AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Centre Ville :: Lieux Touristiques :: Rues Passantes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

baby u r my ANGELLLLLLL •• Sophie & Dahl

avatar
Messages : 86
Pages : 125
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Avr - 11:34
it's my lucky day
Roald & Sophie
Ok. On se l'avoue, Dahl n'est pas dans la meilleure situation du monde. Genre. Pas du tout. Elle a pris cher en se battant avec l'autre gosse à la con, et même si elle a gagné, elle a plutôt l'impression que le karma lui revient dans la tronche vitesse grand V. Elle sait que les autres glandus ont retrouvé le corps, constaté sa propre disparition durant les quelques jours qu'elle a passés au lit pour se remettre de ses blessures mentales et physiques. Elle sait aussi que, passé le choc, ils vont comprendre et se mettre à sa recherche. Et comme elle avait pas forcément prévu tout ça, elle… elle est dans la mouise. Voilà.

N'ayant certainement pas le temps de déménager elle a pris une valise avec ses biens les plus précieux et… elle a pas réfléchi jusque là. Un hôtel, elle se serait fait cramer. Elle sait plus trop si elle a encore des potes ou pas (faut dire qu'elle connaissait pas grand monde à part l'Ordre). Donc elle est à la rue depuis hier soir. Elle a pas dormi et en plus elle crève la dalle (hahaha). Le bon côté des choses, c'est qu'au moins il fait beau. Elle crame pas sous le soleil parce qu'elle a un super chapeau, en plus. Yay.

Le seul problème c'est que… bah c'est qu'elle est un peu K.O., là, tout de suite. Elle aurait besoin d'un lit, d'un repas. Elle agonise sur sa valise en gémissant dans une rue, en espérant que les passants auront pitié mais… ça marche pas trop. On dirait qu'elle les fait fuir. Si un jour j'avais su que j'expérimenterais la vie d'épouvantail… Bon. Elle a déjà été plus dans la merde que ça. Elle est sûre que ça va s'arranger. Peut-être même très vite, hein. On sait jamais.

Déjà elle a remarqué que son japonais plus que bancal et sa tronche d'Européenne n'aidaient pas du tout. Je sais pas ce qu'ils ont mais c'est nul, c'est pas comme si j'allais les tuer. Ahem. Si la plupart des Japonais l'évitent, voire changent de trottoir, elle repère une femme qui marche dans sa direction. Avec cette taille et ces cheveux, c'est juste pas possible qu'elle soit une locale. Peut-être… Peut-être que c'est sa bonne étoile ? Allez. Ça coûte rien d'essayer. Dahl sait foutre sa dignité au placard quand il faut, et elle gémit une nouvelle fois, en exagérant bien pour que l'autre sente sa détresse. Oui. "S'cusez moi m'dame, vous auriez pas une petite pièce ? Ou un biscuit ou j'sais pas… J'ai l'impression que j'vais m'évanouir, sérieux…" Oui, bon. Elle en rajoute, mais pas tant que ça. "Si vous saviez parler anglais aussi, ça m'arrangerait…", qu'elle rajoute, plus pour elle-même qu'autre chose. Mais si l'autre pouvait entendre et réellement parler anglais ce serait. La salvation. Rien que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Pages : 159
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Avr - 14:39

Life's a bitch and then you die

Babyyy you're myyy firewoOooOOrk (jsp ok t'as une bonne tête j'veux bien t'héberger.)

T’apprenais lentement à t’y retrouver dans cette ville. A prendre tes repères, même si tu te perdais un peu. Bon, tu aimais bien te perdre aussi, parce que tu découvrais plein de choses. Des petites échoppes, des décors, tout. Et autant en profiter pendant qu’il faisait beau. Un peu trop d’ailleurs. Mais autant passer à côté et voir le positif, non ? De toute manière, tu n’avais pas vraiment envie de te retrouver enfermée entre quatre murs là tout de suite. T’avais eu connaissance d’un marché ce matin, et tu y étais allée faire un tour. C’était très intéressant, même si tu ne connaissais pas la moitié des choses que tu avais achetées. Et bien c’était l’occasion de les connaître, tout simplement.

Même si tu t’étais dit qu’un appartement moyen, petit à tes yeux comparé à ce que tu connaissais, ne serait pas plus mal, ta vie d’avant te manquait pas mal. La solitude, ce n’était vraiment pas ton truc. Tu pensais à prendre un animal, peut-être pas un chien comme avant, parce qu’il manquerait cruellement de place. Et que ça te crèverais le cœur de ne pas pouvoir le voir courir dans un jardin, ou une grande étendue quand il le voudrait.

Par contre, le bruit que tu venais d’entendre était vraiment bizarre. Un peu le gémissement que pouvait faire ton chien quand on lui marchait sur la queue ou sur une patte. A force d’y penser, la nostalgie te l’aurait fait imaginer ? Tu redescends sur terre et tu baisses un peu les yeux, pour faire face à une scène un peu…Spéciale ? En tout cas tu n’y es pas habituée.

Une jeune femme blonde, assise sur un trottoir, ou plutôt sur une valise certainement à elle, qui a l’air plutôt mal en point. Pas à l’article de la mort, mais bon. Peut-être que si tu ne t’étais pas arrêtée, elle ne t’aurait pas parlé, mais ça ne te dérange pas plus que ça. De toute manière, elle t’a intriguée. Elle non plus n’a pas l’air vraiment asiatique. Alors tu t’approches un peu d’elle en remontant la lanière de ton sac rempli. Tu l’écoutes, et tu fronce légèrement les sourcils au fil de ses paroles, d’un air un peu inquiet. Elle n’a clairement pas l’air de quelqu’un voulant profiter de quoique ce soit. Juste d’une personne à qui il serait arrivé tu ne savais quelle merde et après tout, ce n’était pas non plus ton affaire. Tu finis par t’agenouiller près d’elle, un léger sourire sur tes lèvres, en faisant attention de ne pas salir ta jupe, et tu poses le sac devant toi, fouillant un peu.

« ▬ Aah, ne vous en faites pas, je n’ai aucun souci avec l’anglais, même s’il doit être un peu…rouillé. »

A force de fouilles intensives, tu trouves quelques pêches, tu en prends délicatement deux avant de les lui tendre, faisant légèrement cliqueter tes bracelets entre eux.

« ▬ Je suis vraiment désolée, je n’ai pas grand-chose sur moi qui puisse être mangé directement mais…Si vous voulez, je m’apprêtais à rentrer chez moi, si ça peut vous dépanner, je peux nous faire un repas assez rapidement. »

Elle n’avait vraiment pas l’air méchante même si tu savais que ce n’était vraiment pas conseillé de se fier aux apparences comme ça. Oui bon, si tu voulais avoir une chance de ne pas pourrir toute seule ici, il fallait bien que tu t’ouvres un peu et c’était une bonne occasion. Ce qui serait très bien aussi, ce serait de lui tendre la bouteille d’eau que tu avais toujours avec toi, même si tu n’y avais pas encore touché aujourd’hui. Ca pouvait lui être pratique quand même.


@Roald
Awful

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Pages : 125
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Avr - 20:12
it's my lucky day
Roald & Sophie
Bingo ? Oui ? OUI ? Dahl en revient pas. Genre. Vraiment pas. Elle a attiré l'attention de l'autre femme au lieu de la faire fuir. Elle a réussi à se faire écouter. À faire que l'autre se penche vers elle, cherche dans son sac. Elle lui a fait pitié ? Sérieusement ? Vraiment ? Elle a trouvé quelqu'un d'assez crédul-… gentil pour croire à ses histoires et perdre deux minutes de son précieux temps à lui filer quelque chose ? Et en plus elle parle anglais. Incroyable. La vie est à son écoute, finalement.

Et voilà qu'elle lui tend des pêches. Deux. Deux pêches. Dahl a l'impression que c'est la chose la plus gentille qu'on ait faite pour elle depuis au moins. Toute sa vie. D e u x p ê c h e s. On peut voir l'étincelle de vie regagner son regard d'un coup, l'énergie revenir dans son être. C'est… fort agréable. Elle prend les deux fruits, un dans chaque main. Comme si c'était le Graal. Et cligne des yeux en regardant l'autre femme, en l'écoutant. Non. Noooon. NON. Pourquoi. C o m m e n t. Serait-ce un miracle qui se déroule sous ses yeux cernés ? Elle n'a jamais cru en rien Dahl, mais là il faut bien dire que cette femme doit être une sorte de sainte ou d'ange ou je ne sais quoi pour être aussi… salvatrice.

"Vous… Sérieux ?!", reprend-elle en anglais, bien plus à l'aise depuis quelques secondes. "Vraiment ?! Ça vous dérange pas vous êtes sûre ?! Alors qu'on se connaît pas ? Enfin je vous connais pas mais je vous aime bien vous êtes trop gentille ! Vous savez pas comment vous me sauvez !" Elle pourrait encore monologuer pendant cinq heures, mais c'est peut-être déjà suffisant comme ça. Elle affiche un grand sourire, qui va au moins jusqu'à ses oreilles. Croque dans une pêche parce que si ça se trouve le trajet va être long donc autant reprendre un peu de sucre. "Oooh elles sont trop bonnes !" Et voilà. Dahl est passée de zombie à hyperactivité en trente secondes chrono grâce à cette apparition divine inattendue. Même qu'elle se lève lentement et remet sa valise debout aussi. Oui, elle est déjà prête à y aller. No time to loose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Pages : 159
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Avr - 23:45

Life's a bitch and then you die

Babyyy you're myyy firewoOooOOrk (jsp ok t'as une bonne tête j'veux bien t'héberger.)

T’étais contente de pouvoir l’aider en fait. Surtout que ce n’était pas grand-chose, deux pêches. Et qu’elle avait l’air d’en avoir besoin. Sinon tu ne le lui aurais rien donné. Ça t’était déjà arrivé que quelqu’un te demande de l’argent, et refuse ce que tu avais à manger dans ton sac. Ce qui était un peu ridicule. Mais non. Elle avait l’air étonnée, et reconnaissante, même si au final, si elle ne te remerciait pas, ce n’était pas grave, ce n’était pas ton but. Tu voulais juste l’aider. Sa réaction d’ailleurs agrandit ton sourire, peut-être un peu craintif au départ. Mais cette crainte est partie en un rien de temps. T’avais juste la sensation que c’était quelqu’un de bien, oui. Non mais elle n’avait pas une tête de problème sur pattes. Et puis même si c’était le cas, tu te débrouillerais.

« ▬ Totalement ! Et non, ça ne me dérange vraiment, j’ai largement de quoi faire à manger pour deux, et de la place à ma table. Et bien, on apprendra à se connaître alors ! Merci, c’est très gentil de votre part ! Vous n’avez vraiment pas l’air méchant et, si comme vous le dites, ça peut vous sauver, ce n’est vraiment pas grand-chose ! Si ce n’est pas trop indiscret vous…êtes depuis longtemps ici ? »

Ca t’inquiétais un peu, peut-être même qu’elle n’avait pas doRMI. Elle n’avait pas l’air d’avoir bien dormi en tout cas. Non mais c’était dangereux d’être en plein rue comme ça. Tu frottes un peu tes jambes et tu lui rends son sourire. Elle a l’air d’être prête à partir, alors pourquoi attendre. Tu commences à y aller, en faisant attention à ne pas aller trop vite. Le but n’était pas du tout de la semer. Bieen au contraire.

« ▬ Tant mieux ! Je n’étais pas certaine d’avoir réussi à les prendre assez mûres, mais on dirait que mon instinct était plutôt bon ! Vous voulez peut-être un peu d’aide avec votre valise ? Vous…Vous appelez comment ? »

Bon stop les question là aussi, t’allais jamais la lâcher sinon. Mais il y avait trop de choses à savoir. Cette personne était trèès clairement intéressante et son chapeau magnifique. Non mais c’était bien connu que toutes les personnes ayant un chapeau étaient plus intéressantes et intelligentes que la moyenne, oh.

@Roald
Awful

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Pages : 125
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Avr - 11:32
it's my lucky day
Roald & Sophie
Dahl elle croque dans ses pêches en écoutant l'autre parler. Essaye de faire gaffe à pas s'en mettre partout, c'est que c'est juteux ces trucs-là. Mais c'est bon. Même avec la peau. Elle a connu des fines bouches de merde qui supportaient pas de manger des pêches pas épluchées mais elle, elle va pas commencer à faire chier alors même qu'on vient de lui sauver la vie. Puis de toute façon, c'est bon la peau de pêche. Y a des gens qui sont vraiment des petites natures dans ce monde, ça l'étonnera toujours.

Elle est aussi contente de voir que… que ouais, elle a pas l'air d'être une psychopathe ou une tueuse (hahaha) en série ou je sais pas quoi, et que ce sont juste les habitants de la ville qui sont en majorité des connards. Ouais. D'abord. Sauf cette gentille dame qui lui sourit moins timidement depuis qu'elle a commencé à parler. "Maaais c'est la vérité madame ! Et c'est moi qui vous remercie, encore !", qu'elle sourit la blonde, assez largement. Et puis… oups, une question un peu plus perso. Enfin on peut pas lui en vouloir, elle a juste l'air de s'inquiéter, et qui de gentil comme elle ne le ferait pas ? "Dans la rue vous voulez dire ? Non non, que depuis hier soir ! J'ai perdu mon job et mon logement parce que c'était un logement de fonction… Et j'avais pas trop de plan B, j'étais en train de chercher mais c'est compliqué, j'connais pas super bien la ville ni la langue…" Ouiiii, bon, c'est un peu romancé mais techniquement c'est la véritéééé, hein. Enfin bon. Elle a trouvé une solution provisoire (peut-être que d'ici deux heures ce sera déjà fini et elle redeviendra une clocharde la Britannique) pour le moment donc on pensera à demain plus tard.

Puis elles se mettent en marche, les deux. Dahl qui ne se trouve pas petite a l'impression de l'être, en compagnie de cette charmante femme. Et qu'est-ce qu'elle a les cheveux loooongs, oh là là, ils font un joli mouvement quand elle marche. C'est que la blonde serait presque jalouse avec sa touffe super épaisse là hein. "Nah vous embêtez pas avec ma valise, elle est pas si gênante que ça. En plus vous avez déjà vos sacs hein !" Non mais c'est vrai. C'est qu'on aurait l'impression qu'elle va se casser en deux comme une allumette rien que sous le poids de ses sacs. Alors que Dahl a plutôt de la force. Enfin un peu, voilà. "Moi ?" Oh shit. Est-ce que maintenant qu'elle est fugitive elle devrait donner un faux nom ? Même à une dame qui n'a rien à voir avec ses histoires et qui est probablement la plus gentille et inoffensive du monde ? Meh… Ça lui plaît pas trop cette idée. Cette pauvre dame a rien fait après tout. "Vous pouvez m'appeler Roald ! C'est norvégien. Et vous ? Faut que je sache à qui j'enverrai des fleurs pour m'avoir sauvée~ ", qu'elle ajoute avec un sourire. Elle est vraiment de trop bonne humeur, ça pourrait lui jouer des tours. Mais tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Pages : 159
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mai - 15:34

Life's a bitch and then you die

Babyyy you're myyy firewoOooOOrk (jsp ok t'as une bonne tête j'veux bien t'héberger.)

Il y avait déjà un très bon point positif qui ressortait de cette conversation. Celui que tu savais choisir les pêches. Peut-être pas quelque chose de très incroyable, mais tu ne l’avais encore jamais fait en fait. Ou presque. Tu étais plus habituée à être servie que d’aller faire tes courses toi-même.Mais ce n’était pas déplaisant. Pas du tout. Bon tu doutais que ce soit aussi marrant après la cinquantième fois mais soit. Là tout de suite ça t’avait en plus permis de faire une charmante rencontre. Elle est polie, et vraiment, tu ne comprends pas trop comment on a pu la laisser dans la rue comme ça, sans lui laisser une chance. Heureusement pour elle, ça ne fat pas trop longtemps. Tu ne sais pas trop pourquoi tu te sens concernée, mais tu l’es, et tu te dis que ce n’est pas par hasard que tu as croisé sa route. Il y a certainement une raison bien précise. Rien n’arrive par hasard, du moins, c’était ce que ta Mère t’as toujours appris. Tu doutais quand à la véracité de tous ses propos, mais ceux-là se tenaient. Vraiment. Tu cherches quand même une solution, tu te doutes que l’hôtel n’est pas vraiment possible, sinon elle y serait déjà.

« ▬ Oh, ça va ! Enfin, non, ça ne va pas, mais c’est une sorte de…, chance ?, que cela ne fasse que si peu de temps. Ah, une belle boule de neige de problèmes, surtout que…de ce que je connais de la ville, elle est assez grande ? Et le japonais, à décrypter serait presqu’une horreur. Enfin, il y a peut-être…Des auberges ou quelque chose dans le genre ? Je ne me suis jamais renseignée à ce niveau-là. Sinon, en attendant de trouver quelque chose, je ne veux pas paraître trop poussive ou quoique ce soit, mais…Vous pourriez crécher cette nuit chez moi ? Ce n’est pas vraiment spacieux, je n’ai pas de chambre d’amis mais il y a certainement moyen de se débrouiller, en solution de secours. »

Bon tu étais un peu gênée de ne pas pouvoir lui proposer directement de lit, et de devoir sûrement la faire dormir dans un fauteuil, mais c’était certainement mieux que la rue. Et puis si jamais elle restait un peu plus longtemps, tu irais, ou vous en fait, histoire qu’elle puisse choisir quelque chose qui lui conviendrait vraiment, chercher un matelas. Mais tu t’emballais sans doute un peu trop. Même s’il valait mieux être trop prévoyant que pas assez.

Tu lui souris encore un peu, mine de rien contente qu’elle refuse ton aide. Tu étais certaine qu’il ne t’aurait pas fallu deux minutes avant que ta peau ne commence à rougir, pire que tu ne te mettes à suer. Une des choses les plus immondes qui soient. Et puis elle semble se débrouiller très bien aussi, mais il valait mieux demander.

« ▬ D’accord ! et bien au moins, il est sûr qu’on aura assez à manger ! Bon, il nous restera l’épreuve des escaliers, mas ça ne devrait pas être trop difficile non plus. »

Tu l’as déjà réussie à plusieurs reprises, même si tu maudis un peu cet architecte qui n’a pas prévu d’ascenseur. Franchement. A croire qu’il avait envie d’enquiquiner les gens. Ce qui était peut-être son idée et son envie après tout. Mais heureusement, tu n’habites pas non plus au dernier étage. Ce serait un peu ennuyeux. Même très.

« ▬ Je ne connaissais pas du tout, mais c’est très joli ! Et original aussi ! Ca a une signification particulière ? Et Sophie, enchantée ! Oh, ne vous fatiguez pas pour ça, même si l’attention me touche vraiment, je ne voudrais pas que cela vous ennuie ou quoique ce soit ! Vos venez de Norvège alors ? Ou alors vos parents apprécient beaucoup ce pays ? »

De toute manière, à moins qu’elle ne soit russe ou française, tu risquais d’être à moitié hystérique et poser plein de questions sur les coutumes et autres. Tu avais toujours été fascinée par ça, et ça ne risquait certainement pas de se calmer avec le temps.


@Roald
Awful

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Pages : 125
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Mai - 0:41
it's my lucky day
Roald & Sophie
Et la conversation continue le temps que les deux femmes marchent. Dahl… n'a d'autre choix que de faire confiance à l'autre, après tout. Mais vu comment elle a été absolument trop mignonne jusqu'ici, ça lui fait pas trop trop peur, en fait. À chaque fois qu'elle y repense, elle est impressionnée de la chance qu'elle a eue de tomber sur cette madame en particulier. Ou… Peut-être que c'est l'autre qui lui est tombée dessus ? Comme… Comme un ange tombé du ciel ?! … Oui. Ouiiii, c'est exactement l'image qui convient pour cette charmante femme ! Un ange gardien. La blonde est pas sûre de la mériter maaaaais… On va pas de plaindre hein. Manquerait plus que ça.

Même qu'elle est trop sympa en plus. Elle est carrément plus bavarde maintenant qu'elles se "connaissent" un peu mieux. Semble plus ouverte, plus en confiance. Ce qui rassure Dahl, au moins c'est réciproque. Et heureusement d'ailleurs, parce qu'elle s'apprête à aller s'incruster pour manger chez el- Hein. Quoi. Que. Comment. Par-don. Est-ce que… Est-ce que tout ça est un rêve et qu'elle va se réveiller sur un banc avec un rhume et la moitié de ses affaires en moins ? C'est que c'est tellement plus probable que ce que son ange vient de lui proposer.

"WOAH- Vous êtes sérieuse ?! C'est vrai ? Genre, vraiment ?" Elle est tellement shook qu'elle s'est arrêtée en plein milieu de la rue, Dahl. "Mais vous êtes vraiment mon ange gardien ! J'vous jure si on m'avait un jour dit que j'rencontrerais quelqu'un d'si généreux j'aurais pas cru ! C'est trop bien, et même si vous avez pas de chambre- même si vous avez pas de lit pour moi, j'viens avec plaisir ! Comment refuser de se faire sauver la mise hein ?" Et elle a un petit rire, elle est juste joyeuse là Dahl, et elle veut plus penser à rien d'autre qu'à cette dame qui est son ange. Parce que même le sol de chez elle soit être plus confortable que celui de la rue.

Bon, pour aller dormir sur ce (elle n'en doute pas) magnifique sol, faut quand même avancer, hein. Donc elle se remet en marche, la blonde. Avec énergie, c'est limite si elle sautille pas en fait. Et même qu'elle finit ses pêches, elles sont tellement bonnes. "Bof les escaliers ça ira, elle est pas si lourde. J'ai de la force ce sera pas un problème ! Surtout si ça m'évite de finir à la rue !" En plus avec un peu de chance elle habite au premier. Ou au deuxième, ça irait encore.

Finalement, son ange se présente. Son doux prénom résonne donc aux oreilles de la blonde… "Sophie, c'est très joli aussi ! C'est… français ?", se risque-t-elle. Elle sait pas trop parler français, à vrai dire. À part des insultes, des pick-up lines ridicules, et "combien coûte un sandwich au jambon ?". Ouais. Super utile. Surtout quand on crève de faim. Est-ce qu'elle a bien prononcé le nom de l'autre, au moins ? Elle… L'espère. "Moi j'viens du Pays de Galle mais mes parents sont norvégiens, ouais. Roald ça veut dire… gloire eeeet un autre truc, faudrait que je vérifie pour pas vous dire de bêtise. Et j'vous offrirai des fleurs quand même, j'insiste, c'est le moins que j'puisse faire hein." Bah oui. Puis ça fera beau dans la maison, aussi. C'est important. Très important, même.

D'ailleurs elle se demande quand elles vont arriver. Plus elles en parlent, et plus elle a hâte, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Pages : 159
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Juil - 0:23

Life's a bitch and then you die

Babyyy you're myyy firewoOooOOrk (jsp ok t'as une bonne tête j'veux bien t'héberger.)

De la gentillesse, de la stupidité, ou un doux mélange des deux ? Tu refusais la deuxième option en tout cas. Tu n’avais certainement pas la science infuse, mais tu ne voyais pas ça sous cet angle. Le pessimise, ça n’apportait rien de bon. Et surtout, tu avais décidé qu’il ne te toucherait pas, pas même une seule seconde quand tu étais dans ton état normal. Puis, qu’est-ce que tu aurais pu faire d’autre. L’ignorer ? Certainement pas. Ce n’était pas très compliqué de se mettre à la place de l’autre, et tout simplement si tu étais dans son cas, tu aurais bien aimé tomber sur quelqu’un qui soit prêt à t’aider.

Maintenant, c’était certain, tout le monde ne pouvait pas se permettre d’accueillir quelqu’un chez soi. Ce n’était pas non plus quelque chose à prendre à la légère. D’ailleurs, ce n’était pas que tu t’en voulais, mais c’était quand même un peu étroit pour qu’une deuxième personne puisse dormir agréablement avec toi. Parce que tu n’avais pas vraiment prévu de deuxième lit. Mais tu t’arrangerais. Tu t’étais toujours arrangée. En tout cas, elle est a l’air totalement adorable, et tu vois bien que ton aide lui fait plaisir. Et voir son sourire ne peut qu’accentuer le tiens. Ca t’avait manqué de ne pas faire ce genre de choses.

« ▬ Bien sûr ! Il n’y a pas de raison de ne pas l’être ! Oh, je ne pense pas, j’ai surtout eu de la chance de croiser votre chemin ! Je suis certaine qu’en creusant un peu, on peut trouver des personnes beaucoup plus généreuses ! Mais je ne peux pas non plus décemment vous faire dormir sur un fauteuil, ça ne risque vraiment pas d’être confortable ! Vous risquez d’avoir mal au dos après, ce serait vraiment regrettable ! Mais je pense qu’on peut facilement trouver un établissement ouvert à cette heure-ci pour ne serait-ce qu’avoir un matelas ! En même temps, je n’allais pas non plus vous laisser à la rue ! »

Mais il fallait d’abord rentrer. Ce serait un très bon départ. Poser ses affaires, et tes courses aussi. Puis de toute manière, vous n’alliez pas non plus commencer  à rentrer ce matelas à pied en le traînant dans toute la ville. Quoiqu’il en soit, elle t’as définitivement redonné un sourire on ne peut plus naturel.  Elle déborde d’énergie, de positivité. Tu es totalement admirative.

« ▬ De la force ? Je vais finir par vous demander de rester ! On ne peut pas dire que j’en ai beaucoup ! J’avoue avoir une fois sauté un repas parce que je n’arrivais pas à ouvrir un pot ! »

Tu n’en étais pas morte de toute manière. Heureusement. En attendant, vous vous présentez. Tu réfléchis un peu quand même, ça fait depuis quelques années que tu ne t’es plus concentrée sur l’étymologie des prénoms. Un sujet fascinant, mais tous les sujets finissaient par l’être alors bon.

« ▬ Merci ! C’est…Grec si je me souviens bien ! Ca signifie la sagesse, ou quelque chose comme ça.  Le Pays de Galle ? J’ai toujours rêvé d’aller là-bas ! Ca a l’air incroyablement beau, ça l’est sans doute d’ailleurs ! En tout cas, ce prénom vous va bien ! Je ne peux pas vous en empêcher, mais je ne veux pas non plus que vous vous en sentiez forcée ! »

Tu n’allais pas non plus commencer à refuser des cadeaux ou à l’obliger à faire, ou ne pas faire quoique ce soit. En attendant, vous étiez arrivées devant l’appartement, et tu avais légèrement accéléré ton pas pour pouvoir lui ouvrir la porte de l’entrée, nettement plus pratique pour elle, avec sa valise. Avant d’entamer cette dure montée d’escaliers. Pas trop longue heureusement, le pallier n’était pas trop loin. Et tu n’avais pas tardé à ouvrir ta porte, autant lui dégager le passage le plus possible.

« ▬ Voilà ! Ce n’est pas grand-chose mais…N’hésitez pas à faire comme chez vous ! »

@Roald
Awful

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Pages : 125
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Aoû - 0:17
it's my lucky day
Roald & Sophie
Ok, c'est confirmé. Dahl n'a pas une charmante et généreuse femme à ses côtés, mais véritablement un ange. Sérieusement. Elle a jamais vu autant de pureté chez quelqu'un. Juste. Comment. Que fait un être aussi bon dans ce monde de fous ? Elle-même, surtout au vu de ses dernières… mésaventures, est loin d'être clean, et encore plus de mériter une telle bénédiction. C'en est presque effrayant. Mais elle se posera des questions plus tard.

Là, elle se contente de traîner sa valise derrière elle en suivant l'ange. Et en souriant de toutes ses dents. "Nooooon non non non non, je le répète, dans cette histoire c'est moi qui suis chanceuse. Peut-être même que j'ai épuisé le stock de chance de toute une vie, là. Z'en faites pas pour mon dos même, je peux dormir sur à peu près n'importe quoi. Même le sol, s'il le faut !" Véridique. Elle va pas faire la fine bouche la blonde, avoir un toit sans payer c'est quand même déjà un miracle. Puis elle a tellement pas de quoi se payer un matelas, de toute façon… Et pas question d'abuser encore plus de l'amabilité de cette pauvre dame, enfin ! Vraiment, qui a besoin d'un matelas pour dormir de toute façon, hein ?

Et Dahl pouffe de rire en entendant cette histoire de pot fermé. Ça lui va vraiment bien, de ne pas avoir de forcer. C'en est même mignon. "Mais c'en serait presque dangereux, dites donc ! C'est pas avec moi que ça vous arrivera, je vous l'assure ! Valises, couvercles, moustiques : rien ne me résiste !", ajoute-t-elle en rigolant. Décidément, elle est vraiment trop joyeuse, en cette agréable compagnie. Elle devrait se méfier plus, mais… impossible. Trop de bonnes ondes.

Sophie. La sagesse… Dahl n'en savait rien. Ça ne l'a jamais vraiment intéressé, tous ces trucs-là. Mais… Vraiment, ça lui va bien, ce nom, à Sophie. Elle a l'air d'en savoir beaucoup sur plein de choses, d'être cultivée et réfléchie. Un peu tout le contraire de l'autre, finalement. Elles forment un bien étrange duo. "Vraiment, ça me va bien ? Mais vous me faites rougir~", qu'elle fanfaronne en mimant la gêne. "J'vais pas vous dire que le Pays de Galle n'est pas beau, ce serait un affreux mensonge. Si vous avez l'occasion, hésitez pas, hein !" C'est vrai ça, en tant que touriste, ça doit être top, son pays. L'avis de Dahl à ce propos est pourtant plus mitigé que ce qu'elle n'en laisse paraître mais eh, elle y a vécu toutes ses joies comme toutes ses peines, avant d'arriver ici. "Mais faire un cadeau à quelqu'un comme vous, c'est un plaisir, voyons !"

C'est sur ces mots un peu douteux mais sincères qu'elles semblent être arrivées. Enfin. L'excitation redonne un coup de fouet à Dahl qui oublie sa nuit blanche et la fatigue accumulée ces derniers temps, au moins pour quelques instants. Sans oublier de remercier Sophie pour la porte, elle attrape sa valise et monte (presque) les marches quatre à quatre. Sans se faire prier, elle rentre dans l'appartement et laisse sa valise dans un coin, le temps de visiter. Puis honnêtement, ça fait du bien de s'en débarrasser, on va pas se mentir. "Pas grand chose, vous rigolez ?", s'exclame-t-elle en jetant un coup d'oeil au salon. Elle est presque sûre que c'est plus grand ici que la maison de sa mère.

Des étoiles plein les yeux, la blonde regarde un peu partout. Grand, plutôt richement décoré et meublé… Elle est persuadée qu'au moins trois personnes pourraient vivre là-dedans bien plus que confortablement. "J'en aurais même pas rêvé ! C'est génial !" Vraiment, elle n'arrive pas à croire qu'elle va dormir ici ce soir. C'est beaucoup trop beau. Juste, trop. "Oh d'ailleurs Sophie, je me disais… On pourrait se tutoyer, non ?" Elle a pas envie de s'imposer mais bon… Déjà qu'elle a limite l'impression d'être à l'hôtel… Ça pourrait les rapprocher. C'est toujours bien ça, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Pages : 159
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Déc - 16:47

Life's a bitch and then you die

Babyyy you're myyy firewoOooOOrk (jsp ok t'as une bonne tête j'veux bien t'héberger.)

Ne pas s’en faire, ne pas s’en faire. C’était facile à dire. Mais tu t’en faisais pour tout. Et n’importe quoi. Alors si tu savais que tu accueillais quelqu’un, et qu’elle allait mal dormir tout simplement parce qu’elle était forcée de le faire sur le sol, tu t’en voudrais certainement à vie. On ne recevait personne sur un parquet, lustré ou non, point final. Tu te fiches de devoir faire une tonne de magasin – peut-être même qu’au fond, ça t’arrange un peu- pour trouver le matelas parfait, mais tu le feras. Que ce soit dans vingt minutes ou un peu plus tard. On te l’a répété plusieurs fois, de ne pas parler à n’importe qui, de ne pas accepter n’importe quoi, de ne pas proposer n’importe quoi. Mais la laisser seule dans la rue ? Certainement pas. Tu étais convaincue qu’il s’agissait d’une bonne personne. Tu n’avais pas ce sentiment tous les jours. Alors tu n’allais pas laisser passer l’occasion, ta chance.

« ▬ Sinon on peut partir du fait que l’on est tout autant chanceuses l’une que l’autre pour le coup ! Oh, si j’en avais le pouvoir je vous en redonnerais. Vous n’avez pas dû en avoir énormément pour arriver dans la rue, vous mériter au moins d’avoir une bonne réserve de chance ! Non non, il est hors de question que vous ne dormiez par terre ! On vous trouvera quelque chose, ça ne devrait pas être trop compliqué ! »

Absolument pas. Tu pouvais avoir un tempérament assez fort lorsque tu le souhaitais. Tu n’aimais pas en abuser, ni même l’utiliser, mais il fallait bien de temps en temps. Donc quoiqu’il en coûte, tu aurais ce matelas aujourd’hui, point final. Elle t’avait redonné le sourire à une vitesse folle. Et fait un énorme bien au moral par la même occasion. Parler avec elle te semblait totalement naturel, comme si vous vous connaissiez depuis quelques années et non quelques minutes.

« ▬ N’est-ce pas ? Oh, et bien je vous garderai aussi longtemps que possible alors ! En plus de certainement m’aider dans plusieurs tâches je suis certaine que vous êtes d’une compagnie on ne peut plus agréable ! »

En tout cas, c’était ce que tu pouvais déjà constater là tout de suite. Tu n’avais plus été aussi enjouée depuis tellement longtemps. Tu te sens plus légère aussi, et au final, juste bien. Elle méritait clairement plus que de simples remerciements qu’elle n’avait même pas l’air de vouloir accepter.Quitte à vous battre, autant que cela soit pour quelque chose dans le genre.

« ▬ Totalement ! Qui plus est, il est vraiment peu commun ! Je retiens, et j’essayerai d’y aller dès que j’en ai l’occasion ! Il y a un endroit, une ville en particulier qui vaut plus le détour que le reste ? »

Autant déjà te renseigner le plus possible, oui. Ce n’était jamais quelque chose de perdu, que d’avoir des renseignements. T’as toujours adoré découvrir, mais il fallait bien quand même se préparer un minimum. Même plus qu’un minimum si tu voulais pouvoir espérer survivre un petit moment.

« ▬ C’est vraiment gentil de votre part ! Mais je vous préviens, vous risquez d’en recevoir tout autant ! »

Hors de question de ne pas lui rendre la pareille, en même temps. Et puis quoi encore. Tu ne connaissais peut-être pas encore ses goûts, mais ça ne saurait tarder. T’étais plutôt assez douée pour observer, et retenir ce que les gens pouvaient aimer. Un trait de caractère plutôt pratique. Qui te sauvait chaque année pour Noël et pour les anniversaires aussi d’ailleurs.

Tu la laisses regarder à sa guise, vous auriez tout le temps de ranger plus tard de toute manière. Et ce n’était pas non plus comme si sa valise gênait. Pas du tout même. Tu souris encore un peu, tu reposes ta veste à l’endroit habituel, et tu remontes légèrement les manches de ta chemise. L’appartement a l’air de lui plaire, et c’est un peu le principal. Ca aurait été bien plus que dommage si elle n’avait pas apprécié d’ailleurs.

«▬ Vraiment ? Je suis désolée de vous y accueillir alors que je n’ai pas encore pu y mettre tout ce que je voulais mais si ça vous convient,c’est parfait ! Et bien évidemment, ce sera nettement plus pratique et convivial je pense ! Tu veux quelque chose à boire ? Et…je ne sais pas si tu as une préférence pour le repas mais il doit certainement bien y avoir de quoi faire quelque chose de consistant ! Et n’hésites vraiment pas à t’asseoir, tu y seras nettement mieux que debout ! »

@Roald
Awful

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Lieux Touristiques :: Rues Passantes-
Sauter vers: