AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Hors de Yokohama :: Le Monde :: Europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[flashback] Hello my new brother || ft. Rimbaud

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 22
Pages : 84
Date d'inscription : 18/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Nov - 21:48


Outrunning Karmaft. RimbaudLa notion de confiance. Une telle chose était si inconnue pour Jules. Du moins, pas avec des personnes rencontrées il n'y a pas même pas deux heures. Cependant, il fallait une première fois à tout. Autant essayer de donner une confiance à cet Arthur.  Le rouquin sentie les bras du brun se desserrer, puis le repousser. Jules le regardait donc dans les yeux tandis qu'il utilisait le revers de sa manche pour essuyer ses joues humides. La sincérité. Décidément, Arthur avait le don pour trouver toute les notion que Jules ne connaissait pas, ou pas beaucoup. Mais autant faire un effort, puis ce qu'il demandait n'était pas forcément des plus compliqué. Suffit juste d'être honnête. Le rouquin vit ce sourire léger, et ce rire lâché. Le visage du petit restait cependant fermé, bien que l'on pouvait clairement voir qu'il avait pleuré, et qu'il était tout de même encore quelque peu perdu. Mais ça devrait passer très vite.


- Et bien, je...


Il reniflait tandis qu'il éclaircissait ses pensées avant de reprendre. Oui, il a pas mal de crime au compteur, malheureusement, pour ce gosse en train de se noyer dans une marre de connerie. -Mais ça le fait rire, alors...-


- J'ai poignardé un gars... mais... mais c'est parce que je venais de découvrir mon pouvoir!



Oui, et c'était assez amusant à ce moment là en fait.


- Puis en Ecosse, j'ai assassiné un britannique... 


Certainement qu'il était assez fier de ce meurtre, étant donné que cet homme l'avait saoulé. Lui offrir la mort était une bonne chose. Rip pour son entourage par contre. Mais... ce n'est sûrement pas le rouquin qui serait attristé de cette mort si... drôle. Il l'avait bien mérité


- Mais en retournant en France, je n'ai plus rien fait... et tu m'as empêché de refaire une connerie justement...


Il haussait les épaules tandis qu'il se mit à fixer ses mains, comme si il voulait fuir le regard d'Arthur.



- Je comprends pas... pourquoi tu... enfin... je pensais que toute les personnes à qui je dirais tout ça voulaient me balancer aux flics, car ce sont des grosses conneries... mais pas toi..


Il lui offrait même un sourire pour la peine.

©️️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Pages : 116
Date d'inscription : 22/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Déc - 13:15
hello brother
Quand tu lui avais demandé de te dire les crimes qu’il avait commis, tu t’étais attendu à un peu de résistance de sa part. Mais cela ne fut pas le cas. Il semblait te faire confiance. Ou peut-être qu’il s’en moquait de ce qui pourrait lui arriver dorénavant ? En tout cas, tu étais agréablement surpris qu’il se livre à toi aussi facilement. Si Jules finissait par avoir une confiance aveugle en toi, ce serait parfait. Tu ne savais pas vraiment ce que tu en ferais de cette confiance mais tu étais certain qu’avec le temps, tu finirais par trouver quelque chose. Tu espérais juste que d’ici là, tu n’aurais pas de problèmes avec la justice concernant les crimes de Jules.

Le petit avait tué deux fois. Ce n’était pas rien. Surtout qu’il n’était encore qu’un enfant. Qu’est-ce que ça serait une fois qu’il sera plus vieux ? Après, si tu gardais un oeil sur lui, tu pouvais toujours faire en sorte qu’il ne s’attire pas plus d’ennuis.

Tu tapotas légèrement la tête de Jules. « Si je devais punir toutes les personnes qui ne suivent pas la loi, je serais pas rendu. Je devrais même m’envoyer moi-même en prison ». Tu haussas les épaules. « La justice ne m’intéresse pas. Enfin… Ce que les plus riches appellent la justice. Si j’avais envie de me battre pour un monde plus juste, les criminels ne seraient clairement pas les personnes que je stopperais. Je pense qu’il y a d’autres personnes qui méritent plus d’être enfermés qu’un voleur ou un assassin ». Tu soupiras. « Mais bon… Je peux pas faire grand chose pour changer le monde ».

Tu t’écartas de Jules et te relevas lentement. Ton regard se posa alors sur le sac qu’il traînait depuis tout à l’heure, et tu te rappellas d’un détail. « Tu comptes aller où comme ça ? » Après tout, Jules semblait bien isolé. Il l’avait même dit. Alors, où est-ce qu’il allait avec son sac ?

tag: ft. jules verne
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 22
Pages : 84
Date d'inscription : 18/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Déc - 21:33


Outrunning Karmaft. RimbaudDonner cette confiance étant peut-être une erreur de la part du rouquin, méfiant en temps normal. Bien que là, c'est étonnant. Il ne se méfie de rien et écoute aveuglément ses mots. Normalement, un assassin n'avoue pas aussi facilement ses crimes, pour ne pas dire qu'il ne les avoue pas du tout. Gardant tout ça sous la forme d'un secret, et de mensonges bien écrits. Sans nul doute, Jules assume ses crimes. Assume ces choses qu'un enfant n'aurait jamais dû commettre.  Mais le rouquin a une case en plus (ou en moins, ça dépend des points de vue), alors ce n'est pas étonnant. Le tapotement sur ta tête te fit comprendre qu'Arthur était quelqu'un à qui tu pouvais avoir confiance pour l'instant. 


Tu comprenais bien qu'il n'allait pas te donner aux flics, ni tout faire pour te foutre dans un camp de redressement. Tu l'écoutais, le suivait du regard quand ce dernier se relevait. Tu restais cependant assis, le regard dans le vide durant un petit moment, perdu dans tes pensées. Sa question te fit relever tes yeux foncés. Où tu comptais aller ? Honnêtement, tu n'en sais rien. A la base, tu devais aller à l'école, comme un enfant de ton âge normal, sauf que ta journée avait légèrement mal tourné.


Légèrement.


Tu pris tout de même quelques minutes pour bien formuler une phrase dans ta tête pour expliquer ta situation. Comme quoi tu n'avais pas vraiment envie de rentrer chez toi par peur de croiser tes parents en pleure, te criant dessus alors que tu n'avais rien fait. Simplement parce que la perte de leur fils leur faisait perdre la tête. Ce n'était pas du tout une ambiance agréable pour toi, c'est certain. Mais tu sens que tu n'allais pas tellement avoir le choix de devoir à un moment où à un autre rentrer. Quitte à le regretter après, une fugue, c'est rien après tout.



- Je... j'devais aller à l'école, mais j'ai séché... mais à vrai dire, je ne sais pas où aller... si je rentre à la maison, j'ai peur de la réaction de mes parents... vue dans l'état où ils sont ces derniers temps... je.... enfin bref... alors je erre dans les rues... Pourquoi cette question ?



©️️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Pages : 116
Date d'inscription : 22/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 16:40
hello brother
Tu l’avais bien deviné. Jules n’avait rien prévu. Il s’était contenté de se perdre encore plus au lieu de chercher des solutions, ou un but à atteindre. Tu secoua négativement la tête, d’un geste las. Cependant, est-ce que tu pouvais vraiment le réprimander à propos de ça ? Après tout, il encore jeune, et les jeunes ça ne réfléchissaient pas beaucoup.

Et puis… Ce n’était pas comme si tu pouvais parler aussi. Tout comme Jules, tu avais souhaité échapper la pression que tu recevais chez toi. Certainement pour des raisons différentes, mais cela revenait au même. Tous deux pensiez que vous étiez mieux dehors que dans votre maison.

Cela dit, contrairement à lui, tu avais déjà une idée de ce que tu pourrais faire pendant ta journée et surtout où aller. Avant de tomber sur lui, tu comptais te rendre à ta cachette, là où tu planquais toutes tes drogues, vu qu’il était hors de question que tu te risques à les amener chez toi. Tu avais donc établit un squat dans un bâtiment abandonné. Depuis, c’était devenu une sorte de quartier général pour toi et tes amis, bien que tu avais dit à personne l’emplacement exact des drogues. Enfin, à personne sauf lui… Mais tu ne l’avais plus vu depuis une éternité alors ça revenait au même.

« Si tu ne sais pas où aller, qu’est-ce que tu en penses de passer la journée avec moi ? Je ne te garantis pas qu’on fera des choses bien folichonnes, mais je pense que c’est toujours mieux que d’errer dans les rues. » Tu réfléchissas un instant. Est-ce que l’idée que tu venais d’avoir était une bonne idée ? Tu fixas Jules. Probablement pas. Mais d’un autre côté, ça pourrait lui être utile. Et surtout, t’être utile. « Tu veux que je t’apprenne à utiliser un flingue ? ». Oui, tu venais de proposer ça à un gamin de 13 ans. Tu étais franchement irrécupérable.


tag: ft. jules verne
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 22
Pages : 84
Date d'inscription : 18/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui à 0:17


Outrunning Karmaft. RimbaudLe fait qu'Arthur garde toujours ce contact vocal avec le rouquin étonnait pas mal ce dernier, mais ne le dérangeait pas du tout. Au contraire, car la compagnie de l'autre français était agréable, et sans prise de tête. Jules en avait d'ailleurs marre des prises de tête. Il en avait eu tout le long de sa vie, et quand ces dernière s'arrêtent, même durant l'espace d'une après-midi, il en était heureux, vraiment. Il n'en fallait pas beaucoup à cet enfant pour être content, c'est une vérité. Disons que le rouquin n'avait jamais été un gamin trop compliqué à rendre heureux, ou même de bonne humeur.


- Je pense aussi, oui, mais... ça ne te dérange pas ? Généralement, on aime pas m'avoir dans les pattes, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs.


Enfin si, il pense clairement savoir le pourquoi. Et à vrai dire, ce n'est pas si étonnant que ça, surtout quand on connait le réel caractère du gosse, et on ose espérer que ça s'arrangera dans le temps. Disons que le rouquin n'est pas quelqu'un de con, il est même très intelligent, cependant, il ne le montre pas et préfère passer pour un imbécile de première. Peut-être un moyen qu'il utilise pour se faire accepter par la société, ou juste parce qu'être un con comique, c'est bien plus amusant.


- Utiliser un flingue comme...


Tu claquais tes doigts, une petite arme, un petit pistolet apparaissait du creux de ta main.


- celui là par exemple ?
©️️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Hors de Yokohama :: Le Monde :: Europe-
Sauter vers: