Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Yokohama - Centre Ville :: Lieux Touristiques :: Parc d'attractions Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un petit tour •• Ft. Aku

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 94
Pages : 439
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Avr - 23:27
Ah.C’était une journée comme les autres, plus ou moins, avec ses hauts et ses bas. Mais le principal, c’était qu’il faisait beau et qu’au bureau, tout s’était bien passé, surtout qu’avec le retour de Dazai, la vie de Tsuraya avait repris son cours normal. A vrai dire, cela lui faisait un peu peur, car elle était devenue presque dépendante de lui, et ça, elle ne voulait pas, car que se passerait-il si un jour elle partait ou devait partir ? Elle ne préférait pas y penser. La jeune femme allait se focaliser sur le rendez-vous d’aujourd’hui, elle n’avait pas grand-chose à rapporter à Ryunosuke, mais c’était déjà ça, elle ne venait pas les mains vides. Et la tension qu’il y avait eu entre eux suite au fait qu’elle avait délivré Dazai s’était estompée, ou du moins, c’était devenu beaucoup plus calme.

Le rendez-vous était à 22h45 en haut d’un bâtiment désaffecté, encore, mais c’était pas plus mal, comme ça ils ne se faisaient pas prendre à faire des choses compromettantes. On parle bien du rendez-vous hein, on se calme. Alors c’est tout naturellement que la jeune femme avait enfilé ses affaires habituelles, ainsi que quelques papiers pour celui qui l’attendait et se mit en route. Sur le chemin, elle consultait quelques fois son téléphone pour regarder si elle allait arriver à l’heure, puis .. Il y a quelque chose qui ne tournait pas rond. Depuis qu’elle avait dépassé une certaine ruelle, elle avait l’impression d’être prise en filature. Un pédo’ peut-être ? Ew. Non, elle n’espérait vraiment pas, car il passerait un sale quart d’heure, sauf si il est maso.

Alors elle marcha un peu plus vite, dommage que son pouvoir ne pouvait pas lui servir à quelque chose d’intéressant plutôt que de ramener des objets à elle ou éclater des gens. Mais bon, parfois c’était pratique le week end dans le canapé quand quelque chose est hors de portée, comme une canette d’Ice Tea ou quelque chose du genre. Mais dans ce cas-ci, elle ne pouvait rien faire, car elle ne pouvait pas apercevoir ce qui la suivait. Tsuraya se retourna alors d’un coup mais .. personne, bon, okay. Mais quand elle voulu reprendre sa route initiale, quelqu’un dont le visage était masqué lui appliqua du chlorophorme. Elle aurait voulu faire quelque chose mais c’était trop tard, elle voyait flou et son esprit s’évaporait, peu à peu, jusqu’à ce qu’elle ne voit et ne ressente plus rien.

Quand elle se réveilla et ouvrit enfin les yeux, la jeune femme voyait encore flou, complètement dans le gaz, et elle sentait que Yotsuya Kaidan aussi, ferait n’importe quoi si elle le déclenchait tout de suite. Mais avant, c’était plus important de savoir où elle se trouvait. La détective attendue que sa vue et son esprit se coordonnent enfin pour essayer de repérer les lieux. Qu’est-ce que c’est que ça ? Elle était attachée à une chaise, dans une pièce assez sombre, puis d’un seul coup, des projecteurs s’allumèrent, la faisant plisser des yeux. Les personnes présentes autre qu’elle devaient être … cinq ou six. Et il y avait des putain de sculptures et costumes de mascottes de clowns autour ? Ainsi que des miroirs un peu partout. Un homme s’avança vers elle, un couteau loin d’être petit dans la main.

- Bien dormi ?

Fit-il tout sourire avant de lui en coller une, violente, laissant une marque sur la joue de la jeune femme qui ne s’y attendait pas et par la même occasion, se rendu compte qu’elle était bâillonnée.

- C’est bien toi qui as-tué Clockmaker, hein ? Tu sais, le gars que tu as explosé contre un mur avec ton collègue. On est tellement content de t’avoir retrouvé tu sais, mais tu nous as donné pas mal de fil à retordre. Et on cherche toujours ton complice aussi, mais ça, on verra plus tard, en attendant.

L’homme s’approcha de Tsuraya, couteau en main, le passant lentement le long du bras de celle-ci.

- Amusons-nous un peu tu veux ?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryūnosuke Akutagawa
L'emo tsundere
Messages : 349
Pages : 1463
Date d'inscription : 01/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Avr - 23:35

Un petit tour

Aucun retard ne sera toléré.

Feat Tsuraya


Honnêtement, Akutagawa ne savait même plus pourquoi il continuait les rendez-vous avec Tsuraya. À pars pour des problèmes mineurs, elle n’avait pas été d’une grande aide. Et puis, elle avait causé des soucis. Que ce soit la libération de Dazai ou bien le truc dont il avait parlé avec Chûya, sa relation avec elle n’avait pas été très bénéfique. Alors pourquoi continuait-il ? Surtout qu’il avait des choses beaucoup plus importantes en ce moment. Comme le retour de Kôyô, qu’il ne savait toujours pas comment prendre. Ou encore pire, la disparition de Mori. Il n’avait donc clairement pas que ça à faire. Pourtant, il continuait. Comme si c’était devenu quelque chose d’ancrée dans ses habitudes. C’était stupide. Peut-être qu’aujourd’hui sera la dernière fois ? Oui. Il n’avait plus besoin d’elle. Il allait s’en débarrasser.

Il l’attendit alors, sur le toit d’un bâtiment désaffecté, là où il avait conclu le rendez-vous. Les mains dans les poches, il observait les environs, guettant en même temps son arrivée. Il était 22h40. Il avait encore cinq minutes à attendre. Cinq minutes qui furent incroyablement longue. Surtout qu’au bout de ces cinq minutes, il n’aperçut toujours pas Tsuraya. Ce qui était étrange, elle arrivait pourtant toujours à l’heure. Akutagawa croisa ses bras et marcha de long en large sur le toit. Qu’est-ce qu’elle faisait ? Elle avait décidé de l’énerver encore plus ?

Il attendit quelques minutes de plus, puis il finit par juger que c’était trop. Il l’avait prévenu qu’il n’accepterait aucun retard. Il allait clairement lui faire regretter. En plus qu’il était déjà sur les nerfs avec tout ce qui se passait à la mafia, il aurait de quoi être motivé pour se défouler sur elle. Il sortit donc son portable et lança l’application pour localiser un contact. Quand il eut enfin sa localisation, il crut sincèrement qu’il allait la tuer. Elle était au parc d’attractions. Au putain de parc d’attraction. Qu’est-ce qu’elle faisait là-bas ? … Et si… Et si elle était là-bas avec Dazai ? Après tout, il faisait la paire tout les deux. Les traitres de la mafia.

Décidé de bien lui faire regretter d’être parti au parc d’attractions alors qu’elle était censé être ici, Akutagawa parti directement en direction du parc d’attractions. Utilisant son pouvoir pour aller plus vite, c’est à dire en l’utilisant pour sauter de bâtiment en bâtiment, il arriva plutôt rapidement vers le parc d’attractions. Qui était fermé. Pourquoi elle était là alors qu’il était fermé ? Décidément, Akutagawa ne la comprendrait jamais. Il utilisa de nouveau l’application pour savoir l’emplacement précis. Apparemment, elle se trouvait pas très loin. Il suivit lentement le signal qui finit par le mener aux labyrinthe des miroirs. Hm. Il sentait déjà que cette soirée allait être compliqué.

Sans plus d’hésitation, il rentra dans le bâtiment, toujours en utilisant la géolocalisation, puis, au bout d’un petit moment, il commença à entendre une voix. Qui n’était ni celle de Tsuraya, ni celle de Dazai. Est-ce que c’était un bon signe ? À voir. Il suivit donc la voix ainsi que le signal, écoutant attentivement ce que la personne disait. “Clockmaker” ? C’était quoi encore cette connerie ? En tout cas, cette personne était clairement une menace, surtout qu’au bout d’un moment, Akutagawa parvint à apercevoir la scène grâce à l’un des miroirs. Et ce qu’il vit ne lui plaisait absolument pas.

N’ayant plus besoin de son portable, il le rangea puis prit un dernier tournant, activant Rashomon au même moment. Le manteau se transforma alors en une lame redoutable et transperça l’homme, qui n’eut pas le temps de réagir étant donné qu’il était concentré sur Tsuraya.

L’homme tomba alors mollement au sol et Akutagawa s’avança dans l’espèce de pièce, toisant Tsuraya du regard.

- Tu es en retard.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Pages : 439
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Avr - 0:06
Ah, salut Ryu.Se retrouver attachée et bâillonnée tel un vulgaire sac ne lui plaisait pas, pas du tout même, c’était quoi ça, une blague ? Elle espérait bien, mais en tout cas ils avaient un bon jeu d’acteur. Et cette gifle .. Il allait amèrement le payer, déjà qu’elle ne supportait pas vraiment les gens tactiles qui lui sont inconnus, mais si en plus il commençait à dire quelque chose du genre « amusons-nous » avec une voix de gros dégueulasse.. Non, vraiment, non.

Et c’est alors qu’elle comptait lui faire payer, que de pas venant vers eux retentirent jusqu’à leurs oreilles, ayant fait retourner celui qui s’occupait d’elle et qui se fit transpercer sans avoir le temps de dire ouf. Tsuraya écarquilla les yeux, à vrai dire, elle ne s’attendait pas vraiment à ce qu’on la sauve, elle aurait très bien pu s’en sortir toute seule. Mais .. Ryunosuke, vraiment ? Tu avais vraiment besoin de dire ça ? Elle le savait qu’elle était en retard, pas besoin de lui rappeler. Vu qu’elle ne pouvait pas parler, elle le regarda d’un air blasé et lui fit signe, d’un mouvement de tête, pour lui demander de la détacher par commencer, ça serait déjà pas mal plutôt que de faire le coq.

Et c’est à ce moment qu’elle se rappela qu’il se devait de la protéger, avec ce contrat. Elle avait complètement oublié. La jeune femme remarqua alors que les autres commencèrent à réagir, sortant des armes à feu ou autres armes blanches afin d’éliminer celui qui était venu la sauver. Et ça, comme le Clockmaker, elle ne laissera pas passer. Elle ne pouvait peut-être pas se détacher, c’était idiot, mais elle pouvait tout de même activer son pouvoir sur les autres. Pendant un instant, elle hésita. Est-ce qu’elle devait les tuer ou ? … Bon. Personne à part Ryunosuke ne le saura n’est-ce pas ? Et puis … c’était de la légitime défense. Oui. On va dire ça.

C’est alors qu’elle activa son pouvoir, Yotsuya Kaidan, un pouvoir étant capable de contrôler des objets, des humains ou même de posséder un être, mais bon, aujourd’hui elle allait se contenter d’arrêter quelques balles et d’en envoyer valser contre le mur. Comme elle venait de faire à un qui essaya de planter un couteau dans le dos de l’homme en manteau noir. Elle ne l’admettrait peut-être pas, mais son pouvoir et celui de Ryunosuke ensemble, ils étaient très utiles. Et … Violents aussi, mortels. Mais cela n’était pas dérangeant face à des ennemis, bien au contraire. Comme renvoyer les balles à l’expéditeur comme elle venait de le faire par exemple. Tsuraya ne pouvait peut-être pas parler, mais elle était bien concentrée sur la situation, même si elle ne pouvait pas bouger non plus pour le moment. Il lui suffisait juste d’un regard et de la concentration pour que tout s’enchaîne très vite.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryūnosuke Akutagawa
L'emo tsundere
Messages : 349
Pages : 1463
Date d'inscription : 01/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Avr - 23:54

Un petit tour

Avec mon sac à patates, oklm.

Feat Tsuraya


Au moment même où l’homme s’écroula au sol, un court silence se fit bien vite rompu par les autres personnes présentes qui se tournèrent vers Akutagawa pour l’éliminer. Ce qui était une terrible erreur de leur part. Le mafieux n’allait pas se faire prier pour tuer quelqu’un. Même si cela n’avait pas été ordonné, s’il jugeait que quelque chose était une menace, il faisait en sorte de s’en débarrasser. Cela dit, ces gens là n’étaient pas une priorité pour le moment. Lui, ce qu’il voulait, c’était attraper Tsuraya. Et ils se moquaient bien de qui étaient sur son chemin, qu’ils soient amis ou ennemis.

Néanmoins, bien qu’il était partit pour éliminer le plus de monde, une bonne partie d’entre eux furent projetés contre les murs ou reçurent des balles. Quelque chose qui ne venait pas de lui. Bien qu’elle était attachée à une chaise, Tsuraya avait de quoi se défendre et attaquer. Ce qui énerva encore plus Akutagawa. Si elle pouvait s’en occuper toute seule, qu’est-ce qu’elle faisait encore ici ? Il avait fait tout ce chemin pour rien ? Décidément, il en avait marre d’elle.

Cependant, même s’il en avait marre, il n’allait pas non plus la laisser moisir ici et faire demi-tour. Il avait des comptes à régler avec elle, et il était hors-de-question que quelqu’un d’autre que lui ne touche à Tsuraya. Peut-être après avoir régler ses comptes avec elle, ils laisseraient les autres s’en occuper, mais pas avant.

Les ennemis étant occupés par le pouvoir de Tsuraya, Akutagawa utilisa Rashomon pour couper les liens qui retenaient Tsuraya à la chaise. Puis, une fois délivrée, il l’enveloppa dans Rashomon et la fit venir jusqu’à lui. Ainsi, il la réceptionna facilement et la porta sur son épaule, histoire de libérer Rashomon en cas d’attaque.

Puis, n’attendant pas non plus que les autres se mettent à le poursuivre, s’ils pouvaient, il s’enfonça dans le labyrinthe de miroirs, ne sachant pas vraiment où se trouvait la sortie. À l’aller, cela avait été facile, étant donné qu’il suivait le signal, mais là, ce n’était plus aussi simple. Il avait l’impression de s’enfoncer, et parfois, quand il prenait un tournant, il tombait sur un des ennemis, sauf qu’après avoir envoyé Rashomon sur la personne, il se retrouvait à détruire un miroir. Ce lieu l’énervait très rapidement, et il arrivait bientôt au point où il pensait que c’était pas plus mal de détruire tous les miroirs pour sortir d’ici.

- Tch. Tu as vraiment décidé de rendre ma vie compliquée, huh ? dit-il à l’attention de Tsuraya, qu’il portait encore sur l’épaule et qui était toujours bâillonnée.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Pages : 439
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Avr - 0:30
Euh ouais non, laisse moi descendre stpTsuraya était toujours en train d’attaquer les ennemis qui commençaient à diminuer en nombre, puis d’un seul coup, elle vit Rashomon aller vers elle. Elle n’eût pas de réflexe face à cela, à part le fait d’être content d’être enfin délivrée. Mais alors qu’elle fut enfin libre et qu’elle allait retirer son baillon pour au moins pouvoir dire bonjour à son sauveur, Rashomon intervenu de nouveau, pour l’envelopper cette fois-ci. Sur le coup elle se demandait ce qui se passait.

Puis d’un seul coup, le pouvoir de Ryunosuke ramena Tsuraya à lui, qui l’attrapa tel un vulgaire sac à patates. Elle fronça les sourcils face à ça et lui donna un coup avec sa main quand elle fut sur son épaule, sûrement pour lui faire comprendre de la laisser redescendre, mais il n’en fut rien. Il était en train de partir du bâtiment, clairement, et sans tenir compte de son avis, mais ça, ça ne changeait absolument pas. La jeune femme se laissa donc faire, avec un air blasé et comme ayant abandonné toute idée de descendre.

Mais cela ne voulait pas dire qu’elle n’aidait pas. En effet, il y en a qui arrivaient de derrière, et elle aida à faire en sorte qu’ils ne soient plus des menaces, comptant sur Rashomon pour casser les miroirs oui, car là, cela commençait à devenir très agaçant. Les ennemis comptaient clairement sur ça pour prendre avantage, et Tsuraya n’ayant pas vraiment le sens de l’orientation, comme elle avait déjà prouvé à son porteur plusieurs fois, ne pouvait pas aider pour le moment. Mais ce qu’elle pouvait faire déjà, c’était de gigoter pour défaire les liens qui détenaient ses mains et ensuite enlever son baillon.

Mais pour l’instant c’était assez compliqué et Rasho’ était occupé à autre chose donc .. Elle observa un peu les alentours et remarqua un endroit où ils pouvaient passer, et dans tous les cas ils n’étaient pas encore passés par là. Elle tapa donc dans le dos de Ryunosuke, donnant un coup et faisant des signes vers le chemin pour lui faire comprendre d’aller par là. Et puis si il comprenait pas il avait qu’à lui enlever son baillon non mais oh !

La jeune femme n’appréciait pas vraiment être attachée de la sorte, elle avait l’impression de jouer dans un mauvais film SM. Et puis ce genre de pratiques n’était pas son genre. Mais ce n’était pas le sujet. Elle essayait maintenant d’utiliser son pouvoir en alternant entre éliminer les ennemis et essayer de se défaire des liens, mais Yotsuya n’était pas vraiment fait pour ce genre de choses.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryūnosuke Akutagawa
L'emo tsundere
Messages : 349
Pages : 1463
Date d'inscription : 01/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Avr - 14:01

Un petit tour

Avec mon sac à patates, oklm.

Feat Tsuraya


Cet endroit devenait vraiment agaçant. Akutagawa ne comprenait même pas pourquoi des gens se rendaient dans ce lieu pour s’amuser. Il n’y avait rien d’amusant là-dedans ?? Enfin, de base, Akutagawa ne trouvait pas grand chose “amusant”. Ce n’était même pas sûr qu’il comprenne ce que “s’amuser” voulait dire. Mais en tout cas, là maintenant, il trouvait que les parcs d’attractions étaient une chose complètement horrible. Il se sentait bien mieux au port où il pouvait avoir une vue d’ensemble de la situation en quelques instants. Là, il n’avait même pas la possibilité de se mettre en hauteur. Il avait bien évidemment pensé à détruire le toit pour sortir de là, mais il manquait d’informations sur le lieu. Il avait cru voir un étage avant de rentrer dans le bâtiment et ne pouvait donc pas tout simplement faire un trou dans le plafond pour grimper, étant donné qu’il avait aucune idée de ce qui pourrait lui tomber dessus s’il faisait un trou. Peut-être qu’il y aurait rien. Peut-être que si. Mais il ne valait mieux pas tenter le coup.

Mais alors qu’Akutagawa perdait de plus en plus patience, il sentit Tsuraya lui faire signe de tourner à un endroit et il se dirigea rapidement dans le passage, tandis que les ennemis étaient toujours à leur poursuite. Akutagawa n’aimait pas ça. Il avait l’impression de fuir. Et il détestait fuir ou battre en retraite. Pour lui, il n’y avait qu’un moyen de quitter un combat, et c’était de gagner. Malheureusement, il savait que s’il restait dans ce lieu, il finirait par devenir fou et perdrait sans doute l’avantage au combat.

Continuant sur le passage, Akutagawa remarqua qu’il commençait à distancer les autres. Bien, il pourrait commencer à réfléchir à une stratégie. Mais, alors qu’il avançait, il remarqua rapidement qu’ils étaient arrivés dans une impasse. Ils ne pouvaient plus avancer. Enfin… ça c’était ce que pourrait penser une personne normale face à une voie sans issue, sauf qu’Akutagawa avait tendance à voir les choses différemments. Alors que quelqu’un de normal voyait un obstacle, Akutagawa voyait quelque chose à détruire. Il utilisa donc Rashomon pour détruire le miroir devant lui, ce qui ouvrit un passage sur l’extérieur. Et dire que jusque là, il avait chercher la porte d’entrée alors qu’il pouvait tout simplement détruire un mur…

Blasé par tout cela, Akutagawa sortit enfin du labyrinthe des miroirs, Tsuraya toujours sur son épaule, et son premier réflexe fut de prendre de la hauteur. Maintenant qu’il avait sortit Tsuraya de là, il pouvait commencer à réfléchir à ce qu’il allait faire. Bien qu’il aurait préféré s’occuper de Tsuraya là tout de suite, les autres l’avaient assez énervés pour qu’il s’occupe d’eux en premier.

À l’aide de Rashomon, Akutagawa alla à l’endroit le plus haut du parc d’attractions, qui s’avérait être une grande roue. Puis, une fois perché au dessus de la cabine la plus haute, il finit enfin par déposer Tsuraya. Ne prêtant pas plus d’attention pour elle, il dirigea son regard vers le labyrinthe des miroirs où quelques personnes commençaient à en sortir. Quatre. Cinq. Six. Pour l’instant ils étaient six. Cela ne serait pas difficile à s’en débarrasser. À moins que l’un d’entre eux ait un pouvoir ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Pages : 439
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Avr - 22:14
Au sommetTsuraya commençait à en avoir marre aussi du bâtiment. Certes cela peut-être amusant pour des enfants attardés, mais dans cette situation c’est plutôt gênant et énervant, surtout quand on est poursuivis par des ennemis. Jusqu’à ce qu’ils arrivent à une impasse. Ah. Encore, ça lui rappelait la porte de sortie du couloir d’avec le Clockmaker.. Mais bon, apparemment Rashomon avait aidé à péter le mur, et ils étaient enfin sortis, ça faisait du bien, vraiment, elle avait l’impression d’étouffer.

Puis Ryunosuke trouva que c’était convenable d’aller se placer en haut de la grande roue. Quelle idée… Puis il la redescendu. Ah bah ça c’était mieux oui, sauf quand elle failli perdre l’équilibre quand il la redéposa au sol, c’était moins drôle. Elle reprit alors son équilibre puis en profita pour se détacher et enlever le baillon qui l’empêchait de s’exprimer. Elle regarda l’homme en noir un moment puis les ennemis qui arrivaient et qui les cherchaient. Puis de nouveau le détenteur de Rashomon.

- Merci.

Elle allait au moins le remercier de l’avoir sauver de ce merdier, elle aurait pu vraiment y passer si il n’était pas intervenu. Il lui avait sauvé la vie, et elle ne savait pas comment le remercier, à part en le disant simplement et .. Elle ne savait pas si l’embrasser serait une très bonne idée, vu la tête qu’il faisait. Elle n’avait pas envie de tomber d’une dizaine de mètres de haut voire plus, non merci. Et comme si ils étaient liés par la télépathie, elle se demanda exactement au même moment ..

- Est-ce que tu crois que l’un deux à un pouvoir ?

Fit Tsuraya en regardant son interlocuteur, passant sa main sur son propre poignet comme pour effacer les marques qui y étaient plus tôt. Par réflexe, elle regarda aux alentours pour observer dans quelle situation ils se trouvaient et l’environnement. Mh, elle se rapprocha un peu plus de Ryunosuke, par réflexe également, comme si elle avait peur du vide mais ce n’était pas le cas, au fond, peut-être qu’elle essayait de se rassurer en cherchant la proximité avec cet homme. Ensuite, regarder si quelque chose pourrait leur être lancé de la distance et la hauteur où elle se trouvait. Cela allait s’avérer un peu compliqué, il n’y avait pas d’objet assez proche pour le moment, mais elle pourrait toujours essayer de se concentrer et attraper des éléments au sol. D’ailleurs .. Comment ils allaient descendre de là ?

Elle aurait voulu lui dire pas mal de chose, à Ryunosuke, elle aurait presque voulu lui confier que plus ils étaient proches, mieux elle se sentait ou quelque chose comme ça, une sorte de déclaration on va dire, mais ce n’était vraiment pas le moment et elle ne savait pas comment il allait réagir. Et elle était peut-être un peu trop timide et réservée sur ce sujet là aussi, mais il allait bien falloir qu’elle le lui dise un jour, au moins pour être fixés. Et sans se rendre compte, elle s’était mise à le regarder, presque avec insistance.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryūnosuke Akutagawa
L'emo tsundere
Messages : 349
Pages : 1463
Date d'inscription : 01/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mai - 13:33

Un petit tour

Irritation at first sight

Feat Tsuraya


Pour l’instant, les ennemis ne semblaient pas avoir remarqué où Akutagawa et Tsuraya étaient partis. Ils cherchaient un peu partout, quadrillant le secteur pour couvrir le plus de terrain de façon efficace. Si Akutagawa n’avait pas eu Rashomon, cette technique aurait même pu être efficace contre lui et ils auraient pu plus facilement le trouver. Sans Rashomon, Akutagawa n’aurait tout simplement pas pu monter tout en haut de la roue, ou en tout cas, il n’aurait pas pu sans rapidement se faire remarquer. Bien évidemment, il suffisait de lever la tête pour apercevoir le mafieux debout sur une des cabines, mais encore fallait-il penser à regarder tout en haut.

Akutagawa avait donc une légère avance sur les autres. Le temps qu’ils réalisent qu’il était perché en haut de la tour, il aurait eu le temps de préparer une stratégie. Malheureusement, Akutagawa n’était pas vraiment fort en stratégie. Ses plans tournaient principalement autour du fait de foncer dans le tas et tuer tout le monde jusqu’à ce qu’il soit le dernier. Pouvait-il faire ça aujourd’hui ? Probablement. Néanmoins, il y avait un léger détail gênant. La présence de Tsuraya. Il n’avait toujours pas décidé de ce qu’il allait en faire.

Alors qu’elle le remerciait, probablement pour être venu la chercher, Akutagawa se contenta de réagir avec un “Hmpf”, ne la regardant même pas. De toute façon, il valait mieux pour elle qu’il ne la regarde pas. Il avait tendance à s’énerver plus facilement quand il l’avait sous les yeux.

Il resta toujours fixé sur ce qu’il se déroulait en bas quand elle lui posa une question. Ne sachant pas la réponse, il haussa simplement les épaules. Il avait bien peur qu’ils allaient découvrir ça sur le tas. Mais bon, ce n’était pas comme s’il n’avait jamais affronté quelqu’un dont il ne connaissait pas l’étendu des pouvoirs. Il s’en sortirait.

Mais, tout ça ne réglait pas ce qu’il allait faire de Tsuraya. Il pourrait continuer de l’ignorer mais… Il n’était pas venu pour ça, n’est-ce pas ? Il n’avait pas fait tout ce chemin pour la secourir puis repartir comme si de rien n’était ? Non. Il était venu parce qu’elle l’énervait.

Il se tourna finalement vers elle et fut légèrement surpris quand il remarqua qu’elle le fixait. Depuis quand est-ce qu’elle faisait ça ? Il pencha légèrement sa tête vers le côté. Puis, il la secoua, décidant qu’au final, cela n’avait pas d’importance. Il prit une position plus froide, ses mains de nouveau dans ses poches.

- Pourquoi tu me remercies ? Tu devrais plutôt t’excuser de t’être fait capturer aussi stupidement.

Il fit une légère pause, réfléchissant à ce qu’il voulait dire. Ou du moins, ce qu’il devait dire en premier.

- J’espère au moins que tu as de bonnes informations à me donner.

Il hésita à rajouter “histoire que tu ne sois pas totalement inutile” mais, il sentait que s’il disait ça, elle répondrait encore avec un “respecte tes aînés” ou une connerie dans ce genre. Et il n’avait pas de temps à perdre avec ça.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Pages : 439
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mai - 16:58
On fait quoi ?Elle continuait alors de le regarder, attendant en même temps ses réponses mais il ne faisait que de répondre par gestuelles, à vrai dire c’était assez énervant, il ne la regardait même pas. Non pas qu’elle voulait toute son attention, mais elle aurait aimé au moins un coup d’œil, ce serait la moindre des choses non ? Elle était si moche que ça ou ?

Ah, apparemment non, car il avait tourné la tête vers elle, enfin, et peut-être qu’il se demandait pourquoi elle le fixait, mais monsieur, c’est parce qu’on regarde quelqu’un quand on parle, c’est pas très poli. Mais il faut avouer qu’il était adorable, ou du moins le fait qu’il avait penché la tête était assez mignon. Même si les paroles qui suivaient l’étaient beaucoup moins. Il voulait seulement parler boulot, mais est-ce que c’était le moment ? De plus elle ne releva pas sa réflexion, elle commençait à avoir l’habitude.

- Mh, oui, le plan d’une entreprise et d’une planque, l’Agence avait dit qu’il ne fallait pas que vous ayez ces plans, mais bon. Attend.

Elle chercha dans ses poches et les lui donna directement, elle pensait que ces plans n’étaient pas grand-chose, du moins pas pour elle, mais la Mafia apparemment en avait besoin, donc elle en avait fait des photocopies, après tout, le contrat précisait bien qu’il fallait qu’elle donne des informations à tout ce qui touchait à la Mafia. Et puis même si elle avait du mal à se l’avouer, cela lui faisait des excuses pour continuer de voir Ryunosuke. Mais même si elle avait envie d’écouter ses sentiments, elle avait l’impression que cette relation était assez toxique. Mais ça pareil, elle ne se l’avouera jamais. Alors elle allait se concentrer sur le travail et les ploucs sui se trouvaient en bas.

Elle jeta alors un œil à son interlocuteur puis commença à chercher des objets qu’elle pourrait leur lancer, mais ils ne semblaient pas avoir vu leur position pour le moment .. Tant mieux ? Mais il allait bien falloir trouver un plan, et elle en avait un semblant, ou deux. Soit foncer dans le tas à l’ancienne, soit leur faire croire qu’elle se rendait mais elle en profiterait pour leur balancer tout ce qu’elle trouve dans la gueule. Et peut-être que ça aiderait Ryunosuke a- Ah oui, il fallait peut-être qu’ils fassent un plan à deux en fait, sauf si il comptait partir sans s’occuper des ennemis, ce qui serait fort étonnant.

- Dit, est-ce que .. L’on fait un plan ? Ou pas ? Qu’est-ce que tu comptes faire en fait ?

C’est vrai qu’elle ne savait pas trop ce qu’il avait envie de faire, le connaissant, elle aurait bien pensé qu’il descendrait en mode yolo pour tous les buter, mais .. Peut-être qu’il avait envie d’établir une stratégie cette fois-ci ?


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryūnosuke Akutagawa
L'emo tsundere
Messages : 349
Pages : 1463
Date d'inscription : 01/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mai - 18:40

Un petit tour

C'est bien

Feat Tsuraya


Quand Tsuraya livra les informations avec nonchalance, Akutagawa s’était attendu à quelque chose de pas très utile pour lui. Il s’était même préparé à rembarrer Tsuraya et lui dire qu’elle servait vraiment à rien. Mais il ne le fit pas. Car les informations étaient beaucoup plus importantes que ce qu’il pensait. L’attitude de Tsuraya l’avait envoyé sur une fausse piste mais quand il reçut le rapport, son coeur s’arrêta presque. Même avec l’obscurité présente, il n’était pas compliqué de lire la surprise sur le visage d’Akutagawa. Une bonne surprise.

Tsuraya se disait peut-être que ces informations ne valaient rien, mais elle était bien loin de la vérité. Cette entreprise était lié à une des dernières missions que Mori avait donné. Il avait même disparu peu de temps après l’avoir donné… Alors comme ça, l’Agence ne voulait pas que la Mafia mette la main sur ces plans ? Pendant un moment, Akutagawa songea que l’Agence avait peut-être un lien avec la disparition de Mori. Cependant, si c’était vraiment le cas, il pensait que Tsuraya lui en aurait parlé. Mais, ce simple argument n’était pas assez fort pour prouver l’innocence de l’Agence sur ce coup. Jamais Akutagawa ne pourrait faire confiance à Tsuraya. Elle restait toujours une traîtresse à ses yeux. Quelqu’un qui n'hésitera pas à le poignarder dans le dos si elle trouvait mieux.

Alors qu’il lisait rapidement le rapport et qu’il réfléchissait à ce qu’il dirait à Chûya, il ne remarqua pas qu’il avait machinalement passé sa main sur la joue de Tsuraya, caressant sa joue avec son pouce d’un air absent. Et il continua encore ainsi un moment jusqu’à ce que les gens d’en bas fassent trop de bruits. Il détacha alors son regard du rapport et les observa avec un regard froid. Ils ne semblaient pas encore les avoir repérer mais, d’après quelqu’un qui semblait être le leader, ils étaient en train de perdre patience.

Il retourna alors son attention sur Tsuraya et… Argh. Qu’est-ce qu’il était en train de faire ? Il enleva sa main rapidement, l’essuyant même sur son manteau, et recula d’un pas. Qu’est-ce qu’il devait faire maintenant ? Akutagawa réfléchit rapidement avant de dire sur un ton monotone.

- C’est bien.

Et… Ce fut à peu près tout ce qu’il comptait dire. Enfin, concernant le sujet du rapport. Tsuraya lui avait demandé un peu plus tôt ce qu’il comptait faire avec les gens d’en-bas et à vrai dire, il n’était pas arrivé à une stratégie qui tenait la route. Mais, maintenant qu’il avait ses documents, il voulait rentrer le plus rapidement possible à la base, ce qui voulait dire, qu’il comptait foncer dans le tas.

- Rentre chez toi, Tsuraya.

Il allait s’arrêter là mais le souvenir de sa main sur sa joue revint et il fallait qu’il dise quelque chose d’autre pour oublier ça.

- Tu ne ferais que me ralentir si tu restes.

Puis, n’attendant pas une réponse de sa part, Akutagawa sauta de la cabine dans le vide, puis, à quelques mètres du sol, il utilisa Rashomon pour stopper sa chute.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Lieux Touristiques :: Parc d'attractions-
Sauter vers: