AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Centre Ville :: Lieux Administratifs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bonjour, au revoir - Guyguy

avatar
Messages : 78
Pages : 125
Date d'inscription : 09/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Oct - 0:15
I hate everything about Myself,
why do I love you ?
Sortir, c’était toujours bien de sortir un peu. Quelle que soit la raison. Même si c’était dans le cadre tu travail, t’étais content de prendre un peu l’air, de te dérouiller les jambes en ville. Il y avait certes, plein de monde, mais ce n’était pas tellement un peu un problème. Tu essayais d’attraper des bribes de conversations ici et là. Capturer des instants de leur vie, bien souvent insouciante. Si la tienne à l’époque aurait pu l’être autant. Ceci dit, elle aurait totalement pu, tu avais juste fait le choix, le mauvais choix. Même les au point où tu en étais. Tu ne pouvais t’en prendre qu’à toi-même. De toute manière, tu ne cherchais nul autre coupable. A quoi bon. Après tout, personne n’avait répondu à ta place, personne n’avait choisi quoique ce soit non plus au final. Si t’avais une réclamation à faire à la vie, tu pouvais toujours la gueuler, ça ne servirait à rien ; Elle t’enverrait sûrement chier d’ailleurs. Elle aurait bien raison.

Mais soit. Aujourd’hui tu es de sortie, non pas juste pour ton amusement, ou ta culture. Mais plutôt pour une mission. Rien de vraiment éreintant en fait. Tu devais aller voir quelqu’un, qui pourrait possiblement vous donner des informations intéressantes à l’avenir. Un Français installé depuis quelques semaines – jours ?- au Japon. Comme quoi, le monde était petit, tout le monde finirait par se retrouver ici. Tu ne l’avais jamais vu auparavant, pas spécialement entendu parler avant aujourd’hui. Mais c’était l’occasion de faire un peu sa connaissance au fond. Sauf s’il était fermé à toute conversation. Forcer était le meilleur moyen de dégouter la personne. Et qu’elle ne vous recontacte plus jamais de sa vie aussi. Même si bon. En essayant de se mettre à sa place, tu aurais peu apprécié que quelqu’un ne vienne t’attendre à la fin de ton travail.

Dans ton cas, ça aurait surtout été plus que gênant. Que ce soit un visage familier, ou un inconnu. En sortant de là, tu n’avais toujours eu qu’une seule idée. Rentrer le plus vite possible. Rentrer et passer des heures sous la douche. Chose que tu pouvais difficilement faire, n’allant pas non plus piquer toute l’eau chaude disponible. Mais tu n’avais certainement pas envie de croiser quelqu’un. Là, tu n’avais pas trop le choix non plus. Mais tu essayerais de ne pas trop te faire insistant non plus. Tu l’avais attendu quelques minutes, contre un pan de mur, les mains dans les poches de ton manteau trois-quart, fixant les alentours. Rien de bien passionnant des pigeons qui se battaient pour une miette de pain. La bataille du siècle peut-être pour eux. Jusqu’à ce qu’un des deux n’essaye de la picorer et ne l’envoie près de tes chaussures. Tu veux la leur renvoyer, mais apocalypse, ton geste est trop brusque, s’ensuit roucoulement effrayés et battements d’ailes par centaines. Ils vont se réfugier dans un arbre dénué de feuilles, et commencent à y faire leur vie.

Tu aurais pu les regarder longtemps, sauf que tu n’es pas envoyé pour faire un reportage sur leur mode de vie. Tu secoues un peu la tête, et l’homme dont on t’a donné la description se tient non loin de toi. Tu sers un peu les poings, avant de prendre ton sourire habituel, marchant droit vers lui, sans pour autant y mettre toute la détermination possible.

« ▬ Bonsoir ! Excusez-moi de vous déranger, vous êtes bien..Guy de Maupassant ? »

Ton français est un peu rouillé, mais pas inutilisable. Au moins, tu essayes, ça serait peut-être plus familier pour lui.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Pages : 95
Date d'inscription : 11/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Nov - 15:26

T'es qui tu veux quoi

Feat Charles


La journée fut éprouvante aujourd’hui, les secrétaires avaient confondu une dizaine de dossiers, une d i z a i n e. C’était tout de même incroyable. Et après à qui les clients venaient se plaindre ? Ben à lui bien sûr, car sinon ce ne serait pas drôle. Certains plus agressifs que d’autres, encore heureux que Guy soit armé de son sang-froid et de sa patience, sinon il n’irait pas très loin dans ce travail. D’ailleurs pour une fois il avait vraiment envie de partir, il en avait marre de cette journée, tout ce qu’il voulait c’était rentrer chez lui, enfiler quelque chose de plus confortable et de ne plus bouger de devant la télé. Aujourd’hui il avait simplement envie qu’on lui foute la paix.

Alors quand il remarqua qu’il était 17h30, il se leva de sa chaise, jetant un coup d’œil à cette grande pièce qui lui servait de bureau. Il allait enfin pouvoir rentrer. Sur son meuble, il y avait pas mal de papiers etc, mais ce n’est pas pour autant que ce n’était pas rangé au contraire. Il éteignit son ordinateur et enfila sa veste qu’il avait retiré pour travailler, autant rester à l’aise et puis de toute façon c’était son bureau il faisait ce qu’il voulait. Il vérifia avant de partir qu’il avait bien pris sa clé USB et ses gélules contre ses migraines, il allait d’ailleurs en prendre une avant de partir, là il sentait un peu sa tête cogner, mais ce n’était pas méchant pour le moment.

Ce qui lui faisait plaisir aussi, c’était de sortir du bâtiment après avoir pris l’ascenseur, et de fumer sa cigarette. Il attrapa son paquet qui se tenait dans la poche gauche de sa veste, et l’alluma tranquillement, prenant une bouffée et expirant tout en regardant le ciel qui commençait à se faire un peu plus gris que prévu, c’est clair qu’il allait pleuvoir, il n’allait pas traîner, encore heureux qu’il n’habitait pas trop loin. Guy restait tout de même ici, fumant jusqu’à ce qu’on l’appelle. Il tourna la tête vers cette personne qu’il n’avait jamais rencontré auparavant, un homme qui semblait plus vieux que lui, mais pas trop non plus, peut-être la trentaine. Il se méfiait toujours des personnes qui se ramenaient vers lui comme ça, il ne devait rien à personne, du moins il ne se souvenait pas avoir fait des conneries en arrivant ici. L’homme aux cheveux ébènes se tourna vers son interlocuteur, les sourcils légèrement froncés, allant parfaitement avec son regard naturellement blasé et ses cernes.

- Bonsoir. Ouais, et vous êtes ?

Il avait répondu en français, autant profiter de l’opportunité qu’on lui offrait, ce n’était pas commun qu’on l’aborde en lui parlant dans sa langue natale. Il trouvait tout de même ça louche, cet homme n’avait pas l’accent d’un japonais qui parlait français, mais plus d’un américain ou quelque chose comme ça. Il vérifiait tout de même si celui qui lui adressait la parole n’avait pas d’arme sur lui, et même si il ne montrait pas une once d’agressivité, il préférait rester prudent.


_________________

Merci Dahllas ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Pages : 125
Date d'inscription : 09/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Déc - 12:36
I hate everything about Myself,
why do I love you ?
Le vent s’est levé, peut-être annonciateur de bonnes nouvelles. Ou alors il avait juste envie de se lever, comme t’avais eu envie de te lever ce matin plus tôt que d’habitude. Faut que t’arrêtes de trouver des raisons à tout. D’embellir tout ce qui ne te concernait pas. Comme si ça allait t’être un jour possible. Tu pourrais commencer par arrêter de penser que c’était impossible. Sûrement que quelque chose t’en empêchais. Mais est-ce que t’avais vraiment envie de décortiquer absolument tous tes problèmes pour pouvoir penser normalement ? Et risquer de devenir un de ses connards égocentriques qui peuplaient les rues ? Certainement pas. Ce serait encore pire que tout. Tu préférais de loin rester humble, te satisfaire de ce que tu trouvais, et te martyriser mentalement. Au moins, tu ne le faisais -plus- pas physiquement. Ce qui était quand même un bon point positif.

Tu pouvais aussi essayer de te concentrer sur ta mission actuellement. Qui était d’attendre. Mais il ne fallait pas risquer de perdre de vue, ou simplement de rater la personne. T’avais pas besoin d’échouer une nouvelle fois quoique ce soit. Là tu t’en voudrais à mort. Encore pus que d’habitude, oui. Et tu l’avais heureusement vu. Tu t’étais approché. Il semblait suspicieux. Normal. T’aurais très bien pu être un témoin de Jéhovah, ou un vendeur de tapis. Bon, qui connaissait son nom, et lui parlait en français, très moyen. Mais justement le fait que t’aies fait les deux, ramenait encore plus de suspicion. Tant pis. Au moins t’avais eu ta réponse. Et tu ne voulais pas non plus tourner au tour du pot. Tu lui tend ta main d’ailleurs. Histoire de pouvoir se présenter un peu plus poliment quand même.

« ▬ Charles Dickens, enchanté. »

T’aurais pu prendre la peine de créer une couverture. Mais mentir n’est pas dans tes habitudes. Mentir est un acte beaucoup trop importun pour toi. A qui que ce soit. Même à cet inconnu. T’y es forcé parfois. Mais ici, tu veux gagner sa confiance. Alors autant être franc dès le départ. C’est quand même plus facile. Inutile de vous embarrasser d’autre chose que de la vérité. Tu penches un peu la tête, gardant ton regard améthyste levé vers lui. Il a l’air assez…Fatigué. Et toi, tu viens tranquillement, le faire chier à la sortie de son travail qui ne doit pas être des plus amusant. Bien.

« ▬ Je suis vraiment désolé de vous importuner là tout de suite, mais j’aurais voulu vous…Poser quelques questions. Si vous préférez, je vous offre un verre. »

Parce tu te doutes qu’il ne t’emmènera pas jusque chez lui. Que si tu veux une conversation un minimum longue, il faudra vous poser autre part que dans la rue aussi. Histoire que les gens prêtent moins attention à vous aussi.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Lieux Administratifs-
Sauter vers: