AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[NSFW ?] Faire connaissance •• Yukiru & Faulkner

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Messages : 137
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 3:41

Feat Yukiru

parlez-moi de vous

haaaa
Il n'y a pas
à dire Faulkner
se
régale.
douces
lèvres bleutées J'avais presque oublié
le goût de
l'innocence.

comme Neige au soleil
comme l'autre à son contact Elle
fond
Doucement. (comme c'est
agréable)
Comme J'ai envie de l'Embêter d'aller
Oh oui Encore
plus loin
Faulkner
veut
s'En emparer
l'arracher
la détruire. (Faulkner n'aime pas
la pureté)

"ne dites pas ça, ce n'est pas vrai…" (une caresse
contre Sa joue)
un sourire galant
"au contraire j'aimerais
en apprendre plus sur vous…"
(Ne Pas Oublier
La Mission)
"me laisseriez-vous… Sugisaki-san ?"

Sugisaki-san qui avoue Aimer ça
Sugisaki-san qui Le regarde comme la Providence
Sugisaki-san si innocent
si
désirable.


Faulkner s'approche (toujours un peu plus)
Faulkner se colle
Lève lentement un genou
(entre les jambes de l'Autre)
descend
la
main
jusqu'à
sa
cuisse
"je vous en dirai plus sur moi également…"

(O h
Mais mon kimono glisse
c'est une blanche épaule,
une longue jambe
Dévoilées.
mince alors…)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Pages : 28
Date d'inscription : 13/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 5:03
❝ The person that I like is someone that I am uneasy about... - Yukiru Sugisaki ❞Etrange..Plus les minutes s'écoulèrent, plus Yukiru grelottait. Tremblait en ressentant la peur qui l'envahissait. Mais elle n'était pas si désagréable, cette peur. Elle était  mêlée à l'envie d'aller plus loin, mais, elle était entremêlée avec le sentiment d'être simplement une poupée. Une poupée donc cet androgyne tirait les ficelles à son avantage. Mais ce n'est pas pour le déplaire, au contraire.

Il aime ça.

La main de l'autre vint effleurer sa joue comme une caresse. Ces dernières, les joues de Yukiru prirent une teinte rouges, rosées, si belle. Comme des rubis auquel on aurait volé leurs magnifiques couleurs rouges. Sugisaki se dessinait avec des pierres précieuses.

Le bleu, comme la pureté et la fidélité. Saphir.
Le rouge, comme la passion. Rubis.

Bien sûr qu'il le laisserait. Actuellement, contre ce mur, il était complètement sans défense. Comme si son corps n'était plus à lui. Contrôlé par les ficelles de l'androgyne. Entre ses jambes, Yukiru sentait la jambe de son Danseur. 

Il  g r e l o t t a i t.
Encore.

Main sur la cuisse, sa jambe est découverte, comme son épaule. Blanche. Danse encore Sugisaki, danse encore contre tes sentiments qui fusent très vite. Bon dieu, qu'est ce qu'il faisait chaud. Trop chaud. Lentement. Ta veste se retirait. Te laissant en chemise, dagues attachées, et livre attaché sur ta ceinture. Ta veste, oui, elle restait avec toi, simplement mise sur une seule épaule. Quelle chaleur.

Sans limite

Il vint, sans limite, mettre, sans limite, sa main (gantée) sur la cuisse de l'androgyne. 

Sans limite

Comment cela avait - il commencé? Boule au ventre, le stresse est toujours là, mais étrangement, il devenait de plus en plus agréable.

« Que voulez-vous...savoir sur..moi?»©️ 2981 12289 0

_________________
The King Of Rice:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 137
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Aoû - 3:16

Feat Yukiru

parlez-moi de vous

Rire
Faulkner pourrait
rire aux éclats.
les Joues chaudes rouges (j'ai Envie de les
croquer)
le corps entier tremblant grelottant tressaillant
Ah
oui
Qu'est-ce qu'il aime
ça.
(le sentiment
de contrôle) Grisant Je pourrais
lui faire tout ce que je veux
(et Plus encore)

mais Il
ne fait que sourire
(encore et Toujours)
sourire charmeur
sourire galant
sourire qui
s'agrandit (qui Triomphe)
Lorsqu'il sent
(ahhh)
cette main contre sa jambe
cette Fièvre qui
ensorcelle
Sugisaki-san.

"vous avez si chaud…"
(et Moi Aussi)
murmure-t-il Faulkner (Qui descend
ses lèvres Jusqu'à
son Cou qui
le mordille gentiment)
J'ai envie de le dévorer.

Sans
demander
son reste
sa main remonte
(juste assez) Mmh
quel agréable fessier

"je voudrais savoir ce que vous pensez… de moi, des autres… de la mafia, même… parlez-moi donc,
Yukiru~"
Sinon Je pourrais bien m'arrêter Mais
en si bon chemin je
N'en ai pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Pages : 28
Date d'inscription : 13/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Aoû - 19:37
❝ The person that I like is someone that I am uneasy about... - Yukiru Sugisaki ❞Etrange..Oui, Yukiru avait chaud. Beaucoup trop même. Si bien qu'il abandonnait complètement sa veste. Beaucoup trop chaud, surtout quand l'androgyne se mit à lui mordiller le cou. Pas désagréable. Surtout, quand sa main, délicatement, se déposèrent sur son fessier. Le rouge sur ses joues devenait subitement bien plus voyant.  Bizarre, mais, pas dérangeant. Alors, comme si ses lèvres étaient cousus, il ne prononçait aucun mot vis-à-vis de ce geste, qui, en temps normal, l'aurait 

dérangé.

« Que je parle...de la mafia..?»

Grelottant, encore.

Qu'il est perdu Yukiru. Comme un enfant abandonné dans un désert, il cherche son chemin. Ahh.. il espérait ne pas être marqué au cou. 

comment l'expliquerait-il aux autres mafieux?

Il faut parler, Sugisaki. Mais comment il avait prononcé son prénom lui faisait frissonner. D'abord le dos, puis les jambes.. puis les bras , puis les mains. Sa mains n'avait pas bougé de la cuisse de l'androgyne, comme si..

Il avait besoin que sa main soit ici.

 

« Je..je..je vous trouve charmant..»

Avoue-t-il.


« Je..suis fidèle à la..m..mafia»

Ment-il. 
C'est juste pour son propre objectif qu'il est là, sinon, Yukiru, petit Saphir de la mafia, ne serait pas là.
La respiration haletante. De sa main libre il vint poser cette dernière sur son propre cœur. Il avait un rythme rapide. Très rapide.

Trop rapide.©️ 2981 12289 0

_________________
The King Of Rice:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 137
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Aoû - 2:25

Feat Yukiru

parlez-moi de vous

aaaaah
Yukiru petite
Poupée comme j'ai envie
de jouer avec toi
de me jouer de toi
de te casser en deux
Faulkner continue
de Planter
les dents
dans
son
cou
(trop blanc trop
pur)

Une veste qui tombe
Un frisson qui remonte
une voix qui Tressaute.
"Je vous trouve charmant"
o h
mais Moi aussi chère
Poupée.
(et Me seriez-vous
fidèle ?)

d'un geste
(trop)
l e n t
Faulkner
se baisse.
embrassant au passage la
main de l'autre sur son
coeur Il
ramasse la veste Je ne voudrais pas la laisser traîner Et s'en revêt.
ramasse aussi sa
Poupée
(lui saisissant les jambes Et
les enroulant autour
de sa taille)

"dites-m'en plus… qu'ai-je donc de si charmant ?" (je le sais déjà mais
dites) "pourquoi êtes-vous ici…?"
c'est un Murmure dans le
creux
de son oreille.
"peut-être désirez-vous plus d'intimité…"
De toute façon je ne Vous laisse pas le Choix Vous venez Un point c'est tout Faulkner soulève
Sugisaki-san et Le
porte (comme une plume)
jusqu'à la chambre
(Nous serons plus tranquilles ici
n'est-ce
pas ?)

Porte close au passage
vous voici mon captif.
aaaah Les choses
sérieuses
commencent maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Pages : 28
Date d'inscription : 13/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Aoû - 13:18
❝ The person that I like is someone that I am uneasy about... - Yukiru Sugisaki ❞Etrange..Jambes saisies. Toujours prisonnier de l'androgyne. Ses dents toujours plantées dans sa chair, comme un vampire. Yukiru cachera ça sous sa veste, mais cette dernière fût récupérée par son Danseur. Oh, des questions encore. Il allait y répondre, de foute façon, vu la position où il était difficile de penser à faire 

Autre chose.

« Si je suis ici c'est parce que..-»

Oh
Quelle, je, il, enfin. Porté. Yukiru fût porté par l'androgyne. Le soleil avait donc, réellement, emporté le sable comme avec un souffle de vent. C'était... si facile de faire dévier le mafieux de sa trajectoire. Chambre close. Seul l'androgyne, présent, le regardait. 

Prisonnier. Sous l'emprise de cet homme qu'il ne connaissait pas. Enfermé, sans aucun moyen de Sortir.

Pourquoi avoir besoin d'intimité? 
Réfléchit.
Ah mais, bien sûr. Peut être que ça allait finir comme ça. Si ce n'est pas intéressant. Sugisaki restait, quant-à lui, figé. Comme depuis le début de cette 

Rencontre improvisée par la danse de l'androgyne.

« Vos...mouvements...sont charmants..»

Était-ce réellement ça? Perdu le mafieux. Enveloppé par une fine bulle, dans ses sentiments diverses. Il ne savait même plus si ce qu'il disait était vrai, ou juste son subconscient qui parlait. Oh, c'est si étrange. Et si bizarre

« Je suis ici...p...enfin, car je m'y sens comme...chez moi..»

Actuellement, il ne sait pas si il est chez lui, et qu'il rêve. Ou qu'il 
Cauchemarde. 

Mais pourquoi se poser la question, quand on sait très bien que tout ça n'est que la pure vérité qui se dessine sous les iris 
Saphirs
Du mafieux.Oui.

Pourquoi.

_________________
The King Of Rice:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 137
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Aoû - 3:11

Feat Yukiru

parlez-moi de vous

intéressant mais Pas
satisfaisant. Je ne
me contenterai pas
de
demi
réponses.
la Veste
t o m b e
(mais pas le
masque)

"chez vous… oui, moi aussi je me sens chez moi. à l'aise…"
une chaussure
en moins
(deux
trois
quatre)
"si près de vous…" Un souffle dans son cou si
Chaud

un pas
deux
trois
quatre
Le lit (et
Sugisaki-san finit
dessus)
Faulkner souriant
"vous tremblez… auriez-vous peur ?"
Mais je ne vais pas vous manger
Juste vous
savourer.

ses mains n'ont pas lâché
les belles jambes Elles
se baladent
remontent
jusqu'aux hanches jusqu'en-dessous
de la
chemise
(vêtement Plus que Gênant)
"mais dites-moi donc
ce qui vous stresse autant ici…"
Faulkner plonge
ses yeux dans
les saphirs.
"seraient-ce les autres…? le danger ? les missions…?"

il colle
son Sourire
aux lèves de sa
Poupée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Pages : 28
Date d'inscription : 13/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Aoû - 12:58
❝ The person that I like is someone that I am uneasy about... - Yukiru Sugisaki ❞Étrange..Chaussures retirées. Distance toujours aussi proche. Et toujours prisonnier. Comme une poupée enfermée dans sa maison par l'enfant qui la possède. Même sensation. Sauf que cette fois ci, à cette instant, Yukiru est vivant, ce n'est pas une vulgaire poupée, frêle et sans sentiments. Lui, il en avait des sentiments, ceux de la peur qui le consume comme une flamme. Celui de la tentation comme celui du doute. Est ce que ça partait trop loin? Ne serais-ce pas trop vite? Ceux des questionnements également, qui fusent et fusent dans la tête du mafieux bleuté. Sans un mot ni un regard égaré, il vint, sentir,

Oh.
Le voici donc sur un lit. Encore plus prisonnier de l'androgyne. Sa main, glisse sus sa chemise. Oh. Si.. étrange. Encore. Douteux. Oui, tremblant. Oui.
Perdu.

« Je...n..n'ai pas peur.. je n'ai juste jamais été aussi.. pr..proche de quelqu'un..»

Phrase saccadée. La peur, non, si, quoique. C'était peut être ça aussi. Sans aucun doute à ce sujet, Sugisaki est possédé par des tonnes de sentiments actuellement. Qu'est ce qu'il le stresse.

Beaucoup.
Trop.
De.
Choses.

Beaucoup trop de raison qui le pousse à stresser comme il le fait maintenant. Mais dans la situation présente, c'était surtout la présence de l'androgyne si proche de lui. Mais, au fond, il a toujours été quelqu'un de stressé. Toujours. Et jamais cela ne changera. Ou peut être que si, un jour, mais personne ne peut deviner ce que deviendra Yukiru dans le futur. Personne, ni même lui. Mais. Retourner dans le présent était peut être une bonne chose. Oui. Il verra son futur plus tard. Du moins.

Si il en a un.

« Peut être que oui...ce...ce sont les missions qui me stressent..»

Le danger, il s'en moque. Il aime bien ça même. Sinon il n'aurait pas rejoins la mafia si le danger le dérangeait. Non, ça aurait été un choix illogique. 
Lèvres encore une fois attachées. Sugisaki répondait timidement. Son cœur battant la chamade.  Alors que lui, pendant longtemps et longtemps, il pensait que ce cœur. Cet organe vital ne ressentait plus rien. Que ses émotions étaient fausses. Peut être qu'elles le sont toujours. 
Peut être. Et ça, encore une fois, il ne le savait pas, et ne pouvait pas le savoir. Bon Dieu, qu'est ce que tu es perdu Yukiru. Peut être qu'au final, tu es bien frêle comme une poupée. Une poupée à la recherche de quelque chose dont tu n'as pas conscience. Ou peut être es-tu juste une poupée égarée. Égarée sans aucun moyen de retrouver son chemin de départ, pourtant, et sûrement, facile à retrouver.
©️ 2981 12289 0

_________________
The King Of Rice:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 137
Pages : 315
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 1:00

Feat Yukiru

parlez-moi de vous

Mmmh
un frémissement
leurs lèvres se mélangent
Faulkner adore ça
Et Il
sent
une (timide) réponse
les Choses
deviennent
délectables.
(Je ne vous
lâcherai plus)

un baiser
un souffle
puis un autre
(pas Pratique
pour parler)

À contrecoeur
je me détache.

une main sur Son coeur
appuie doucement
"mais cela ne vous déplaît pas…" ce n'est même
pas une
question

un regard
(sonde son âme)
et un sourire
(égare la mienne)

"elles sont si affreuses que ça…? trop de responsabilités ?" (Venons-en
au fait)
une caresse
Tendre
sur le ventre chaud.
"vous devriez M'en parler" ses lèvres se décalent
arrivent contre une oreille
"rien de mieux pour évacuer ça…"

Oups j'ai
mordu l'oreille.

"ça reste entre nous, Sugisaki-san… tout comme… ça~"
qu'il sourit
(toujours contre cette
oreille)
Faulkner serre
l'autre
contre son corps.

Soyez mien
le temps d'une nuit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Pages : 28
Date d'inscription : 13/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 15:56
❝ The person that I like is someone that I am uneasy about... - Yukiru Sugisaki ❞Étrange..Un baiser, puis un autre. Yukiru répondait à ces lèvres collées toujours aussi timidement. C'est nouveau pour lui, perdu. Non, peut être plus maintenant. Il commençait à apprécier sincèrement. Ou peut être qu'il était complètement aveuglé, et qu'il ne savait plus ce qu'il pensait réellement de cette situation. Oui, c'est peut être ça au final.. Il sentit une pression sur son cœur, qui battait toujours aussi vite.

« D...disons que j'ai peur de les rater.. je..oui.»

Une caresse sur son ventre, il se laissait faire, encore et toujours. Ne pas rétorquer était dans ses habitudes. Alors pourquoi les changer maintenant? - Oh. L'androgyne vint mordre l'oreille du mafieux. Tétanisé peut être, mais Yukiru ne trouvait pas ça désagréable, encore. Et c'est quand il sentit leurs corps se coller l'un à l'autre que le jeune homme eut une sorte de déclic. Peut être? Enfin, il vint, après ce geste, chercher l'oreille de l'androgyne pour également la mordre en réponse, tout en déposant l'une de ses mains gantée sur l'épaule de son Danseur.

« Ça restera entre nous, o..oui..»

Bien sûr. Et puis, de toute façon, à qui il parlerait de ça. Personne ne compose son entourage, alors garder le silence sur ça sera facile. Même très facile. Toujours dans la même position, Yukiru vint esquisser un petit sourire. Pour une fois depuis le début de cette mascarade. 


« Posez moi toute les questions qui vous arrangent, je.. suis votre...»

Si le regret était la récompense à vouloir suivre cette danse, Yukiru le regrettera plus tard, ou peut être qu'il commencera à le regretter.
Bientôt.
©️ 2981 12289 0

_________________
The King Of Rice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: RP abandonnés-
Sauter vers: