Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations :: Appartement de Ray Bradbury Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blazing Light I Ray ♥

avatar
Messages : 207
Pages : 1010
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Aoû - 13:16
Abruti(s)/20Le titre en raccourci ça fait BL mdr, applaudissez moi svp

Qu’est-ce que t’avais encore fait. C’était une bonne question. Une bonne question que tu pourrais appliquer à chaque putain de décision que tu faisais tout au long de ta vie en fait. Pourtant, t’avais pas l’impression de trop foncer tête baissée avant de réfléchir après coup. C’était pas trop ton truc. Non, le tiens, c’était de douter tout le temps. Surtout quand les idées ou quoique ce soit venait de toi. Et quand tu stressais, t’avais l’habitude de tout reporter. Absolument tout. Non mais ici, t’avais pris ta journée en sachant que Ray ne travaillait pas aujourd’hui. Officiellement pour que vous puissiez en profiter. Officieusement, et dans l’idéal, à 10h58 tu lui aurait montré cette boîte qui pourrissait dans la poche droite de ta veste. Dans le meilleur des cas, il aurait accepté la bague, et vous seriez allés manger dans un des restaurants un peu à l’écart de la ville, où t’avais réservé. Alors qu’on t’explique pourquoi il était 23h17, que vous ne vous étiez pas pointés au restaurant, et que t’étais assis au pied de son fauteuil, le dos contre ses jambes, et la tête légèrement posée sur ses genoux, à regarder vaguement la télé. Bien. Bieeen. La fuite de ton courage n’avait plus de limites visiblement.

Mais tu ne pouvais pas arrêter d’y penser. Tout le temps. Comme tu savais très bien que la dernière fois, et la première, où tu avais fait une demande fiançailles, tu l’avais pas mal regretté. Longtemps. Toujours un peu. Parce que tu savais très bien que même s’il acceptait, ce n’était pas gagné. Après, tout le monde était différent. Mais voilà. C’était sans doute ce qui te bloquait le plus. Ca et la peur de le perdre. Mais tu voulais le faire en même temps. Vous faire avancer.  Même si tu savais que vos relations n’avaient pas été spécialement faciles.  Sans que tu t’en rendes compte, tes doigts ont commencé à pianoter sur le dos de ton téléphone. Ton stress a dû se sentir, ce n’est pas possible autrement. Tu reposes ta tête un peu plus en arrière. Et tu le regardes. Tu regagnes tout de suite un sourire. Et il est plus trop question d’hésiter. T’as croisé son regard, et t’as le déclic. Que c’est maintenant ou jamais. Alors tu te retournes, histoire de pouvoir lui faire face correctement ,tu poses tes bras sur ses genoux. C’est bien, au moins, t’es déjà par terre.


« ▬ Mhhh, tu suis avec grande attention, ou je peux te faire une énoooorme confession ? »


© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 378
Date d'inscription : 20/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Aoû - 18:41
Qu'est ce que #Snicket Très clairement, c'était la définition d'une bonne soirée, voir d'une très bonne soirée, tout pile le genre de soirées que Ray aimait passer. De toute manière, il avait l'impression que ce n'était pas possible, de passer une mauvaise soirée alors qu'il était en présence de Daniel. Daniel qu'il regardait un peu, en alternant entre lui et cette émission japonaise absolument ridicule. Il lui aurait bien proposé de venir également dans le fauteuil, mais il avait l'air super bien par terre, étrangement. Eh bien ça n'allait pas l'empêcher de lui caresser un peu les cheveux, c'était même un peu plus pratique. Il avait l'air bien dubitatif. Ray se demandait à quoi il pensait, mais il n'avait pas envie de l'emmerder à  lui poser la question. Peut-être qu'il avait juste envie de réfléchir hein. Il allait le laisser réfléchir, et il allait juste sourire. Mais il s'était retourné, après l'avoir regardé visiblement. Ray avait souri. Ahhh, il avait une confession à faire. Ray n'avait aucune idée de quoi il pouvait  s'agir, mais il n'allait certainement pas refuser de le laisser faire.

« Oh, tu peux me dire tout ce que tu veux, c'est soit ça soit je m'endors. »
© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 207
Pages : 1010
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Aoû - 21:38
Abruti(s)/20Le titre en raccourci ça fait BL mdr, applaudissez moi svp

La peur envahissait tes tripes à une vitesse folle. Pourquoi tu arrivais toujours à te mettre dans des situations pareilles. Enfin, ici tu savais que tu avais tout à gagner. Mais tout à perdre en même temps. Pour toi, c'était tout vu. Tu savais pertinemment que ta vie, tu voulais la passer à ses côtés. Chaque seconde te le l'assurait un peu plus, surtout avec sa main dans tes cheveux. Mais peut être que lui ne le voyait pas de la même manière. Tu pouvais tergiverser pendant des heures, sauf que la vibration de ton téléphone te coupe. L'occasion parfaite te repousser encore un peu hein. Sauf que non. Dès le surnom qui s'affiche tu sais déjà plus ou moins ce que le message contient. L’idée de l’ignorer ne te passes pas par la tête une seule seconde. Parce que Face de pet, alias William, ça fait des jours que tu le bassines avec ça. Avec le choix définitif de la bague. Même le choix de cette cravate que t’as à moitié dénouée à cette heure. Il a supporté aussi tes différentes complaintes donc bon. Et lui aussi, il doit attendre depuis 10h58.

« MAIS VAZY ESPECE DE PD J'ATTENDS MOI. »

Toujours aussi fin, aussi raffiné. Mais ça a le mérite de te foutre un coup de pied au cul un peu plus fort que celui que tu t’auto-donne. T’as quand même pris la peine de répondre avant de te mettre face au roux, et de lui rendre son sourire. Même si tu n’avais pas voulu le faire, c’était plus fort que toi, il était communicatif, il fallait croire.  Ca avait réussi à calmer un peu ton rythme cardiaque. C’était définitivement le meilleur moment. Tu te redresses un peu pour venir l’embrasser, c’est un très bon début. Et puis tu en avais juste eu envie aussi.

« ▬  Taaant mieux, je ne vais pas te laisser t’endormir maintenant quand même ! »

Tu pourrais. Totalement même. Mais même si tu n’avais rien de particulier à lui annoncer, tu aurais voulu que cette journée dure le plus longtemps possible, qu’elle ne s’arrête jamais. Pare qu’elle avait été parfaite, si tu omettais le stress. Au moins, maintenant que tu as capté son regard, tu ne le lâches plus. Tout comme ton sourire. Pourquoi tu n’as pas fait ça avant non plus. Tu le sais plus que bien qu’il représente tout pour toi. Que tu l’aimes et que rien ne pourrait le changer. C’est con, tout con en plus ce que tu veux lui dire.

« ▬ Je…t’aime. »

Oh, oui bien vu. Personne n’aurait pu s’en douter, certainement pas lui. T’es presque prêt à en rester là, mais ça ne sert vraiment à rien d’attendre à nouveau. Parce que ce serait un cercle vicieux. Tu t’humectes un peu les lèvres, même si t’as l’impression que ta bouche est encore plus sèche que n’importe quel désert. Tes mains posées sur son pantalon, se serrent un peu. Lance-toi putain.

« ▬ Enfin, c’est…Plus fort que ça, beaucoup plus. » Ta main a totalement fini par bouger, tes doigts préférant visiblement faire moults arabesques sans queues ni têtes le long de sa cuisse. « ▬ T’as changé ma vie, tu continues de la changer d’ailleurs. Je sais pas comment tu fais, c’est assez incroyable. Je…Je veux ne jamais te quitter ni te perdre au contraire. Je sais q-que ça a pas franchement été facile pour nous deux, mais je voulais savoir s-si tu…Voudrais bien m-m’épouser ? »

T’arrêtes tout mouvement, pour juste le regarder. Mais quelque chose manque. La bague peut-être. Débile, gros débile même. Tu bouges une de tes mains pour pouvoir prendre la boîte, la lui tendre légèrement, en le regardant à nouveau, cet homme. Cet homme que t’aimais tant, qui te coupais actuellement le souffle.  Cet homme que t’avais choisi pour placer ton cœur entre ses mains. Et maintenant toute ta vie.



© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 378
Date d'inscription : 20/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 16:22
Viens on est bien#Snicket Ooh, il était adorable. Il était vraiment trop mignon, et bien sûr que Ray allait répondre au baiser en souriant. Et le regarder en souriant. C'est vrai qu'il était clairement plus intéressant à regarder que l'émission. Avec ses yeux tous fascinants. Mais pourquoi il avait l'air aussi stressé par contre. C'était également très stressant pour lui, il se demandait ce qui n'allait pas en fait. Après, peut-être que Ray se faisait des idées, et qu'il avait tord, que Daniel n'était absolument pas stressé mais bizarrement, il n'avait pas l'impression que ce ne soit ça, du tout, il avait v r ai m e n t l'air stressé. Il l'avait embrassé une nouvelle fois du coup, histoire de peut-être le déstresser.

« Eeeh je t'aime aussi. C'est une belle confidence, je trouve. Même si je n'en doutais absolument pas. »

Ah bah non, loin de là. Ca serait con d'en douter, et honnêtement, il n'avait pas l'impression d'être con à ce point. Mais il avait l'air d'avoir autre chose à lui dire. Alors il allait attendre sagement, en lui caressant un peu la joue. Elle était douce. Juste agréable à caresser. Il avait réussi à se détendre, lui. Ca ne pouvait pas être bien grave, il n'aurait pas précisé qu'il l'aimait avant sinon. Donc Ray était un peu plus détendu, et souriant.

Pour le moment.

Parce qu'il ne pouvait pas avoir mal entendu. Il était vraiment proche de lui, donc il l'avait très bien entendu. Et il ne cessait de l'entendre, en boucle, dans sa tête. Et il devait répondre, bien sûr ue oui il devait répondre quelque chOSE. Il ne savait pas quoi dire. Enfin si, il devrait, il avait envie de dire oui parce qu'il voulait l'épouser. Très clairement, Il l'aimait, plus que tout. Plus que quiconque. Il voulait tout ce qu'il y avait de mieux pour lui. Et est-ce que  le fait de se marier était ce qu'il y avait de mieux pour Daniel ? Il n'en n'avait pas la moindre idée. Ray s'était déjà marié. Il connaissait. L'excitation du moment, les premières années idylliques, la routine qui s'installe. D'abord agréable, puis lassante. Mais il y avait toujours moyen de se rappeler qu'on s'aimait. S'il n'y avait eu que ça, Ray aurait volontiers dit oui directement. Mais il n'y avait pas eu que ça non. Son mariage à lui se n'était pas achevé sur un divorce, bien qu'il aurait préféré. Et il n'avait aucunement envie que ce qui avait fini par arriver durant son premier mariage ne se passe une nouvelle fois. Il n'avait vraiment pas envie, et ce qui était terrible, c'était qu'il ne pouvait pas le prévoir. Mais il avait juste beaucoup trop peur.

« Je... Je s-sais pas s-si.. »

Si quoi ? Si c'était une bonne idée ? Bah bieeen, c'est sûr que c'était absolument ce u'il fallait lui dire pour briser ses rêves. Il ne voulait pas faire ça ni d i r e ça, pas comme ça du moins. Il devait se rattraper tout de suite, ne pas tout gâcher. Il avait fixé la bague un moment, toujours silencieux, et la bouche toujours ouverte. Et il avait redressé la tête une nouvelle fois, avant de l'embrasser, en crispant un peu ses mains sur le fauteuil, et en ignorant les quelques tremblements de ses mains.

«  O-Oui, bien sûr que o-oui.. J'ai... J-juste peur... D-De ce qui pourrait mal se p-passer je v-veux pas... Tout gâcher, m-mais j'ai envie de ça, je veux qu'on passe toute notre vie ensemble... J-Je veux vraiment t'épouser.. »

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 207
Pages : 1010
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 19:43
Abruti(s)/20Le titre en raccourci ça fait BL mdr, applaudissez moi svp

T’avais profité de son baiser, le plus longtemps possible. Et même pas spécialement pour gagner du temps. Juste parce que tu te sentais bien comme ça. Et t’aurais bien continué toute la soirée à le faire. Mais ça aurait été quand même un peu compliqué. Surtout pour parler. Pourquoi t’étais aussi ridicule. Tu pouvais tout simplement dire les choses comme elles étaient. Plutôt que de sortir n’importe quoi. Bon. Ca n’était pas n’importe quoi. Tu le pensais vraiment. Eeet il partageait ton avis. Donc c’était parfait. Ca t’avait fait un peu sourire. Et tu avais eu un peu plus de courage aussi. En même temps, s’il t’avais répondu qu’il ne t’aimait pas, vous n’en seriez pas là non plus. T’avais essayé de rassembler tes idées plus correctement, en sentant sa main sur ta joue. C’était encore plus agréable. En tout cas,il n’avait pas l’air d’être effrayé ni quoique ce soit. Il avait juste l’air…serein. Tellement serein.

Bon, ça n’avait pas duré très longtemps. Tu t’en étais voulu assez vite, voilà, voilàààà, t’aurais juste dû la fermer, ça aurait été nettement mieux. Il serait toujours serein, il aurait encore son sourire sur ses lèvres. Tu t’étais mordu la lèvre, suspendu à ses lèvres. T’avais l’impression que tout s’était arrêté, c’était peut-être le cas. Les secondes semblaient durer une éternité, et jamais tu n’avais été aussi stressé. Tu l’étais encore plus qu’avant. Sans doute parce que tu ne pouvais plus faire marche arrière. T’osais même plus respirer, de peur de briser le silence, de tout briser même. C’était peut-être déjà fait. Peut-être qu’il n’avait plus envie de s’engager, que t’étais allé trop rapidement.

Puis il prit la parole.

Tu t’étais légèrement affaissé. Malgré toi, ton regard l’avait lâché et glissé le long d’un de ses bras pour finir dans le vide. Ta main avait relâché le tissu de son pantalon retombant légèrement, alors que l’autre tenait toujours fermement la boîte. Même si tu pouvais la ranger en fait maintenant. La ranger et l’oublier le plus vite possible. Ne plus jamais en reparler, en espérant qu’il voudrait bien oublier ça, ou faire comme si de rien n’était. Mais il t’avait embrassé. Ca t’avait étonné. Tu n’étais pas du tout contre, mais tu ne comprenais plus tr-

Quoi.

T’avais un peu relevé la tête, assez rapidement. T’en avais pur aussi, peur de tout, surtout de te foirer. Mais il y avait bien une chose dont t’étais certain, c’était que tu ferais absolument tout pour lui, pour vous. Tu l’avais juste fixé pendant quelques secondes, un peu comme si t’avais été assommé par sa réponse. Puis ton cerveau sembla percuter. Un énorme sourire était arrivé sur tes lèvres. Tellement grand que t’avais l’impression qu’il ne partirait jamais. Tu t’étais relevé pour passer tes bras autour de son cou et te serrer contre lui. T’avais légèrement ri, sans doute à cause du stress. T’avais posé ta tête près de son cou, avant de passer rapidement une main sur tes yeux. Pourquoi tu te mettais à pleurer aussi ; Assez silencieusement heureusement. Tu n’y pouvais pas grand-chose, mais c’était plus que ridicule.

« ▬ J-J’ai peur aussi, m-mais je sais qu-qu’on peut être plus…Plus forts q-que ça. A deux o-on…pourra tout s-surmonter, j’en suis sûr. J-je le veux aussi, t-tellement fort, R-Ray, mais s-si tu le veux v-vraiment j-je veux pas te forcer à quoique ce s-soit. »


© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 378
Date d'inscription : 20/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Aoû - 0:19
Qu'est-ce que#Snicket Ehhh bien, s'il s'était attendu à ça. Non, en fait il s'était attendu à tout sauf à ça. Peut-être pas à tout, mais Ray ne s'était définitivement pas attendu à une demande en m a r i a g e. C'était.. Plus que surprenant. Inattendu mais attendu en même temps. Il devait en rêver, probablement. Inconsciemment. Parce que maintenant quand il y pensait, il avait l'impression qu'il avait juste envie d'entendre ça depuis tellement longtemps. Il était juste secoué en fait. Vraiment secoué, et il pensait à tellement de choses en même temps. Au passé, et à l'avenir. Et pourquoi il ne se focalisait pas sur le moment présent ? Il devait le faire, ça serait probablement mieux pour tous les deux. Il arrêterait peut-être de stresser. Il arrêterait trèèèès certainement de stresser. Et ça serait assez génial en fait, il cesserait de manquer d'hyperventiler. Il avait soupiré doucement, en fermant un moment les yeux. Ca allait a l l e r. Et en fait, heureusement qu'il s'était rattrappé hein, et qu'il n'avait pas juste dit « qu'il ne savait pas si ». Parce qu'il l'avait très bien vu momentanément changer d'expression, avant d'avoir fermé les yeux hein, eh bah ça lui avait brisé le c o e u r. Et il ne voulait plus jamais le voir comme ça, non. Il voulait juste le voir sourire, le voir heureux même. Et rien d'autre.

« T-Tu penses... ? J'espère je.. Je le pense aussi mais... J'ai vraiment peur. J'ai pas envie de te faire de mal sans le faire exprès, mais je.. Je veux pas passer à côté de ça, on va.. On va être tellement heureux juste à deux, et je me sens absolument pas forcé à quoi que ce soit faut.. Juste que j'arrête d'imaginer le pire. Je.. Je t'aime, merde. »

Il l'avait serré, fort, presque aussi fort qu'il pouvait mais il ne pouvait pas faire autrement. Il avait besoin de le savoir près de lui et de le serrer aussi f o r t. En essuyant ses joues par la même occasion, il ne voulait pas le voir pleuRER NON. Même si actuellement ça ressemblait plus à des larmes de joie, tant mieux d'ailleurs. Par contre il sentait ses mains un peu chauffer, c'était probablement toujours le choc mais il n'avait du coup pas eu d'autre choix que de lâcher le visage de Daniel pour aller s'accrocher à un coussin, c'était plus sécurisé. Même s'il ne rêvait que d'une chose, c'était d'encore le serrer contre lui.

« O-On fera un beau mariage, hein.. ? »

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 207
Pages : 1010
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Aoû - 12:04
Abruti(s)/20Le titre en raccourci ça fait BL mdr, applaudissez moi svp

De toute manière, quoiqu’il puisse répondre, quoiqu’il puisse dire, ça ne serait jamais pire que ce que tu avais pu vivre. Et que de toute manière, quelle que soit sa réponse, tu la respecterais. En même temps, tu ne n’allais pas le forcer à faire quoique ce soit non plus. Un peu ridicule et impossible qui plus est. En tout cas, la surprise avait l’air d’être réussie pour le coup. Alors que ce n’était pas vraiment ton fort. Tu savais garder les secrets, ce n’était pas le problème. Le problème c’était ta non discrétion, et à plusieurs reprises, tu avais juste eu envie de lui demander quelle bague il préférait, ou juste lui demander si c’était une bonne idée de le faire.  Mais ça aurait gâché pas mal de choses. C’était nettement mieux comme ça.  Il avait l’air tellement…Stressé ? Dans un sens c’était terriblement mignon. Dans l’autre, tu avais juste envie de le voir heureux et serein. T’avais finalement un peu bougé, pour pouvoir t’installer à moitié sur le fauteuil et à moitié sur lui. Nettement plus confortable que le sol, oui. T’espérais le rassurer un minimum. En tout cas, tu étais totalement déstressé maintenant. Peut-être un peu trop même, mais soit. T’espérais pouvoir le lui transmettre un minimum. Et le serrer un peu plus face à ses incertitudes. Caresser du bout des doigts le léger duvet présent sur sa nuque.

« ▬ C-Certain. Je sais q-qu’on peut rien prévoir, mais…J’aurais encore plus peur s-sans toi. J’m’en fous, enfin…Ce qui me ferait le plus mal, ce serait q-que tu ne sois pas heureux. Moi non plus. Puis…Ce serait juste parfait.  Moi aussi, puis…C’est bien ça le principal non ? Tu verras ç-ça ira. Jusqu’ici ça été alors pourquoi ça ne…Continuerait pas comme ça ? »

Aucune raison, non. En tout cas là, dans ses bras, t’avais l’impression qu’il ne pourrait absolument rien t’arriver. T’avais un peu plus souri en sentant sa main sur ta joue. Qui y resta trop peu longtemps à ton goût. Mais tu pouvais survivre. En lui embrassant la joue.

« ▬ B-Bien sûr, tu le mérites. Pour ma part, j’ai déjà la plus belle des personnes qui m’y accompagnera. »

Autant intérieurement que physiquement. Par contre, ça pouvait être pas mal siiiii tu lui mettais la bague en fait. Ce serait vraiment un bon début. Prendre doucement sa main gauche étonnement chaude et l’enfiler, avant de lui caresser un peu cette main.



© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations :: Appartement de Ray Bradbury-
Sauter vers: