Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Hors de Yokohama :: Les Alentours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Flashback] Un billet pour une nouvelle vie Ft. Tsuraya Namboku

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 120
Pages : 281
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 24
Localisation : Près d'une rivière
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar - 21:52






Un billet pour une nouvelle vieTsuraya Namboku



La réaction de Tsuraya enchantait plus ou moins Dazai, d’un côté il était plutôt rassuré de la savoir près de lui, ainsi il pouvait toujours la sauver alors que si elle était resté à la mafia peut-être qu’au final elle aurait fini par subir les conséquences des actes du cadre de la mafia qu’il était de part sa position de mentor envers la jeune femme, peut-être même que Akutagawa subirait lui aussi les conséquences de son départ… Cependant, il n’y avait pas vraiment réfléchi, tout autant que cette réaction soudaine de sa protégée. De l’autre, il préférait ne pas la mettre dans toute cette histoire, mais il était déjà trop tard, il en avait trop dit pour pouvoir laisser la jeune femme aux mains de la mafia, elle savait trop de chose et ça risquait d’être très compliqué de revenir comme si de rien n’était et que rien n’avait été dit.

Dazai la regardai faire, avancer, le dépasser même, son entrain si naturel qui faisait défaut au suicidaire de service mais qui était l’une des choses que Tsuraya avait le secret, elle qui avait perdu tout envie à l’époque, elle était devenue une jeune femme déterminée prête à trahir ceux qui l’avait recueilli afin d’aider la personne qu’elle estimait.
Cette dernière remarque venant de la jeune femme fit sourire le cadre.

- A vrai dire … J’ai déjà tout prévu, je dois retrouver quelqu’un, à la base je devais être seul mais malheureusement, tu vas devoir rester caché, nous ne pouvons nous permettre de vivre encore dans la lumière. Nous devons faire profil bas le temps que l’on nous trouve une place loin de la mafia.

Dazai soupira, seul il pouvait facilement disparaître, trainer dans un coin seul dans les rues, mais avec une personne en plus à sa charge cela s’avérait beaucoup plus compliqué, mais si autant cela ne dérangeait absolument pas le cadre de la mafia de vivre dans la rue entre deux poubelles, il se doutait bien que ce ne serait surement pas la même chose pour Tsuraya qui méritait bien mieux qu’un morceau de moquette à moitié mouillée par la pluie comme couchage.
Il reprit alors la marche dépassant alors sa camarade avant de lui tendre la main, un léger sourire rassurant sur le visage malgré ses paroles qui était bien plus sombre.

- En prenant ma main tu es donc d’accord pour vivre une vie qui risque d’être, à partir de maintenant, bien plus difficile que celle qu’on a pu avoir à la mafia et que la mort peut nous attendre à chaque coin de rue si on venait à nous retrouver. Si tu décidai de rebrousser chemin maintenant je ne t’en voudrais pas, je suis sur que les informations que tu pourrais fournir te permettront d’éviter la torture.

Une part de Dazai espérait qu’elle refuse son offre, tandis qu’il espérait aussi pouvoir compter sur quelqu’un en qui il avait réellement confiance en quittant le monde sombre de la mafia. Il savait bien que la jeune femme était celle envers qui il pouvait avoir une totale confiance, même si cela ne l’empêchait pas de rester prudent.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 131
Pages : 619
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar - 23:17
Une nouvelle vie
Alors que Tsuraya commençait à regarder un peu partout, essayant de leur chercher un chemin convenable pour pouvoir partir sans se faire encercler, elle fronça les sourcils. En vérité, elle n’a pas vraiment le sens de l’orientation, ce qui n’allait pas les aider, elle n’avait plus qu’à prier que Dazai l’ai. Et pendant qu’elle réfléchissait, il se remit à parler. Elle se tourna alors de nouveau vers lui et fut surprise. Il avait déjà tout prévu ? Encore ? C’est pas possible, il l’épatera toujours autant. Il avait déjà un contact en plus, non mais ..

- Ah ouais ? J’espère qu’elle va bien pouvoir t’aider cette personne ! Sinon .. Ben sinon rien, il va falloir trouver un autre plan, et je t’aiderais, c’est pas comme si je venais et je mettais les mains dans les poches. Mhhh… Se cacher ? Je pense que ça ne va pas être un problème.

Alors qu’elle allait repartir, il la dépassa et se posta devant elle. Elle aurait très bien pu avoir un mouvement de recul ou quelque chose qui signifiait qu’il était une menace, mais rien du tout, car elle ne le considérait pas comme ça. Elle le considérait énormément, elle voyait tous les défauts et la noirceur qui habitaient cet homme, mais elle y voyait également les côtés positifs. L’humour que l’on pourrait qualifier de lourd et de déplacé chez Dazai ne dérangeait absolument pas Tsuraya. Le pauvre, il ne l’avait pas encore entendu blaguer elle… Quoi que peut-être un peu ? Ce qui était positif, c’est qu’elle sentait beaucoup de choses positives ressortir de cette fugue.

Il lui tendait la main, de nouveau. Comme ce jour où ils l’avaient capturé. C’était ce même genre de pacte. Dangereux et qui serait parsemé d’obstacles. Puis il prit la parole, lui expliquant que cela allait être beaucoup plus dur… Mais il eût à peine le temps de finir sa phrase, qu’elle avait attrapé sa main, sans aucune hésitation, elle n’avait pas réfléchi, ou du moins c’est ce que l’on aurait pu croire.

Elle serrait la main de Dazai, d’une manière ferme et douce à la fois. Il ne l’avait peut-être pas vu, mais elle souriait grandement, ce sourire était bien sincère, elle était .. heureuse ? Dans tous les cas, elle n’avait aucune envie d’aller dans les cachots et de tout dévoiler pour s’en sortir, hors de question, elle ne lui ferait pas ça, pas après ce qu’il a fait pour elle. Alors qu’elle serrait toujours sa main, elle s’approcha de lui et le serra dans ses bras. Elle n’avait pas l’habitude de faire ça, ça se sentait. Mais elle le serrait contre lui, car elle était contente malgré la situation. Contente de l’avoir à ses côtés.

- Je suis d’accord.

Elle recula ensuite, lâchant l’étreinte qu’elle avait contre lui et sembla réfléchir quelques secondes.

- Oh, j’ai quelque chose pour toi aussi, attends.

Elle lui fit signe d’attendre et commença à fouiller dans ses propres poches, faisant un tour sur elle-même et fit un grand sourire tout en trouvant ce qu’elle cherchait apparemment.

- Au fait, j’ai menti.

Elle fit pendre des clés à son doigt et les fit tourner comme si de rien n’était, mais elle souriait toujours, elle semblait satisfaite. Puis les jeta à Dazai.

- Quartier de Shoto, appartement 54. C’est le double des clés d’un appartement que j’ai obtenu d’une certaine manière, et pas de panique y’a que moi qui suis au courant. En fait c’est chez moi, mais vu qu’on avait des quartiers à la mafia j’y suis restée. C’est grand hein ! Maintenant chez moi c’est chez toi, et pas de « non mais », je ne veux rien entendre. On va dire que c’est un … remerciement ? Prend-le comme tu veux, mais il est hors de question que tu dormes dehors !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 120
Pages : 281
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 24
Localisation : Près d'une rivière
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Avr - 15:35






Un billet pour une nouvelle vieTsuraya Namboku



Comme s’en était douté, Tsuraya avait saisi sa main, mais elle ne s’était pas arrêté à une simple poignée de main puisqu’elle le prit dans ses bras quelques instants avant de finalement rompre cette étreinte. Dazai était resté immobile tout le temps de cette embrassade, ne sachant quoi fait mais surtout très surpris de la tournure des événements, jamais il n’aurait imaginé que sa protégée réagisse de cette façon, et surtout qu’elle soit aussi tactile.
Après avoir rompu l’étreinte, elle s’adressa de nouveau à lui de façon détaché comme s’il s’agissait d’une simple formalité en sortant tout naturellement des clés et en lui lançant ce petit trousseau qu’il rattrapa sans problème avant d’afficher un sourire digne de lui.

- D’abord toutes ces paroles, ces compliments, puis ce câlin et enfin ces clés. On dirait que tu essayes de me faire passer un message Tsu !

Le cadre de la mafia soupira.

- Encore une fois quoi que je dise, quoi que je décide de faire, tu t'arrangeras toujours pour je n’ai d’autres choix que dire oui.

Dazai était loin de réellement vouloir accepter sa solution. Il avait déjà son plan à lui, ses solutions et dormir dehors n’était pas une chose qui le dérangeais, au contraire, il avait déjà fait le tours de tous les ponts, de toutes les ruelles qui pouvaient lui servir de dortoir temporaire. Le jeune homme était parfaitement capable de faire tout ce qui était possible pour devenir invisible, même devenir un simple SDF au milieu de tous les autres, de mendier, ou bien de parcourir les bars à la recherche d’un âme désirant enfin se suicider avec lui, à finir complétement saoul prêt d’un caniveaux ou sur le comptoir en train de dormir jusqu’au lendemain pour tout recommencer.
Tout ce qu’il savait c’était qu’il devait passer inaperçu pendant deux ans, ne pas faire de vagues, ne pas se faire remarquer, ensuite il aurait une nouvelle vie, un nouvel objectif et aussi une nouvelle histoire.

- Tsuraya-chan … Je suis content de savoir que tu tiens suffisamment à moi pour me proposer de partager un appartement ensemble. Mais tu sais très bien que je suis loin d’être vivable au quotidien.

L’homme aux bandages fit tourner à son tour les clés dans ses mains. Avant de les lui lancer à son tour.

- Désolé, je ne peux pas accepter cette proposition. J’ai déjà accepter que tu me suives, mais je refuse cette partie. Tu prends déjà bien trop de risques ! Et puis tu sais vivre dans la rue c’est pas aussi mauvais que tu peux le croire !

Dazai haussait les épaules et consultait son téléphone.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 131
Pages : 619
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Mai - 17:04
Une nouvelle vie
La jeune femme restait debout, à regarder son collègue et ancien mentor qui se tenait en face d’elle et qui semblait ne vraiment pas vouloir de son offre, ou du moins il tenait à ce qu’il avait déjà prévu. Ses yeux bleus fixaient ceux noisette de Dazai et elle secoua la tête, avec un sourire amusé, lui faire passer un message ? Quel message ? Si il avait pensé que c’était de l’amour, il se trompait. Quoi que pas tout à fait, c’était de l’amour oui, mais fraternel. A vrai dire elle n’avait jamais pensé à avoir une quelconque relation amoureuse dans sa vie, mais encore moins avec le mafieux. Ce n’est pas contre lui, mais elle le voyait plus en tant que frère qu’autre chose. Peut-être qu’il avait la côte. Ça elle n’en savait rien du tout.

- Non, pas de message. Ou peut-être le fait que tu partes seul de ton côté qui … M’inquiète oui.

Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas fait part de sentiments à un être humain, s’inquiéter, aimer… A la mafia on ne leur apprenait pas vraiment tout ça, surtout les sentiments négatifs. La loyauté leur était apprise aussi et on leur faisait comprendre qu’ils avaient intérêt à s’y attacher si ils tenaient à leurs fesses. Mais la jeune femme n’en pouvait plus de tout ça, c’était de trop, ça revenait toujours au même, les gens n’étaient là que pour son pouvoir, et rien d’autre. D’ailleurs c’est justement pour ça qu’elle tenait à Dazai, car elle avait l’impression qu’il ne voyait pas que son pouvoir, il voyait au-devant. C’est justement pour cela qu’elle voulait le protéger, car elle tenait à lui.

Mais il refusa de nouveau son offre, il est vraiment têtu hein ? Mais elle n’allait pas le frapper de nouveau, ça serait complètement stupide. Même si il en méritait bien dix. Elle attrapa de nouveau les clés en vol et lui renvoya. Elle avait maintenant un autre plan en tête, c’était venu rapidement, comme ça.

- Garde les. Tu n’as qu’à faire ce dont tu as envie, ton plan que tu as soigneusement préparé, tu le mets à exécution, mais de temps en temps quand tu auras envie de te poser, tu n’auras qu’à passer. Quand tu veux, même quand je suis pas là, ça ne me dérange pas si c’est toi.

Avait-elle fait en haussant les épaules et l’observant regarder son portable. Il était déjà en train de commencer ? Il ne perdait pas de temps, ça c’était bien. Mais ils feraient peut-être mieux d’y aller si ils ne veulent pas se faire chopper.

- Osamu, on y va ?

Ils allaient peut-être partir chacun de leur côté, commencer une nouvelle vie et faire comme si ils n’avaient jamais travaillé à la mafia, et ça lui allait, à Tsuraya. Car elle savait qu’elle le reverrait. Peut-être moins souvent, mais c’était déjà ça. Elle lui aurait bien pris la main pour partir d’ailleurs, mais à l’époque, elle n’était pas si tactile que ça, donc elle se contenta de s’éloigner et de l’attendre en lui faisant un signe de tête.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 120
Pages : 281
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 24
Localisation : Près d'une rivière
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 2:46






Un billet pour une nouvelle vieTsuraya Namboku



Tsuraya était têtue, ça Dazai le savait que trop bien, même si le fait de se retrouver dans cette situation semblait lui avoir fait poussé des ailes et que, par extension, elle se permettait de l'être bien plus qu'à l'accoutumé. Mais le mafieux n'en avait que faire, surtout à l'heure actuelle. Pour lui ce n'était qu'une question de seconde pour qu'il soit considéré comme déserteur ou porté disparut par les différents membres de la mafia. Mais en faisant ça il entraînait également Tsuraya avec lui, il avait pourtant tenté de l'en empêcher, de rebrousser chemin et de retourner à la mafia sans lui, mais elle désirait quitter l’organisation avec lui, pour lui, et ça c'était quelque chose de nouveau pour Dazai, quelqu'un semblait vraiment s'en faire pour sa propre vie.

Il récupéra une nouvelle fois les clés avant de soupirer.

- Ne viens pas te plaindre si je prends trop mes aises chez toi, tu sais, on ne dirait pas mais je suis plutôt envahissant comme garçon !

Il resta un petit moment silencieux regardant alors les clés qu'il avait dans les mains.

- Merci Tsu ...

Il aurait pu rajouter quelque chose, "merci de t'inquiéter pour moi ... ça me fait plaisir" mais préférait s'arrêter là. Après tout la dernière personne qui avait décidé de prendre soin de lui avait fini par rendre l'âme à cause de la mafia.
Il la regardait partir avant de la rejoindre petit à petit, il était temps de quitter cette pénombre et de commencer à faire sa place dans la lumière, même si, contrairement à ce qu'il pensait, ce voyage allait s'effectuer à deux.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Hors de Yokohama :: Les Alentours-
Sauter vers: