Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Le personnage :: Présentation :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tsuraya Namboku ou le fantôme de Yokohama

avatar
Messages : 98
Pages : 464
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Déc - 1:36
Détective
Tsuraya Namboku


Surnom: Tsu
Age: 22
Sexe: Féminin
Nationalité: Japonaise
Métier/Rôle dans l'organisation: Polyvalente
Orientation sexuelle: Hétéro'
Signes distinctifs: Sa coiffure, ses habits dans les tons rosés.
Original Character

Caractère & Physique


Tsuraya, on ne sait pas vraiment avec quoi ou qui on pourrait la comparer. Que ce soit au niveau du caractère ou tout simplement le physique. On ne peut déjà pas dire qu’elle a un visage inexpressif, celui-ci, pâle et révélant des yeux bleu azur vous regardent tout en arborant un sourire innocent, et parfois sincère si vous le méritez. Mais qui sait ce qui se cache derrière cet étirement de lèvres que tout le monde peut faire… De la joie, de la peine, de la souffrance ? Il faut bien la connaître pour le savoir, et ces personnes sont peu nombreuses. Pourquoi ? Parce que cette jeune femme de taille moyenne n’est pas du genre à vous raconter sa vie ou ses problèmes, ce n’est pas contre vous, elle est comme ça, c’est elle et c’est ce qui fait d’elle une personne dite réservée mais pas froide pour autant.

Oh que non, elle n’ira pas vous envoyer promener, sauf si bien sûr vous vous en êtes pris à des êtres chers, peu nombreux puissent-ils être, mieux vaut ne pas s’attirer sa fureur. Elle n’est peut-être pas la plus à craindre, mais méfiez-vous de son pouvoir, car elle-même en a peur, non pas qu’il soit hors de contrôle, mais il est violent, très violent.

Le matin, elle se lève et s’habille de couleurs plus ou moins vives, discrètes dont son short violacé laissant apparaître ses jambes pâles. Devant le miroir, un peu de mascara et du baume à lèvres léger fera l’affaire. Quant à la coiffure, elle s’empresse d’attacher deux épaisses mèches qu’elle laissera retomber sur ses épaules, le reste de ses cheveux longs et châtains clairs dans son dos. Allez savoir pourquoi, au fond, c’est peut-être pour ne plus voir son ancien reflet. Arrivée devant sa porte, elle enfile ses hautes bottes violettes, pouvant ainsi se diriger vers son lieu de travail, l’Agence des détectives armés. Elle salue ceux déjà arrivés, surveillant si son précieux ami Dazai est déjà sur les lieux, même si elle ne doute pas qu’il arrivera tôt ou tard. Mais que voulez-vous, quand on tient à une personne, on y prête attention à sa manière, et quand on s’appelle Tsuraya Namboku, on fait très attention à ses proches et à ce que le travail soit bien fait, peu importe les moyens employés.

Adossée à son siège, regardant par la fenêtre et le cœur léger, elle se demanda quel genre de constellations pourra-t-elle apercevoir quand elle quittera ce bureau, ou plutôt, sa deuxième famille.

Histoire


Le chant des oiseaux, le bruit du cours d’eau de la rivière avoisinante, l’air frais de la campagne, soudain des cris, des pleurs, des hurlements. Cette petite fille alors âgée de 5 ans, attablée avec ses parents et sa grande sœur, observait ses couverts flottant au-dessus de la table, retombant lors du cri d’effroi de sa grande sœur. Ils ne la regardaient plus de la même manière, comme si elle avait fait quelque chose de mal, comme si avec elle, le monde ne tournait pas rond, un animal, une bête de cirque. Ces regards devinrent familiers au foyer où elle a été placée pour « troubles du comportement » disaient-ils. Ne dit-on pas que les regards parlent parfois plus que les mots eux-mêmes ? Ils peuvent parfois avoir un grand impact sur quelqu’un en position de faiblesse, ce que Tsuraya a ressenti ce jour là était de la colère, de la haine, non seulement pour elle-même, qui avait appris à se détester, mais aussi envers eux, ils étaient fascinés mais seulement par le pouvoir de celle-ci, non pas pour la personnalité de la jeune fille qui laissa alors ses émotions s’exprimer… Non, son talent s’exprima à travers ses émotions. Puis les cris, les pleurs, les hurlements, le sang, la peur. Elle n’avait alors que 16 ans. « Un massacre » disait-on dans les médias.

Oh que oui, cela à fait beaucoup de grabuge, surtout dans cette ville qu’est Yokohama et où la pègre règne sur cette ville. Plus particulièrement la Mafia Portuaire, mais il n’y avait pas qu’eux : La police pour le crime, les scientifiques pour l’envoyer en asile ou pour faire des expériences... En fuyant, elle prit beaucoup de risques dont elle n’eût conscience que lorsqu’un homme, aux habits noirs et bandé d’un peu partout l’interpella dans une ruelle où elle fut vite encerclée, ce fut le Capitaine Osamu Dazai et ses hommes. A la grande stupeur de celui-ci, la jeune femme se laissa embarquer par ses hommes, elle ne broncha pas. Il la ramena alors dans une sombre pièce, avec seulement un bureau, une sorte de bibliothèque où elle patienta une petite heure, elle savait que son sort était scellé : trafic d’organes, pâtée pour les scientifiques... On fait de tout sur le marché souterrain n’est-ce pas ? L’homme en noir revenu, il était seul, et s’approcha doucement.

« Tu vaux peut-être bien plus que tu ne le penses Tsuraya-chan. Tu es maintenant sous ma responsabilité, mais ne t’attends pas à du soft. »

Furent les mots qui la marquèrent sûrement à vie. Lors d’un des célèbres entraînements sévères de son supérieur, elle y laissa de la sueur et du sang, de l’énergie, mais aussi une rencontre qui alla peut-être changer sa vie. Elle fût présentée à Akutagawa, de façon brutale, car celui-ci avait la niaque, le désir de vaincre et de se faire reconnaître dans les yeux, mais aussi dans ce combat qui fut représenté comme symbole de leur rencontre. Elle ne lui avait parlé que très peu certes, mais elle ne pouvait s’empêcher d’éprouver de la sympathie pour ce jeune homme froid, de l’observer... Mais à quoi pensait-elle ?

La mort d’Odasaku fût sûrement ce qui marqua le début de sa vraie vie et de l’attachement envers ce personnage mystérieux qu’est Osamu Dazai. Ne voulant pas le laisser seul face à ses démons, elle décida de les combattre à ses côtés, elle avait 18 ans.

L’Agence des détectives armés, quatre ans plus tard. Seule à son bureau, Tsuraya jeta un œil aux nouveaux dossiers à consulter, elle senti alors une tape sur son épaule. C’était lui, son meilleur ami ou son ange gardien, peu importe, avec qui elle partage des souvenirs bien trop lourds pour eux deux, des secrets, un lien.
« Je peux t’aider ? »

Talent


Yotsuya kaidan ( 四谷カイダン )
The ghosts of Yotsuya

- Contrôle d'objets : Elle peut contrôler des objets qu’elle a aperçu auparavant, elle peut autant en contrôler un seul que plusieurs.

- Contrôle d’êtres vivants : Elle peut contrôler des êtres humains ou des choses vivantes, les bouger et les jeter violemment.

- Possession 悪魔憑き (Akumatsuki) : Tsuraya peut posséder un humain et le contrôler à sa guise, cependant cette technique est limitée en temps et énergie, elle est très dangereuse que ce soit pour elle ou pour la personne possédée.

Ce pouvoir est offensif, donc si l’on devait déterminer le point faible de celui-ci, ce serait sans aucun doutes la défensive. Tsuraya peut se défendre, mais seulement par elle-même ou utiliser des objets qu’elle aura bougé avec son talent.
Lorsque les émotions de son propriétaire sont hors de contrôle, le pouvoir peut tout autant l’être et c’est ce qui effraie Tsuraya.

Pseudo: Tsuraya Namboku aka la waifu d'Aku
Age: 22
Double-compte? Non
Comment avez-vous découvert le forum?: En voulant rechercher de vrais rp !
Votre premier avis sur le forum?: Très bien organisé et les personnes y sont fort sympathiques
Votre premier avis sur le forum ? Quelque chose à améliorer/modifier/supprimer ?: Hmm.. Je trouve que la bannière est grande, du coup on doit scroller pas mal owo
Avez-vous lu le manga/regardé l'anime ? Si oui, jusqu'où êtes-vous rendus: Oui et oui ! J'ai tout vu de l'animé et je lis le manga, même si j'en suis qu'au tome 3, je me suis pas mal spoilé en lisant en ligne, j'ai craqué. Gomen.

Code by Frosty Blue de never Utopia


Code:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 221
Pages : 641
Date d'inscription : 11/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Déc - 15:06
D'abord bienvenue, parce que je me souviens pas te l'avoir souhaité sur le discord ( shame on me ) !

Et ensuite félicitation parce que tu es validée ! Ton personnage est intéressant, et j'aime beaucoup ton style d'écriture <3

Encore bienvenue, et n'oublies pas de passer , et , c'est toujours utile et pratique ! Et puis bonne aventure parmi nous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Le personnage :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: