AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la découverte du bateau Américain! ft. Mary Shelley

avatar
Messages : 139
Pages : 256
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Juil - 22:58

C'est mon travail.

Allons-y let'go!

« Je suis toujours trop en avance.»

Ta chevelure blonde suivait la courbe du vent tandis que tu attendais quelqu'un. Elle n'est pas en retard, c'est juste toi qui es trop en avance. Comme d'habitude, mais ça ne te dérangeais pas. Ou pas trop. Tu avais le temps d'observer en détail les décors qui changeaient beaucoup du paysage Londonien.

A vrai dire, tu revenais tout juste d'Angleterre. Tu t'es reposée pendant une nuit à peine, et te voilà déjà en train de travailler. Tu devais présenter la Guilde à une de tes collègues, c'est ton devoir de Chevalier s'occupant des transactions Guilde / Ordre.

Tu étais habillée d'une robe simple ainsi qu'une écharpe qui te servait sur le bateau. L'air marin te donnais des frissons. Car oui, tu es sensible au froid. De ton vrai nom, Joanne, tu n'as jamais réellement aimé les bateaux depuis que tu étais petite, mais pour ton rôle, et pour répondre aux ordres d'Agatha, tu devais faire un ultime effort.

Quand au loin, tu aperçus la chevelure flamboyante de ta collègue, tu esquissais un grand sourire en sa direction. Comme à ton habitude.

« Bien le bonjour Mary. J'espère que tu es prêtes à découvrir la Guilde... Bon, c'est rien d'extraordinaire. C'est...Américain quoi.»
@Mary <3
It's me, the girl in FIREEEE

_________________
 merci Tutur jtm 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Pages : 54
Date d'inscription : 19/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Aoû - 21:54
ft.
JK
Rowling
Kilébo le bateau
Aaaah… Tu aurais vraiment dû apprendre le japonais en venant ici. Communiquer avec les gens locaux était vraiment compliqué. Tu as réussi à obtenir -plus par chance qu'autre chose- un guide, mais étrangement, comment dire « Excusez-moi, je cherche un gigantesque bateau habité par des étrangers légèrement mégalos et responsables du récent chaos dans votre ville -très sympathique d'ailleurs-… Oh, juste des connaissances » n'est pas indiqué, et sans doute est-ce mieux comme ça.
Bien sûr, une bonne partie de ceux que tu as abordés parlait tout de même anglais, mais la plupart… Leur accent ou encore leur vocabulaire ne facilitaient pas les choses, et ta patience limitée ne t'encourageait pas à agir dans ce sens non plus, préférant t'excuser plus ou moins poliment et t'enfuir plutôt que de chercher à comprendre.
Si tu avais su que tu allais devoir rester dans le Pays du Soleil Levant pour une durée indéfinie… Mais bien sûr, tu ne pouvais le savoir. Tout au plus l'envisager comme l'une des possibilités existantes à partir du moment où Ms. Christie a exigé que tout le monde parte au Japon, plutôt que de revenir elle-même en Angleterre pour tenir cette si importante réunion au bercail.

Dire que tu n'as même pas pu faire tes adieux à ton cher laboratoire, désormais à des milliers de kilomètres… Oh, bien sûr, ton matériel s'y trouvant ne va pas tarder à te rejoindre, il faut que tu continues tes recherches après tout. Mais tout de même ! Il s'agit d'un lieu spécial pour toi, et tu doutes pouvoir en retrouver un pouvant ne serait-ce que tenir la comparaison.

D'ailleurs, en parlant de tes affaires… Le simple fait que, même pour te l'envoyer, quelqu'un d'autre que toi -un inconnu qui plus est- y touche te dérange. Au plus haut point. Te parviendra-t-il indemne, comme tu l'as quitté ? Et même si c'est le cas, auras-tu seulement la place nécessaire pour l'installer ? Les locaux adéquats ? Pourras-tu bénéficier d'une ambiance calme et silencieuse, qui t'est indispensable pour travailler, ou bien les Américains se montreront-ils à la 'hauteur' de leur réputation ?
Tellement de questions que tu rumines et retournes sans cesse dans ton esprit, te rongeant, sans que tu puisses penser à autre chose.
Au final, ça revient toujours au même sujet. Le principal problème en vérité, selon toi.
La Guilde. Machinalement, tu mordilles ton pouce tout en fronçant les sourcils, essayant d'extérioriser tes pensées obsessives et ta nervosité.

Si jamais ils m'empêchent- non, perturbent ne serait-ce qu'un minimum mes travaux, je jure que je les-

« Bien le bonjour Mary. J'espère que tu es prêtes à découvrir la Guilde... Bon, c'est rien d'extraordinaire. C'est… Américain quoi. »

La voix amicale et détendue de ta sauveuse, te saluant, dessine tout d'abord sur ton visage une légère surprise. Perdue dans tes pensées comme tu l'étais jusqu'à ce qu'elle t'en tire, tu ne t'es pas rendue compte que ton corps, lui, a continué de marcher jusqu'au point de rendez-vous.
Celui-ci a beau être situé dans une partie peu bondée du port, non loin du bateau, le fait que tu réussisses à t'y rendre sans autre guide qu'une carte -et légèrement en avance qui plus est, tient presque du miracle. Ou plutôt de la chance. Être partie une heure en avance a sans doute joué aussi.

Néanmoins, une fois l'étonnement passé, tu lui rends son sourire, une lueur calme et chaleureuse dans les yeux.

« Contente de te revoir, JK. ~ »

Combien de temps cela fait-il, depuis ta dernière rencontre avec la jeune femme ? Enfin, si l'on oublie la réunion. Mais vous avez à peine échangé trois mois de salutations… Depuis que la Guilde est entrée en scène, tous les détenteurs de capacités de l'Ordre semblent dispersés un peu partout. Bien que ça ne te dérange pas particulièrement, tu n'as rien contre voir un visage familier non plus.
Cependant, tu ne peux t'empêcher de faire intérieurement la moue lorsque la blonde mentionne les Américains. Tu aimerais beaucoup avoir un compte-rendu de tout ce que tu as raté, mais lors de retrouvailles… Priorité à la politesse, tu supposes.

« Comment vas-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Pages : 256
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Aoû - 22:57

C'est mon travail.

Allons-y let's go

-Contente de te revoir, Mary.

Toujours ce sourire sur les lèvres, tu déposais tes yeux océans sur le port. Tu détestes les bateaux. Mais pour Mary, tu allais faire un effort. En plus, tu es légèrement crevée, mais, tu allais, encore une fois, faire un effort.

-Je vais bien, même si le voyage depuis l'Angleterre est plus qu'épuisant.

Tu te tournais et commençait à marcher en direction de Zelda. Le bateau des Américains membres de la Guilde. Ce bateau est imposant. Trop...grand. Trop.. Trop de tout. Fitzgerald cherchait vraiment tout pour attirer l'attention, c'est certain, et ce genre de caractère ne te plait pas. Pas du tout même. Soupirant, tu regardais en direction de Mary. Montrant de la main le gigantesque bateau. 

-... Voilà le bateau de la Guilde. Zelda. Et on entre par ici.

A l'entrée, quelques Américains vaquaient à leurs occupations diverses. Ou.. ils étaient au courant de l'arrivée de la jeune femme aux cheveux flamboyants. tu venais souvent ici, alors ta présence passait inaperçu parfois, mais.. pas Mary, au contraire. Certains étaient curieux, mais ils ne voulaient pas le montrer. Mais... Ils étaient cramés. Et c'était le cas de le dire. 

-Ouais..c'est grand.

Commençant à entrer dans le bateau, tu ralentissais le pas. Tu étais, cette fois ci, ici pour Mary. Pour lui présenter là où elle sera désormais pour une durée indéterminée. Tu étais heureuse de ta position, bizarrement. Etre obligée de travailler dans un endroit pas forcément agréable serait une torture pour toi. Heureusement que toi, tu étais juste de corvée des transactions. Certes, c'est assez agaçant par moment. Mais... tu ne t'en plains pas.

-Que veux-tu voir en premier ici?
@Mary
It's me, the girl in FIREEEE

_________________
 merci Tutur jtm 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Pages : 54
Date d'inscription : 19/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 20:13
ft.
JK
Rowling
Wait, ça ressemble au début d'une mauvaise blague non ?
JK se met à fouiller dans son sac- A la recherche de la dite-carte ? Bien que tu l'aies réclamée toi-même, tu ne t'attendais pas à ce qu'elle en porte une sur elle. Enfin, tu la comprends. Tu n'as fait que quelques pas sur ce bateau et tu te sens déjà perdue, pour ne pas dire écrasée par sa taille.
Tu espères d'ailleurs que le précieux instrument de navigation n'est plus nécessaire à ta collègue, même si tu penses en avoir bien plus besoin qu'elle. Tu n'as pas envie qu'elle se perde sur le bateau dès sa prochaine visite dessus par ta faute, après tout.
Néanmoins, cela ne t'empêches pas de rapidement saisir la carte qu'elle te tend dès qu'elle réussit à la sortir de son sac. Tu la déplies et commence à l'examiner, mais la blonde reprend la parole, te faisant lever la tête de la feuille, l'air légèrement interrogateur.

« - Les locaux vides ou inutilisés? Heu.. je peux oui, mais je peux savoir pourquoi tu veux les voir ?

Ah, ce n'est que ça. L'espace d'un instant, tu t'es demandée ce que voulait savoir JK, mais finalement, rien d'important. Ne voyant aucun mal à répondre à sa question, tu te contentes de dire en haussant les épaules :

« - Et bien, étant donné que ce cher Fitzgerald n'a pas jugé utile de se déplacer pour me souhaiter la bienvenue, je doute qu'il m'ait préparé des locaux dans lesquels je pourrais poursuivre mes recherches. »

Là encore, tu aurais préféré installer ton laboratoire en ville, dans un appartement ; le seul avantage que tu peux trouver au fait qu'il soit basé sur le bateau, est qu'au moins tu es (presque) sûre de ne pas être dérangée. Aucun importun, qu'il s'agisse du personnel de ménage -Je sais parfaitement m'occuper de ce genre de chose moi-même-, d'un facteur -Qui pourrait bien m'envoyer une lettre, de toute façon ?- ou encore de démarcheurs, publicitaires ou non -Urgh, je déteste ces gens-là.
Même la sécurité est probablement meilleure dans un banal appartement de centre-ville que dans un bateau se trouvant au port, territoire ennemi, juste sous le regard de ce dernier…

De deux choses l'une : soit le leader de la Guilde n'a pas de cerveau sous sa chevelure de blondinet -tu serais alors ravie de pouvoir examiner son cas de plus près-, ou bien il fait cela intentionnellement, afin de provoquer la mafia. S'il s'agit de ça, et bien… Peut-être faudrait-il que la Guilde fasse plus attention à celui qu'elle choisit comme leader, la prochaine fois.

« - Il y a quelques semaines peut être, une jeune femme du nom de Ozaki Kôyô était rentrée dans la Guilde, en vain, elle n'était là que par ordre de son boss, puisqu'elle était une mafieuse, une cadre plus précisément. Donc elle est repartie, prenant avec elle William Faulkner. Il est donc actuellement à la mafia, du moins, d'après ce que je sais.

- Je vois… »

C'est ta seule réponse tandis que ton visage affiche tout d'abord ta surprise, avant d'être remplacé par une façade neutre et impassible. Les évènements qui viennent d'être contés par la jeune femme ne ressemble que trop à ceux survenus à l'Ordre récemment. Ce qui te rappelle la réunion. Et la petite 'discussion' avec Doyle qui a suivi celle-ci.
En même temps que le souvenir, remonte dans ton esprit ta colère.
Cet imbécile… Qu'est-il en train de faire actuellement ? Si ça se trouve, sa quête égoïste l'a déjà-
Attends. Pourquoi tu penses à ça maintenant ? Tu as fait ce que tu as pu, l'autre peut bien agir comme lui plaît, il assumera seul les conséquences de ses actes. Inutile de te tourmenter avec ça. Et pourtant- Stop.

A quoi pensais-tu déjà ? Ah, oui ! La Guilde, la cadre, l'incompétence des Américains. Après t'être assurée que ton tumulte intérieur était totalement invisible sur ton visage, tu reprends.

« - Donc… Sais-tu si cette femme a réussi à mettre la main sur des informations compromettantes ou dangereuse pour la Guilde ? Penses-tu que la mafia prévoit de l'attaquer ? »,

Demandes-tu à JK alors que vous poursuivez votre chemin sur le navire, sous le regard de quelques subordonnés, qui vous -ou plutôt te- reluquent, semblant avoir abandonné tout espoir de discrétion. Y-a-t-il si peu de femmes que ça dans la Guilde ? Tu te mets à ressentir un peu de pitié.
Néanmoins, cela ne dure pas longtemps ; car voilà que le Chevalier s'arrête, alors que vous vous trouvez à présent sur le pont supérieur, devant quelques portes.

« - Heu.. les voilà du coup.

- Merci ! ~ »

Tu te mets à ouvrir chaque porte l'une après l'autre, notant la taille de chacune des pièces, vérifiant leur qualité et leur propreté, observant l'état des quelques meubles qui s'y trouvent, poussiéreux.
La plupart d'entre elles sont plus vastes que la cabine censée être la tienne, que JK t'a présentée plus tôt. En revanche… Alors que cette dernière est régulièrement et bien entretenue, les locaux en face desquels tu te trouves sont terriblement dérangés, désordonnés, encrassés…
Et plein d'autres mots finissant en 'és'. Plongée dans tes pensées, réfléchissant à cela et d'autres choses, tu te mets à -bien involontairement- ignorer ta collègue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Pages : 256
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Aoû - 21:08

C'est mon travail.

Allons-y let's go

Si tu disais que ça t'étonnait, tu te mentirais à toi même. Car oui, tu n'es pas étonnée de tout ce que te demandes Mary. Ça tient dans son caractère, et même si répondre à tout ça allait te fatiguer plus que tu ne l'es déjà, tu allais le faire, car c'est ton travail. Et c'est surtout les ordres d'Agatha, et tu ne peux donc point faire quoi que ce soit à l'encontre de ce qu'elle t'a demandé, ce serait juste chercher la provocation pour rien, et en l'occurrence, tu n'as pas du tout envie de chercher quoi que ce soit, alors tu gardes ce sourire sur tes lèvres et vint répondre à tout ça sans t'endormir, car clairement, les allers-retours Angleterre/Japon sont fatigants.

- Une carte du bateau? Je dois en avoir une dans mon sac peut être..

Oui, tu gardes cette carte depuis tes débuts de Chevalier, car durant les premiers jours, c'est assez difficile de se repérer dans cet énorme bateau. Oui, il était assez grand pour que quelqu'un puisse se perdre sans réelles difficultés. Enfin bon, tu fouillais dans ton sac à la recherche de la fameuse carte, la trouvant enfin. Tu te dis que tu n'en as plus grand besoin, donc tu pouvais lui donner sans soucis, et puis bon, tu pouvais toujours demander ton chemin, même si au fond, ça te saoulait un peu de le faire, mais... passons.

-Les locaux vides ou inutilisés? Heu.. je peux oui, mais je peux savoir pourquoi tu veux les voir?

Oui, fallait mieux lui demander. Car même si au fond tu apprécies Mary, tu doutes parfois du pourquoi du comment de certaines de ses questions. Non pas qu'elle est bizarre ni quoi que ce soit, mais tout de même, vaut mieux demander, car parfois les réponses sont surprenantes. Tu repris ta marche, passant par l'entrée. (logique)


- Un compte rendue..Laisse moi réfléchir.

Parce que maintenant, tu devais te souvenir de tout? Certes, tu dois, vu ton grade et tes activités, tu dois te souvenir de tout ce qu'il se passe vis-à-vis de la Guilde, mais, là? Tout de suite? Tu soupirais discrètement tandis que tu continuais ta route, t'arrêtant sur le pont du bateau.

- Il y a quelques semaines peut être, une jeune femme du nom de Ozaki Kôyô était rentrée dans la Guilde, en vain, elle n'était là que par ordre de son boss, puisqu'elle était une mafieuse, une cadre plus précisément. Donc elle est repartie, prenant avec elle William Faulkner. Il est donc actuellement à la mafia, du moins, d'après ce que je sais.

Des traîtres quoi, et ça te rappelait une certaine femme de l'Ordre tient. Dahl. Bon en soi, tu ne la détestes pas totalement, mais tout de même. Cette situation te faisait rire dans un sens. Voilà ce que ça fait quand on ne renseigne pas sur ceux que l'on engage, sur ça, l'Ordre était un peu plus sécurisé. Puisqu'il n'engageait pas le premier venu, du moins.. tu t'en méfierais rapidement. Tu repris ta route, passant par quelques couloirs, certains Américains dévisageaient la jeune femme aux cheveux flamboyants. Tu levais simplement les yeux au ciel quand tu les voyais faire, tu étais habituée, alors à quoi bon hein? 

Tu arrives aux alentours des cabines et entrant dans une d'elle, tu te tournais vers ta collègue. 

-Ça, c'est ta cabine.

Ce n'est pas grand comparé à la "richesse incontestée" du navire. Peut être que le leader de la Guilde se réservait pour lui toute les grande cabine et autre. Au fond, tu plaignais ta collègue de devoir vivre là-dedans pendant un temps indéterminé. Tu préférais clairement ton appartement ici, et en Angleterre, car oui, il se peut que parfois, tu restes quelques semaines en Angleterre, et après au Japon et vice-versa. Et tu préfères ça que de devoir payer des hôtels plus chers que tes impôts chez toi, mais bref.

- Bien, je vais te montrer les  locaux vides et inutilisés comme tu me l'as demandé.

Sortant de là, tu parcourais quelques couloirs, cette fois-ci, c'était rare qu'un Américain soit là. Peut être en avait-il pas l'autorisation? Toi, tu l'as, car tu es de l'Ordre, et bien placée dedans. Et puis.. non, en fait tu ne sais pas. Peut être qu'ils ont le droit de venir aussi, c'est juste qu'ils ne veulent pas y aller. Aucune idée.

-Heu.. les voilà du coup.
@Mary
It's me, the girl in FIREEEE

_________________
 merci Tutur jtm 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Pages : 256
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Aoû - 13:01

C'est mon travail.

Allons-y let's go

Ahh, poursuivre ses recherches, forcément, dit comme ça, ça te paraissait logique. Mary aime faire des recherches, et ne pas pouvoir en faire sur le bâteau de Fitzgerald lui déplairaît grandement sans doute. Donc oui, tu hôchais la tête.


-Effectivement oui..

Mon dieu que tu es fatiguée. Faire le  tour de ce bateau est épuisant, et puis surtout. Le regard de ces américain sur ta collègue te faisait grimacer. Il ne semblait pas qu'ils aient vu beaucoup de femme sur ce navire, quoi que si c'est le cas, tu les plains profondément. Les membres de la Guilde ne sont absolument pas discret quand ils regardent de haut-en-bas la médecin aux cheveux flamboyants. Tu lâches un long soupire tandis que tu re-déposait à nouveau ton intention sur Mary, vaut mieux pas rater une moindre phrase de sa part au risque de recevoir une petite réflexion sur ton inattention. Faut penser à tout vous savez..


- Et bien, il faut que je parle de ça justement à Fitzgerald, même si je pense bien que oui, c'était sans doute son but. Après, est ce que la mafia prévoit de l'attaquer.. Pour le moment, il n'y a pas eut de tentatives de leur part, même si c'est fort probable que ça ne tardera pas.

Que des suppositions. Mais tu n'étais pas dans la mafia, donc tu ne pouvais pas tellement savoir ce qu'il se tramait réellement là-bas. Pas du tout même. Alors bon, tu ne prononces que des 'sans doute' ou 'c'est fort probable' puisque tu ne peux pas dire quoi que ce soit d'autre.

- Mais je pense que nous le saurons très bientôt.

Car c'était ton rôle, et tu sais très bien qu'Agatha allait te demander de passer quelques informations par rapport à ça à la Guilde et vice-versa. Comme quoi tu peux savoir ce qu'elle va te demander en avance. Simple habitude.

Enfin passons, tu observais ta collègue qui regardait un-à-un les lieux vides, et..sales. Fitzgerald choisissait bien ce qu'il voulait entretenir ou pas dans son navire de malheurs. Clairement. Et quand cette dernière avait fini son tour, Jk vint lui poser une main sur l'épaule pour rattraper son intention, tu n'avais pas envie de parler dans le vide mine de rien.

- Bien, alors nous avons visité ta cabine, tu as ta carte ainsi que les locaux inutilisés... que veux-tu voir / savoir de plus..?

Question que tu poses avec un ton de voix calme.
@Mary
It's me, the girl in FIREEEE


Spoiler:
 

_________________
 merci Tutur jtm 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: RP abandonnés-
Sauter vers: