AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Habitations :: Appartement d'Arthur C. Doyle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Last Christmas, I gave you...nothing, because I didn't know you [Ft. Faulkner]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Déc - 3:15
Merry Christmas !
Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait invité monsieur Faulkner à fêter Noel avec lui.
Enfin si, il l’appréciait assez bien, même s’ils ne se connaissaient que très peu.
Ses interactions avec monsieur Hobbes étaient plutôt amusantes...Jusqu’à un certain point.
Tout d’abord, parce-que cela ennuyait fortement le Grand Chevalier.
Ensuite, quand le travail s’en trouvait ralenti, il riait jaune.
Il ne voulait donc pas l’encourager.

Les fêtes de Noel, quant à elles, se faisaient habituellement chez ses parents. De force.
Il n’avait pas la tête à s’amuser depuis...un bon moment maintenant.
Il venait plus pour « boire un coup » qu’observer les décorations du sapin et sociabiliser.
Depuis qu’il était dans l’Ordre, il n’avait plus le temps, de tout manière.
Il préférait largement travailler.
Les rapports de missions pouvaient être la biographie d’Arthur.
C’était tout ce qu’il faisait. Tout ce qui l’intéressait…

Alors, vraiment…pourquoi ?

Le mal du pays peut-être. Ou bien était-ce l’ennuie. Le manque d’activité.
Il attendait de pouvoir s’infiltrer dans l’Agence. Et rien ne satisfaisait son esprit, ayant déjà fait le tour de Yokohama, repérer tout ce qu’il y avait à repérer.
Quand il appris que la Guilde était en ville, il était ravi de voir une tête familière.

Pour l’occasion, il avait décoré le T2 qu’il louait le temps de sa mission.
Décoré de manière très simple : un sapin artificiel dans un coin, sous lequel était le cadeau destiné à Faulkner, et quelques guirlandes de l’autre.
Niveau musique : une playlist aléatoire nommé « Christmas songs» trouvé sur internet.
Ce n’était pas le plus important.

Non vraiment, il avait fait bien plus d’efforts sur les boissons qui se trouvaient sur la table basse, s’y connaissant plus en alcool qu’en « magie des fêtes», et en y repensant, il trouvait cela assez triste.
Peut-être avait-il seulement envie d’un camarade de beuverie…

De plus en plus triste.

Assis sur le canapé, il réajustait la cravate de son costume, attendant son invité.
Last Christmas, I gave you my heart~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Déc - 21:12
noël
noël noël
N o ë l
voilà une fête que Faulkner n'a pas fêtée depuis… quelques années Je ne sais plus exactement
deux
trois ans ?
Faulkner ne se souvient même plus vraiment comme noël n'a même plus vraiment de
sens
non plus Qu'est-ce que j'en ai à faire après tout

et pourtant Faulkner
va fêter
Noël
ce soir.
oui bon c'est pas moi S'il n'y avait eu que moi je n'aurais rien fait (évidemment)
mais monsieur Doyle
un pauvre homme assez seul ça me rappelle quelqu'un
qui invite l'Américain (un choix discutable)
À vrai dire c'est très
très
amusant, intriguant, étonnant Bravo monsieur Doyle vous avez piqué
l'intérêt de Faulkner.

Faulkner qui se parfume se pomponne Eh bien oui c'est une grande occasion
non ?
(peut-être aussi cherchait-il simplement une excuse pour se faire beau) comme pour jouer pour provoquer il s'est vêtu
à l'Occidentale
(oui)
un veston noir une chemise colorée des bottes (à talons bien sûr) et
un slim très Important le slim ça le met en valeur il se sent beau il se trouve beau il se regarde Faulkner
et il est beau.

satisfait, narcissique
il se met sans plus tarder en route
dans le froid
et devant les boutiques
de Yokohama.

o h
d'ailleurs
Faulkner il avait un peu oublié C'est vrai qu'à Noël on
s'offre
des cadeaux
(oups)
Eh bien si je trouve une boutique ouverte en chemin on dira que Mr Doyle est chanceux qu'il se dit et puis Tant pis Ne suis-je pas moi-même
un très beau cadeau ?

finalement
en arrivant
il a un Paquet. (et très froid) le voilà qui sonne
s'annonce
gravit quelques escaliers (non sans bruit)
et apparaît devant l'appartement Nous y voilà donc

"bonsoir Mr Doyle" sourit-il lorsque la porte s'ouvre, les yeux brillants
et les pommettes rouges "j'espère qu'il fait plus chaud ici que dehors…" qu'il ajoute
En y repensant je ne le connais pas si bien que ça et il est très
(très)
curieux.
i don't want a lot for christmas…


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Déc - 1:43
Merry Christmas !
Quand monsieur Faulkner arriva, il ne pu s’empêcher de l’observer. C’était un réflexe.
Une observation courte, à peine perceptible si vous ne le regardez pas dans les yeux.
Il était habillé à l’occidental, ce qui contrastait avec ces tenues habituelles, ses élégants kimono que l’on remarquait à tous les coups… Bien qu’on le remarquait tout autant dans celle-ci.
Il le laissa entrer, lui présenta la pièce.
Voici le canapé, voici la table, je vous en prie installez vous.
Des choses triviales qui l’ennuyaient, mais qu’on lui avait enseigné.
Des fois que l’invité ne soit pas assez intelligent pour savoir ces choses tout seul…
Quoique.
Il était simple de remettre en question les capacités de réflexion des personnes.

Les bonnes manières, selon lui, étaient inutiles. Que de règles dont il n’avait rien à faire.
Alors, enfant, il avait tenté de les ignorer....: ce n’était pas possible.
Ses parents, lui avaient enseigné que non, cela ne marchait pas comme ça.
Toute son enfance n’a été que règlements, bonne conduite en société…

C’était tout simplement…stupide. Enfin, il avait autre chose à penser pour le moment.
Habilement, montrant qu’il avait effectivement une éducation (c’était important de le
Rappeler apparemment, on lui avait toujours dit d'être élégant en toute circonstance)
Il s’approcha de son invité, un léger sourire aux lèvres.

« Souhaitez vous boire quelque chose ? » il désigna les boissons sur la table.

Tout compte fait, commençait-on par demander cela ? Il n’était pas doué pour sociabiliser
Mais ce n’est pas comme s’il ne faisait pas d’efforts, là, ne serait-ce que pour fêter Noel.

« A moins que vous ne préfériez manger… ? »

Sauf, qu’au final, malgré son éducation « parfaite », il ne savait vraiment pas comment faire avec les autres...

Last Christmas, I gave you my heart~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Déc - 18:38
c'est un petit appartement
tout simple, simplement décoré
(bel effort sur le sapin)
et Faulkner n'a pas besoin de
se faire prier. Avec toujours un petit sourire
il enlève sa veste son écharpe et
dépose un paquet au pied de l'arbre Pas besoin de me répéter de m'installer Ni
où se trouve
chaque
meuble
(étonnant, ce Mr Doyle…)
J'ai des yeux merci Mais nous mettrons ça
sur le compte du stress (?)
en espérant qu'il ne soit pas aussi coincé que Thomas…

c'est vrai que
Mr Doyle a l'air vraiment
préoccupé. Serait-ce ma venue qui le Oh oui je comprends ce n'est pas forcément
évident
de m'avoir comme invité… et Faulkner
se demande comment
Mr Doyle voit les choses comment est-ce qu'il fête
Noël ?

en tout cas moi je n'en ai pas de très bons souvenirs Déjà à la maison ce n'était pas Hm C'était
quelque chose oui Un véritable bordel On ne
s'entendait
pas vraiment Enfin qu'est-ce qu'on y peut
C'est la vie et on est mieux
sans eux. en y réfléchissant il est
possible que Noël se passe
mieux
cette année que toutes
les autres ?
Ah, vaine réflexion
Nous verrons bien.

Faulkner n'est pas gêné (pas assez peut-être)
et puisqu'on l'y invite
il s'assoit à table "Vous avez une jolie collection d'alcools… ce serait un plaisir d'y goûter~"
qu'il dit joyeusement (enfin
avec un sourire
amusé, dirons-nous)
"que me conseillez-vous pour commencer ?"
C'est que je ne m'y connais pas vraiment moi du moins pas
les alcools britanniques.

il lui tarde de les goûter
(et de voir si
ça met Mr Doyle plus à l'aise)
i don't want a lot for christmas…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Jan - 3:26
Merry Christmas !


Il le regarde, voit qu’il se pose des questions sur lui. Peut être même qu’il le juge.
Il a l’habitude, et qu’importe les avis sur sa personne.

Puis dans les yeux du jeune américain, une lueur qu’il connaissait.
Finalement, elle disparaît, pour laisser place à quelque chose de plus…positif.
Et Conan Doyle espère pouvoir répondre à ses attentes.
Il aurait aussi espéré pouvoir arrêter de trop penser, mais c’était impossible.

L’alcool, donc.
Il avait devant lui quelqu’un qui ne connaissait pas l’alcool britannique.
Il regarde les bouteilles, les juge du regard. Ce qu’il fait de mieux.
Ses yeux cherchent quelque chose de léger pour commencer, puis son regard s’arrête sur un alcool en particulier. Pas forcément sa boisson préférée, mais c’était parfait.
Après tout, ce n’était que le début de la soirée, et cela se mariait bien avec l’apéritif.

« Je vous remercie, laissez moi donc vous faire goûter… Nous pourrions commencer par une bière, c’est un incontournable, n’est-ce pas ? »

Il s’empare quand même de deux bouteilles, espérant qu’il aime cela, et leur sert deux verres avec précision, assez perfectionniste, tout en expliquant la fabrication.

Il parle trop, cette fois ci. Il ne sait pas doser ses paroles.
C’est qu’il est content, en même temps.
Sa vrai personnalité.

Il laisse même un petit sourire, simple mais bien là, s’installer sur ses lèvres, alors qu’il déverse son savoir -des fois que ça intéresse son invité…sinon il en est désolé…Ou pas- et s’empare de son propre verre.

L’odeur lui rappelle les pubs de chez lui, son sourire s’agrandit.


« Santé ! »
Last Christmas, I gave you my heart~

_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Fév - 15:37
hmmm On dirait que j'ai
Bien fait de l'interroger
à propos de l'alcool
Rien d'étonnant cela dit quand on voit toutes les bouteilles
de ce Mr Doyle

pourquoi remercier Faulkner, c'est une question
sans réponse probablement mais
ce n'est pas l'Important. "en effet, vous avez raison. je vous fais confiance à ce propos, ne me décevez pas~", qu'il sourit
le plus intéressant pour le moment
ce sont ces jolis verres qui se remplissent
Faulkner remarque la précision
l'attention
l'expertise
de son hôte Quand il remplit les verres
Intéressant très intéressant oui Il faut croire que c'était le meilleur sujet à aborder pour commencer la soirée

puis l'Américain est réellement intéressé par
ce que raconte l'Anglais (oui, oui)
de toute façon c'est mieux ça que de rester silencieux hein Il aime bien
le son de la voix
de Mr Doyle.

Mr Doyle qui a l'air content
qui parle beaucoup
qui se présente sous
un nouveau jour Juste pour moi

et Faulkner a un petit rire "j'avais raison de vous faire confiance, je serai incollable en la matière d'ici quelques heures~"
puis il lève aussi son verre "santé ! joyeux noël, Mr Doyle~" (ou dois-je vous appeler Arthur ?)
et le voilà content (il en faut peu)
il tempe sans plus tarder
les lèvres dans son verre.

une expression presque
surprise
prend place sur son visage
"ça n'a rien à voir avec ce que je connais… c'est étonnant" mais il reprend vite quelques gorgées "pas dans le mauvais sens du terme, cela dit~"
aaaah oui oui oui J'ai bien fait d'accepter l'invitation
est-ce que Faulkner ne serait pas
en train de se faire
un nouvel ami ?
i don't want a lot for christmas…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Avr - 17:08
Merry Christmas !


Il s’assoit aux côtés de l’autre, son sourire plane toujours sur ses lèvres alors qu’il prononce:

« Joyeux Noel à vous aussi, Monsieur Faulkner. »

Ils pourraient s’appeler par leurs prénoms, mais n’était-ce pas… trop tôt ? L’américain semble heureux rien qu’avec cela, alors qu’il commence à boire, et Arthur fait de même. C’est en buvant quelques gorgées qu’il observe encore une fois son invité avec discrétion.
Il est amusé par la surprise qu’il voit sur son visage, mais il n’y a aucun dégoût : il l’annonce d’ailleurs. C’est déjà cela…[i] pense le britannique.
Que se passait-il ? Cette socialisation était-elle une bonne idée ? Il était trop tard pour faire marche arrière maintenant: il s’avouait apprécier la compagnie du brun. [i]Un ami… ?

Il se demanda, avec un certain doute, si le comportement qu’il avait avec Monsieur Hobbes n’était réservé qu’à son collègue, ou c’était dans sa vrai nature… Il faut dire, qu’il était bien plus calme que ce qu’il avait vu jusqu’à présent. Enfin, c’est une erreur de juger sans connaître.

« Il y a des gâteaux apéritifs à votre disposition, faites comme chez vous… »

Puis il eût un temps de réflexion, et, jugement ou pas, il changea d’avis sur la question.

« Comme chez vous, sans oublier que c’est chez moi, tout de même… »

Cela ne faisait aucun sens, et cela parait un peu froid qui plus est. Mais il n’aimerait pas retrouver son appartement en état post-apocalyptique. A-Poe… Ce n’est pas une blague drôle Arthur. Et puis, comment te souviens-tu de ce « Poe » ?. Simple, il se souvient de tout. C’est évident. Malgré lui, il laisse échapper une rire qui ressemble bien plus à un soupire avant de finir sa bière. Il leva la tête vers l’horloge du salon, veillant à ne pas oublier son dîner.

« Nous allons bientôt pouvoir passer à table. »

Last Christmas, I gave you my heart~

_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Mai - 16:24
Faulkner est vraiment
de bonne humeur ce soir
et En y repensant
c'est mieux que s'il était resté
seul sur le bateau.
Alors Non je ne regrette pas
d'être venu.


la soirée ne fait que commencer après tout et il
a hâte de voir
ce qu'elle leur Réserve.
Faulkner reste calme (il sait se tenir malgré l'impression qu'il
a pu donner à l'autre
par le passé)(et même si Mr Doyle est bel homme… ça attendra)

"Comme chez vous, sans oublier que c’est chez moi, tout de même…"
et Faulkner ne peut s'empêcher
d'éclater d'un rire aigu. "Il faudrait savoir, enfin", qu'il répond juste en riant à nouveau
sincèrement, et presque
innocemment.
"je préfère ne pas faire comme chez moi, où Noël a toujours été un peu…
chaotique", ajoute-t-il d'une voix neutre Mais avec
un léger sourire tout de même
(mauvais souvenirs)
avant de Finir son verre également.
(cette Bière est décidément très bonne)

En Tout Cas il est clair
que l'accueil qui lui a été Réservé
ne laisse pas du tout à désirer.
il en est content, simplement, Faulkner
Cette soirée presque improvisée est agréable Pour le moment
et j'espère bien que ça va durer
"avec plaisir, qu'est-ce que vous nous avez préparé ? de la dinde, ou quelque chose de plus personnel ? dans tous les cas je ne suis pas très difficile"
(et il ne dit pas ça pour Lui faire plaisir)

plus qu'à Attendre j'imagine
Faulkner ne propose pas
son aide
il n'est pas chez lui après tout.
i don't want a lot for christmas…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Mai - 17:13
Merry Christmas !


Sa remarque fait rit son hôte et il ne peut s’empêcher de rougir. C’était… Assez impoli de lui dire cela, n’est-ce pas ? Heureusement qu’il l’a bien prit…
Il l’entend dans sa voix, le voit dans ce sourire. Des mauvais souvenirs. Arthur a aussi connu des Noel chaotique, quand son père était encore à la maison il y a quelques années de cela, avant qu’il ne commence à sombrer… Il ne peut ignorer les derniers temps passé ensemble. Mais il ne lui en a jamais voulu
Seulement, il n’y avait plus eut de Noel comme ils les avaient toujours passé. Il y avait moins de joie, pas à cause de la pauvreté, mais bien à cause de l’absence de...
Enfin, c’est du passé.Même si cela ne l’aidait pas à trouver un quelconque intérêt pour fêter Noel…  Il s’en voulait juste de ne pas pouvoir être là pour ses sœurs et son frère cette année… Car même si l’envie lui manquait, eux au moins semblaient heureux de le voir.

« Mieux vaut aller de l’avant n’est-ce pas ? »

Il hausse légèrement les épaules, récupérant les bouteilles vides pour aller les jeter.

« Une dinde, je reste dans le traditionnel… »

Dit-il avec un sourire, rajoutant « et simple à cuisiner » dans sa tête. Ce n’est pas qu’il n’était pas doué en cuisine mais… Mais il n’était pas si doué que cela. On ne peut pas être parfait partout.
Avec un petit rire, il disparu en cuisine, pour réapparaitre quelques instants après avec le plat, le déposant sur la table. Il servit son invité, avant de le regarder.

« Que diriez-vous d’un verre de vin pour accompagner cela ? »

Il prit la bouteille, toujours avec ce sourire aux lèvres qui ne le quitte pas, sans même se rendre compte qu’il était présent.


Last Christmas, I gave you my heart~

_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 23:40
aller
de l'avant ?
mmmh oui Mr Doyle vous
devez
avoir raison. Mais n'est-ce pas déjà ce que je fais ?
Certainement que Venir ce
soir ici C'était aller de l'avant
oublier les mauvais souvenirs
et prendre sa revanche
sur Noël.
(on sort les grands mots
était-ce si important ?)

en tout cas
Ce soir Faulkner
n'est pas déçu. Mr. Doyle est (presque ?) aux petits soins
avec lui (simple politesse ?) et
eh bien Faulkner apprécie (narcissique qu'il est)
N'est-ce pas l'essence de Noël ? C'est vrai que Passer un bon moment C'est le principe (Du moins je crois) et Même s'il
y a besoin de quelques bouteilles
quelle différence ? Il a bien vu que Mr. Doyle est plus
à l'aise
comme ça
(quel rire charmant)
et il préfère comme ça, Faulkner. C'est très bien.

une Dinde
c'est très bien aussi, Faulkner aime ça
aime se faire servir
ne pas lever
un
seul
doigt.
Faulkner sourit (encore une fois)
plus chaleureusement à
son hôte.
"avec grand plaisir, je suis certain que vous avez encore quelque chose de très bon à me proposer." Et comment refuser ?

une seconde
son regard s'égare
et
Ça ne lui échappe pas
ce joli sourire.
une seconde
lui suffit pour voir la différence (pour la sentir peut-être)
Pour la première fois
Mr Doyle sourit.

Étrange… très étrange. Faulkner se sent bien,
il ne saurait pas
décrire comment. ou pourquoi.
mais Peu importe
"je suis content d'être venu", sourit-il
en commençant à dîner.

Faulkner a envie
de boire encore
de se laisser aller
de réellement festoyer
Avec quelqu'un
qu'il
apprécie de plus en plus
C'est ça, Noël, non ?
(son premier Noël)
i don't want a lot for christmas…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Habitations :: Appartement d'Arthur C. Doyle-
Sauter vers: