AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La soirée déglinguante I Roald - Ray - Snicket - Tsu

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 210
Pages : 159
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Avr - 19:29

Life's a bitch and then you die

SOPHIE - ROALD - RAY - SNICKET - TSU

Tu ne savais pas trop ce qui t’avait pris. D’organiser un dîner là. Mais de toute manière, depuis que tu étais ici, ta manière de vivre avait radicalement changée. Un peu le but du voyage aussi. Mais tu ne te serais jamais pensée capable de faire autant de choses. Surtout socialement parlant. Mais même plus que d’en être fier, t’étais heureuse. Vraiment heureuse. Cette colocation avec Roald se passait au mieux. Non, tu n’avais jamais vécu en colocation, mais jamais seule non plus. Toujours en famille. C’était très différent, mais t’appréciais. Tu te sentais plus vivante. C’était sans doute cette adrénaline qui t’avais convaincue de faire ce dîner. D’inviter ce voisin sympathique qui t’avais bien aidé le jour du déménagement qui, tu n’avais pas trop suivi, vivait avec quelqu’un et Tsuraya avec qui tu aimais toujours passer du temps.

Une très belle soirée en perspective, oui. Mais il fallait tout préparer. Et ça, c’était un peu moins drôle. Stressant surtout, parce que tu voulais que tout soit absolument p a r f a i t. Que ce soit au niveau de la nourriture, de la vaisselle, tout. Heureusement, pour la cuisine Roald t’avais aidée. Et vous aviez certainement plus que nécessaire. Mais il valait mieux viser trop que trop peu. Ca vous ferait des restes et c’était très très bien.

Ce qui était aussi très bien, c’était le temps que vous aviez eu pour préparer ça. Toute la journée. Non mais en même temps ça ne se faisait pas en un claquement de doigts. D’ailleurs, l’heure était presque arrivée et tu étais toujours en train de bouger des couverts, pas assez droits à ton goût. Au moins, ils n’étaient pas oxydés, c’était déjà ça. Oui tu t’étais crue obligée de sortir le couverts en argent que tu avais réussi à ramener avec toi. Bon. Tout semblait plus ou moins bien. C’était passable en tout cas.

« ▬ Tu crois que ça leur suffira cette vaisselle ? J’en ai une autre plus raffinée, mais je n’ai pas envie que ça fasse… « trop », tu vois ? »

Autant directement demander conseil à Roald, même s’il était un peu trop tard pour changer en fait maintenant. Mais bon, après tout, si ça les gênait tu t’excuserais eeet tu te débrouillerais pour changer rapidement, voilà tout.


@Euh. Des gens. Trop de gens.
Awful

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 84
Pages : 110
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Avr - 22:08

ft. Sophie, Ray, Snicket & Tsuraya

Cette soirée-là ~
Bon. Dahl s'est bien rendu compte, en vivant chez Sophie, que Sophie était du genre riche. Voire très très riche. Et c'est un peu un monde dans lequel elle n'a jamais mis les pieds, même pas un orteil, à vrai dire. Au début elle était choquée. Et elle l'est toujours. Mais aussi assez amusée, car Sophie et elle ne voient pas du tout les choses de la même manière, du coup.

C'est que Sophie en fait des caisses depuis qu'elle a invité les voisins et son amie à dîner. Mais euh. C'est genre. Juste les voisins hein. Et ta pote. Ils vont pas te manger. Dahl les connaît pas, mais si ça se trouve elle les croise dans les escaliers à chaque fois qu'elle sort. Et se dit que dans tous les cas ils risquent pas vraiment d'être aussi… soucieux que Sophie. Est-ce qu'ils vont remarquer ces impressionnants, éclatants, pharamineux couverts en argent ? Parce qu'elle c'est clair qu'elle aurait rien capté si sa logeuse n'avait pas hésité environ une heure à mettre ceux-là ou d'autres.

Et donc là elle fait mine de réfléchir parce qu'elle hésite entre faire marcher Sophie pour qu'elle en mette d'encore plus fastes ou juste être sincère. Mais finalement, de simples quiches, petits fours, toasts et autres amuses-bouche et snacks japonais achetés au pif un peu plus tôt, ça ferait injure à ces pauvres assiettes qui n'ont rien demandé. Enfin, c'est ce qu'elle croit Dahl. "Hmmmmm… Ouais, ouais, je pense que ça va le faire t'inquiète ! On n'est pas chez l'ambassadeur non plus, hein, et puis tu les connais un peu non ? Ça va être tranquille donc c'est bon~" Puis de toute façon ça sonne. Donc trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 24 Avr - 0:13
Invité
n i c e #les gens Oh, Ray était un peu paniqué. Intérieurement. Il se disait qu'il n'aurait pas du accepter la gentille invitation à dîner de sa voisine. Oui il l'avait aidée lors de son déménagement, et il la croisait de temps à autre dans l'immeuble, il lui disait bonjour souvent. Mais il ne pensait pas qu'elle l'inviterait à dîner, en fait. Ah, il n'avait su refuser. En plus, ça aurait pu être pire. Il aurait pu y aller seul. Mais Daniel serait là. Donc déjà, il se sentirait probablement moins mal à l'aise. Enfin il espérait hein, ça serait con. Ca devrait aller. Il l'espérait. Soucieux, Ray s'était bien habillé. Et il avait pris des fleurs, pour les deux jeunes femmes. Parce qu'il avait cru remarquer le fait que la jeune femme qu'il avait aidé avait une collocataire. Après, s'il se trompait, bah elle aurait deux bouquets de fleurs. Voilà.

" On est à l'heure, au moins. T'es sûr que ça te dérange pas ? Parce qu'on peut toujours prétendre un truc, ouuu faire un faux malaise. "

C'était faisable, oui. Tout à fait. Mais tout irait bien donc pour le moment, il allait sourire, et l'embrasser un moment. Et puis toquer quand même, ça serait pas mal oui. Attendre calmement aussi, c'était bien. Et ne pas recommencer à paniquer quand la porte serait ouverTE NON.

" Bonsoir..! Merci encore, pour l'invitation. Tenez, c'est pour vous. "

Oui, ça serait bien de lui donner les fleurs Ray, en e f f e t. Donc il allait les tendre, en souriant un peu.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 260
Pages : 831
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Avr - 7:41
Manger mangerG f1 mdr. Et le premier qui sort une piñata, bah je la lui fait manger comme ça personne ne mourra de faim et on sera presque tous saufs.

Uuun dîner. T’avais strictement rien contre les dîners non. C’était juste la perspective de bouger le soir qui dérangeait la larve en laquelle tu avais dû te réincarner depuis un petit temps. Enfin, heureusement t’avais réussi à rester correctement habillé jusqu’ici et il te suffirait de te relever de ce fauteuil qui tait beaucoup trop confortable et à qui tu allais sûrement manquer. Mais bon, autant se faire une raison, ce n’était pas très loin, on avait pris la peine de t’inviter alors qu’on ne te connaissait pas, et ça serait sûrement bin différent du dernier semblant de dîner auquel on t’avait invité. Déjà, t’avais plus dix ans, c’était pas un goûter d’anniversaire, et y aurait encore moins de piñata qu’un quelconque débile essayerait de viser en finissant par plus te taper le genou que nécessaire. T’avais déjà assez donné et pas signé pour ça hein. Et puis bon, t’étais pas tout seul non plus. Et que ce serait forcément mieux de suivre Ray là-bas que de rester tout seul ici comme un glandu. En plus, le temps que tu râles à moitié mentalement, vous étiez déjà devant la porte.

« ▬ Ouais, ça aurait fait un peu ridicule si on avait réussi à être en retard ! T’inquiètes, pas le moins du monde, ça nous fait une sortie un peu improvisée, pis c’toujours utile de connaître les voisins ? En tout cas, j’ai jamais regretté le dernier que j’ai pris la peine de connaître. »

Certainement pas. Surtout que ta flemme était belle et bien partie, définitivement, ses baisers étaient un remède à absolument tout. Tu lui auras déjà bien capturé le bras pour le garder contre toi, mais t’allais peut-être éviter là tout de suite, et faire le pot de colle plus tard. Lui embrasser rapidement l’épaule pendant qu’il toquait et essayer de paraître un minimum normal, même si t’avais aucune putain d’idée de comment on faisait. Ca ne devait pas être si compliqué. Aaah, mais ces gens, parce qu’elles sont deux, sont grands. Pas un problème non plus, juste que c’est la première chose qui t’a sauté aux yeux. Tu te souviens les avoir déjà croisées à quelques reprises. Justes quelques secondes, mais qui sait maintenant tu pourrais mettre enfin un nom sur leurs têtes.

« ▬ B’soir ! Oui, merci beaucoup, eeet désolé, j’fais un peu incruste, mais promis j’mords pas. Eh, c’est même moi qui ai fait ces petits nœuds ! »

C’est pas par le miracle du Saint Esprit que y en a un beau et un moche sur les plastiques entourant les bouquets. Ah bah non, il avait fallut que tu t’amuses avec l’un d’entre eux parce que « agnEh du PaPieR cOlOré c’Est JooOooOOolI » et que t’avais généralement besoin de toucher à tout. Et de parler inutilement pour cacher ton léger stresse parce que rencontrer des gens, ce n’était pas ton activité favorite. Mais t’allais peut-être rentrer histoire de ne pas gêner de possibles personnes voulant pass- fascinante cette pièce. Tu t’étais retenu in extremis de lâcher un sifflement, çaa ne se faisait généralement pas.


© 2981 12289 0


_________________


Merci Fyfy ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 226
Pages : 175
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Aoû - 14:23
ft. Les coupains
Super soirée ~
Une soirée. Chez Sophie. D’accord. Bon. Elle était contente d’enfin pouvoir revoir Sophie, elle était tellement occupée par son travail en ce moment que c’était assez difficile d’avoir du temps libre. Mais ce n’est pas trop ça qui l’inquiétait, il y avait deux choses. Premièrement, il paraît qu’elle avait une colocataire maintenant, mais en plus elle avait invité des voisins à ce qu’il paraît. Ca la faisait déjà un peu paniquer, car elle ne connaissait personne à part Sophie, et que quand elle ne connaît pas elle… peut paraître assez renfermée. Mais c’était son amie, alors pour elle, elle allait faire des efforts avec les invités, ne serait-ce qu’un peu. Deuxièmement … Une soirée comme ça … Elle n’en avait jamais fait il lui semblait. Peut-être.. Ah si, avant. Mais .. Avec des inconnus total non. Alors comment on se comportait dans un dîner comme ça elle n’en avait aucune foutue idée. Bon, elle allait essayer de rester naturelle, on verrait bien ce que ça va donner.

Il lui restait une heure, le temps qu’elle se lave tout ça, et elle s’était même maquillée, wow. C’est… ça change. Elle avait un peu une tête d’ahurie en se regardant dans le miroir parce qu’elle n’avait pas l’habitude. Mais elle allait faire avec. Maintenant la ten- .. On s’habille avant de se maquiller non ? Tsuraya soupira d’exaspération envers elle, elle faisait tout à l’envers c’était n’importe quoi. On va quand même aller voir dans le dressing hm ? Oh .. Une robe ? .. Non. Si. Non. Si. Oh ta gueule. Elle attrapa une robe simple mais qui fait pas trop pique-nique non plus et s’habilla enfin, alla checker une dernière fois dans la salle de bain et se mit en route après avoir pris son sac à main et les desserts.

Elle avait à la fois super envie d’y être et à la fois avait envie de se rouler en boule dans le plaid devant sa série. Mais elle ne pouvait pas le faire chez Sophie, il y avait du monde qu’elle ne connaissait pas. Et puis c’était pas chez elle. Hm. Elle toqua à la porte après 20 secondes d’hésitation et entra quand elle y fut invitée.

- Bonjour, merci de m’avoir invitée !  J’ai rapporté les gâteaux tout ça. J’espère que ça va pas être de trop.

Oui car elle en avait acheté … cinq. C’est pas si grave, comme ça sa coloc’ et elle en auront encore pour plus tard, sauf si ils mangent tout. Elle regardait ensuite tour à tour les invités. Oh, elle devait être la nouvelle colocataire, elle allait donc … Essayer de sourire malgré le stress. Bien, elle avait réussi. Puis un homme qu’elle n’avait jamais vu, à qui elle adressa aussi un sourire après l’avoir salué -elle saluait tout le monde quand même hein- puis… Quoi.

- Lemony ?

Tête d’ahurie numéro deux. Elle se demandait bien ce qu’il faisait là. Ahhh mais c’était un des voisins en fait. Ben dit si c’est pas une coïncidence ça. Tsuraya fit un grand sourire en le voyant aussi, elle ne s’attendait pas du tout à le voir, mais il était là, en compagnie de l’autre homme. Un ami à lui peut-être ? Elle ne savait pas trop. Et ça la regardait pas surtout. Mais elle passa vite à autre chose et se dirigea vers la table, regardant les couverts en argent d’un air surpris puis regarda Sophie.

- ….. Pourquoi t’as mis les couverts en argent ? Mais elle est super jolie ta table, enfin votre table.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Pages : 159
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Aoû - 3:59

Life's a bitch and then you die

SOPHIE - ROALD - RAY - SNICKET - TSU

Non, non, non et non. Quelque chose cloche. Ce n’est pas possible autrement. Tu t’avances, tu recules un peu. Rah. Cette pièce n’est pas assez grande pour accueillir qui que ce soit à venir manger. Quoique. Evidement, il n’y a pas de domestiques pour faire le service ici, donc la place, même si vous alliez être un peu à l’étroit, ça devrait aller. Et là, tu as la révélation. L’illumination. Ce qui manque. Et bien, c’est le lustre, bien sûr. Comment tu n’as pas pu le remarquer avant. Tu te désolerais presque. Mais pour le coup, tu ne sais rien faire là tout de suite. Hormis regarder le plafond, sans rien pouvoir faire.

« ▬ Tu…ne trouves pas que ça…Fait un peu vide, sans lustre ici ? Quoique…Le plafond est trop bas pour ça, mais j’aurais au moins pu penser à mettre une lampe »

Et bien tu peux demander l’avis de Roald. Selon sa réponse, cela te rassurera ou non. Mais tout a l’air de bien aller sinon. Hormis ça et les couverts. Tout est prêt, il ne manque plus que les invités. Tu essayes de te calmer un minimum. Mais tu n’arêtes pas de triturer le bracelet fin que tu portes actuellement. Tu l’enlèves, tu le remets, tu le tournes, tournes dans tous les sens possibles et inimaginables.

« ▬ Oui, c’est vrai, mais autant que ce soit vraiment parfait ! Mhh. Oui un peu. Enfin, le voisin il m’a aidée à déménager, on a parlé quelques fois assez rapidement, mais je ne connais pas du tout celui qui l’accompagne, c’est peut-être quelqu’un d’important. »

Ca ne t’étonnerait même pas. Vous allez bientôt être fixées de toute manière. Parce que quelqu’un est arrivé. Tu essayes de te recoiffer rapidement, et tu accroches ton plus beau sourire pour aller ouvrir à la porte. Tu aurais pu t’en douter, le voisin est arrivé en premier, nettement plus près en même temps. Et ils étaient venus avec deux bouquets de fleurs. Ils étaient adorables. Autant les deux hommes que les bouquets de fleurs.

« ▬ Bonsoir ! Ah, avec plaisir ! C’est quand même nettement plus sympathique de faire un peu plus connaissance autour d’un dîner ! Oh, vous savez, s’il y a de la place pour quatre, il y en a pour cinq ! Vous…êtes colocataires ? En tout cas elles sont vraiment magnifiques ! Les nœuds aussi ! »

Même s’il y en a un qui a l’air de piquer du nez. Mais inutile de le faire remarquer. C’est l’intention qui compte. Tu les confies à Roald le temps de rapidement aller chercher des vases, autant ne pas risquer qu’elles s’abîment ou se fanent déjà ! Et tu reviens pile à temps pour la dernière venue. Tu souris de manière moins stressée qu’avant, en même temps, tu la connais déjà plus que les deux autres, donc c’est plus facile. Et elle n’est pas non plus arrivée les mains vides ! Tu lâches un léger rire en les voyant, pour le coup, votre dîner pourrait même se transformer en semaine de repas presque.

« ▬ Bonjour ! Et merci surtout à toi d’avoir accepté et d’être venue ! C’est parfait ! Je doute que qui que ce soit s’en plaindra ! Ca…a été pour tout porter jusqu’ici ? »

Non mais ça devait être assez encombrant quand même ! Tu la lui en débarrasses d’ailleurs, pour pouvoir aller les mettre au frigo, histoire que rien n’en pâtisse. Tu as tout ait pour que ça se déroule parfaitement, alors tout a l l a i t être parfait, point final. Oh, en plus Tsuraya semble connaître quelqu’un d’autre. Tant mieux ! Mais alors que tu t’apprêtes à leur proposer de s’installer dans un premier temps dans les fauteuils, le sujet des couverts revient sur la table -mdr-. Ton regard glisse vers Roald quelques secondes.

« ▬ Tu…n’aimes pas les couverts en argent ? S-Si tu veux j’ai deux autres services ! Dans l’armoire un peu plus à ta droite ! Enfin, regarde plutôt ceux du côté gauche, les autres sont aussi en argent ! »

@Euh. Des gens. Trop de gens.
Awful

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 84
Pages : 110
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Aoû - 12:28

ft. Sophie, Ray, Snicket & Tsuraya

Cette soirée-là ~
Du stress. Beaucoup de stress inutile dans cette pièce déjà, alors que les invités ne sont même pas là. Et tout ça, concentré en une seule personne. Sophie. Il y a un monde entre Dahl et Sophie, et la blonde ne cessera jamais de s'en étonner, ni de s'en amuser. Elle éclate de rire (sans pouvoir se retenir cette fois) à la seconde question. "Sophie, je t'aime !", réussit-elle seulement à articuler entre ses éclats de rire. Non, elle ne se moque pas. Mais c'est juste… qui se soucie de ce genre de choses ? "Il y a des lampes partout, et même des bougies, s'ils trouvent que ça manque de lumière je ne vois pas ce qu'on peut faire de plus." Et c'est vrai.

Elle la regarde triturer, tripoter, tripatouiller, enlever, remettre, ré-enlever et re-remettre son petit bracelet depuis tout à l'heure. Un spectacle fascinant. Mais il faut dire que Sophie est très belle ce soir, enfin - pas étonnant vu qu'elle l'est déjà d'ordinaire. Sans trop changer de son style habituel, Dahl a enfilé une robe sombre à motifs étoilés, avec quelques froufrous blancs. Discret mais joli. Pas de chapeau en intérieur parce que ça ne se fait (apparemment) pas, Sophie aurait fait une crise cardiaque sûrement. Des collants rayés et des noeuds noirs dans sa tignasse coiffée comme elle a pu. C'est déjà pas mal, hein.

Un nouvel amas de stress vient s'ajouter à l'atmosphère déjà risible de l'appartement. Bien. Elle le voit à des mimiques, à leurs sourires, tout le monde est un minimum stressé. Sauf moi, évidemment. Ça promet. "Bon~soir~ Je me présente, Roald, la coloc' de Sophie. Merci à vous d'être venus~", sourit-elle aux trois nouvelles têtes. Pour éviter de fixer le brun qu'elle pense avoir déjà vu quelque part (impossible de se souvenir où), elle réceptionne les bouquets et regarde le petit manège de Sophie. "Très très beaux, j'adore." Et c'est vrai. "Merci encore, et merci aussi pour les gâteaux, ce sera pas perdu j'vous assure." Clairement, elle est détendue.

Et même amusée en voyant que Sophie a complètement oublié les bouquets, déjà. Mais pas problème, elle s'occupe de les retirer de leurs papiers pour les mettre dans les vases. D'ailleurs c'est bizarre, pourquoi y a un noeud qui est beau et l'autre complètement raté ? Le fleuriste avait pas le temps ? Ou une envie subite de gâcher la soirée ? Bah, peu importe, ce qui compte ce sont les fleurs.

Mais c'est alors que le drame arriva (tain, tain taiiiin). Les couverts. Non. Noooon. Tout mais pas une remarque sur les couverts. Elle le sent. Avant même de croiser le regard de Sophie, elle le sait. La pa-nique. Ça y est, c'est fini. Même si c'était une simple question, suivie d'un compliment tout à fait anodin. "Mais Sophie…" Ne pas rire. Ne surtout pas éclater de rire. Retiens-toi putain. "Elle a dit que c'était beau… Pas besoin de changer, c'est très bien comme ça, n'est-ce pas ?", finit-elle en se tournant vers les deux hommes, le sourire jusqu'aux dents. Oui, c'était une vraie question.

"Allez, ne restez pas plantés là, venez donc vous installer dans le salon." Non, elle s'amuse déjà trop Dahl, ça va pas. Comment ça va être, la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 11 Aoû - 16:47
Invité
n i c e #les gens Pourquoi c'était un truc courant qui se faisait, sociabiliser. Il n'était pas trop tenté par ce principe, généralement, et ce soir serait très probablement une exception. Il n'était même pas certain qu'il passerait un bon moment, et c'était un peu ce qui l'inquiétait. Qu'est-ce qui pouvait être mieux que de passer du temps dans son lit ou son sofa, et de lire un peu avec une tasse de tisane, et occasionnellement avoir Daniel à ses côtés. Eh bien le roux avait tendance à se dire que rien, rien ne pouvait égaler ces moments là. Alors ça l'inquiétait. Mais bon, ce qui était fait était fait, et il se voyait très mal décliner l'invitation maintenant, ni même décider de ne pas venir. Il lui arrivait de manquer de respect, mais certainement pas comme ça.  

" Oui. Vraiment ridicule. Hmm, oui, mais je me dis qu'on serait certainement mieux sous la couette à manger de la pizza. Utile ? Aaah, je peux pas te contredire sur ce dernier point. "

Non, ça serait pas top. Et pas très délicat, surtout qu'il pensait de la même chose que lui là dessus. Mais bon, c'était pas vraiment la même chose. Il allait faire un effort. Et sourire à leur hôte pour commencer. Elle était ravissante.

" Enchanté, Raymond, mais Ray c'est bien mieux. En quelque sorte, fiancés à vrai dire . Content que ça vous plaise, c'était bien le but ! "

Eh bien, il n'avait pas eu pour but premier de le dire pour Daniel  et lui, mais sans doute qu'il ne voyait pas pourquoi mentir en déclarant qu'ils n'étaient que colocataires, oh. Enfin bon, une fois ceci fait, il s'était avancé en observant l'appartement. C'était super beau, et la table était très belle. Surtout les couverts, Ray était pas mal impressionné et honnêtement, il aimait bien.

«  Hm ? Je trouve ça très beau, en effet. »

Non mais ils n'allaient pas la forcer à changer les couverts, quand même. Puis ce n'était que des couverts, pas de quoi s'inquiéter ou faire toute une histoire. Il allait donc sourire et aller effectivement vers le salon, comme proposé par la colocataire de Sophie. Eeeet pourquoi pas aller s'installer sur le fauteuil là-bas ? Il avait l'air très confortable.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 260
Pages : 831
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Aoû - 18:52
Manger mangerG f1 mdr. Et le premier qui sort une piñata, bah je la lui fait manger comme ça personne ne mourra de faim et on sera presque tous saufs.

En fait pour faire un peu passer le temps pendant que vous étiez juste devant la porte, tu ne pouvais même pas regarder le couloir, tu le connaissais déjà. Au moins ça te donnait une très bonne excuse pour ne plus quitter Ray du regard en fait. T’avais un peu posé ta tête sur son épaule. Vous faisiez presque la même taille, c’était plutôt pratique. Et confortable qui plus est. AaAh, il avait sorti le meilleur plan de l’univers. Comment tu étais sensé avoir la foi maintenant. Tu étais certain que son lit vous appelait maintenant. Tu pouvais l’entendre d’ i c i. Le pauvre. Il allait quand même devoir attendre un peu.

« ▬ Aaah. Je veuuux. Là m a i n t e n a nt. On aurait été trop bien. On fera ça demain hein ? Steplaîîîît. Même si j’ai extrêmement envie de le faire là tout de suite. Ouais ? Non en fait pas tellement, je sais même pas pourquoi j’ai dit ça. »

Heureusement qu’il ne te contredisait pas, tu te serais senti uuun peu mal quand même. Et tu allais prendre la peine de te relever un peu, pour pouvoir lui embrasser la joue. Puis essayer de te tenir un minimum correctement. Et tu faisais bien, la porte venait de s’ouvrir. Eet bien elles avaient l’air sympa. C’était déjà pas mal.

« ▬ ‘Chanté aussi, Lemony Snicket. Voilà, c’est encore mieux que d’être colocataire ! Pu- …Tsuraya ?  J’pensais pas t’voir ici ! »

Du tout. Mais t’étais plutôt content de voir une autre tête familière, même si Roald là, ça te disait quelque chose. Bah, peut-être que ton cerveau t’informerait en temps voulu de ce qu’il voulait. Au moins vous n’alliez pas mourir de faim, c’était certain. Mais si qui que ce soit émettait l’idée de tout finir, on pouvait totalement compter sur toi. Presque distraitement, tu avais pris la main de Ray, maintenant que tout le monde était au courant, et tu avais plutôt bien fait. A force de regarder partout sauf là ou tu mettais les pieds, tu te serais certainement pris cette chaise plutôt que de la frôler là. Eh oh, si elle avait des comptes à régler, tu pouvais arranger ça tout de suite et la calmer hein. Mais ce ne serait pas une très bonne idée, vu que l’hôte semblait déjà stressée à cause des…Couverts ? bah c’étaient des couverts quoi. Tu ne voyais pas trop ce qu’ils avaient de spécial, ni même contre quoi elle voulait les changer maiis bon.

« ▬ Ouais, c’est parfait ! Puis je suis sûr que même avec les doigts çaa aurait été très bien aussi. »

Juste plus chiant pour se démerder après, maiis tu pouvais surmonter. Par contre ne pas t’asseoir à côté du roux, si. Alors tu t’installes à ton tour, tu joues un peu avec ses doigts, ça arrive à te déstresser légèrement. Même si tu sais que tu le seras sans doute moins dans quelques minutes, mais soit.



© 2981 12289 0

_________________


Merci Fyfy ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 226
Pages : 175
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 19:30
ft. Les coupains
Super soirée ~
Tsuraya regardait les couverts en argent, puis ne s’étonna pas forcément quand Sophie à paniquer, mais elle fut vite rassurée par sa colocataire et les deux hommes, ce qui lui permit d’afficher un léger sourire. Ils n’avaient pas l’air méchantes, ces personnes qu’elle ne connaissait pas. Mais il faut toujours se méfier, car justement elle ne les connaît pas.

- Mais oui c’est très bien comme ça Sophie, te prends pas la tête.

Bon, il n’aurait pas fallu des couverts de camping non plus hein, ça aurait fait bizarre, mais des simples auraient tout aussi  bien fait l’affaire, et puis personne ne s’en serait plaint, normalement. La table de Sophie et de Roald était très jolie. Mais elle n’allait pas s’attarder dessus non plus, il y avait bien mieux à faire comme  s o c i a b i l i s e r. Haha. Ha. Pour lui faire plaisir, elle s’asseya dans le canapé, essayant de ne pas s’affaler comme une loque non plus. Elle pourrait presque s’endormir dedans tiens. Et il fait quoi Snicket avec la chaise là ? Bien sûr qu’elle avait pouffé de rire. Elle allait parier qu’il allait la prendre comme chaise pour pouvoir se venger dessus, ça lui ressemblerait bien tiens.

En attendant elle allait observer ceux qu’elle ne connaissait pas. Vieille habitude. Elle allait commencer par la nouvelle colocataire de Sophie, Roald apparemment, c’était pas commun comme prénom. Une étrangère ? Mh. Mais ce qu’elle remarqua en premier, c’était ses longs cheveux blonds, ils étaient magnifiques, ce qui lui valu de rester peut-être un peu trop à fixer cette jeune femme. Puis ensuite le jeune homme qui accompagnait Snicket. Il avait l’air gentil et pas agressif du tout. En plus il était habillé classe, ça lui allait bien. D’ailleurs les deux avaient l’air proch- Fiancés ???? Ah bon. Mais. Ca veut dire que la lingerie qu’ils avaient été chercher la dernière fois c’était .. Ouais bon elle ne veut même pas savoir. Cependant elle était vraiment contente pour eux, et ce qui comptait c’était qu’ils soient heureux.

- Félicitations à vous deux alors.

Avait dit Tsuraya dans un sourire, elle était sincère bien sûr, elle ne voulait que leur bien à ces deux jeunes hommes. Maiiiis.. Elle n’était pas vraiment douée pour la conversation. Et surtout elle ne savait pas de quoi il fallait parler dans ces moments l-.. Oui, manger avec les mains, mais Sophie n’aurait pas vraiment approuvé cette idée. Assis par terre comme au bled, mais le truc c’est que ça allait dépendre de ce qu’ils allaient manger. Si c’était de la lasagne par exemple ça nallait pas être très simple.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations-
Sauter vers: