Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Le personnage :: Présentation :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"C’est l’enfer, l’éternelle peine ! Voyez comme le feu se relève ! Je brûle comme il faut. " Arthur Rimbaud

avatar
Messages : 10
Pages : 30
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 14:20
Étranger
Arthur Rimbaud


Surnom: Arty/ Rim’ / Baby Bro / Baby in Trench Coat / Baby Angel
Age: 25
Sexe: Masculin
Nationalité: Français
Métier/Rôle dans l'organisation: à la recherche d’un petit boulot
Orientation sexuelle: Asexué pour le moment
Signes distinctifs: Son Trench Coat qu’il porte constamment, ses yeux devenant lumineux quand il utilise son talent, et ses longues ailes noires
Castiel, Supernatural (fan-art)

Caractère & Physique

On décrit souvent Arthur comme une personne extrêmement sérieuse, de calme, de silencieuse mais d'assez timide, ou de quelqu'un d'un peu perdu. Mais les personnes qui l'ont connu tout petit aurait répondu qu'il était un adorable garçon tout souriant, câlin et énergique. Et ceux qui l'ont côtoyé juste après ses 4 ans qu'il était associable, solitaire, souvent dans la lune et vous ignorant si vous essayez de lui parler. Alors que ceux qui le connaissent vraiment et depuis longtemps, savent qu'il est en faite un jeune homme gentil, serviable, juste et d'une générosité à toute épreuve mais d'incroyablement innocent et naïf, que sa « timidité » n'est que la mauvaise interprétation d'un malaise en société et d'une ignorance à se socialiser correctement. Il possède une franchise si poussée qu'elle peut en être blessante, car pour lui il faut toujours dire ce que l'on pense, même si cette attitude a tendance à lui attirer des ennuis. Il ne connaît pas non plus la limite des espaces personnels des autres personnes, c'est un défaut qu'il a hérité en côtoyant trop longtemps ce cher Alexis. Et avec son attitude d'être plus silencieux que le silence lui-même, il vous fera faire des crises cardiaques, en vous donnant l'impression qu'il vient de se téléporter derrière vous. Par contre, il est légèrement têtu, enfin aussi buté qu'un bourricot, alors pour lui retirer une idée de la tête, bon courage. Ah ! Et j'allais oublier, il a aussi ce petit côté rebelle, adorable, hein ? Surtout quand il fait face aux discriminations entre classes sociales. Il ne fait pas bon de voir un Arthur en colère surtout si vous êtes la raison de sa fureur ou quand il s'emporte sur sa rage anti-discriminatoire dans les échelles sociales.

Notre Baby Angel est un grand jeune homme de taille moyenne, ayant un corps finement musclé et une barbe de deux-trois jours sur son mignon minois. Il possède une chevelure assez rebelle, d'un noir d'encre, toujours coiffé en « saut du lit ». Ses yeux sont d'un bleu hypnotisant, brillant de gentillesse ou de sérieux tout dépend de son humeur ou d'avec qui il se trouve à ce moment-là. Toujours habillé d'une chemise blanche, d'une cravate bleu marine ou bleu claire rayée de blanc, et d'un costume noir corbeau. Mais vous savez comment le retrouver facilement dans une foule ? Chercher une tête noir avec un long trenchcoat beige.
Et grâce à son talent, Arthur possède deux magnifiques ailes de noir absolu, dont il aime en prendre soin et faire apparaître quand il est seul. Bien qu'elles ont tendance à se montrer sous le coup d'une forte émotion, en général négative, et rendant, par la même occasion, ses yeux bleus aussi lumineux que deux petits soleils.

Histoire

J'aurais aimé vous raconter que la vie d'Arthur était belle, parfaite, remplie de rire, mais ça serait mentir. Enfin… Pour une partie oui. Une petite famille de classe moyenne, sans soucis particulier, unis et heureuse. Jusqu'à ses 4 ans. Le jour de la fête nationale. Sur la route du retour, après le magnifique feu d'artifice annuelle. Un bête accident de voiture. Un chauffard ivre, roulant trop vite, sur la mauvaise voie, percuta violemment la voiture d'Arthur et de ses parents. Il fut le seul à survivre, son talent l'avait sauvé en se déclarant sous le coup des émotions. Ses ailes noires l'avaient sauvé, protégé et soigné. Mais pas ses parents.

À l'hôpital, il refusait d'être touché, ne voulant que ses parents, mais c'était impossible, il l'avait bien compris. Pourtant, il s'accrochait à ce dernier petit espoir. Quand les médecins essayaient de le toucher, il activait, par réflexe, son talent, s'enroulant dans ses ailes. Malheureusement, l'un d'eux les toucha pendant environ 4 minutes, hurlant de douleur, avant que les infirmiers et infirmières ne réagissent enfin et ne repoussent le pauvre homme loin du petit. Alors que le docteur reprenait difficilement ses esprits, Arthur vit l'une de ses plumes se détachait de l'une de ses ailes, comme trop lourde pour elles, d'une blancheur lumineuse et mesurant une vingtaine de centimètres. Puis voyant l'état faible du pédiatre, il replia ses ailes dans son dos et s'avança, tremblant et faible dans sa démarche, avant de s'agenouiller devant l'adulte et de déposer la Plume, vibrante d'énergie, maintenant sa main dessus. Ses yeux se mirent à briller intensément, pendant qu'il se sentait transférer l'énergie de l'objet à son ancienne victime involontaire. Ce dernier revint rapidement à lui, de nouveau plein d'énergie, tandis que le petit Rimbaud se retrouva plus faible qu'à l'origine, tombant inconscient, ses ailes disparaissant à leur tour.

Plus tard, il fut placé dans un orphelinat. Arthur prenait soin de ne parler à personne, cherchant à tout pris à être tranquille et seul, avec un livre à la main ou tout simplement enroulé dans ses ailes. C'est à ses 5 ans qu'une famille bourgeoise, franco-québécoise, du nom de Martin, fini par l'adopter. Et comme à l'orphelinat et à l'hôpital, il s'enfermait dans sa nouvelle chambre, ne parlant pas à ses nouveaux parents, préférant le silence ou la simple compagnie d'un livre.

Quelques mois plus tard, les Martin accueillirent leur neveu Alexis, nouvellement orphelin. Ce dernier se prit d'une affection subite pour le petit Rimbaud. Les deux garçons se rapprochant doucement, enfin… C'était toujours Alexis qui cherchait à se rapprocher du petit ténébreux. Il finit par trouver la bonne méthode, il lui parla à chaque fois qu'il en avait l'occasion, même s'il n'était jamais sûr que l'autre l'écoute vraiment. Il lui racontait ses journées en cours, ce qu'il aimait faire, ce qu'il était capable de faire avec son talent et aussi son amour viscérale pour toutes la nourriture sucrée, notamment pour les bonbons. Mais il réussit vraiment à percer la carapace du plus jeune en lui confiant la peine et la douleur qu'il ressentait face à la perte de ses parents, lors d'un malheureux cambriolage. Le cœur d'Arthur s'ouvrit alors, relâchant toutes les larmes, les cris de désespoirs qu'il gardait enfermé en lui depuis si longtemps, se sentant enfin compris. Il pleura dans les bras d'Alexis, qui le serra dans une étreinte rassurante et protectrice, alors que ses propres larmes glissaient sur ses joues, jusqu'à ce que la fatigue ne les emporte. C'est ainsi que les Martin les découvrirent, plus tard dans la journée.

Depuis ce jour-là, Arthur ne quitta plus Alexis, le suivant partout, participant à ses blagues, farces et pièges, qui arrivèrent, de temps à autre, à lui arracher un sourire si ce n'est qu'un petit gloussement. Rapidement, le plus âgé devint le grand frère adoptif du plus petit, lui apprenant tout ce qu'il savait, que ce soit utile, ou sur les farces, ou non, répondant à toutes ses questions aussi bizarres soient elles. Il prit même en charge de lui réapprendre à se socialiser correctement avec les autres enfants de son âge, pour lui faire oublier cette habitude à être solitaire.

C'est d'ailleurs lors d'une de ses « leçons » que les garçons rencontrèrent Charles Baudelaire. Alexis voulait qu'Arthur mette en pratique ses nouvelles « techniques » de socialisation, en le faisant jouer avec cette petite demoiselle. Mais il dut toutefois aller chercher la petite brunette lui-même et lui demandait si elle voulait bien jouer avec son petit frère, sous prétexte qu'il était trop timide pour venir le faire lui-même. Malgré des débuts très très maladroit, les deux jeunes s'entendirent bien et très vite Charlie devint un membre à par entière de leur petite famille, trouvant l'attitude un peu à côté de la plaque d'Arthur adorable et les blagues d'Alexis très drôle. Elle prit même très à cœur de défendre leur petit « Baby Angel » des enfants bêtes et méchants, quand Alexis le laisser pour aller leur chercher une quelconque friandise. Ils devinrent si proche qu'elle leur présenta son petit frère nouvellement né, bien qu'Arty ne comprit pas l'intérêt qu'il y avait à ce qu'il rencontre un bébé, surtout venant de la part de son « Big Bro », alors que ce dernier détestait les bébés.

Néanmoins, la tranquillité et l'équilibre qu'avait retrouvé Arthur fut vite ébranler, Charlie fut envoyé à l'internat, ne lui donnant plus de nouvelles et Alexis commença à fuguer de plus en plus souvent, jusqu'à quitter la maison à l'âge de 18 ans. Ne comprenant pas ce qu'il se passait et ne voulant pas perdre son dernier pilier dans cette société bourgeoise, où il ne se sentait vraiment pas à sa place, il essaya de le suivre, mais ses « parents » l'en empêchèrent. Il réussit à garder un moyen de communication avec son grand frère dans l'optique de pouvoir le rejoindre quand il en aurait l'occasion. Mais les années défilèrent vite et il perdit contact avec lui à son tour

Le couple réussirent à garder près d'eux leur dernier « fils » tout au long de ses études. Et c'est à l'âge de 23 ans, diplômes de Lettre en poche, qu'il quitta, enfin, sa famille adoptive pour prendre son envole à son tour. Sac sur le dos, une photo d'Alexis et un carnet remplie de notes et d'information sur les derniers déplacements recensé de son grand frère, il prit la route, suivant les traces de celui qu'on surnomme désormais « le Trickster ».

Il voyagea pendant 2 ans, découvrant villes et pays. Rare étaient les moments où il s'accordait un arrêt plus long, soit pour refaire le plein en argent, en faisant des petits boulots simples, soit pour explorer un peu plus le lieu et la société qu'il visitait. Mais à chaque exploration il observait les mêmes inégalités entre les classes, ces mêmes gouffres. Cela déclenchait à chaque fois le même éclat de rébellion dans son être. Il ne supportait plus ces différences entre deux êtres à cause de leurs échelles sociales.

Ses pas finirent par le mener à Yokohama, une ville au Japon, où apparemment Alexis, ou quelle qu'elle soit le pseudonyme qu'il employait aujourd'hui, trouva refuge, ne bougeant plus de là. À son tour, il débarqua dans cette ville, l'espoir brûlant de pouvoir enfin retrouver celui qu'il considère être son grand frère. Le jeune homme sentit ensuite une nouvelle bouffée de curiosité et d'excitation imprégnaient son esprit, son cœur lui soufflant qu'une grande et belle aventure, pleine de surprises, l'attendaient ici. Peut-être trouvera-t-il des esprits partageant ses idées de rebellions sur la société actuelle ? Peut-être trouvera- t-il le moyen de tous changer et de mettre en place son idéal ? Mais avant tout cela il allait devoir retrouver Alexis, le reste pouvait bien attendre encore un peu non ? Après tout, il avait déjà traversé l'Enfer par le passé, emmenant avec lui ses ailes de douleur. Il lui fallait juste récupérer son équilibre perdu pour pouvoir, enfin, avancer en paix avec cette peine brûlante dans ses veines...

Talent

« Une saison en Enfer »

Arthur aime autant son talent qu'il le déteste. Pour lui, il est à double tranchant. Que je vous explique. Son talent lui permet de faire apparaître une magnifique paire d'ailes noires. Puis vous vous dites : Mais c'est pratique ! Il peut voler quand il veut ! Certes oui. Mais ses ailes ont deux pouvoirs.

Le premier est de le soigner et de le protéger comme un bouclier imperméable, ressemblant à gros cocon de plumes Pratique ! Oui encore faudrait-il qu'Arthur reste au minimum cinq minutes immobile dans son « cocon de Plumes » pour pouvoir vraiment se soigner. Moins que ce délais, il ne se soignera que les égratignures.

Tandis que le deuxième pouvoir c'est que les toucher reviendrait à vous suicider, surtout si vous en avez pas la permission, ou quand son talent est activé pour se défendre. Leur contact draine votre énergie jusqu'à vous faire brûler de l'intérieur, car lors de ce drainage, la douleur est telle que vous aurez l'impression de voir et ressentir l'Enfer lui-même. Elles peuvent être donc comparé à des petits trous noirs d'énergies. Attention ! Je tiens à préciser que le drainage est aussi douloureux pour vous que pour notre Arthur et n'est fatal qu'au bout de 5 minutes de contact maintenu ! S'il ne dure qu'une minute environ, vous vous sentirez juste un peu fatigué. Un peu de repos et un bon repas et vous êtes sur pied. Par contre, plus de 2 minutes 30, là vous êtes carrément HS. Vous vous sentirez incapable de bouger le moindre muscle et il vous faudra une bonne journée ou deux pour vous remettre. Et ceux qui ont eu le drainage complet ? Ils ont un moyen de survivre ? Techniquement il y a une possibilité, mais ils sont extrêmement faibles à ce stade là... Limite s'ils arrivent à respirer correctement... Donc s'ils arrivent à être emmené à l'hôpital ou soigné après 2 minutes du drainage, félicitations vous avez survécu ! Néanmoins, n'espérez pas pouvoir vous lever de votre lit avant une ou deux bonnes semaines, you're welcome.

Mais c'est hyper dangereux son talent ! Comment fait-il pour l'apprécier ? Et bien c'est simple Marcel ! Oui ses ailes drainent mais, à votre avis, où va l'énergie volée ? Hum ? Pas d'idée ? La réponse est facile. La vérité est que cette énergie est transformée en Plumes ! Et pas n'importe quelles plumes, je vous pris. Les Plumes de Arty sont curatives. Oui Messieurs, Dames. Cu-ra-ti-ves. D'ailleurs il existe deux types de Plumes, les Noires et les Blanches, ces dernières varient avec les actes passés et le tempérament présent de la victime de Drainage. Si vous êtes gentil et aussi innocent qu'un chaton, Arthur obtiendra une plume Blanche à tous les coups ! Mais les « Licornes » c'est rare de nos jours. Sinon, vous êtes un vilain garçon qui fait que des bêtises et des crimes et que vous y prenez votre pied, c'est une Plume Noire que gagne notre Baby Angel. Ensuite, la couleur de ces Plumes n'est pas là que pour indiquer si vous êtes un zentil ou mézant, mais aussi pour lui montrer les capacités curatives qu'elles vont posséder. Les Noires soignes les blessures physiques légères ou moyenne, comme les fractures, alors que les Blanches peuvent réparer celles plus importantes à la limite du mortel ainsi quelques maladies.

Et non, elles ne soignent pas le cancer. Non, mais, vous imaginez la taille que devrais avoir la plume pour pouvoir soigner ça ?! Car, oui, la taille de la Plume donne un indicateur sur les proportions que de ce qu'elle peut soigner et du temps de drainage qu'elles impliquent. Une Petite Plume, de la taille de la main de Arthur, équivaut à plus d'une minute de vole d'énergie. Une Plume Moyenne, d'environ d'une vingtaine de centimètres, égale à plus de deux minutes et trente secondes d'énergie aspirée. Enfin, une Grande Plume, faisant la taille de l'avant-bras de notre Baby, est le fruit d'un drainage de quatre minutes et trente secondes, minimum. Et je vous arrêtes tout de suite, les Grandes Plumes de Arty sont rares et difficiles à récupérer, car souvent il se les draines lui-même, trop dangereux pour qu'il en crée via quelqu'un même de consentant.

Il peut se drainer lui-même ?? En effet, Arthur a la capacité de s'auto-drainer lui-même. Alors, oui, il ressent exactement les mêmes douleurs qu'une autre personne qu'il aurait drainé, néanmoins, la puissance de la douleur est bien plus forte chez lui que chez vous.

Et pour cause ! Les contres coups de son talent sont nombreux et variant. D'abord, pour le drainage, il souffre quand il draine une personne, certes faiblement, mais quand même assez pour n'avoir jamais l'envie de l'utiliser sur quelqu'un.
Ensuite, quand il soigne une personne via ses Plumes, il souffre en transférant l'énergie cristallisée à son patient, qui peut ressentir une douleur aussi lors du processus. Bah oui ! Faut bien que le corps s'adapte et accepte l'énergie étrangère. Mais il subit une douleur plus forte quand il emploie ses Plumes Noires, car étant faite principalement d'énergie « négative », il doit la filtrer et garder ainsi toutes les ondes « mauvaises » pour offrir le pouvoir curatif. Ce qui explique pourquoi les Plumes Noires sont moins efficaces que les Blanches, plus « pur ».
Et enfin, le revers de médaille ultime, quand il s'auto-draine est qu'il ressent le double de la douleur normale par une personne, car les deux douleurs s'additionnent et il ne pourra plus ni se soigner ni se protéger en s'enroulant dans ses ailes et est très faible, selon son drainage. De plus, il ne pourra se drainer plus de 2 minutes 30, au de-là c'est trop dangereux, ou alors il devra obligatoirement drainer une autre personne pour survivre. Ça revient à dire qu'il s'arrache les plumes pour sauver des personnes.

D'après Arthur, le nom de son talent est très approprié, car lui et ses « victimes » souffrent autant que s'ils avaient passé un long moment en Enfer.


Pseudo: Tora ou Indy
Age: 20 piges~
Double-compte? non mais j’ai déjà une idée en tête~
Comment avez-vous découvert le forum?: Une certaine Baudelaire m’en a parler plusieurs fois, et m’a invité à rejoindre~
Votre premier avis sur le forum?: Superbe, Acceuillant~
Votre premier avis sur le forum ? Quelque chose à améliorer/modifier/supprimer ?: non je ne vois pas ce qu’il faudrait pour le moment~
Avez-vous lu le manga/regardé l'anime ? Si oui, jusqu'où êtes-vous rendus: Je compte le voir~

Code by Frosty Blue de never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 12 Sep - 23:11
Invité
Bienvenue, cher ami français.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Pages : 30
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 23:49
Merci, cher ami britanique~ ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryūnosuke Akutagawa
L'emo tsundere
Messages : 361
Pages : 1476
Date d'inscription : 01/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Sep - 9:11
Et je valide~

Le plus beau est enfin dans la place ! (Et là, je parle de Castiel ou de Rimbaud ? Personne ne le saura~)
J'ai hâte de voir comment ce petit ange va évoluer et j'espère qu'il sera gentil avec la mafia :3

Mais attention, avant que tu partes gambader dans la prairie, il va falloir que tu te recenses ICI, ICI et ICI.
Et n'oublie pas non plus de créer ta fiche de liens !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Le personnage :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: