Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Hors de Yokohama :: Les Alentours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mieko] Silhouettes obscures

avatar
Messages : 7
Pages : 20
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Jan - 16:31

    Opaline lumière
    La lune luminescente descend ses rayons sur terre.

La ville s’est endormie il y a trois heures ; lorsque le ciel a perdu ses couleurs et enfilé son manteau de suie. Peu à peu les bruits et l’agitation ont fondus leurs agressions dans un silence relatif. Le chant des cigales continue d’encenser nos oreilles de murmures naturels. Lorsque vous remontez les rues escarpées jusqu’au sanctuaire, elles acclament votre ascension. Lorsque vous la descendez, elle saluent votre trajet.
Asai connaît par cœur les rumeurs de ce chemin, emprunté milles fois, de son enfance à son adulescence branlante.
Elle revient ici plus souvent qu’elle ne le devrait (c’est ce qu’elle pense). Incapable de se détacher totalement des lieux qui l’ont toujours entourée. Asai ne veille pas sur la divinité et sa propriété : c’est elle qui lui apporte réconfort et chaleur.
Lorsque Asai sent qu’elle est sur le point de craquer ; ou que son esprit confus se délite en vilaines pensées ; ses jambes menues s’en vont sans qu’elle ai besoin de leur demander. Elle se retrouve tout bêtement là ; à contempler la nuit ; et les vacarmes assoupis.

Elle salut de ses courbettes soigneuses le toori, puis la maison du Dieu. Souffle entre ses lèvres un filet d’épuisement. Il n’y a personne. Normal. Il n’y a aucune raison que qui que ce soit circule à deux heures du mat.

La journée a été longue ; et assourdissante. Elle se repet du silence comme d’un met rare. Exquis. S’assoit sur une des chaises en plastique qui bordent l’allée ; près de l’échoppe où sa famille a l’habitude de servir du thé et de quoi se sustenter (ou sustenter l’hôte sacré).

Parfois Asai regrette de ne pas fumer. Juste pour ces moments où l’image lui paraît tout appropriée. Elle se perds peu à peu ; commence à son tour à prendre le rôle du décor.
Et sa tête dodeline parce qu’elle se fait lourde.
Quand un bruit sec, celui de pas ? L’extrait brusquement de sa torpeur.
Alors sa voix froide et régulière entonne :

    « Il y a quelqu’un ? »

Et son visage scié de traits fins change d’angle lorsque le vent agite les arbres ; modulant les ombres au gré de leur feuillage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Pages : 13
Date d'inscription : 07/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Fév - 17:50
Une silhouette arpentait les rues désertes de Yokohama, tard dans la nuit. La nuit... Ou le matin ? Quand il est minuit passé, on dit que c'est une nouvelle journée qui commence, et que comme tout journée ça début par un matin. Il était minuit passé. C'était donc le matin. Et le monde était pourtant si obscur. Car pour Mieko, le monde se résumait bien à Yokohama, uniquement. Elle savait qu'il existait d'autres villes, d'autres pays, d'autres continents, et elle espérait d'ailleurs pouvoir les visiter plus tard, mais actuellement son monde se résumait à Yokohama. Et c'était déjà bien suffisant. Quand on ouvrait les yeux, il y avait tant de choses à observer...

On pouvait trouver l'inspiration partout.

Peut-être que Mieko la trouvait justement dans cette balade nocturne. Ou peut-être qu'elle avait justement besoin d'air frais. Qui pouvait savoir ce qu'il se passait dans sa tête ? Elle avait une façon de penser bien trop aléatoire et parfois illogique aux yeux de beaucoup. Elle observe les alentours, un léger sourire sur le visage. Un visage qui semble déjà loin, comme si elle voyait des choses hors de la portée des autres. Mais ce n'était pas ça. Elle voyait juste la beauté dans les choses les plus simples. Enfin la beauté... C'était là un concept bien personnel. Mais elle, elle était capable de trouver l'inspiration en toute chose. C'était plus que de trouver cette chose belle ou non. Elle était au-dessus de ce concept. Elle ne se posait jamais cette question. Ce qu'elle se demandait c'était si elle pouvait faire du sujet de son observation une source d'inspiration. La réponse était toujours "oui", puisqu'elle trouvait une forme d'art en chaque chose existente. Mais après fallait-il que ce soit suffisamment inspirant pour supporter son imagination...

C'est alors qu'une voix la tire de ses pensées. Elle est surprise. Mais elle ne sursaute pas pour autant. Parce qu'elle rêve trop pour être aussi réactive. Elle dirige juste son regard vers la voix. Tiens. Maintenant qu'elle observe mieux les alentours, elle se rend compte qu'elle s'est vraiment éloignée de son logement. Mais elle ne semble pas plus embêtée que ça au final. Son regard s'attarde sur ce qu'elle croit être la silhouette ayant émis cette unique phrase. Elle penche la tête sur le côté alors qu'un sourire se dessine sur ses lèvres.

- C'est rare de voir une âme éveillée à pareille heure...
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Hors de Yokohama :: Les Alentours-
Sauter vers: