

- Bon on va y aller je te laisse cinq minutes pour te préparer.

Non, elle n'allait pas y aller ! Elle en avait marre, doublement marre et... Elle se figea surprise, du geste de Yumi. Ce n'était pourtant pas la première fois qu'il avait du lui faire mais... Elle avait toujours les mêmes réactions. Il faut dire qu'à ses yeux, ce geste paraissait presque affectif et que quelque part ça ne lui déplaisait pas. Surtout de la part de Yumi, c'était toujours mieux que de recevoir ses railleries.

- En fait, je prends la peluche avec moi ! On se retrouve dans le salon !

Et avant qu'elle n'ait pu articuler un mot, le voilà qui sortait. En emportant la peluche. SA peluche. Une bonne excuse pour qu'elle le suive. Jun n'avait pas vraiment à se préparer, elle était déjà habillée. Elle prit malgré la peine de défroisser ses vêtements et de passer un coup de brosse, ce qui dura un certain temps, car malgré leur aspect lisse et bien coiffé, ses cheveux étaient pleins de noeuds. Mais elle accordait un point bien trop important à l'apparence pour la négliger. Qu'elle se prépare ainsi voulait dire que Yumi avait déjà gagné, et que si elle venait à protester, ce serait sans doute plus pour la forme. Mais... Elle était bien trop manipulable, et son frère en profitait. Une fois prête, elle se précipita vers le salon, et découvrit (ô horreur), Yumi en train de jouer à lancer sa peluche et à la rattraper. Il allait l'abîmer s'il continuait à faire n'importe quoi avec...

La jeune fille ne résista plus et se précipita vers lui, saisissant la peluche au vol. Elle s'en servit d'ailleurs pour lui donner un coup sur la tête. Oui, oui, elle lui avait mentalement adressé un reproche parce qu'il s'amusait à lancer la peluche, alors qu'elle, elle s'en servait pour le taper. Mais il était vraiment trop énervant... Et c'était toujours mieux que de lui donner un vrai coup. Sinon ça finirait vraiment par lui retomber dessus à un moment ou à un autre.

- A-a.. N-ne touches plus à mes affaires !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Survivre sans Maman Madoka (feat Jun)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 9 bebe sans maman
» Petite chèvre de deux mois sans maman???????
» Apprendre la propretée a un chaton sans maman...
» Les premier jours sans maman
» Survivre sans matériel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama :: Centre ville-
Sauter vers: