AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Port :: Quartier Animé :: Bars Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Réunion des FdP I Tsu

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 219
Pages : 796
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Jan - 12:57
Fils de ProutJsp pourquoi j'ai espéré une seule seconde que ce que j'écrirais en double titre et sous titre aurait du sens et serait intéressant pour qui que ce soi hein. BlaaAh bleh. Voilà.
Bien. C’était donc maintenant le moment où tu te retrouvais comme un con en plein milieu de la ville dans un coin qui ne te disais absolument rien parce que « Aaah bah de toute manière j’ai juste tourné trois fois à gauche, puis j’ai pris la diagonale droite pour finir par le trou de mon cul. », et ce qui était parfait c’était qu’en voulant rebrousser chemin, baaah, tu t’étais totalement perdu en prenant au hasard des routes qui te disaient soi-disant quelque chose. Sens de l’orientation, bien sûr. Il devait avoir autant peur de toi que ta personne de l’eau apparemment. Par contre, t’avais bel et bien un sixième sens, il fallait croire. Celui de trouver inconsciemment les endroits contenant au minimum 56 litres d’alcool. Ou alors c’est juste qu’on trouvait des bars tous les trois mètres. Possible aussi, mais tu préférais la première version, c’était mieux de pouvoir se faire passer pour un medium, même si le pouvoir était totalement pourri hein.

N’empêche, ce bar était tentant. Très tentant. Mais ce n’était pas du tout ton idée de départ. Qui était quand même plus glorieuse, du moins de ton point de vue. Parce que oui, ça t’arrivait de temps à autre d’avoir de nobles buts en tête il fallait croire. Tellement rare que t’avais stressé au tout début. Et que c’était toujours le cas. Même un peu plus à cause de la perdition. Et que ça faisait bientôt deux heures que t’étais à la recherche du cadeau parfait. Ce qui était déjà difficile en connaissant les alentours, tu en était sûr, alors si en plus c’était un endroit totalement inconnu.

Tu n’en voulais pas à ton idée, t’étais toujours déterminé d’ailleurs à le trouver. T’avais pas envie de rentrer les mains vides chez Ray ce soir, mais encore faudrait-il que tu retrouves le chemin aussi. Ce pourquoi t’hésitais à rentrer, dans ce bar. Ca te ferait perdre encore plus de temps. Mais un verre, juste un seul. Ca pourrait éventuellement te redonner du courage. Sûrement. Et ferait ressortir ton inconscient, qui pourrait te mener sur le bon chemin.

…Ouais, une des pires excuses que t’avais pu trouver jusqu’à présent pour boire en fait. Mais autant y aller tant que t’étais motivé. Plus vite t’irais plus vite tu continuerais ta recherche et trouverais. T’y étais rentré dans l’intention de juste aller te poser à l’espèce de comptoir. Mais une tête t’étais familière. Très vaguement. Ce qui était bien plus que suffisant pour le moment. Et rassurant aussi. T’aurais pu t’accrocher à peu près à n’importe quoi qui t’aurait évoqué quelque chose. Soit. Rien ne t’empêchait d’aller engager la conversation en prenant place à côté d’elle.

« ▬ Heeey, vous n’auriez pas été présente lors de l’anniversaire de Faulkner par hasard ? Désolé si je me trompe, mais je suis quasiment certain de vous avoir déjà vue quelque part ! »


© 2981 12289 0


_________________



Merci Fyfy ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 159
Pages : 748
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Jan - 15:13
Le duo de FDP

C’est vraiment étonnant qu’elle se retrouve dans un endroit comme celui-ci. Tsuraya n’était vraiment pas du genre à traîner dans les bars et à picoler juste pour le plaisir. Non, si elle était ici, c’est juste car elle avait soif. Et elle avait totalement la flemme de rentrer chez elle, surtout que le ménage l’attendait, et elle n’en était pas une adepte, même si son appartement était toujours propre, pas un grain de poussière par terre. Mais ça ne veut pas dire que tout est à sa place et que son lit est fait, non, loin de là. Donc c’est tout naturellement qu’elle se retrouvait ici, et puis elle voulait décompresser, elle sortait du travail et avait finit plusieurs rapports.

Donc elle s’était assise dans un coin, sur une banquette, vers le fond du bar près de la fenêtre, enfin vitrine. Car elle aimait observer, que ce soit les gens qui rentrent du bar ou qui se promènent dehors. Elle avait toujours aimé faire ça, car ça lui permettait de mieux comprendre les gens et leurs façons de faire. Par exemple, cette femme qui venait de rentrer, accrochée au bras d’un homme, trompait tout simplement son mari, car elle avait une alliance, lui non. Et qu’il semblait bien gêné aussi et les deux regardaient souvent les environs. Si seulement ils étaient plus honnêtes ils n’auraient pas à se cacher.

Ah l’amour, ce n’était pas vraiment le fort de Tsuraya non plus, elle avait toujours trouvé ça compliqué de toute façon. Mais ça ne voulait pas dire qu’elle n’était pas amoureuse de quelqu’un. Au contraire, c’est pour ça qu’elle trouvait ce sentiment compliqué. Oh, et ceux d’à côté qui se donnent des surnoms à vomir, décidément … Entre les infidèles, ceux qui se bécotent et les ivres morts au comptoir, ce n’était vraiment pas son endroit favori, ou alors elle n’en voyait que les mauvais côtés.

Alors qu’elle allait continuer de boire son Ice Tea, elle remarqua qu’un homme s’approcha, il lui disait vaguement quelque chose. Elle le regarda s’approcher, puis se mit à réfléchir. Oui, elle l’avait déjà vu quelque part. C’est alors qu’il s’asseya à côté d’elle et commença à lui parler .. En Anglais, un bel accent n’empêche. Elle se décala tout de même un peu, non pas car elle lui faisait de la place, mais parce qu’il était trop proche de son espace vital. AH MAIS OUI ! L’anniversaire de Faulkner ! A la fin ils étaient presque tous bourrés, et lui, il était là aussi, bourré également. Enfin si ses souvenirs étaient bons.

Mais elle n’allait tout de même pas le regarder plus longtemps sans lui répondre, ça allait sembler bizarre, alors elle hocha la tête et répondit comme elle le pouvait, son anglais n’était pas mauvais, mais il était déjà meilleur que son accent.

- Bonjour. Oui oui, j’étais bien là, ou du moins c’était bien moi que vous aviez vu. Qu’est-ce que vous faîtes ici ?

Car oui elle était curieuse quand même de le voir dans le même bar qu’elle, le même jour et la même heure, mais les coïncidences c’était drôle. Et c’est pour ça qu’elle se tourna tout de même un peu plus vers lui plutôt que d’être complètement en face de la table.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 219
Pages : 796
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Jan - 18:29
Fils de ProutJsp pourquoi j'ai espéré une seule seconde que ce que j'écrirais en double titre et sous titre aurait du sens et serait intéressant pour qui que ce soi hein. BlaaAh bleh. Voilà.
Rien que le fait de rentrer dans un endroit tel que le bar était déjà un peu plus rassurant. Plus que cette rue puante là. Parce qu’ici, même s’il pleuvait, tu serais déjà à l’abri, ce qui était un énorme point positif, il fallait l’admettre. Ce qui était un peu moins drôle, c’était que tu réfléchissais à retardement. Ce n’était pas nouveau. Mais ça restait amplement chiant. Peut-être, sûrement même, qu’elle ne parlait pas anglais. Peut-être que si vous vous étiez parlés à la soirée, ça avait été un dialogue de sourd, tuuuu ne te souvenais plus de grand-chose. Ce qui était sans doute pas plus mal. Bah tant que t’aurais pas ta réponse, ça ne t’empêchait pas de sourire. De lui sourire, autant paraître un minimum assuré.

D’ailleurs tu n’avais pas eu attendre longtemps avant qu’elle ne te répond. Eeen Anglais, parfait. Certes, elle avait un accent, mais tu n’allais certainement pas t’en moquer, elle s’en sortait extrêmement bien. Nettement plus que toi en japonais donc bon. Puis c’était pas vraiment pas non plus ton genre de te moquer des gens, sauuuf s’ils commençaient. Ou qu’ils étaient chiants oui. Ce qui n’était pas son cas. Du tout. Ou en tout cas pas pour l’instant.

« ▬ Je me disais aussi que je n’avais pas rêvé ! Je ne pensais pas spécialement vous revoir un jour, mais c’est une bonne chose ! Ah, voyez-vous, j’me baladais très tranquillement, jusqu’à ce qu’un troupeau de plancton carnivore ne se décide à- »

Ah, l’arrivée de quelqu’un qui venait te demander ce que tu voulais à boire c’était peut-être mieux pour tout le monde, plutôt que d’inventer une vie à du plancton qui n’avait strictement rien demandé et rien fait non plus. Ah bah il aurait peut-être mieux fait de ne pas seulement se la couler douce, voilà tout. Soit. Ta boisson était nettement plus importante que n’importe quel banc de plancton en fait.

« ▬ …Plus sincèrement, je me suis perdu, je cherchais pour un cadeau, mais j’ai eu la merveilleuse idée de m’éloigner de la rue commerçante. J’ai eu de la chance d’apercevoir de la lumière et d’arriver dans ce bar au final. Vous venez souvent par ici ? »


© 2981 12289 0


_________________



Merci Fyfy ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 159
Pages : 748
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Fév - 15:25
Snicket et le plancton carnivore

Au début elle ne comprit pas tout à fait ce qu’il avait dit... « Carnivorous plankton » ??? Un troupeau de plancton carnivore ? Mais .. Ça n’avait absolument rien à voir avec la question qu’elle avait posé, elle espérait ne pas avoir mal compris, parce que sinon sa réponse aurait été des plus ridicules. Si il avait un sens de l’humour particulier, qui ressemblait étrangement au sien, autant en profiter, c’est pas tous les jours qu’on pouvait se poser dans un bar et parler de plancton qui nous poursuit dans la rue.

- Je suis sûre que ce troupeau de plancton de carnivore ne vous suivait pas, il fuyait sûrement quelque chose de bien plus gros, une baleine de terre, j’en suis sûre. Les pauvres planctons ne savent plus où se cacher de nos jours...

Bien qu’à la remarque de Snicket au tout début elle avait fait des yeux ronds et n’avait pas bien compris, cette fois-ci, elle semblait bien plus amusée, lui décrochant même un sourire tiens, et c’est quand le serveur arriva qu’elle décida de commander… Une bière cette fois-ci, pourquoi pas, la dernière fois c’est Dazai qui avait commencé avec son Sake, mais elle allait commencer plus soft. Une bière, c’est bien, surtout quand on s’apprête à raconter des conneries, ou du moins si il ne lui répondait pas, elle allait se sentir extrêmement débile.

C’est alors qu’il reprit par une conversation sérieuse, elle l’écoutait attentivement, car elle était curieuse de savoir ce qui l’avait attiré jusqu’à ce bar. Ah, il s’était perdu en voulant faire des boutiques... Pourtant la zone commerciale n’était pas tout prêt, comment il s’est débrouillé ? Il à l’air vraiment fort avec son sens de l’orientation… C’était ironique bien sûr, mais elle n’était pas très douée non plus pour ça, heureusement qu’elle connaissait bien Yokohama, car sinon ça aurait été une catastrophe aussi. Finalement elle finit par lui répondre, il semblait curieux aussi, à moins que ça ne soit de la pure politesse.

- Si vous voulez, je pourrais vous aider à retrouver votre chemin, ce n’est pas évident de traîner dans Yokohama quand on ne connaît pas vraiment le coin, et comme ça je pourrais vous protéger des baleines.

Elle se mit à rire légèrement cette fois-ci, c’était sorti tout seul, elle n’avait pas pu s’en empêcher, décidément, si elle ne se faisait pas passer pour une folle, elle aura fait quelque chose de bien de sa journée.

- Non ce n’est pas vraiment mon endroit favori, c’est juste que j’avais soif et ai voulu décompresser.

Autant lui dire la vérité, elle n’allait pas lui dire que c’est parce qu’elle aimait mater les serveurs ou aimait être bourrée, loin de là ces idées. Ce bar n’était pas si moche que ça, il était chaleureux, peut-être que le seul problème c’était les gens bizarres qui y trainaient. Ah. Peut-être que les autres pensaient ça aussi.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 219
Pages : 796
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Fév - 19:43
Fils de ProutJsp pourquoi j'ai espéré une seule seconde que ce que j'écrirais en double titre et sous titre aurait du sens et serait intéressant pour qui que ce soi hein. BlaaAh bleh. Voilà.
Aaah, ton humour était loin d’égaler celui des japonais, c’était certain. Bon peut-être qu’il égalait celui de personne. Et qu’il atteignait les bas-fonds de l’acceptable. Tout comme ta personne, tout simplement. Bah, ce n’était pas la première fois qu’on te prendrait pour quelqu’un de louche au pire. Et Bizarrement, ça ne te dérangeais pas plus que ça. Paas du tout. C’était même mieux, au moins on ne te classerait pas dans la partie des gens chiants hein. Juste louuurd avec un humour un peu bizarre. Et ce n’était pas comme si tu la reverrais tous les jours non plus. Mais elle t’avait répondu, et même si tu t’étais déjà apprêté à t’excuser pour ne pas franchement rentrer dans les normes, alors que bon, tout le monde s’en fichait au fond, elle avait surenchéri. Et t’avais pas tardé à sourire. Un vrai sourire. Enfin quelqu’un qui n’allait pas te prendre pour un timbré. T’avais même ri. Avant de reprendre un air sérieux.

« ▬ J’en suis certain ! Je n’osais pas trop m’avancer, la réinsertion des baleines de terre, pas grand-monde y croit, alors on évite d’en parler. Les pauvres, j’en viendrais presqu’à leur léguer un de mes doigts, mais j’ai bien peur d’en avoir encore besoin, alors il faut bien être égoïste de temps en temps. Mais vous n’avez rien à craindre ! J’ai réussi à libérer les alentours il faut croire. On devrait en avoir pour une heure. »

Maximum. Mais autant être positif. Et ne pas l’inquiéter hein. En attendant, autant t’installer et commander le premier truc qui t’était venu sous les yeux là sur l’espèce de carte. C’était bien de découvrir le pays par les boissons hein. Puis t’étais pas quelqu’un qui avait énormément de bon goût donc tout t’allais, ou presque. Et tant qu’à faire, t’allais un peu mieux t’installer eeen t’étalant légèrement sur le bar. En tout cas, un de tes bras.

« ▬ Oh ! Je ne voudrais pas vous ennuyez, mais si vous avez un peu de temps, ce serait avec grand plaisir ! J’ai toujours eu du mal avec le sens de l’orientation et tout là. Puis j’avoue que ces baleines sont effrayantes, un peu de renfort, ça ne sera pas de refus ! »

En étant mieux accompagné, c’était certain que ce serait mieux, nettement mieux. Comme boire accompagné, c’était quand même plus sympa. Eeet elle avait franchement l’air d’être la personne la plus sympathique du bar. Finalement, t’avais de la chance.

« ▬ Ah, c’est totalement compréhensible, surtout quand on rentre du travail. Ca fait pas de mal de temps en temps. Ceci dit, il y a pas mal de bars dans le coin, non ? »


© 2981 12289 0


_________________



Merci Fyfy ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 159
Pages : 748
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 17:17
Gotta go whales !

A l’écoute de la réponse de son interlocuteur, elle fit un sourire, mais, un grand sourire, elle était amusée, et était aussi rassurée qu’il lui ait répondu, il avait surenchéri lui aussi. A croire que les américains avaient le même sens de l’humour que les japonais, quoi que ce fût aussi peut-être eux qui n’étaient pas dans les normes, mais c’était bien, ne pas être dans les normes. Alors qu’elle attrapa la choppe de bière qu’on venait de lui donner, celle qu’elle avait commandé, elle lui répondu.

- Oh non, surtout pas donner une partie de vous-même, vous savez que ce soit les planctons ou les baleines, il ne faut surtout par leur faire confiance, ils vont vouloir votre doigt et après ça va être votre bras entier ! C’est pour ça qu’il faudrait qu’on les chasse et qu’on leur fasse face, afin de protéger la population de ces affreuses choses.

Elle hocha la tête, convaincue par ce qu’elle venait de dire puis bu une gorgée de sa bière avant de remarquer qu’il essayait de lire la carte des boissons. Elle attrapa alors un morceau de papier et lui fit une traduction de tout ce qu’il y avait d’écrit, ou du moins la partie qu’il regardait, puis lui donna le papier.

- Ça va déjà être plus facile à comprendre comme ça, ils ne pensent pas aux touristes ou aux personnes étrangères de passage... C’est un peu partout pareil et peu parlent anglais, je me demande comment vous faîtes pour vous en sortir !

Elle replia alors son coude sur la table, posant sa tête dans le creux de sa main en le regardant. Elle ne sait même plus si elle lui avait parlé à l’anniversaire de Faulkner, mais ça aurait sûrement été drôle. Elle ne pouvait pas sortir son humour bizarre à n’importe qui, à Dazai ça passait crème alors qu’avec Akutagawa c’était autre chose, à part se faire passer pour une folle ça ne marchait pas des masses. Mais avec Snicket, ça semblait être une évidence, ils avaient le même sens de l’humour, et on ne pouvait pas demander mieux. D’ailleurs, elle ne s’était même pas présentée.

- Oh, au fait, je me nomme Tsuraya Namboku, ravie de vous rencontre, collègue chasseur de baleines. Vous me direz juste quand vous voudriez sortir pour retourner chercher votre cadeau, je vous accompagnerais, c’est sur le chemin.

Elle n’avait pas à lui tendre la main ou quoi, à mon avis ils se fichaient bien tous les deux des formes de politesses, du genre faire une courbette et faire le baise-main ou se serrer la main comme deux patrons. Elle se demandait bien d’ailleurs ce qu’il faisait comme travail lui... Un homme d’affaires en voyage d’affaires ? Ou juste un touriste qui passe par là pour faire les magasins et il s’est perdu... Ou juste un nouvel arrivant avec lequel ils n’étaient pas prêts de se quitter pour le moment.

- C’est sûr, surtout avec la tonne de travail en ce moment, c’est l’horreur. M’enfin, oui, il y en a au moins un dans chaque rue, c’est ça qui est bien, ça fait plein de QG pour se reposer ou quoi... Justement, vous travaillez dans quoi vous ? Je me posais la question !
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 219
Pages : 796
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 22:24
Fils de ProutJsp pourquoi j'ai espéré une seule seconde que ce que j'écrirais en double titre et sous titre aurait du sens et serait intéressant pour qui que ce soi hein. BlaaAh bleh. Voilà.
Ah bah putain ça faisait vraiment plaisir de voir qelqu’un qui souriait comme ça. Peut-être que si tu prenais la peine hein d’aller plus vers les gens, de leur parler, tu ferais plus vite connaissance. Mais c’était pas trop dans tes habitudes. T’avais malheureusement tendance à parfois rester dans ton coin. Ou à t’assurer toi-même que tu dérangeais, que les gens n’avaient pas spécialement besoin de toi, de tes interventions. Ce qui était peut-être faux, peut-être totalement vrai. Mais elle te répondait, c’était magnifique. Elle te suivait totalement et ça faisait du bien là.

« ▬ Je vous avouerais que je suis encore un novice en la matière ! Autant j’avais mes repères en Amérique, ici c’est bien différent ! Ils sont tous tellement différents, c’est assez difficile de s’y retrouver ! Le mieux serait de chasser à deux, mais c’est vraiment difficile de trouver des bons chasseurs, et surtout sérieux. Ou même en équipe. Mais les gens ferment les yeux dessus, ils minimisent tout, c’est incroyable. Je suis vraiment content de tomber sur quelqu’un comme vous, d’enfin trouver quelqu’un qui les prends au sérieux. »

Ah bah ça c’était sûr que c’était rare. Déjà parce que t’en avais jamais parlé des baleines de terre et des planctons carnivores. Ou alors t’avais commencé à raconter ton histoire et ta mère t’avais envoyé chier en te disant d’aller plutôt te défouler dehors que de raconter n’importe quoi. Franchement. Elle en avait raté beaucoup de choses il fallait croire. Comme par exemple t’enseigner le japonais hein. Elle aurait pu deviner franchement que tu viendrais ici plus tard. Mais elle n’avait rieeen fait. Outrance. Heureusement, il y avait des personnes serviables, comme ta voisine, qui te fis une traduction. Une traduction salvatrice, tu ne prendrais pas totalement n’importe quoi. T’avais pris le papier comme si c’était le Saint-Graal. Ca l’était oui en fait.

« ▬ Oh, merci beaucoup, vraiment ! Vous n’avez pas la moindre idée de combien vous me sauvez là. Mais de beaucoup, j’peux facilement vous le dire. Bah, ceci dit dans des rues comme celle-ci, j’imagine qu’ils n’ont pas beaucoup d’étrangers, c’est compréhensible ! J’aurais aussi la flemme de traduire à leur place ceci dit. C’est une très bonne question, je me le demande souvent mais général les gestes suffisent ! … Bon rarement en fait, mais à force de gestes et de baver dans tous les sens ça peut fonctionner. »

La preuve, t’étais toujours vivant. Donc bon, c’est que ce n’était pas très grave. Voir pas du tout. Et puis bon, en y repensant tu devais avoir l’air vraiment un peu con, eeet ça devait être drôle à voir. Donc tout était positif en quelque sorte. Magnifique. Puis autant ne pas lui cacher la vérité non plus hein.

« ▬ Enchanté ! Lemony Snicket, désolé j’ai parfois un peu du mal à retenir les noms, vous préférez que je vous appelle par votre nom ou votre prénom ? Ou alors un nom de code de chasseur de baleine ? Ah ! C’est vraiment gentil de votre part, comme j’ai la chance de bénéficier d’une guide de renom, nous avons le temps de prendre au moins un verre ! »

Tu lui avais souri une nouvelle fois, tu sentais bien qu’il n’y avait aucun malaise ou quoique ce soit. Et c’était assez rare. Tu pouvais te tromper, mais de ton côté, t’avais l’impression que tout allait bien, aucun jugement u quoique ce soit, juste des conneries sur des conneries. Le principal pour avoir une bonne journée en fait.

« ▬ Ouais, faudrait pas se péter la santé non plus. Eh, j’essayerai de tous les faire dans ma vie, ça me semble être un bon challenge ! Oh, dans le commerce, et vous ? »

OoOOh, le beau mensonge, mais en même temps, tu te voyais assez mal dire la véritable vérité.


© 2981 12289 0


_________________



Merci Fyfy ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 159
Pages : 748
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Fév - 22:28
LE HARPON BANANE

Tsuraya semblait fascinée par ce Snicket, pas dans le chance attirance physique ou quoi que ce soit du genre, non. Même si il n’était pas si moche que ça et que ses cheveux brillaient aussi, elle aimerait bien savoir quel genre de shampoing il employait. C’était plus le fait qu’il l’interpellait dans le sens où il ne semblait vraiment pas être une personne commune. Elle était certaine qu’elle ne croiserait pas quelqu’un comme lui au hasard dans la rue une deuxième fois, et c’était bien, ça changeait on va dire. Puis leur sens de l’humour commun était un plus. Elle avait vraiment l’impression qu’ils allaient bien s’entendre.

- Enchantée Mr. Snicket, vous pouvez m’appeler comme bon vous semble, prénom ou nom je m’en fous un peu. Pour ce qui est du surnom, je vous propose d’en choisir un quand on se connaîtra mieux .. En tant que chasseurs, car oui monsieur, j’aimerais faire équipe avec vous ! Seul on avance plus vite, mais à deux on va plus loin ! …. Cette phrase était assez bizarre en fait. Pardon.

Elle se sentit alors gênée, mais ça ne l’empêcha certainement pas de rire, le pauvre, il allait sûrement la prendre pour une folle. Elle le connaissait à peine qu’elle disait des choses étranges, il allait sûrement la regarder de travers ou s’enfuir non ? N’empêche, elle ne s’arrêtait pas de sourire, décidément, ces jours-ci étaient vraiment géniaux. Il se passait plein de choses qu’elle aurait pensé impossibles, le retour d’une certaine personne dans sa vie, mais aussi l’arrivée de Snicket, qui n’était clairement pas une mauvaise chose.

Ah, il travaille dans le commerce lui ? C’était plausible, il était bien habillé, bien coiffé, enfin pas forcément, mais ses cheveux étaient bien entretenus, d’après les yeux de la jeune femme. Elle essaya alors de deviner quel genre de commerce, mais il lui retourna la question. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir lui répondre ? Il ne semblait pas agressif en soi, elle pouvait bien lui dire la vérité, ou du moins un semblant, elle n’allait pas lui raconter la vie de ses collègues non plus.

- Je travaille dans une Agence qui règle les affaires trop difficiles ou bizarres pour la police. Dit comme ça on dirait un peu le FBI, quoi que .. Ca y ressemble de près ou de loin ! M’enfin .. Vous êtes au Japon seulement pour venir chercher un cadeau ?

Tsuraya se faisait bien bavarde aujourd’hui, mais elle n’allait pas le regarder dans le blanc des yeux toute l’après-midi, ça aurait été encore plus bizarre. Elle bu une, deux, trois gorgées de sa bière avant de la reposer, délicatement tout de même, ce n’était pas une brute. Enfin, pas dans ces cas-là. Elle trouvait que c’était une bonne journée, à part la masse de travail qui l’avait attendu ce matin à 8h. Puis elle pensa à quelque chose.

- Dîtes, avec quoi on pourrait chasser les baleines ? Un harpon ?

Wow, apparemment elle se faisait très productive et imaginative aujourd’hui, ça n’allait pas être aujourd’hui qu’elle allait rentrer fatiguée de sa journée.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 219
Pages : 796
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Fév - 16:28
Fils de ProutJsp pourquoi j'ai espéré une seule seconde que ce que j'écrirais en double titre et sous titre aurait du sens et serait intéressant pour qui que ce soi hein. BlaaAh bleh. Voilà.
Tu étais tombé visiblement sur quelqu’un qui ne se formalisait pas de beaucoup de choses. Et encore heureux d’ailleurs, parce que malgré tous les efforts que t’aurais pu faire, t’y serais juste pas arrivé. Ou peu. Deux secondes. Après ton esprit, de manière parfaitement naturelle partirait bien plus loin que maintenant. Et qui plus est, elle se débrouillait vraiment pas mal en anglais. Ce qui ne pouvait être qu’un énorme point positif. Parce qu’après s’être perdu, devoir se démerder en langage des signes aurait été la dernière des choses que t’aurais voulue faire. Le mieux aurait été te trouver ton chemin, mais tu ne t’en faisais plus trop. Ca arriverait. Par contre ce que tu pouvais totalement faire dans l’immédiat, afin d’être un peu plus à l’aise, c’était d’enlever ta veste, t’aurais moins chaud déjà. Et moins froid une fois que tu ressortirais, que du bénéfique.

« ▬ C’est pas faux, en attendant votre surnom, j’opterai pour Mrs Namboku si cela vous convient ! Et ce serait avec grand plaisir, on est jamais plus sûr qu’à deux ! Ou plusieurs en tout cas. Ehe, y a pire comme phrase, bieen pire. Qui plus est, vous êtes drôle donc ne vous excusez pas ! Mine de rien, être chasseur ce n’est pas donné à tout le monde, c’est extrêmement dangereux. »

Mais toute la dangerosité de ce monde n’allait pas t’empêcher de rire légèrement à sa blague. Même si d’habitude, tu riais pour rien, et nettement plus fort, t’avais pas très envie d’attirer l’attention sur toi ou tout simplement de lui faire peur hein . Tu pourrais aussi te tenir parfaitement, comme une personne normale, on te l’avais appris, maiis non. C’était trop dur. Et trop nul aussi. Alors pourquoi se forcer. Vraiment. Enfin. Tu gardes ce sourire même lorsqu’elle reprend la parole, même si une partie de toi te dit que tu devrais tilter sur quelque chose. Tu réfléchis une demi seconde, tu fronces très légèrement les sourcils. Cette histoire d’Agence, ça te dit quelque chose. Vraiment. Mais ton cerveau refuse de faire le lien. Il refuse de fonctionner tout court apparemment. Rien de bien grave. C’était plus qu’habituel. Alors tu laisses tomber la recherche, c’est que ça ne doit pas être intéressant. Vraiment pas. T’as dû lire peut-être un truc dessus dans un journal, ou juste entendu parler dans la rue. Ou alors, t’avais juste rêvé. Tout aussi possible. Puis mine de rien, son travail, il avait l’air sympa. Ca changeait de l’ordinaire en tout cas.

« ▬ Eh, ça a l’air vraiment bien comme job en fait ! ‘Fin au moins, vous vous enfoncez pas dans une routine chiante quoi. Ah, j’aurais aimé, ça aurait été cool comme voyage ! A la base, pour le travail mais, quand j’y réfléchis, je me demande si je ne resterais pas définitivement. Maiiis faudrait surtout que j’apprenne correctement, ou au moins les bases du Japonais déjà ! »

Ce serait un bon début, même si tu ne comptais certainement pas aller aborder n’importe qui n’importe où dans la rue. Ca pourrait te sortir quand même de pas mal de situations plus ou moins gênantes. En attendant, t’avais réussi à commander et c’était même arrivé assez vite. Ce dont tu n’allais vraiment pas te plaindre. Ca faisait même plutôt plaisir. Tout comme cette question. T’avais réussi à garder un sérieux apparent, en ravalant le rire qui avait failli franchir tes lèvres.

« ▬ Ouais, le harpon c’t’une bonne base ! Mais pour que ce soit d’autant plus efficace, faut mettre une banane quelque part, elles haïssent ça, je ne sais pas trop pourquoi, la couleur peut-être ou alors la peau qui irrite la leur ? Faudrait leur faire passer des tests, mais premièrement, en attraper une, c’est le plus dur je pense. Et trouver un endroit où la disposer en sécurité sans attirer l’attention aussi. Mais chaque chose en son temps, mh ? »

© 2981 12289 0


_________________



Merci Fyfy ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 159
Pages : 748
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Fév - 9:52
La réunion des FDPTsuraya cligna des yeux plusieurs fois, elle semblait vraiment sceptique à ce qu’il venait de proposer. Des bananes ? Pourquoi des bananes ? Il y avait des milliers de choses que l’on pouvait attribuer à un harpon, comme... du feu ? Double arme ? Lampe torche ? Non. Il avait choisi la banane. Et … ça lui plaisait. Ouais, pourquoi pas une banane ? Ça changerait de tout ce que l’on pourrait voir dans les films policiers. Elle prit alors un air enjoué, du moins ça se voyait dans son regard.

- OUAIS ! Un harpon banane... Qui ferait harpon, mais grappin aussi, ça serait cool non ? Et non pas chaque chose en son temps, les baleines attaquent la population, donc pourquoi cela devrait attendre hein ? Elles, elles ne dorment jamais !

Bon d’accord, elle s’était peut-être un peu trop enjaillée sur ce coup-là, mais pourquoi pas ? Et de toute façon elle ne le connaissait pas ou très peu, qu’il la prenne pour une folle n’allait rien changer à sa vie finalement.

- Oh, et Namboku tout court ça me va oui, j’ai l’habitude.

La jeune femme haussa les épaules et se commanda une autre bière car elle venait de finir la première sans même s’en être rendue compte. Ah, il avait appuyé le fait que son boulot devait être plaisant et peu répétitif. Il n’avait décidément pas tort, juste les rapports qui étaient longs, mais c’est vrai qu’elle aimait son travail, même si parfois elle se demandait si son pouvoir était vraiment fait pour rédiger des rapports ou juste arrêter des gens. Et puis merci à Fukuzawa, le patron, avec son pouvoir de pouvoir faire garder tranquillement le sien, sinon ça aurait été une horreur, le pouvoir de Tsuraya n’aimait vraiment pas être sous contrôle apparemment. Enfin bref, ce n’était pas là la question, Snicket était là pour le travail, mais aimerait s’installer ici... Pourquoi pas ?

- Nous n’avons qu’une vie Mr.Snicket, si vous voulez habiter quelque part, qui changerait totalement votre vie, vous pouvez, ce qui est dommage, c’est que c’est le pognon qui arrête les gens.

Elle bu une autre gorgée de sa deuxième bière et reprit, elle allait s’arrêter là avec les bières après parce que sinon ça allait être une vraie foire. Surtout qu’elle ne tient pas vraiment l’alcool, dont l’Ice Tea au début.

- Et si vous êtes là pour un moment pour votre travail, si vous voulez je pourrais vous apprendre les bases, enfin si personne d’autre ne peut le faire pour vous, car croyez-moi pour les étrangers c’est la vraie galère, entre ça et les caractères … Sauf si la personne à qui vous offrez le cadeau peut vous apprendre ?

Elle le regardait, droit dans les yeux, et observait ceux de Snicket au passage. Wow, il avait de beaux yeux verts tout de même. Cette personne avait vraiment l’air d’être gentille, Tsuraya avait beau être souvent sur ses gardes, elle en restait naïve, mais elle ne s’en rendait juste pas compte. Elle avait l’impression qu’elle pouvait faire confiance à Snicket, allez savoir pourquoi, le feeling comme on dit. Ce n’était pas, mais absolument pas le même genre que Dazai, mais quelque chose disait à la jeune femme qu’elle pourrait autant s’entendre avec Snicket que comme elle s’entend avec son meilleur ami. Si ça se trouve Snicket allait aussi devenir son meilleur ami. Décidément, elle n’avait que peu de relations avec des femmes, ça la désespérait un peu à vrai dire.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Port :: Quartier Animé :: Bars-
Sauter vers: