AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Habitations :: Appartement d'Arthur C. Doyle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Chevaliers & le sarcasme ft. Arthur

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Aoû - 21:57
Working with these fucking files over and over again.Il fait froid. Et tu es fatiguée, J.k. Fatiguée de tout ces allers-retours constant. Quelles obligations épuisantes, n'est ce pas? Tu n'avais même pas prit la peine de cacher tes cernes avec du maquillage. Pourquoi? Fle.. oui, flemme était le mot. Puis, aujourd'hui, tu allais rendre visite à ton collègue. Alors.. bon, pas besoin de prendre cinquante minutes pour te faire belle. Y'avait plus important.  Habillée d'une simple robe blanche accompagnée de ta fidèle écharpe qui reste auprès de toi lorsque le vent marin t'agresse littéralement. Quelques papiers dans ton sac, et puis tu arpentais les ruelles de Yokohama à la recherche de l'habitation du second chevalier de l'Ordre.

Tu commences à te repérer ici, alors en soi, trouver son adresse n'était pas totalement difficile. Même si tu devais faire comme si ne rien n'était. C'est pas tout ça, mais Arthur était en infiltration à l'Agence, donc... ouais. Tu te comprends. Tu tournes, et retournes. Bordel que c'est fatiguant te répètes-tu à tue-tête. Si c'était pas pour le travail, tu te serais jurer de repousser ça à plus tard. Mais.. bon. En soi, c'était pas tellement la mort de donner des informations utiles à ton collègue? Et, en même temps, et même si ta fabuleuse supérieur ne te le demande jamais , prendre des nouvelles de ce dernier. Car c'est bien beau, mais, bah, vu sa mission, vous vous voyez rarement ou jamais. Et difficile de forcer Agatha à prononcer un mot vis-à-vis de lui.

Tu trouvais enfin son habitation. Heureusement, car c'est épuisant. Tu montes jusqu'à chez ton collègue, tu toques. Enfin, avant, tu soupirais. Non pas que tu le détestes, non, tu l'aimes bien, c'est juste que.. non. Ouais. Le chemin était long en fait. - Dès que la porte s'ouvrait, tu esquissais ton sourire habituel.

- Bonjour Monsieur Doyle. J'espère ne pas vous dérangez, mais j'ai quelques beaux dossiers à vous faire parvenir en mains propres..

"Beaux dossiers", la bonne farce.
©️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Aoû - 3:25

Dossier, my one and only true love

Il faisait froid, en cette soirée d’automne. En rentrant de sa journée de travail à l’Agence, le brun avait allumé le radiateur du salon (où il allait s’endormir, comme à son habitude) avant de se diriger vers sa chambre pour se changer dans une tenue plus confortable. C’est en ressortant en jogging que quelqu’un sonna à la porte. Il n’attendait aucune visite ( il n’en avait que rarement), c’est donc avec curiosité qu’il se dirigea vers celle-ci et l’ouvrit.

Il baissa les yeux pour découvrir la présence d’une de ses collègues britannique  -Cernes, pas de maquillage, tenue non adapté au froid – et un léger sourire fit naturellement apparition sur ses lèvres.

- Miss Rowling, je vous en prie : entrez. Ce serait dommage de venir uniquement pour ces magnifiques dossiers.

Comme il pouvait les détester, ces dossiers. Il aimait travailler, là n’était pas la question, mais trop c’était trop. Il en avait assez de voir ces couleurs monotones qui l’empêchait de dormir. Il referma la porte derrière la jeune femme et la suivit jusqu’au salon, où il désigna le canapé pour qu’elle y prenne place.

- Je vais nous faire du thé, sauf… Si vous avez quelque chose de plus important de prévu. J’aurais dû vous demander avant, pardonnez moi.

Il savait pourtant qu’elle s’était déplacé uniquement pour lui, c’était simplement de la politesse. Aussi, elle avait le droit d’avoir une vie privée non ? Non, elle fait partie de l’Ordre. La vie privée est une chimère.  Il disparu dans la cuisine pour préparer le thé, histoire de réchauffer son invité surprise, et de discuter autour d’une tasse. Comme des êtres humains normaux et un minimum sociables.  


_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Aoû - 16:25
Working with these fucking files over and over again.Ton collègue t'invitait à rentrer. Hochant la tête, tu passais donc le pas de la porte. Arthur avait l'air aussi joyeux que toi à l'idée de recevoir ces dossiers qui remplient vos quotidiens. Après tout, c'est très amusant de les lire et de les compléter. Il n'y a rien de plus amusant. 

-Merci beaucoup. J'espère juste ne pas vous dérangez, vous devriez être fatigué avec votre  travail à l'Agence et tout ce qui est en rapport avec tout ces fabuleux papiers liés à l'Ordre.

Tu ne sais pas comment ça se passe à l'Agence, mais ça doit être épuisant de faire tout ça. Entre écrire des dossiers sur les membres de cette organisation, plus tout le boulot que donnait Agatha à ton collègue. Décidément, toi tu te plains, mais lui, ça doit être encore plus fatiguant.
Doyle désignait son canapé pour que tu y prennes place, ce que tu fis après lui avoir un léger sourire. Bon dieu, qu'il faisait chaud. C'est bien plus agréable que l'extérieur.  Tu commençais à ouvrir ton sac pour sortir tout ces papiers quand ton intention fût rattrapée par ton collègue.


- C'est très aimable à vous, merci. Et ne vous en faîtes pas, hormis étudier les dossiers de la Guilde, et voir comment faire pour installer le nouveau petit chez moi, je n'ai rien d'important à faire.

Oui, quitte à délaisser le travail pendant un temps, il fallait que tu t'organises pour faire quelques travaux chez toi car Rudy était dès à présent un enfant qui vivait chez toi. Bref, tu t'égares. Quand il disparaissait de ton champs de vision  pour préparer le fameux thé, tu sortis les papiers. Une dizaine de document, rangés soigneusement dans une pochette. Ça va, tu avais déjà eut plus de papier dans les mains. 

Mais.. tant mieux que tu n'en ais qu'une dizaine actuellement, sinon tu te serais juré de l'aider un peu, même si Agatha ne serait pas forcément d'accord. Tu t'en fiches un peu, n'est ce pas?
Dès que le brun revenait dans le salon, tu vins lui désigner son... extraordinaire travail qu'il l'occupera sans doute longtemps. On ne s'ennuit pas à l'Ordre haha.

- Voilà.. tout ceci est pour vous et cela m'a été donné des mains de Dame Christie. Du 'super' boulot à faire pour vous, si ce n'est pas beau tient.

Hahahahaha.
©️️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Aoû - 17:47

Dossier, my one and only true love


Il revint peu de temps après avec les tasses de thé préparé comme ils les aimaient tous deux. Il ignora le commentaire sur sa fatigue (il n’était pas le seul, et n’avait pour habitude de s’en plaindre) et la regarda avec curiosité après avoir déposé le récipient en porcelaine en face d’elle.

- Un nouveau petit… ?

Un nouveau de l’Ordre, ou… elle avait adopté un enfant ? Etait-ce possible d'avoir un semblant de vie de famille ? Avoir le temps de s’occuper d’enfants ? Il ne préférant faire aucun projet, mais si elle y arrivait, est-ce que... Non Arthur. Avec un visage fermé, il prit les dossiers pour les fixer comme s’il avait devant lui son pire ennemi – c’était sûrement le cas. Il laissa échapper un rire amer.

- Je dois avouer que cela me manquait. Je ne serais rien sans ces beaux dossiers… Dame Christie me gâte trop j’ai l’impression d’être un enfant à Noel.

C’est vrai, il ne serait rien sans ces dossiers. Son unique but dans la vie était de travailler. Triste, mais il s’y était fait.
Il s’assit à côté d’elle et prit sa propre tasse pour en boire quelque gorgée tout en lisant rapidement les pages qu’il avait placé sur ses jambes. Il finit par les poser sur la table en soupirant.

- Je verrais cela plus tard, merci de vous être déplacé jusqu’ici en tout cas…

Si Dame  Christie ne les remercier jamais, lui n’y manquait pas. Il ne pouvait s’empêcher de se montrait protecteur et reconnaissant envers ses collègues malgré la froideur dont il faisait preuve sur leur lieu de travail. C’était humain, après tout.

- J’espère que vous allez bien.


_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Aoû - 18:55
Working with these fucking files over and over again.Arthur déposait ta tasse en face de toi, et tu le remerciais d'un simple mouvement de tête. Tu entourais le récipient de tes deux mains pâles, elle réchauffe. C'était agréable, oui. Ton collègue t'interrogeait au sujet du 'nouveau petit' et c'était normal. Personne de l'Ordre savait que tu avais adopté un enfant, car sans doute que certains t'aurait fait des remarques sur le fait que ton travail était bien plus important qu'un orphelin rencontré par hasard.

- Oui, je me suis permise d'adopter un petit orphelin que j'ai rencontré par hasard en ville. Mais ça ne m'empêchera point de travailler, je vous le promet.

Fallait mieux le signifier. Agatha n'était pas au courant, et c'était mieux comme ça pour l'instant. A vrai dire, tu sais comment Doyle est sérieux dans son travail, alors tu t'attendais à tout quand tu annonçais ça. Oui, il t'arrive d'en faire qu'à ta tête.

- Cependant, il y a mieux comme cadeaux de Noel.. Mais c'est vrai que l'Ordre ne serait strictement 'rien' sans tout ces merveilleux documents si gentiment donnés.


Hrm.

C'était véridique en soi, bien que la comparaison d'Arthur soit triste, mais réelle dans un sens. Le jeune homme s'asseyait en regardait ce que tu lui avais rapporté. Tu bu une gorgée du thé qu'il avait préparé. Comme tu les aimais. Une vague de nostalgie t'emportait. Le temps où tu avais le temps de pouvoir boire une tasse de thé sur une terrasse en Angleterre. Ce temps est décidément loin de vous, membre de l'Ordre. Vous qui devez simplement obéir sans poser de question.

-J'étais quelque peu obligée de vous donnez ces papiers en mains propres, alors me déplacer pour ça est normal.

Ouais, et malheureusement même. Tu soupirais légèrement en voyant tout ces dossiers, mais, dans un silence qui t'appartenait, tu te dis qu'il y a la même pile qui t'attends chez toi. Ah.. qu'est ce que tu es bien dehors, sans travail parfois.

- Hormis quelques petits soucis, je vais très bien de mon côté.


Aka ton phénix qui est apparut sans que tu le veuilles il y a peu de temps, mais ce n'est qu'un détail hrm hrm.

- Et vous? Vous allez bien également?

Conversation basique, mais humaine.
©️️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Aoû - 3:36

Dossier, my one and only true love

Il l’écouta parler de cet enfant qu’elle avait adopté. Hm… C’était un beau geste, il ne pouvait que l’encourager, bien qu’il se demandait comment elle allait faire pour jongler entre le travail et sa nouvelle vie de famille. Il savait pertinemment que s’occuper d’enfants seule était compliqué. Je me demande comment va Madame, je devrais l’appeler…

- Je sais que vous travaillerez, mais… J’espère que vous trouverez le temps de vous occupez de ce garçon. Entre quelques fabuleux dossiers

Il a un petit sourire sincère, et même s’il ne doit faire aucun traitement de faveur, il pourrait bien prendre quelques uns de ses incroyables dossiers pour qu’elle puisse rentrer plus tôt chez elle… Il verrait cela quand il rentrera en Grande Bretagne. Il continuait de l’écouter parler, et comprit que Dame Christie avait encore une fois été exigeante pour pas grande chose. Quelle femme effrayante. Il sirota son thé avant de tourner la tête vers elle.

- Quelques petits soucis… ? J’espère bien qu’ils sont vraiment petits. Ce serait fâcheux qu’il vous arrive quelque chose…

Il ne pouvait s’empêcher de se montrer protecteur envers ses collègues, bien qu’il ne le montrait jamais sur leur lieux de travail où il s’efforçait de garder un masque de froideur. Il n’allait cependant pas la forcer à raconter quelque chose de privé.
Arthur ne prit pas la peine de réfléchir à sa question, et répondit :

- Oui, je viens bien, merci.

Hors de question de lui dire qu’il s’inquiétait quant à ses récents attachements vis-à-vis de certains membres de l’Ordre… Ou qu’il s’inquiétait à propos de tout. Mais ce n’était pas nouveau.
 


_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Aoû - 12:26
Working with these fucking files over and over again.Tu étais assez étonnée de la réaction de ton collègue. Toi qui pensait qu'il allait te faire une réflexion ou tu ne sais quoi, ce fût tout le contraire. Trouver du temps.. si seulement c'était aussi simple. Mais tu le trouveras, ça c'est certain, et quitte à faire un scandale en face d'Agatha, tu le feras. Qu'importe ce qui te barra le chemin, tu t'occupera de Rudy comme une grande sœur. C'est le choix que tu as fait, et tu t'y tiendras.

-J'aurais qu'à travailler plus efficacement, et plus rudement pour trouver ce temps si précieux.

Comme si ton quotidien n'était pas assez rude déjà. Haha. Entre ton phénix, Rudy, ton travail, tu te dis que la vie n'est pas un cadeau, c'est une succession d'épreuve avec de grands choix, et sûrement des moments que tranquillité entre ces choix, sauf que la tranquillité, tu ne connais pas. Qu'est ce qu'être au calme en fait? Peut être que là, maintenant, tu étais au calme pendant un petit instant. Même si tu es ici pour le travail, simplement discuter avec une tasse de thé dans les mains était si... agréable.

Un frisson parcourait ton corps tandis que tu te sentais légèrement fiévreuse. Aaah, ça t'apprendras à sortir dans cette tenue avec ce froid qui plane dehors. Tu repris donc une gorgée de ton thé tout en remettant ton écharpe autour de ton cou.

- Bien sûr, ils sont .... minimes, ne vous en faîtes pas pour ça...

Non, ils sont grands tes soucis. Et ils mesurent au maximum un mètre soixante. Gigantesque n'est pas? Tu regardais de tes yeux océans Arthur. Il va bien? Ca te rassure, mais est-ce que c'était vrai? Tu n'allais pas forcé sur le sujet, ce n'est pas à toi de le faire, et puis même, en quoi ça te regardait, hein? Petite curieuse, haha.

- Si tout va bien pour vous, ça me rassure.

Tu plantais ton regard sur les dossiers qui gisaient sur la table du brun, aaahhh, tellement gentil ces cadeaux.

- Bon courage avec tout ça. Dame Christie m'a dit que certains de ces 'précieux' documents devaient être remplis et renvoyer en Angleterre dans les plus bref délais.

Tu soupires.

- Au pire des cas, je pourrais les prendre avec moi dès lors que je retournais là bas pour... me voir offrir une nouvelle tâche, c'est si gentil de sa part.
©️️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Aoû - 15:10

Dossier, my one and only true love

Il y avait de l’ironie dans le fait de travailler plus pour vivre un tant soit peu normalement. Pas le temps de trop y penser, il remarqua le frisson qui parcouru sa collègue et la façon dont elle remit son écharpe autour de son cou. Je lui prêterais une de mes vestes pour repartir. Il espérait qu’elle n’était pas tombée malade avec ce froid…

Il pouvait voir qu’elle mentait, cachait un gros problème, mais qui était-il se mêler des affaires d’une Dame ?

- Hm… Dans tous les cas, si un jour quelque chose vous tracasse n’hésitez pas à me contacter.

Rien ne l’empêchait cependant de jouer les papas poules.

- Prenez soin de vous, autant que vous le pouvez avec notre formidable travail

Le sarcasme est toujours palpable. Sûrement un ras-le-bol général. Une fatigue bien trop présente et l’envie de faire autre chose que ces agréables dossiers.

- Oh ne vous en faites pas, j’ai l’habitude. Je les enverrai quand il faudra, en temps et en heure, comme il est si gentiment recommandé. Dame Christie est vraiment quelqu’un qui se fait du soucis pour ses esclaves, c’est vraiment agréable de travailler dans une telle ambiance. On se sent vraiment respecté

Arthur ne pouvait s’empêcher de sortir toutes ces phrases, aussi venimeuses soient-elles dans le ton qu’il employait. Elles lui vinrent naturellement. Il avait besoin, tout comme sa collègue, d’évacuer ce ressentiment - avant de le faire devant leur supérieur. Ils avaient bien le droit de mettre les responsabilités qui pesaient sur leurs épaules, pour une fois. C’est si rare de pouvoir le faire



_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Aoû - 18:40
Working with these fucking files over and over again.«  Dans tous les cas, si un jour quelque chose vous tracasse n’hésitez pas à me contacter

Si seulement tu pouvais lui dire. Peut être que tu te confesserais sur ce qui te tracasses vraiment actuellement. Arthur est différent, loin du lieu du travail. Tu lui adressais un tout petit sourire, peut être que ça te trahira. Qui sait.

Ce ne sont que des peut être dans un sens.

Tu refermais ton étreinte sur ta tasse tout en baissant tes yeux azurs sur le sol. Non, tu ne peux pas lui parler. Tu ne peux parler à personne.

- ... Je n'hésiterais pas alors. Merci, Monsieur Doyle.

Bien sûr que si tu hésiteras. Tu apprécies bien Doyle, mais à un moment, tu te dis que si tu gâches toute ces années de cachette en lui disant que ce qui te tracasse est ton pouvoir qui a fait un meurtre. Non, trop difficile à dire. Tu toussotais avant de reprendre en te raclant la gorge.


Karma bonsoir.

- Je prends soin de moi quand je le peux, vous savez, c'est bien plus important ces dossiers. Si intéressant à remplir et si amusant à lire.

Tu lâchais un rire forcé. Mais oui, ton quotidien- non, votre quotidien est si amusant avec tout ces documents ancrés dans vos journées.

Sans un mot, tu écoutais les paroles de ton collègues. Des mots pointus, tranchants envers l'Ordre, mais pourtant juste et réels. Agatha ne se fait aucun soucis pour ses esclaves comme dit Arthur. L'ambiance est militaire, sec, froide. En soi, c'est peut être normal venant de personnes travaillant pour la reine. Ce n'est pas un métier facile, mais vu comme ça, et en entendant les adjectifs réels  de Doyle, on dirait des robots. Des êtres mécaniques qui obéissent sans rétorquer. Peut être que vous êtes ça en fin de compte.
 
« Des personnes aux pas mécaniques, au cœur robotique et aux sentiments semblant être inexistants. Au quotidien monotone, sans vie.  Aucun moyen de se sortir de ces idéaux, car la fidélité est une épreuve. Trahir l'Ordre est le seul moyen de vous libérez.  »

- Pourquoi Agatha devrait se faire du soucis pour nous de toute façon. Si nous avons été nommés Chevalier, c'est que nous sommes aptes à nous défendre seuls. Après tout, nous n'avons pas de vie. Pas de quotidien hormis le travail. Alors pourquoi s'en faire, n'est ce pas ? ~

Ton sarcastique, sans doute que tu en faisais un peu trop. Mais qu'importe, tu n'allais pas t'arrêter de lâcher ces mots. Jamais tu ne le ferais devant Agatha. Ou peut être que si, un jour, tes nerfs lâcheront.

Mais quand ce jour arrivera?

- En tout cas, je vous remercie de ce thé. Ca faisant longtemps que j'en avais pas reprit, surtout avec quelqu'un de l'Ordre avec lequel j'ai une conversation humaine.

Oui, ou..sûrement que tu n'en avais jamais eut.
©️️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 317
Pages : 646
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Oct - 14:21

Dossier, my one and only true love

Il voyait bien qu’elle ne viendrait jamais lui en parler. Cela l’attristait que le jeune femme soit obligée de tout garder pour elle, qu’il ne puisse l’aider – n’était-ce pas le cas de tous ceux de l’Ordre. Arthur offrit un petit sourire avant de pencher la tête en l’entendant tousser. Il se demanda s’il ne pourrait pas prendre de son travail si elle venait réellement à tomber malade. De plus si elle doit s’occuper d’un enfant…
Il se souvenait que trop bien de sa jeunesse. Devoir s’occuper seule d’enfants n’avait pas tous les jours était aisé pour sa mère, alors il n’osait imaginer pour la blonde assise à côté de lui – et si en plus elle était malade... Non, il ne permettrait pas qu’elle s’épuise, l’enfant avait besoin d’elle.
« Je prends soin de moi quand je le peux, vous savez, c'est bien plus important ces dossiers. » Il sentit son sang bouillir en entendant cette phrase qui lui rappelait l’injustice de l’Ordre. Sa main se serra sur sa jambe, forma un poing, tandis qu’il émit un ricanement aussi forcé que Rowling. Elle continuait de parler d’un ton sarcastique, et lui, se sentait tendu. Trop de travail… fait que je suis énervé contre Agatha. Ce n’est pas bon. Il avait un sourire forcé, nerveux. Sa collègue n’était pas mieux, observait-il. Ils devraient se calmer, ou au contraire vider leur sac avant qu’ils ne se vengent de toute cette peine qu’on leur inflige un jour ou l’autre. Des fois, j’ai envie de jeter ces foutus dossiers à l’autre bout de la pièce… Ou les foutre au feu. Agatha avec.

- Vous avez raison. Pourquoi devrions nous nous en faire ? Nous ne serions rien sans ces dossiers. Regardez, j’aurais continué la criminologie… pire, je serais devenu médecin ! N’est-ce pas mieux les dossiers ? Nous sauvons des vies grâce aux dossiers c’est bien connu-

Il inspira, ravalant sa colère et son angoisse avant qu’elles ne débordent trop, qu’il les laisse s’échapper pour de bon. Ce n’est vraiment pas bon. Il prit quelques gorgées de son thé. Je montre bien trop de faiblesse... Et puis elle a ses propres problèmes. Il soupira doucement, ayant regagné un semblant de calme.

- Ce n’est rien, je suis heureux de pouvoir converser avec vous en dehors du travail.

Bien que ce soit triste que l’on continue de parler de celui-ci.

- Revenez ici quand vous voulez, même avec l’enfant… D’ailleurs si vous avez des questions à ce propos, n’hésitez pas non plus je… J’ai de l’expérience dans ce domaine.

Un rouge commençait à s’étendre sur son visage avant qu’il ne fonce subitement.

- Pas- pas avec les miens. Je n’en ai pas- je veux dire je… Comment est-ce que je pourrais avoir le temps de- je-

Il la fixa un instant, un léger air paniqué dans les yeux, avant de regarder ailleurs en marmonnant.

- Bref, retenez l’essentiel : je pourrais vous aider.


_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Habitations :: Appartement d'Arthur C. Doyle-
Sauter vers: