AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Centre Ville :: L'Agence des Détectives Armés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JEANNE, AU SECOURS ! ( Ft. Kunikida )

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 226
Pages : 175
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Mai - 17:02
YoloÇa devrait le faire oui, enfin elle avait hoché la tête et l’avait remercié pour le portable et suivi le signal, Kunikida avait de grandes mains en fait, elle n’avait jamais fait attention. Et c’était pas le moment en fait. Elle sortit donc de la rue et essayait d’avoir une démarche pas trop féminine non plus, elle ne voulait pas le ridiculiser le pauvre Kunikida. Et elle faisait attention à ce qu’il ne lui fasse pas une démarche trop virile non plus, ça aurait vraiment fait bizarre pour le coup.

Il lui demanda de faire attention à son carnet … Bien sûr qu’elle allait y faire attention, déjà parce qu’elle fait attention aux affaires qui n’étaient pas les siennes, mais en plus si elle le perdait elle se ferait étriper. Elle attrapa donc le carnet qu’elle avait rangé dans la veste et l’ouvrit, mais pas du côté où ses idéaux étaient marqués, mais tout à la fin, où il y avait des pages blanches, elle réfléchissait à comment ça marchait. Il fallait peut-être simplement jeter les feuilles ou écrire quelque chose comme ça ? Mh .. Oulah son pouvoir à elle ? Ça n’allait pas être une partie de plaisir pour son collègue, elle avait mis des années à le maîtriser, et merci Fukuzawa aussi hm. Mais elle allait lui expliquer en gros comment ça marchait, elle n’avait pas envie qu’il fasse n’importe quoi avec non plus et qu’il se blesse.

- Ton carnet promis j’en prends soin et je ne le perdrais pas ! Quant à ce qui est de mon pouvoir heu ... C’est entièrement avec ta volonté, et il faut doser aussi. En gros tu dois visualiser un objet qui bouge comme ... Un baril tu vois, tu le regardes vite fait, et plus tard si tu en as besoin tu le fais comprendre au pouvoir qui va te l’attraper sans que tu n’aies à le regarder ! Ensuite si tu veux le lancer, ça dépend de si tu veux vraiment blesser la personne ou juste l’assommer…

Elle haussa les épaules, c’était assez difficile d’expliquer à quelqu’un d’extérieur comment ça pouvait marcher. Parce qu’en principe les gens sont seuls avec leurs pouvoirs, alors que là ce n’est pas du tout la même chose, c’est comme si c’était un partage. Et Tsuraya trouvait cela très étrange d’ailleurs. Et failli rater une marche de l’escalier, mais se rattrapa rapidement.

- Oulah. On va éviter de... Euh, Kunikida, on va éviter de mourir ou de se blesser bêtement, sinon on serait vraiment coincés pour le coup ... Et t’as pas mal de réflexes au passage, c’est cool !


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 131
Pages : 459
Date d'inscription : 22/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Mai - 14:00
Jeanne, au secours !
Ok. Kunikida a vraiment du mal à suivre avec tous ces changements, qu'ils soient liés au corps, à la démarche, ou encore à la voix de la jeune femme… qui sont maintenant sous son contrôle. C'est tout aussi perturbant que de se voir à la troisième personne, que de s'entendre, comme si son corps n'était plus le sien. Définitivement une expérience qu'il n'oubliera pas, qu'il n'aurait jamais pensé (ni souhaité) vivre… Mais… En descendant les escaliers, il… Oh, non. Il avait senti, parmi toutes les autres choses, comme un poids sur son torse. N'y avait pas vraiment réfléchi, vue l'urgence de la situation. Mais là… C'est… Il ne peut s'empêcher de rougir violemment, du cou aux oreilles. Il a une poitrine. Et ça… sainte mère, ça bouge quand il se déplace. C'est… C'est trop. Il veut retrouver son corps. Son corps à lui. Tout de suite.

Même qu'il s'efforce de ne plus y penser. C'est… c'est difficile mais. Autant se concentrer sur les explications de sa collègue. Explications qui… euh, qui ne sont pas claires du tout. "Euh…" Demander au pouvoir de faire bouger un objet ? Comment ça au pouvoir ? Comme si c'était quelque chose d'extérieur ? Hm… Lui ne demande rien à son carnet… C'est une question de volonté aussi, mais… Différemment ? Ou peut-être pas… Il est perdu, là, le pauvre Kunikida. "Je vais essayer… Même si finalement, je préfèrerais ne pas avoir à m'en servir." Ahem. "Si tu veux, pour le carnet, il suffit d'écrire une page, de l'arracher, et de visualiser ce que tu veux faire venir. J'imagine qu'il y a une certaine part de volotné aussi…" Finalement, il se rend compte que oui, c'est difficile, d'expliquer comment on utilise un pouvoir qui est sien, et auquel on ne réfléchit pas lorsqu'on s'en sert…

Mais les voici en bas des escaliers, et il voit son corps manquer de tomber… mais se rattraper, comme lui l'aurait fait. Mais il est dans le corps de Namboku, et a un peu plus de mal à bouger. Disons qu'il est plus lent que d'ordinaire. Et ne doit certainement plus avoir les mêmes réflexes. "Oui… ce serait bien. Et je te remercie. N'hésite pas à t'en servir s'il faut te battre, mon corps doit aussi très bien se souvenir des arts martiaux. C'est un atout qui m'a sauvé plus d'une fois…", dit-il en cherchant le fugitif du regard.

C'est comme si leur homme laissait une trace derrière lui. Les gens s'écartent, sont bousculés, il s'approche dangereusement du quai. Heureusement qu'il n'y a pas de train… S'il embarque, ce sera compliqué. Pas de temps à perdre, il se remet à courir dans sa direction. L'homme les a repérés et essaye de s'enfoncer dans le foule jusqu'au bout du quai. S'il n'est pas là maintenant, un train finira bel et bien par arriver. Au cas où, Kunikida essaie de "visualiser" les objets qui se trouve dans la gare, leur aspect, leur position. Peut-être qu'il faudra utiliser le pouvoir de Namboku, après tout…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 226
Pages : 175
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Juil - 23:25
Lancer de feuillesPlus elle s’enfonçait dans les rames de métro, plus elle doutait sur le fait qu’elle puisse utiliser le pouvoir de son collègue, qui semblait aussi compliqué que le sien. Comment ça écrire sur une page et déchirer la feuille ? Faut faire quoi après ? La garder en main ? La jeter ? La manger ? Elle aurait bien voulu lui demander mais n’avait pas eu le temps, leur cible était repérée. Essayant de s’enfoncer et se cacher parmi la foule même si il courait come un dératé. Elle n’avait pas perdu de temps non plus, courant le long du quai, tout en faisant attention à elle.. A lui. Oh bien, il savait faire des arts martiaux ? Elle préférait faire ça plutôt que de devoir utiliser le carnet qu’elle avait assez peur de faire tomber sur la rame. Il ne fallait pas, oh non non non. Sinon elle était foutue pour de bon, mais surtout lui en fait. Mais ce n’était pas le sujet, elle allait lui dire quand même de quoi son corps était capable.

- D’accord merci, je pense que ça va être assez utile pour le maîtriser quand on l’aura capturé.. Sinon je sais me battre au corps à corps aussi et avec des armes mais mon corps à perdu l’habitude je pense et il est beaucoup plus .. lent.

Puis elle venait d’avoir une idée, ça lui traversa l’esprit en un éclair mais .. C’était faisable, si il était d’accord.

- Dit, tu pourrais m’apprendre les arts martiaux ? Si tu as le temps et que tu as de la place dans tes idéaux je veux dire.

Elle lui avait fait un petit sourire, pourquoi pas plaisanter avec lui, elle n’y perd rien à part du sérieux par rapport à la situation. Cependant cela ne voulait pas dire que Tsuraya ne réfléchissait pas à la situation. Comment ils pourraient l’arrêter à cette distance ..Avec cette distance, peut-être qu’avec son pouvoir à elle, elle aurait pu lancer un objet pour l’assommer.. Oui voilà !

- Dit, tu pourrais lui lancer cette poubelle là ba ? Je pense que si tu vises bien et qu’il tombe on aura le temps de le rattraper ! J’aurais lancé une grenade aveuglante mais les passants vont s’en prendre plein la tronche aussi .. On tente quand même-

Le petit gingle de la rame de métro retentit. « Le métro en direction de xxx arrive dans approximativement 2 minutes, veuillez ne pas rester trop près des quais et respecter les distances de ssécurité….. » Etc. Ouais, ils allaient devoir mettre les bouchées double quoi. Elle allait faire un truc, essayer maintenant d’invoquer un grappin, peut-être qu’ils réussiraient à l’avoir comme ça ?

Alors tout en courant elle attrapa le carnet et chercha un stylo, allant au bout du carnet pour écrire « Grappin ». Puis après avoir énoncé le pouvoir de son collègue, elle arracha la feuille et .. la jeta à terre. Le grappin se manifesta et se fracassa donc au sol. Puis rebondi sur la rame. Sous son propre regard blasé. Ah, il fallait le garder en main.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 131
Pages : 459
Date d'inscription : 22/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Aoû - 19:51
Jeanne, au secours !
Les voilà à essayer d'expliquer comment fonctionne leur pouvoir à l'autre tout en dévalant les escaliers du métro. Un premier pallier, puis un deuxième, c'est assez facile de repérer où va leur fugitif. Il se dirige vers le métro qui arrivera le plus rapidement, et laisse comme une traînée de poudre derrière lui : les gens s'écartent, certains sont au sol après avoir été bousculés. "J'ai remarqué… Mais je ferai mon possible pour ne pas te ralentir, et t'éviter des courbatures plus tard…" À supposer qu'ils retrouvent leurs corps. Mais ça devrait être simple une fois rentrés à l'Agence.

"Les arts martiaux ?" Voilà une drôle de question. Et surtout, bizarrement formulée. Bien sûr qu'il a le temps… Si tout est planifié à l'avance et que le planning est respecté. "Si tu veux, c'est toujours utile. Mais le mieux placé pour t'apprendre, c'est le Président. C'est lui qui m'a tout appris, et je ne peux même pas le toucher sans finir à terre." Des paroles prononcées avec pourtant beaucoup d'admiration. Il n'est pas certain d'arriver un jour à un tel niveau, mais s'y emploiera pourtant toujours. Ne jamais cesser l'entraînement est la clef de la réussite.

Finalement sur le quai, sa collègue propose une idée. Idée qui nécessite l'utilisation de son pouvoir. Ah… Il aimerait mieux ne pas avoir à le faire, il pourrait blesser des innocents… Mais c'est le seul moyen de ralentir l'autre avant que le train n'arrive. "Je… Vais essayer. Mais une grenade aveuglante, c'est une mauvaise idée, ça aveuglerait les passants. Essaye plut-" Bon ok, le jigle les interrompt et elle semble se débrouiller très bien toute seule. Le carnet n'est pas le pouvoir le plus difficile à maîtriser, surtout maintenant que le Président permet aux membres de l'Agence de contrôler leurs pouvoirs.

Peut-être qu'utiliser celui de Namboku sera facile…? Fixant ladite poubelle, il se concentre, et… Euh est-ce que vous pouvez lancer la poubelle sur cet homme ? En essayant de ne blesser personne d'autre, et de ne pas lui faire trop mal, je voudrais juste le ralentir… Un bruit de ferraille qui retentit à côté le déconcentre. Pourquoi elle a lancé la page, le grappin va- Ah bah oui, il est tombé. Et en plus il va bloquer la rame… Vous pouvez bouger ça aussi ? Tandis que le grappin s'élève et s'active au passage, la poubelle, qui avait commencé à flotter dans les airs, en tombe brusquement. Peut-être que deux objets à la fois, c'était trop…?

Toujours est-il que le bout du grappin, s'étant activé tout seul, vient cogner le couvercle de la poubelle, qui finit fracassé sur la tête du fugitif… C'est… Pas si mal… Il affiche une expression dépitée, mais court tout de même vers l'homme. Ça aurait pu être pire. "Ne bougez plus !", s'écrie-t-il en menaçant l'homme, à terre, de l'arme de la jeune femme, une fois arrivé sur place. Bientôt fini, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 226
Pages : 175
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Nov - 17:33
GOAAAALCe serait d’autant plus facile si il lui apprenait les arts martiaux, ça l’aiderait beaucoup à retrouver sa vivacité qu’elle avait avant, quoi que c’était peut-être aussi le fait qu’elle avait pris de l’âge, ça pouvait arriver aussi, même si le manque d’exercice était sûrement la principale raison de sa « rouille ». Elle fut agréablement surprise d’entendre qu’il acceptait, et que c’était le Patron qui lui avait tout appris. Après tout, Kunikida devait aussi être un très bon professeur, elle n’en doutait pas une seule seconde. Elle l’avait remercié d’un signe de tête, et n’avait pas trop eu le temps de continuer de discuter de ça avec lui, ils en parleraient plus tard, là en attendant la priorité était d’attraper la cible qui semblait vouloir à tout pris aller au but du quai et leur faire perdre leur temps le temps que le métro n’arrive.

Mais ce n’était absolument pas prévu qu’elle fasse tomber le grappin sur la rame en fait, elle avait toujours ce regard dépité, elle ne savait pas si elle devait le ramasser ou se dépêcher de trouver autre chose pour pouvoir capturer celui qui commençait à prendre beaucoup trop de distance. Elle fut interrompue dans ses pensées par Kunikida qui commençait à utiliser son pouvoir, ce qui l’impressionna tout de même, car la capacité ne semblait pas vouloir essayer de dominer son hôte, il ne lançait pas n’importe quoi sur les passants, Fukuzawa y était sûrement pour quelque chose, mais elle était certaine que son collègue avait réussi à se faire respecter par les entités qui abritaient son corps, qu’elles avaient compris que c’était lui qui commandait, et personne d’autre. Interloquée, elle était restée à le regarder un moment, avant de se reprendre, or Kunikida fut encore plus rapide qu’elle, et .. Fit comme un rebondi sur la poubelle avec le grappin qui avait fini par heurter la tête de l’homme.. qui finit à terre. Bien.

- STRIKE !

Bon, peut-être un peu trop enjouée au goût des passants qui les regardaient comme si ils étaient des extraterrestres. Se râclant la gorge, elle rejoignit son collègue près de leur cible, semblant à la fois dans les vapes et énervé à la fois, il était certain que ça ne faisait pas bon ménage. Oh que non, encore plus quand on voit qu’il n’avait plus que deux centimètres à faire pour pouvoir se jeter sur les rails alors que le train arrivait. Ni une ni deux, avec la force des bras du corps de Kunikida, elle le tira en arrière, et eût le réflexe d’invoquer un taser pour lui en mettre un coup afin qu’il se calme. Un peu plus et il finissait en charpie, ça n’aurait pas été très beau à présenter ça. Le gars semblait un peu trop remué par tout ça et.. tomba dans les pommes. La jeune femme le fixa, puis tourna la tête vers son collègue.

- Je … suppose que je le porte jusqu’à l’entrée de la station et après on appelle quelqu’un pour le ramener à l’Agence ?


© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: L'Agence des Détectives Armés-
Sauter vers: