Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Yokohama - Port :: La Mafia Portuaire :: Cachots Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mauvaise idée ? •• Pv. Dazai & Chûya

avatar
Messages : 130
Pages : 618
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juin - 0:29
Go sauver Dazai ~C’était un vendredi matin, dans les environs de 8h30. Ce jour-là, elle n’était pas venue au travail, ce jour-là, son bureau était resté vide, laissant un vide, comme celui de Dazai, comme si ils n’avaient jamais existé, c’était peut-être calme, bien trop calme.

Mais ce jour-là, Tsuraya Namboku s’était décidée à aller sauver son meilleur ami et ancien mentor : Osamu Dazai. Il était retenu prisonnier par la Mafia Portuaire dans les cachots, une information qu’elle avait pu fortement deviner, mais elle avait eu un détail en plus : Chûya était celui qui s’occupait de son cas. Si c’était vrai, il ne devait pas être en très bon état, surtout si Ryunosuke était passé lui dire bonjour. Mais elle ne s’en faisait pas, elle irait le sauver d’elle-même, peu importe les conséquences, peu importe les réprimandes. Mais elle avait tout prévu, elle avait prévenu l’Agence, mais avait fait en sorte qu’ils ne soient au courant que quand elle sera sur place, elle ne voulait pas qu’ils restent dans ses pattes, et encore moins qu’ils risquent leur vie.

Ce vendredi matin, la jeune femme se regardait dans la glace. Elle s’était parée d’un costume noir, comme ce qu’elle avait pu porter à la Mafia autrefois, mais celui-ci était différent, en même temps, elle avait brûlé l’ancien. L’uniforme ressemblait à celui d’Higuchi, sauf que Tsuraya avait plus ouvert la veste mais aussi la chemise. Pour faire un peu plus professionnelle aussi, elle s’était attaché les cheveux en queue de cheval. Cela lui faisait vraiment bizarre de s’habiller de nouveau de cette manière, mais au moins, elle ne pénétrera pas la base en ayant ses habits habituels, elle passera beaucoup plus inaperçu. Et c’est après un dernier check-up qu’elle se mit en route.

En route pour les cachots, qui étaient assez difficiles d’accès, elle espérait au moins que certains se souviennent de sa tête et feront comme si- ah bah un venait de la saluer comme si de rien n’était, tout va bien. Sur la route y menant, et en entrant dans la base, ça avait été un peu difficile, il fallait faire preuve de sang-froid. Elle voulait bien reconnaître que son pouvoir était utile, mais elle n’était pas invincible non plus, face à plusieurs armes ou plusieurs pouvoirs, elle ne ferait clairement pas le poids. Quoi que, elle n’avait jamais essayé, et espérait que cette scène n’arrivera jamais. Oh, sur la route il y avait des gens qui l’avaient regardé bizarrement, d’autres l’avaient salué comme si de rien n’était. C’était pas plus mal, mais ça ravivait des souvenirs aussi. Mais elle espérait surtout ne pas tomber sur la route de Ryunosuke, qui sait ce qui arriverait, hm.

Et c’est en se faisant divers scénarios, non sans baisser sa garde, qu’elle réussit enfin à arriver aux cachots, cependant un garde .. montait la garde quoi. Et lorsqu’il lui demanda pourquoi elle était là, elle réfléchit rapidement, tout en gardant son calme, lui répondant que c’était sur ordre du capitaine pour allez vérifier si le prisonnier ne tentait pas de s’enfuir ou autre. Et à sa grande stupéfaction, cela marcha, soit il était stupide, soit il était encore en train de dormir intérieurement. Soit les deux.
Mais Tsuraya ne perdit pas de temps et descendu dans les cachots, cherchant activement l’endroit où était prisonnier Dazai, et quand ce fut le cas, elle s’en approcha après avoir regardé autour, et utilisa son pouvoir pour briser les chaînes qui le retenaient prisonnier.

- Ca va Osamu ? Dépêche-toi, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui cloche.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 119
Pages : 276
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 24
Localisation : Près d'une rivière
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 14:22
Mauvaise idée ? Ft. Tsuraya & Chûya
La situation dans laquelle se retrouvait Dazai avait pour lui un sentiment de déjà vu, ces cachots, ces chaines, cette ambiance morbide, ce silence ... il ne connaissait que trop bien cette scène, déjà parce qu'à l'époque il était un habitué des cachots de la mafia lorsqu'il y était encore l'un des cadres et qu'il devait s'occuper des "prisonniers" qui y était enfermé ; mais aussi parce qu'il y avait déjà fait un tour quelques temps auparavant alors qu'il était déjà au sein de l'agence.
Même ses bourreaux avaient une impression de déjà vu, Chûya était le principal en charge de s'occuper de lui, même si Ryunosuke avait fait quelques apparition lui aussi. Dazai le savait, il y avait de forte chance pour que ce soit Chûya Nakahara lui-même qui est demandé à s'occuper de lui ; connaissant sa rancœur envers le détective il était fort probable qu'il ai demandé au boss de s'occuper du traître qu'il était aux yeux de la mafia.

Au début il s'était ennuyé, après tout il n'y a pas grand chose à faire lorsque l'on est attaché dans un endroit sombre et humide ; d'autant plus lorsque l'on est seul ! Il s'amusait bien plus lorsque Akutagawa ou Chûya étaient présent, ils étaient si facilement irritable lorsque ça le concernait que ça lui permettait de faire passer le temps et de s'amuser un peu. Mais il avait fini par trouver un moyen de se détendre lorsqu'il n'y avait pas un chat, ce qui n'aurait pas été du luxe à en voir les quelques rats qui se promenaient dans les cachots. Il chantonnait[/url] encore et toujours la même musique lui permettant de s'occuper l'esprit.
Il s'était posé la question sur qui viendrait le chercher où s'il devait trouver un moyen de s'échapper lui-même, d'un côté il préférait que ce ne soit pas le premier cas, c'était plus facile pour lui d'en sortir que pour quelqu'un de l'agence d'y entrer et de l'en faire sortir. Dazai n'était pas mauvais lorsqu'il s'agissait de stratagèmes pour se sortir de mauvais pas et encore plus lorsqu'il s'agissait de la mafia, à croire qu'il s'amusait à les faire tourner en bourrique : OUI TOTALEMENT !! Mais s'il ne voulait pas qu'on vienne le chercher c'est aussi parce qu'il savait très bien ce qui arriverait, mais s'il connaissait suffisamment les gens de l'agence pour savoir qu'ils ne feraient surement pas une chose aussi stupide, il savait aussi qu'une personne n'en aurait que faire et tenterait quand même de venir le sauver : Tsuraya Namboku, celle avec qui il avait quitter la mafia à l'époque, son ancienne protégée. Il espérait qu'elle ne le fasse pas, mais il savait aussi que c'était peu probable, or il se doutait que la mafia s'en douterait sans soucis non plus.

Il entendit une voix derrière la porte qui le tenait prisonnier, une voix familière et féminine. Ses craintes étaient fondées, et pourtant il aurait aimé pouvoir enfin se tromper ne serait-ce qu'une fois, mais il fallait qu'il ai encore raison. Il aurait aimé pouvoir crier que c'était un piège, mais il était déjà trop tard pour elle, elle venait de tomber entre leurs mains.
Il s'agissait bel et bien de Tsuraya dans une tenue similaire à celle qu'elle portait lorsqu'ils étaient encore de la mafia.
Elle s'approcha de lui et décrocha ses chaines.

- Tsu ... pourquoi es-tu venue ? J'aurai très bien pu m'en sortir tout seul ... Tu as fait ce qu'ils attendaient depuis le début !

Le detective se tourna dans l'un des coins de la pièce qui était dans la pénombre.

- Es-tu fières de toi Chûya ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Pages : 63
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Juil - 3:15
Comme si j'allais vous laisser partir
Tu avais demandé à t’occuper personnellement de Dazai, et le moins que l’on puisse dire c’est que le blesser de diverses façons -quelques fois  par pur vengeance-  était finalement le seul avantage à cette situation. L’entendre chanter à tue-tête sa même foutu chanson ? Il avait envie de lui fracasser la tête contre le mur pour y mettre fin. Les « tu vas fermer ta gueule oui ou merde ?! » ont seulement réussi à encourager le détective à continuer. Le type était une vraie plaie ouverte.

Appuyé contre le mur dans un coin sombre de la pièce, les bras croisés, tu espérais que Traitresse #2 allait se dépêcher de venir comme vous l’aviez prévu. Une pierre deux coups donc. En capturant Dazai il était évidant qu’elle allait se pointer comme une fleur pour le libérer.

Ca n’avait pas manqué :  tu pouvais entendre sa voix de l’autre côté de la porte, et c’était sans surprise qu’elle entra dans la pièce. Elle était vêtue d’un costume noir semblable à celui d’Higuchi. Un parfait déguisement pour passer inaperçu auprès des mafieux qui avaient oublié son visage. Pas toi. Tu la regardas libérer le détective, et décida de révéler ta présence quand celui-ci te questionna, lui répondant d’un ton exaspéré – c’est que tu n’en pouvais plus d’entendre sa stupide voix.

- C’était beaucoup trop simple.

Tu avais espéré plus de challenge, la suite des évènements était prometteuse. Tu marchas calmement jusqu’au bas des escaliers pour bloquer le passage, avant de te tourner vers les deux, un sourire provocateur aux lèvres.

- Mais votre sortie ne sera pas simple. Elle ne sera pas du tout même, vous allez rester ici.

Deux contre un, mais la lutte te paraissait égale. Peut-être étais tu trop sûr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 130
Pages : 618
Date d'inscription : 19/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 22:21
Go sauver Dazai ~Bien sûr que oui c’était trop simple, elle s’en était rendu compte. Peut-être que le garde l’avait crue et que vu que le capitaine était là il l’avait laissée entrer, ou bien il était vraiment de mèche et savait très bien qu’elle allait arriver. Les deux options étaient tout à fait possibles. Mais alors qu’elle venait de finir de libérer Dazai et soupirer au vu de l’état dans lequel il était, elle entendit retentir une voix qui lui était familière.

Chûya Nakahara, le nouveau boss de la mafia parait-il, avant il était capitaine mais avec le départ de Mori .. Bon, elle n’est pas censée le savoir alors n’allait pas l’énumérer. Elle allait juste observer cet individu qui faisait quelques centimètres de moins qu’elle sortir de l’ombre et aller se planter dans les escaliers, la seule échappatoire donc. Elle avait déjà entendu parler et peut-être vu le pouvoir de cet homme, et clairement elle n’avait pas très grande envie de se battre avec lui, rien qu’au corps à corps elle ne faisait pas le poids, elle tiendrait peut-être deux minutes montre en main. Alors comment se sortir de ce guêpier, ça elle n’y avait pas vraiment pensé, enfin si, mais ça ne serait pas très intelligent. Elle avait une grenade flash mais si elle la lançait il pourrait toujours les attraper quand ils passeront et ça risque de l’énerver encore plus.. Ce qui était sûr, c’est qu’elle ne les laissera pas faire du mal plus longtemps à son ancien mentor, d’où le fait qu’elle s’était postée devant lui.

- Bonjour Chûya. Je ne dis pas qu’on aime pas être ici, mais faire du camping dans les cachots et planter des Quechua ce n’est pas notre truc, d’où le fait que je viens le récupérer d’entre vos griffes. On va devoir te passer dessus pour sortir c’est ça ?

Non pas qu’elle pensait que Dazai ne savait pas se débrouiller tout seul, c’est juste qu’elle voulait s’assurer qu’il aille bien et soit en sécurité, au moins pour sortir. Et pour cela elle irait loin et ferait ce qu’elle pourra. En retournant son regard vers le nouveau boss de la mafia, elle .. se rendu compte que de l’angle où elle était, ça aurait fait une belle photo. Il serait photogénique ? Elle avait bien envie de lui demander mais si c’est pour précipiter le combat ça ne servait à rien.

Du coup elle se tourna légèrement vers Dazai, comme pour lui demander ce qu’ils allaient devoir faire, une vieille habitude qu’elle avait gardée. Cependant ils n’avaient même plus besoin de communiquer avec les mots, seuls quelques regards échangés suffisaient, et c’est ça qu’elle aimait avec Dazai.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Port :: La Mafia Portuaire :: Cachots-
Sauter vers: