Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Hors de Yokohama :: Le Monde :: Amérique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Meeting the family | pv : Lovecraft

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 220
Pages : 636
Date d'inscription : 11/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 23:17
Meeting the family #Lovecraft
Dire que John était content ou heureux serait un euphémisme, un puuutain d’euphémisme. Il était super content, et beaucoup trop impatient. Il avait demandé des vacances y a un certain temps, pas longtemps hein, juste une semaine, semaine qui serait suffisante pour aller voir sa famille. Ça faisait trop longtemps, il ne savait plus depuis combien de temps il ne les avait plus vus c’est quand même grave ça. Eh bah pour le moment il s’en foutait un peu parce que là, il était nettement trop heureux. Il avait pris des cadeaux pour tout le monde, en plus. Et il avait hâte de voir leurs têtes quand ils les ouvriront. C’était peut-être pas Noël, baaah pour lui c’était tout comme.

Et puis c’était pas tout. Là, ça serait la première fois qu’il amenait quelqu’un avec lui. Lovecraft, entre autre. Ah bah non c’est pas n’importe qui. Il était vraiment vachement content de pouvoir lui montrer là où il vivait, et aussi de pouvoir lui présenter sa famille. Ça allait être génial, il le sentait. Même s’il stressait uuun minimum. Après tout, il n’avait absolument pas prévenu sa famille du fait qu’il comptait venir. Venir accompagné, en plus. Eh bien c’était une surprise, voilà. Ils allaient être contents, puis c’est tout.

Ils étaient bientôt arrivés, en plus. Le voyage avait été bieeen trop long et ça le saoulait d’encore devoir conduire jusqu’à là-bas, mais c’est comme ça et il finirait par s’en remettre. Quand il y serait. Il devrait arrêter de siffloter aussi, maiiis il ne pouvait pas s’en empêcher. Il ne pouvait juste pas. Il était trop content, trop stressé, et c’était génial.

« Je suis trop content, putain. Tu verras, ‘sont un peu méfiants de tout mais ils sont tous très gentils ! Puis j’suis persuadé qu’ma petite sœur va t’adorer. Elle a bon goût. Eeet faudra pas que tu fasses trop gaffe à mon père, il a un regard qui fait un peu peur et on dirait qu’il en veut à tout le monde mais il en veut qu’au vendeur de tomates du village voisin. Des tomates trop rouges trop grosses et trop louches, qu’il dit. Ça va être sympa, j’t’as-Putain c’est après le tournant. »

AAaaH. Enfin, après le tournant, y avait le village quoi. Mais il était trop content de le reVOIR. Vu l’heure, devaient y avoir peu de personnes aux champs, principalement dans l’établ-LÀÀÀ. Il voyait son pèèère. Bon bah il allait klaxonner hein, ça devrait rameuter une partie de sa famille. Devrait. Bah il avait raison, plusieurs têtes étaient apparues à droite et à g-Non ça c’est le voisin Bob, maiiis il voyait Winfield arriver en courant. Toujours un peu con ce gamin, il allait se faire écraser s’il continuait. Ce qui faisait que John avait freiné un peu brusquement et pratiquement sauté hors du véhicule, allant ouvrir la portière de Lovecraft puis s’accroupissant parce que visiblement, Winfield courait très vite, pour finalement prendre son petit frère dans ses bras et rire en lui frottant la tête. AAAah. Ça lui avait manqué putain, il était heureux.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 109
Pages : 540
Date d'inscription : 30/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 23:13
SleepI'm tired of everything plz consider it. I barely know how to breathe. Look away, look away. The show will wreck your evening, your whole life and your day.

Des vacances. Est-ce que tu en avais déjà prises seulement ? Tu n’y avais pas réellement pensé à vrai dire. Purement et simplement parce que tu te contentais de faire ce qu’on te demandait quand on te le demandait. Faire le premier pas pour quoique ce soit, très peu pour toi. Mais cette fois-ci, ça avait été différent. Comme pas mal de choses ces derniers temps. Mais encore plus différent que tout le reste, tu avais l’impression. John t’avait proposé de passer une semaine de vacances en compagnie de sa famille, que tu ne connaissais au final qu’à travers ses dires. Ceci dit même si tu avais hâte, tu stressais pas mal. Même beaucoup en fait. Tu essayais vaguement de le cacher. Vainement. Tu n’avais jamais été doué pour cacher quoique ce soit. Et tu ne voulais pas non plus mentir à John d’une manière ou d’une autre. Ce serait assez triste. Et beaucoup trop nul.

Sans doute que tu avais somnolé la moitié du voyage. Ou en tout cas tant que le blond ne te parlait pas. Ce qui te certifiait dans le fait que tu ne dormais pas totalement. Tu avais fait attention à ne pas rater ce qu’il pouvait dire. Parce que tout pouvait être important. Surtout maintenant. Et en plus, ton partenaire semblait vraiment content. C’était bien le principal. Il sifflait même, mais ça ne te dérangeait pas le moins du monde. C’était même agréable. Puis lorsqu’il reprit la parole, tu rouvris presque pleinement tes yeux, le regardant. Mieux.

Bon ce n’était pas non plus ce qui allait te rassurer. Un peu. Mais en même temps pas. Tu avais trop peur de faire quelque chose de travers. Tu allais sans doute à un moment ou à un autre faire quelque chose qui ne fallait pas. Tu t’en doutais, tu essayais de t’y préparer, mais ce n’était pas vraiment quelque chose que tu pourrais faire facilement. Tu voulais faire des efforts. Tu allais faire des efforts pour lui. Tu étais prêt à en faire plein d’ailleurs. Ceci dit tu n’avais pas l’habitude d’être vraiment positif. Optimiste en tout cas.

« ▬ Mh ? J’espère, enfin ce n’est…pas que je pense qu’ils sont…méchants ou quoique ce soit,…sûrement pas mais j’ai…peur d’être…De trop ? Mais en même temps…Je…j’ai envie ? De…les rencontrer. »

Surtout que vous alliez bientôt y arriver. Presque dans l’immédiat. Là tu n’avais plus du tout envie de dormir. Duuu tout. Et tu t’étais une nouvelle fois mis à ronger tes ongles. Encore et toujours. Et tu avais légèrement sursauté en entendant le klaxon. Vraiment un engin du Diable s’il existait. Bon au moins tu avais été moins surpris que la dernière fois. Fort heureusement. Eeeeet, des gens arrivaient. Normal en fait vu qu’il s’était manifesté.

Et encore occupé à regarder autour de toi, histoire de pouvoir admirer le paysage, qui différait assez de ce à quoi tu t’étais habitué ces derniers mois, tu n’eus pas le temps d’ouvrir ta portière, que ton partenaire l’avait fait à ta place. Et tu n’avais presque pas tardé à sortir. Presque. A ton rythme quoi. Mais tu faisais attention à peu près à tout. Peut-être un peu trop, mais c’était mieux que l’inverse. Mais tu ne pouvais t’empêcher de sourire en voyant John et un de ses petits frères. Adorable. Beaaucoup trop adorables en fait. Et tu n’allais certainement pas interrompre consciemment quoique ce soit eeet rester un peu en retrait.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 220
Pages : 636
Date d'inscription : 11/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Sep - 18:32
Meeting the family #Lovecraft
Pourquoi est-ce qu’il avait l’impression que Winfield avait pris quinze centimètres. C’était peut-être le cAS. Non mais nON hein. C’était son petit frère, il se devait de rester petit juuusqu’à ce que John accepte le fait que les humains grandissent. Dur à avaler, hein. Lui aussi avait grandi quand il était petit, mais c’était pas la mêME CHOSE DU TOUT. Win’, c’était son petit frère adoré. Presque son préféré, après Ruthie. Oui oui ,faire du favoritisme c’est maaal, mais c’est difficile de ne pas en faire lorsqu’ils sont aussi nombreux hein. Bref, il adorait Winfield et ça faisait un peu bizarre de se dire qu’un jour, il allait avoir son âge et peut-être un gros caractère de merde et qu’il le détesterait parce qu’faut avouer que John était un piètre grand frère. Ah, et peut-être qu’il serait plus grand que lui, aussi. Et ça serait extrêmement frustrant. Mais bon, pour le moment il avait probablement juste un peu grandi, et était toujours aussi mignon et souriant. C’était parfait. AaaAAAH. RUTHIE. Elle était trop mignonne pour changer.

« Mais vous avez tous fait votre poussée de croissance en même temps ou quoi ?! Win’, vas dire bonjour à Lovecraft, c’est mon collègue, il est très gentil ! Allez Ruthie, plus vite ! »

Il savait pertinemment qu’elle pouvait courir plus vite que ça, avec ses petites jambes. Ahhh, elle était là et il allait la porter aussi, après avoir posé Winfield par terre. Winfield qui était allé, comme il l’avait conseillé, tirer sur la manche de Lovecraft en commençant à se présenter. Il était adorable. C’était très bien. Et Ruthie aussi était adorable, à lui faire des bisous sur la joue et le taper avec ses petites mains. OooOOooOOooh. Qu’avait-il fait pour mériter cette violence.

« T’avais dit que tu reviendrais avant ! T’as deux mois de retard ! Deux mOIS.

-.. Oui bah je fais ce que je peux Ruthie ! Et puis secret, les adultes sont des menteurs.

-Arrêtez de tous dire ça c’est nUL. »

Il avait ri, parce que c’est vrai que c’était nul et que c’était l’excuse préférée de ses parents quand ils promettaient quelque chose et finissaient par mentir. Vils. Bon, il voyait toujours son père de loin, avec quelques uns de ses autres frères et sœurs qui lui faisaient coucou. Il allait peut-être aller les voir hein, ils s’étaient rassemblés devant la maison. Il s’était tourné vers Lovecraft et Winfield, tout sourire.

« Vous venez ? Je crois que je vois Maman avec un gâteau ! On arrive au bon moment, eh. »




_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 109
Pages : 540
Date d'inscription : 30/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Sep - 20:57
SleepI'm tired of everything plz consider it. I barely know how to breathe. Look away, look away. The show will wreck your evening, your whole life and your day.

Franchement, c’était assez joli par ici. Mais tu n’en avais pas vraiment douté. Très bien, tu ne t’étais pas non plus posé la question. Mais il n’était jamais trop tard pour se faire la remarque hein. Ce n’était pas comme si tu ne prenais jamais ton temps aussi. Enfin, tu n’avais pas non plus fixé durant des heures le paysage, parce que les mouvements avaient attiré ton regard. Et que rester à regarder tel un poisson mort un point fixe n’était pas la meilleure des choses à faire. En plus ça faisait mal aux yeux à force. Non mais cligner des yeux, c’était quand même un concept ridicule. Pourquoi devoir le faire aussi souvent hm. Ce n’était pas instinctif ni intuitif. Non. Du tout. Et ce qui n’était pas instinctif et intuitif non plus. Du tout. Et ce qui n’était pas instinctif et intuitif, c’étaiiit comment tu devais réagir face à l’enfant qui se présentait à toi tout en tirant ta manche. Très adorable au passage, il n’avait visiblement pas hésité à venir te voir, ce qui était une bonne chose. Même s’il restait encore du monde, il n’avait pas rechigné face à l’idée de te rejoindre et même de te parler. Et puis c’était le frère de John, donc il était forcément gentil, voilà.

Ce qui serait vraiment plus simple par contre, ce serait de t’accroupir pour pouvoir être pluus ou moins à sa hauteur. Peut-être plus poli aussi ? Et puis ça t’éviterait et lui éviterait d’avoir un torticolis à force de respectivement pencher et lever la tête. Et jusqu’à ce jour, tu n’avais pas vraiment eu de problèmes à t’accroupir donc bon. Juste parfois du mal à te relever parce que tu avais malencontreusement marché sur une mèche de cheveux ou autre. Aucune idée de comment tu arrivais à faire ça, mais ça faisait assez mal. Donc tu penserais à faire attention, voilà. Et tu commencerais déjà maintenant à faire attention à ce que te disait le garçon. Qui se présentait juste oui, maiis c’était important. A retenir surtout.

« ▬ …Enchanté Winfield. C’est…vraiment joli comme prénom. »

Sans doute une des plus mauvaises réponses que tu pouvais donner. En tout cas, niveau pertinence ce n’était pas trop ça, même pour toi. Maiis au moins tu avais répondu quelque chose peut-être de mAL EN FAIT PARCE QUE SON REGARD AVAIT CHANGE. Tu ne savais pas pourquoi d’ailleurs et tu avais été sur le point de t’excuser, mais il avait repris un regard totalement normal. Bien. Très très biee-gâteAU. Il y avait du gâteau ? C’était on ne peut plus intéressant ça. Et tu ne semblais pas du tout être le seul à être heureux de cette nouvelle.

Tu en avais donc profité pour te relever, sans trébucher au passage dans tu ne savais quelle merde, avant de te mettre à marcher, ou plutôt te faire à moitié tirer par le garçon qui semblait vraiment motivé par l’idée d’avoir du gâteau, vers la maison. Bon. Si tout s’était bien passé avec le premier que tu avais rencontré, tout devrait bien aller avec le reste de la famille. Parfaitement. Et si tu avais bien retenu quelque chose des salutations c’était apparemment de faire passer les dames avant. Donc tu allais tendre ta main vers elle, en espérant que cette fois-ci c’était la bonne occasion de le faire.

« ▬ Ravi de…faire votre connaissance, je…Suis le binôme de John, Lovecraft. »

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 220
Pages : 636
Date d'inscription : 11/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Sep - 19:53
Meeting the family #Lovecraft
Il allait devoir lacher Ruthie, s’il voulait aller dire bonjour au reste de la famille. Et il avait très envie de dire bonjour au reste de la famille. Faire un câlin à sa grande sœur, pour commencer. Elle lui avait manqué, elle aussi. Ils lui avaient tous manqué. Vraiment tous. Oooh il était content.

« Tu nous as manqué, imbécile ! »

Ah bah au moins c’était réciproque, hein. Il avait ri, parce que ça lui manqué ça aussi. Là, elle était restée gentille maiiis John était sûr qu’elle n’attendrait pas trois heure avant de se mettre à l’insulter. L’insulter gentiment, hein. Pluuus ou moins gentiment en fait, mais on s’en fiche parce qu’il était content et que ça lui avait manqué ça aussi. Oui. Tout lui manquait. Absolument tout. Aaah, il voyait du coin de l’œil sa mère, quiii semblait à la fois contente et sceptique.

« Oh, enchantée ! Vous travaillez ensemble depuis longtemps ? »

Il allait aller la voir, quand même. Eeet lui faire un câlin, parce que c’était probablement une des choses qui lui avait le plus manqué, les câlins de sa mère.

« Bah dis, t’as encore grandi ! C’est ton père qui va être content ! Allez entrez

-Aaah je pense pas avoir grandi moi ! Par contre les petits, ils font que ça, grandir ! »

Ah bah il allait quand même entrer en effet, oui, en regardant Lovecraft pour lui sourire. Bon, il était passé où son père sinon. Aaah ici. Il souriait un peu. C’était déjà bien ! Il allait lui faire un court câlin, parce qu’il savait que les câlins c’était pas trop son truc.

« Ca faisait longtemps. Bonjour ? »

Il avait tendu une main vers Lovecraft. Oooh il n’avait pas l’air spécialement septique, lui. John ne pouvait s’empêcher d’être soulagé. Très soulagé. Si son père appréciait Lovecraft, les petites vacances se passeraient super bien. Il était content, super content.

« J’vois que vous étiez en train de préparer le dîner ? J’avais oublié qu’on mangeait vachement tôt ici. T’as peut-être besoin d’aide, Ma’ ? Je suis content de vous revoir, vous avez pas idée ! C’est pour le dessert le gâteau ? Ca tomberait bien, Lovecraft aime beaucoup les gâteaux. »

-C’est vrai ? Quel est votre gateau préféré ? Je pourrai en faire ! »

Ah bah autant essayer de leur parler de Lovecraft pour qu’ils s’intéressent à lui, ça pouvait être bien. Et y en avait d’autre, des petits frères et petites sœurs autour ! Il allait essayer de leur dire bonjour à tous, en se mettant à leur niveau, maiis y en avait un peu beaucoup. Bon, pas plus de quatre hein mais c’était déjà beaucoup, quatre. Aaah il les aimAIT. TOUS.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 109
Pages : 540
Date d'inscription : 30/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 20:41
SleepI'm tired of everything plz consider it. I barely know how to breathe. Look away, look away. The show will wreck your evening, your whole life and your day.

Oook. Là ça devenait un peu oppressant oui. Ceci dit, d’habitude, ça te prenait moins de temps en fait de commencer à stresser. Surtout lorsqu’il s’agissait du regard des gens. Mais tu ne voulais certainement pas faire marche arrière d’une manière ou d’une autre. Tu apprendrais peut-être à les connaître. Sûrement. Et puis, tout irait bien. Tu voulais aussi que tout aille bien. Ce ne serait pas très compliqué. Tu voulais que ce ne soit pas compliqué.

Et tu savais que tu avais tendance à aller vers la facilité. Quiii était d’abandonner. D’abandonner et d’aller dormir. Pas cette fois. Bon. Peut-être. Pour le moment tu étais presque déterminé en tout cas, voilà. Et plutôt que de commencer à tergiverser intérieurement, t’intéresser à ce qui t’entourait. A la mère du blond peut-être aussi qui te parlait. Très gentille aussi tu l’avais décidé. Tu décidais de beaucoup de choses dernièrement, c’était plutôt pas mal. Peut-être une bonne avancée. Tu trouvais en tout cas que ça l’était.

« ▬ Ah…Depuis…Quelques mois je…Pense ? Ca…Commence à faire un petit temps, oui. »

Et ce n’était pas ça qui allait te déranger. Du tout. Enfin, tu allais quand même laisser John la saluer, ce serait pluus sympathique oui. Enfin, tu imaginais quand même qu’elle lui avait manqué et vice-versa. Enfin, on vous invitait à entrer. Et tu allais laisser passer ton cadet y aller en premier. En lui rendant son sourire tiens. Ah bah, s’il était content, tu le serais aussi oui. Ah. Par contre la nouvelle personne qui était apparue dans ton champ de vision, faisait peut-être un peu plus…Peur ? Ou en tout cas autoritaire. Et il te tendAIT LA MAIN. Ne paaas paniquer. Et la serrer correctement.

« ▬ Ah…Bonjour. Je…travaille avec votre fils je…Suis son…partenaire. »

Voilàààà tu espérais ne plus avoir à te présenter maintenant. Très très fatiguant. Et stressant oui. Maiiis tu avais entendu un mot magique. GâteAU. Oui, définitivement, sa mère était beaucoup trop gentille. Tu allais même peut-être la regarder pour lui répondre. C’était nettement plus poli.

« ▬ A vrai dire je…Je n’ai pas vraiment de…parfum préféré, ils sont…tous extrêmement bons ! Et je…suis certain que les vôtres sont…délicieux. »

En même temps tu n’en avais jamais goûté de mauvais. Peut-être que tu n’étais pas difficile. Mais c’était inutile de le préciser.

©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 220
Pages : 636
Date d'inscription : 11/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Déc - 14:28
Meeting the family #Lovecraft
Il savaiiit que ses parents allaient poser des questions, plein de questions parce qu'ils étaient curieux, un peu trop curieux et que John ramenait rarement des amis à la maison. Peut-être que John revenait trop rarement à la maison tout court oui, eeet qu'il n'avait pas d'amis. Ah bah oui, c'est difficile de ramener des amis à la maison quand on n'en n'a pas. Enfin il faut dire que même s'il avait des amis, il n'était pas certain de les ramener chez lui. Parce que justement, il avait l'impression que ses parents étaient un peu trop gênants. A poser leur milliers de questions, oui. John espérait sincèrement qu'ils n'embêteraient pas trop Lovecraft et qu'ils le laisseraient un minimum tranquille. Parce qu'il était déjà bien gentil de répondre à la question de sa mère, hein. C'est qu'elle était un peu chiante quand même.

- " Oui c'est ça, quelques mois. Huit, il me semble.

- Je vois, c'est chouette ! Vous avez l'air de bien vous entendre, c'est bien. "

Et il en était très content, oui. Bah sinon il ne l'aurait pas invité à venir chez lui hein, et par conséquent faire la connaissance de sa particulière famille. Bah, ils étaient encore gentils pour le moment. Même ses petits frères et soeurs. Même Al' que John avait pris sur ses épaules et qui avait d'habitude un caractère de chien. Et qui était devenu bien loURD AUSSI. Mais il survivrait.

" Je vois. Je suis le père de John, Tom, mais vous aviez dû le comprendre. Je ne savait pas que John invitait quelqu'un. T'aurais pu nous prévenir.

- Oui baaah si je vous avais prévenu vous auriez su quand je venais et ça aurait plus été une surprise, hein.

- Hmhmmm.

- Ooooh ne fais pas cette tête, Tom. Retournes un peu t'occuper des poules ! Et c'est une excellente réponse monsieur ! J'en ai fait un au chocolat pour le dîner, j'en ferai un nouveau aux fruits vu qu'on rajoutera une place à table pour vous ! Et puis on n'a jamais trop de gâteau de toute façon. J'espère que vous les trouverez bien délicieux !

- Maiiis bien sûr Maman. Ils sont tous bons tes gâteaux. On revient je vais lui faire visiter la maison e-

- Et tu reviens à temps pour mettre la table hein ?

- OUI. En plus j't'ai gentiment proposé mon aIDE. "

Ooooh mais elle était agaçante cette femme. Allez, il allait poser Al' par terre et prendre le bras de Lovecraft, pour l'emmener à l'étage où se trouvent les chambres et le bureau eeet la salle de bain.

" Ils sont pas méchants hein, juste un peu lourds à force. Et je crois que ma mère t'aime déjà beaucoup. Mon père j'sais pas, je pense qu'il t'aime bien aussi mais je sais jamais vraiment ce qu'il pense lui !"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 109
Pages : 540
Date d'inscription : 30/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Déc - 12:07
SleepI'm tired of everything plz consider it. I barely know how to breathe. Look away, look away. The show will wreck your evening, your whole life and your day.

Le temps, un concept qui t’échappait totalement. Même si tu savais très bien ce que c’était, tu n’en voyais pas l’utilité. Mais vraiment aucune. En plus ça avait l’air de stresser les gens. Tout le temps. Ou presque tout le temps. Et du coup c’était nul. Voilà. Tu ne savais même pas si c’était sensé être long huit mois ou non. Mais vraiment pas. Enfin, ça n’avait pas l’air d’être quelque chose de mal. Donc ça t’allait oui. Et puis en même temps, tu pouvais un peu hocher de la tête. Il paraissait que c’était plutôt bien pour appuyer les paroles de quelqu’un. Et sa mère avait totalement raison. Même si tu ne voulais pas trop t’avancer en ce qui concernait les sentiments et pensées des autres, tu pouvais quand même confirmer le fait que vous vous entendiez bien.

Par contre tu n’avais pas la moindre idée de qui tu pouvais bien regarder exactement. Il y avait beaucoup trop de personnes. Beaucoup de mouvements aussi, et pour ne pas changer, tu avais un peu de mal à suivre. Mais tu finis par opter une tactique qui avait à plusieurs reprises fait ses preuves. Celle de regarder la personne qui parlait, et actuellement le père de John. Ah. Peut-être que tu étais de trop. C’était ce que tu craignais. Peut-être qu’ils avaient juste envie de se retrouver ? Enfin. Dans le pire des cas, tu irais tout simplement un peu plus loin et trouverais bien quelque chose à faire.

Sauf que si on commençait à parler de gâteaux, tu aurais un peu du mal à quitter la pièce. Surtout que des faits maison devaient certainement être bien meilleurs. C’était plus qu’une évidence. Enfin, de ce que tu arrivais à saisir, ils étaient tous très gentils. Chose dont tu n’avais pas tellement doutée vu John en même temps.

« ▬ Ils le…seront certainement. Je ne sais pas si je peux vous aider d’une…manière ou d’une autre…pour quoique ce soit ? »

Proposition que tu allais sûrement regretter si jamais on te demandait de faire quelque chose que tu ne connaissais pas. Mais bon, au moins si on t’expliquait comment faire tu imaginais qu’il n’y aurait pas trop de problèmes. Normalement. Maiiis en attendant tu allais plutôt suivre gentiment le blond qui voulait te faire visiter la maison. Chose très intéressante aussi, même si ça te donnait encore plus d’objets à regarder. Comment est-ce qu’on était sensé arriver à tout regarder vraiment.

« ▬ Ils ont l’air….vraiment gentils en tout cas ! Ah ? Je…ne les ai pas trouvés spécialement…lourds ? Oh, tu…penses ? J’espère que…Je ne dérange pas en tout cas. C’est…C’est vraiment grand ici et joli. »

En même temps tu n’étais plus entré depuis des lustres dans une quelconque maison. Et ça changeait pas mal de ce qui te servait de pièce à vivre en fait. Pas mal du tout. Et sans doute qu’avoir une maison fixe avec des pièces déterminées devait être plus facile qu’un minuscule bout d’océan ou n’importe qui arrivait quand il voulait là. Mais ce serait assez difficile de privatiser quoique ce soit.


©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 220
Pages : 636
Date d'inscription : 11/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Jan - 14:49
Meeting the family #Lovecraft
Ah, c'est que Lovecraft était bien gentil visiblement. Enfin ça John n'en doutait pas, mais sa mère serait certainement ravie de le constater. Après, il espérait qu'elle n'en profiterait pas pour essayer d'en faire son esclave, hein. Il avait quand même envie de passer un peu de temps avec lui, ohhhh.


" Oh, vous êtes adorable ! Mais tout ira bien, on ne va pas vous mettre au travail alors que vous êtes notre invité ! Profitez du village ! "

Ah bah ils avaient eu de la chance, voilà. Heureusement qu'elle était gentille la plupart du temps, hein. Ah, par contre son père n'avait pas l'air ravi d'entendre ça. Bah c'est tant pis pour lui hein, vieux rabat joie pourri. Voilà. Lui, il était bien content et il ferait de son mieux pour que Lovecraft le soit aussi.

" Ils le sont, la plupart du temps. Et c'est parce que t'es trop gentil pour le remarquer, peut-être ! Et que pour le moment ça va, ils ont pas encore été trop lourds. Ne t'inquiètes pas ! Tu ne déranges personne, je t'assure. Tu trouves ? C'est un peu petit quand on est tous en ici en même temps, mais c'est vrai que s'il n'y avaut pas autant de gens ça pourrait être mieux et plus grand. Tu veux voir ma chambre ? Enfin y a pas grand chose à voir en soi, mais c'est peut-être là où on dormira. D'ailleurs tu préfères là, ou dans Rocinante ? Les deux sont confortables en soi. Enfin après, si tu veux on a un étang avec un ou deux poissons, c'est à toi de voir ! "

Ehhh oui, il ne le forcait à rien du tout. Il allait lui montrer la chambre ceci dit, puis il était assez content de revoir sa chambre, ça faisait longtemps. Donc oui, c'était plutôt chouette.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 109
Pages : 540
Date d'inscription : 30/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Jan - 17:57
SleepI'm tired of everything plz consider it. I barely know how to breathe. Look away, look away. The show will wreck your evening, your whole life and your day.

Cette maison, vraiment elle était trèès bien. Elle avait l’air vraiment confortable. Accueillante ? Tu n’étais pas certain du mot à donner. Tout simplement peut-être parce que tu n’avais juste pas l’habitude d’avoir du monde avec toi, encore moins dans ce qui te servait de chez toi, mais ça ne t’avait jamais vraiment choqué. Peut-être plus une fois que tu sortirais d’ici. Mais tu préférais profiter du présent actuellement. Bien mieux. Surtout que sa mère était extrêmement sympathique. Tu avais à nouveau tenté un sourire. Et tu l’avais remerciée. A vrai dire, tu avais même oublié qu’il y avait un village, obnubilé par la découverte de la demeure et de la famille. Tout était beaucoup captivant mais tu allais peut-être éviter de poser toutes les questions qui te venaient en tête. Déjà parce qu’elles partaient aussi vite qu’une autre arrivait bien souvent.

« ▬ Je…les aime beaucoup en tout cas. Je n’avas déjà jamais rencontré…de personnes aussi gentilles que…toi, je ne pensais pas pouvoir en…voir plusieurs d’un seul coup. D’accord, mais si jamais il y a…quoique ce soit qui cloche, il ne faut pas…hésiter à me le dire. Ah, avec plaisir, tu…la partages ? Tu collectionnes des…choses dedans ? Eh, c’est…comme tu préfères, tout me vas, même si…je préfère être avec toi. C’est très gentil pour l’étang mais…J’imagine que c’est…un peu petit ? Et je ne veux pas non plus…m’incruster chez eux, alors qu’ils ne me connaissent pas. »

Ah bah oui. C’était la moindre des choses que de se présenter avant de s’incruster chez quelqu’un, surtout que dépendant de la race des poissons certains étaient extrêmement susceptibles. Et tu ne voulais pas non plus te mettre à dos les poissons de John, ce serait beaucoup trop triste.

©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Hors de Yokohama :: Le Monde :: Amérique-
Sauter vers: