AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Hors de Yokohama :: Le Monde :: Europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Flashback] New challenger approaching •• Arthur/Dahl

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 67
Pages : 307
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Mai - 11:30
call me senpai
Doyle & Dahl
Des fois, Dahl se pose des questions. Du genre qu'est-ce j'ai foutu pour en arriver là, est-ce que je vais pas regretter, pourquoi la vie, pourquoi la mort, qu'est-ce que c'est que cette merde putain. Aujourd'hui, c'est le cas. Mais il n'est pas (encore ?) possible de revenir en arrière. Alors quitte à avoir pris une décision qu'elle va regretter, autant y aller jusqu'au bout. Et essayer de faire en sorte que ce ne soit plus regrettable au passage. Mais bon, ça elle a pas trop d'espoir.

Et puis, est-ce qu'elle aurait pu faire autrement ? À vrai dire, peut-être que c'était la bonne décision et qu'elle a juste le moral dans les chaussettes parce que tout ça lui rappelle… lui rappelle… l'autre idiot qui avait refusé son aide, et qui est mort, maintenant. "Putain mais quel abruti.", murmure-t-elle rageusement, s'efforçant de retenir ses sanglots. Ça fait déjà plusieurs années, et même si le temps commence à faire son effet, elle lui en veut toujours. Mais pas assez pour le haïr. Tout ça lui rappelle cet idiot de Joseph parce que c'est lui qui lui a fait parvenir toutes les infos nécessaires pour enrôler son "apprenti" dans l'Ordre. Elle a reçu le dossier "au cas où je meurs"… et aurait préféré de ne jamais en voir la couleur, hein.

Malgré tout il avait confiance en elle. Alors elle l'a observé, ce Doyle, surveillé. Elle voudrait le remercier pour avoir vengé Joseph de ses meurtriers. Mais elle ne peut pas lui dire qu'elle connaissait Joseph… ordre de celui-ci. Puis elle n'est pas certaine d'en avoir envie… ou pas pour le moment, en tout cas. Elle s'est débrouillée pour que, même si ça a pris quelques années, l'apprenti rejoigne les rangs de l'Ordre. Et maintenant qu'il est là (depuis quelques heures à peine), c'est bien sûr elle qu'Agatha a désignée pour lui faire faire le tour des locaux, la présentation des lieux, de ce qu'il va devoir faire, respecter, tout ça tout ça. C'est comme un passage de flambeau du titre de "mentor de Mr. Doyle" de Joseph à Dahl. Et elle… elle n'est pas sûre de ce qu'elle ressent à ce propos. Mais de toute façon on ne lui demande pas son avis. C'est du travail, et elle va le faire. C'est tout.

Elle est assise sur la table de la salle de réunion, balance ses jambes dans le vide en attendant l'autre. Qu'est-ce qu'il fout pour mettre autant de temps. Il s'est perdu ? Il a pris ses jambes à son cou ? Un soupir. Elle fait tout ce qu'elle peut pour se calmer, faudrait pas que sa mauvaise humeur empiète sur son boulot. Elle portera le masque du sourire et de la politesse devant l'autre, évidemment. Même si ça l'emmerde. Cette journée promet. Le voilà d'ailleurs qui passe la porte. Alors qu'il s'approche, le jeunot, elle saute de son perchoir et lui offre un sourire. Un sourire faux qui paraît pourtant, si ce n'est naturel, cordial et bienveillant. "Bonjour, Mr. Doyle, et bienvenue parmi nous. Je suis Roald Dahl, et j'occupe le rang de Fou au sein de l'Ordre." Elle lui tend ensuite la main. Allez, c'est parti. Que Joseph soit avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 300
Pages : 363
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Mai - 17:05

There is no turning back


Quitter la police pour entrer dans un groupe de gens avec des capacités… Est-ce vraiment une bonne idée ? Tu ne sais pas. Tu n’en sais fichtre rien et le sentiment d’être perdu est beaucoup trop fort pour l’ignorer. Cela allait faire à peine un an que cette affaire est réglée. Tu as toujours l’impression qu’elle n’est pourtant pas fini. Qu’un jour ou l’autre, elle ressortira, te frappera avec des choses que tu n’aurais pas remarqué jusqu’à alors. Tu te sentirais idiot, sans aucun doute. Et trahi par Joseph, puisqu’il t’aurait tout caché…
Mais au lieu de se faire des films sur un simple pressentiment qui n’est peut-être pas justifié, tu ferais mieux de te dépêcher et de sortir de ces toilettes. Ta cravate est bien en place, le costume te va bien. Tu n’as pas à t’inquiéter. Respire. Ouvre la porte. Marche dans le couloir. Tu es vraiment en retard. Tu hais être en retard. Accélère le pas. Presse toi.

Tu entres dans la pièce, l’appréhension toujours présente. Le doute. Tu fais une erreur, n’est-ce pas : tout ça, n’est qu’une grosse erreur. Et tu le sais. Tu le sais mais le sentiment d’être presque à ta place est beaucoup trop fort pour l’ignorer. Tu t’avances vers cette personne que tu dois rencontrer. Elle sourit, mais tu peux voir à quel point c’est faux, dans ses yeux. Soit, tu allais copier son expression, porter ton propre masque. Retrouveras-tu un jour ton vrai sourire ? C’est un futur incertain depuis que la vie décide de t’offrir des retournements de situations, de bouleverser tes habitudes. Apprend à ne jamais t’attacher, tout finira par changer.

- Bonjour, enchanté de faire votre connaissance.

Tu attrapes la main qu’on te tend, la serrant avec une infini politesse.

- Et…Merci.

Mais au lieu de te focaliser sur l’avenir, tu devrais déjà attendre de savoir ce que cette journée te réserve.



S...Senpai ?

_________________
Merci Yuki et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Pages : 307
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Mai - 12:53
call me senpai
Doyle & Dahl
Un coup d'oeil rapide sur l'homme indique à la blonde qu'il est paumé. Il est propre sur lui, presque trop. Porte un costume qui, il faut le dire, lui va bien. Plutôt mignon malgré son sourire tout aussi faux que celui de la blonde. En retard, très certainement stressé. Enfin, n'est-ce pas normal de ne plus savoir où il en est, dans sa situation ? Si on récapitule, c'est un gosse de riches, un bourgeois qui a déraillé. Qui a vu son mentor, à qui il tenait certainement beaucoup, mourir il y a un an. Qui avait déjà le nez dans des affaires pas très nettes et qui a fini par rejoindre la police, venger Joseph. Qui a un pouvoir… mais sait-il s'en servir ? Et, plus important : se sent-il à sa place ?

Joseph disait qu'ils se ressemblaient, mais Dahl ne voit que cet idiot comme point commun entre Doyle et elle. Elle lui serre la main fermement, comme pour dire "respecte-moi, gamin". Il est plus grand qu'elle, mais pas de beaucoup. Plus jeune. Moins à l'aise. Peut-être tout aussi tourmenté. "Tu me remercieras tout à l'heure, quand on aura fini la visite, et tout le reste. Pas de formalités entre nous, on a beau bosser pour la reine, je préfère autant qu'on se tutoie, sinon j'aurais l'impression d'être une grand-mère." Et puis, elle, elle vient d'un monde qui est totalement étranger à toutes ces affaires royales, nobles, ou même bourgeoises. Elle vient d'ailleurs, comme c'est écrit dans ses gènes, sur sa peau pâle et ses cheveux clairs. Elle vient du peuple, elle en a rien à foutre.

Pour que tout ça se termine vite, il faut que ça commence vite. Alors c'est parti. Elle fait gestes en parlant. "Ici, tu t'en doutes, c'est la salle de réunion. Pour tous les meetings importants, avec Mme Christie en personne, et, en général, tous les membres de l'Ordre. Sauf ceux qui sont vraiment trop loin comme ça peut arriver, par exemple à l'étranger. Les réunions sont régulières, et tu as intérêt à ne pas en rater une seule si tu es dans les parages." C'est qu'elle a une attitude nonchalante, Dahl, mais tout ça reste sérieux, presque millimétré. Le QG est un bâtiment qui l'impressionnera toujours un peu, au fond.

Mais, assez vite, elle se dirige vers la sortie. "On va faire un tour rapide du reste des locaux. Si tu as des questions, n'hésite pas.", qu'elle sourit à nouveau. C'est qu'elle est ici depuis plusieurs années déjà, elle devrait être capable d'y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 300
Pages : 363
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Juin - 18:55

There is no turning back


Tu ne l’observes pas, n’a pas envie de savoir ce qu’elle cache derrière ces yeux bleus. Pas après cette poigne qui cherche à prouver la supériorité de la responsable de ce geste. Tu es presque vexé. Mais c’est seulement que tu n’es pas de bonne humeur depuis… Quelques temps maintenant. A quoi bon se rebeller de toute manière ? Toi qui défend la liberté et la vérité, tu allais devoir ranger ton côté sang chaud pour obéir à des ordres sans poser de questions. Devenir quelqu’un d’autre, qui n’est certainement pas toi. Tu as déjà changé, de toute manière.

Tu la suis, tu l’écoutes, laissant tes yeux trainer dans la pièce, retenant chaque détails. Tu te sens déjà plus calme, plus à l‘aise, malgré l’échange de faux sourires. Tu l’écoutes t’expliquer le but de cette salle, comment fonctionne les réunions. Ce qui est certain, c’est que tu hais être en retard.

- Je n’en manquerais aucune.

Tu la suis rapidement à l’extérieur de la salle. Tu n’avais pas spécialement de questions à lui poser, et si une te venais, la réponse te venais facilement. Ce silence était tout de même assez gênant, hormis pour la voix de Dahl qui commentait les lieux. C’était digne de ce qu’il attendait de l’endroit, un truc de riche. La royauté était passé par là, et il peinait à réaliser qu’il travaillait maintenant au service de la reine. Aussi, une arrière pensée lui dit qu’il pourrait difficilement sortir de l’Ordre…
Ce n’est pas comme s’il avait d’autres projets dans sa vie, de toute manière.

S...Senpai ?

_________________
Merci Yuki et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Pages : 307
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Juil - 12:31
call me senpai
Doyle & Dahl
Pas très bavard, son nouveau collègue. C'est qu'elle s'ennuierait presque… oui non elle s'ennuie déjà. Et beaucoup. Elle comprend qu'il soit déboussolé ou mal à l'aise, mais bon… C'est très scolaire, tout ça. Et Dieu sait qu'elle déteste tout ce qui est scolaire.

Elle voit que lui évite son regard, mais se plaît à l'observer sous toutes ses coutures. Rien d'autre de bien intéressant à faire. Et malgré tout elle reste curieuse, désireuse de connaître mieux celui que Joseph considérait comme un disciple, celui en qui il avait vu ce que peut-être personne d'autre n'avait repéré. Que peut-il bien promettre ? Et est-ce qu'ils se ressemblent vraiment ? (Oui, c'est une question qui la taraude)

Les quelques autres pièces du rez-de-chaussée sont rapidement passées en revue, il n'y a pas tant de choses à dire que ça finalement. "Bon, maintenant on passe à l'étage. C'est surtout des bureaux en fait, ça va être assez vite fait.", énonce-t-elle en commençant à monter les larges escaliers du bâtiment d'un pas bien trop léger pour ces lieux. "Ici ce sont ceux de tous les membres de bas rang.", explique-t-elle en arrivant au premier étage. "Ceux de Madame Christie et des Grands Chevaliers sont au deuxième. Peut-être qu'un de ceux-là sera le tien un jour, si tu bosses bien~" En tout cas, moi, jamais. Elle n'aime pas vraiment cette organisation, ce n'est pas du tout son élément. Hors de question d'y rester toute sa vie ou de trop monter en grade, ça risquerait de… compliquer les choses.

Sans plus attendre, elle indique un couloir assez long dans lequel sont rangées des pièces aux allures et dimensions toutes similaires. "On va aller voir le tien avant de monter un peu plus. De toute façon les noms sont écrits sur les portes, tu devrais t'y retrouver… j'espère." Oui, c'était gratuit. Comme son sourire espiègle. Faut bien s'amuser un peu, eh. "Ah, et au passage, le mien c'est là." Le premier de ce côté du couloir. Il s'en doutera sûrement, mais plus on est arrivé tôt, plus on a un bureau proche de l'entrée, car on les distribue tout simplement… dans l'ordre. (mdr)

Arrivée à peu près à la moitié du couloir, elle sort une clef de sa poche et ouvre un des bureaux, qui sont tous vides à partir de là. "Voilà, c'est là. Fais comme chez toi, mais pas trop non plus. Ou même pas du tout." Et puis elle y rentre, nonchalamment, invitant l'autre à la suivre pour observer un peu les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 300
Pages : 363
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Aoû - 21:59

There is no turning back


Puisque ta nouvelle collègue parlait pour deux, c’était suffisant. Observant les lieux, tu trouvais que tout était organisé, précis, tu n’aurais aucun mal à t’adapter, puisque tu appréciais grandement cela. Monter en grade pouvait s’envisager, de toute manière, qu’avais-tu à faire de ta vie ? Rien, alors autant offrir ton âme à Madame Christie (haha. Ce n’était pas drôle. Mais réaliste tout de même).

- Je pense que je n’aurais pas trop de mal : si vous y arrivez aussi je devrais me débrouiller.

La même gratuité, le même sourire : un petit regain d’énergie et d’espièglerie . Il n’y avait aucune méchanceté derrière tes mots, tu testais seulement les limites comme tu aimais souvent faire. Selon la réaction, tu sauras où t’arrêter la prochaine fois. L’emplacement de son bureau est gravé dans ta mémoire, alors que tu retiens les noms qui sont sur les autres portes. Tu ne sais pourquoi, mais « Hobbes » retient ton intention…  Un pressentiment ?
Le bureau qu’elle ouvrit était vide. Tu pensas qu’il aurait besoin de quelques décorations… Non, tu ne pouvais faire comme chez toi. De toute manière, il restait élégant grâce aux tapisseries et aux bois précieux soigneusement choisis. Il sera bientôt rempli de divers documents.

- Hm… J’aurais tout le temps de voir ce bureau, pourquoi ne pas passer la suite ?

Tu n’aimais pas perdre du temps pour des choses qui ne sont pas forcément utiles.


S...Senpai ?

_________________
Merci Yuki et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Pages : 307
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Aoû - 1:42
call me senpai
Doyle & Dahl
Oh. Oooh. Oooooh, la petite pique. Elle l'a sentie passer, celle-là. Mais on s'amuse enfin, et c'est pas pour lui déplaire. Elle éclate de rire en l'entendant la blonde, aussi amusée qu'offusquée. Mais elle apprécie cette espièglerie qu'elle a perçue une seconde chez l'autre, et si elle n'était pas de mauvaise humeur de base, elle n'en aurait pas été vexée. Autant rire, alors. Même si son rire résonne comme un "espèce de sale petit con." "Bien vu, petit malin."

Il semble traîner un peu plus du côté des bureaux. Ouais, c'est déjà le plus intéressant. Mais pourquoi il regarde la porte de celui de Hobbes comme ça ? C'est juste un gamin relou qui se prend pas pour de la merde lui, Dahl peut pas le piffer. Elle est sûre qu'elle se porterait bien mieux s'il était hors de sa vie, même.

Malgré ce qu'il affiche et ce qu'il dit, la jeune femme est à peu près sûre qu'il se demande déjà comment il va s'approprier ce bureau. Que ce soit par la décoration ou l'agencement des meubles et objets, ce qui est bien, c'est qu'ils ont quartier libre. Les pièces ne sont pas forcément grandes, mais on peut s'y sentir relativement chez soi. C'est déjà quand même un plus. "Mais il n'y a rien d'autre à voir, à part d'autres bureaux vides. Et le pub du coin si tu veux payer un verre à ta supérieure, éventuellement.", raille-t-elle en l'entendant. J'avais dit qu'on ferait vite.

"D'ailleurs, comme c'est moi qui serai en charge de toi le temps que tu prennes tes marques, on devrait discuter un peu. Tu n'es pas très bavard, depuis tout à l'heure. Je te fais peur ?~", continue-t-elle en s'approchant de l'homme et en empiétant bien trop sur son espace personnel pour ne pas le gêner. Étrange, cela dit, de poursuivre cet entretien alors qu'elle pourrait partir. Étrange de sourire comme ça alors que sa gorge se serre un peu plus à chaque parole. "Parle-moi un peu de toi, tu veux ?"

Ah, mais je ne fais tout ça que pour toi, abruti de Joseph.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 300
Pages : 363
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Aoû - 15:10

There is no turning back


Elle n’avait pas apprécié ta remarque, mais tu te dis qu’elle l’avait cherché. Tant pis si elle était vexée, tu n’étais pas là pour te faire des amis – plus jamais, t’étais-tu promis. Même si… Tu ne cherchais pas non plus d’ennemi.

Ah... Vous aviez déjà terminé. Cela valait bien la peine qu’elle se déplace juste pour te montrer un bureau. Et même si elle raillait…

- Cela ne me dérangerait pas de vous payer un verre…

Malgré l’hostilité qu’elle montrait, tu ne voyais aucune raison de ne pas le faire. Est-ce que elle en deviendrait moins rude ? Cela n’avait pas vraiment d’importance, mais si tu devais travailler avec elle autant avoir un minimum d’entente…

Elle s’approcha soudainement beaucoup de toi, malgré l’envie de reculer, tu ne bougeas pas. Cherchait-elle à t’intimider ou c’était seulement sa manière de faire ? Dans tous les cas, ce n’était pas elle que tu allais craindre.

Parler de toi, tu détestais cela, et tu te demandais bien pourquoi elle s’intéressait soudainement à ce que tu avais à dire. Je n’arrive pas à la cerner, c’est frustrant.

- Qu’est-ce que vous voulez savoir ? Je doute que vous voulez entendre une biographie complète de ma vie…

Et toi tu ne voulais absolument pas tout raconter. De toute manière, tu n’avais rien de bien joyeux.

- Je tâcherais de répondre à vos questions.

S...Senpai ?

_________________
Merci Yuki et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Pages : 307
Date d'inscription : 20/04/2018
Localisation : chez Sophie
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Sep - 0:34
call me senpai
Doyle & Dahl
Ah, il la surprend, maintenant. Sa proposition d'aller au pub n'était qu'une plaisanterie acérée, et voilà qu'il l'accepte ? Honnêtement, elle ne sait pas ce qui est pire entre aller au pub avec lui et rentrer s'effondrer sous le poids de la solitude et des regrets. Son sourire s'agrandit, s'étire dans une grimace intriguée qui n'a plus rien de sain - mais ça ne dure qu'une seconde avant que la jeune femme ne se reprenne. Pas ici, pas maintenant. Pas devant lui.

"C'est vrai ? Qu'attendons-nous pour nous mettre en route, alors ?~", reprend-elle joyeusement. Sérieusement, aller au pub pendant le service c'était sûrement l'idée du siècle. Si elle se fait virer à cause de ça elle n'aura même pas de remords. Voilà l'opinion qu'elle a de l'Ordre - n'est-ce pas malheureux.

La blonde se met donc nonchalamment en marche, laissant l'autre s'occuper de fermer son bureau - eh, elle est plus responsable maintenant. Elle est certes, plus haut gradée, mais… Agatha l'a bien compris après déjà quelques années, Dahl est un électron libre. Ce n'est pas pour autant qu'elle en est moins efficace, c'est juste qu'elle fait les choses… différemment. Cautionnez-la ou non, rien ne lui dictera sa conduite, et certainement pas la famille royale.

"Hm… C'est moins drôle si je dois poser des questions." Avouerait-elle ne pas savoir quoi demander ? Laisser le choix des informations données à son collègue lui en aurait appris bien plus… Ah. Surtout que… ouais, elle sait déjà beaucoup de choses. Plus qu'il ne pourrait l'imaginer - on remercie l'ami Joseph et son dossier "au cas où je mourrais". Tch, mais quel idiot. Le chemin vers le pub n'est pas si long que ça et heureusement, parce qu'un bon whisky lui ferait le plus grand bien.

"Hmmm, alors, si tu me parlais de ton pouvoir ? Je sais plus ou moins de quoi il en retourne, mais si on doit bosser ensemble à l'avenir, ce serait bien que j'en sache un peu plus, non ? Histoire de me préparer~" Ouais, c'est toujours bon à prendre, ce genre d'infos, hein. Surtout pour une collectionneuse comme Dahl. Qui sait ce qu'elle fera peut-être un jour de ce bijou ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 300
Pages : 363
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 21:04

There is no turning back


Son sourire t’avais presque inquiété. Il te semblait l’avoir déjà vu sur des criminels avec qui tu avais discuté. Un sourire malsain. Mais avant que tu ne fronces les sourcils, elle se mit en route. La marche ne fût pas si longue, mais elle lui posa une question alors qu’il attrapa la poignée de la porte pour la laisser passer. Etonné, il la lâcha et regarda la jeune femme calmement. Réfléchissant. Pesant rapidement le pour et le contre.

- Si je devais donner un métier à ma capacité... Non. Si des hommes étaient derrière ma capacité. Je dirais…

Il fixa un moment la porte.

- Un criminel consultant, et un sniper.

C’était idiot, mais il leur avait donné des noms. Moriarty et Moran. Plus tard, il leur inventera une vie.

- Je ne l’aime pas. Bien d’autres ont des capacités moins violentes, ou qui soignent les autres… Et… Ces capacités font parti de nous n’est-ce pas ? J’ai assez peur de trop y réfléchir. Bien que nous sommes des militaires, après tout… Mais tout de même.

Un autre instant de silence.

- Je n’ai encore jamais utilisé la dernière facette de ma capacité, et j’ai horreur d’utiliser la deuxième. Aussi, la première est celle que j’utilise, mais qu’en cas d’urgence. Je préfère trouver d’autres stratagèmes.

Il ouvrit la porte puis la suivit à l’intérieur, allant s’installer à une table à l’écart des autres.

- Quoi d’autre ?

Quand le serveur arriva, il demanda un verre de Scotch, regardant la blonde en face de lui. Il lui semblait qu’elle lui cachait quelque chose d’important. Mais quoi ? Pouvait-il tourner la discussion à son avantage pour en savoir plus ?


S...Senpai ?

_________________
Merci Yuki et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Hors de Yokohama :: Le Monde :: Europe-
Sauter vers: