AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations :: Appartement d'Arthur C. Doyle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On regarde avec les yeux [FT. Maumau]

avatar
Messages : 361
Pages : 16
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Déc - 16:41
How did you get there ? Il entra dans son appartement et eut tout de suite l’impression que quelque chose n’allait pas. Une sensation familière, mais où et quand l’avait-il ressenti ? Il marcha jusqu’au canapé, y déposa sa sacoche, et posa les mains sur ses hanches en mordillant sa lèvre inférieur. Non, il n’avait pas laissé le gaz allumé, pour la simple et bonne raison qu’il ne l’avait pas été depuis maintenant trois jours et seize heures -il n’avait pas eu le temps de faire du thé. Alors quoi ?
Il tourna les talons vers sa bibliothèque. Il manquait un dossier. Comment. Pourquoi.
Un fantôme ? Non, il fallait rationaliser - bien que les fantômes existaient il en était convaincu.

- ...Maurice remet ce dossier à sa place immédiatement ou tu vas le regretter. Il est vingt-deux heures je n’ai pas le temps pour ces bêtises.

Non il n’irait pas le chercher, il n’avait pas le temps de jouer avec l’autre homme. Arthur resta planté là, les bras croisés, avec un air de père autoritaire attendant obéissance de la part de son enfant.
©️ 2981 12289 0

_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 26
Pages : 80
Date d'inscription : 02/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Déc - 19:31

Your putting on airs (That attitude!)
Your true identity (Who are you!?)
(What!?) You’re not there!
(What!?) Why!?
You disappeared !?!? (Splendidly♪)

did you miss me?

quelle heureuse déception en arrivant pourtant tardivement dans cet appartement vide ! vingt heures passées et Arthur n'était toujours pas revenu bénir les lieux de sa magnifique présence ? il n'a décidément pas changé. mais pourquoi aurait-il changé ? malheureux individu que d'imaginer que vivre à l'autre bout du monde peut changer votre coeur ! le dépaysement est une aventure et l'habitation de son ami de toujours comme une pause - il aurait presque l'impression d'être à la maison.

odeur, décoration, agencement général… c'est une familière ambiance, cet endroit-même hurle qui en est l'occupant. le rouquin verrouille une porte qui lui a cédé bien trop facilement (la coquine !) et explore l'endroit. combien de temps avant l'arrivée du metteur en scène ? dossiers, tableaux, babioles passent entre ses doigts gantés avant de reprendre exactement leur place initiale.

haaaaa…

fi-nale-ment. à quelques minutes près, l'oiseau posté dans la chambre se serait endormi, il traîne Arthur, il traîne ! mais voilà le bruit de ses pas, de son soupir fatigué, on entendrait crier ses cernes. prends donc un peu plus soin de toi, l'ami ! debout, une main pour réarranger sa toison, et Maurice entre en scène. déçu : "C'est tout ce que tu as à dire pour nos émouvantes retrouvailles aux Antipodes ?" il secoue légèrement la tête sur laquelle fleurit un sourire malin. "Mais de quel dossier parles-tu donc ? Je ne vois vraiment pas. Tu ne me parles jamais de ton travail, de toute façon…" une tape sur l'épaule. "Si tu l'as perdu, c'est peut-être le signe qu'il vaudrait mieux passer la soirée à festoyer avec moi qu'à travailler…" peut-être bien.
@Tutur
oups
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 361
Pages : 16
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Déc - 20:55
How did you get there ? L’autre sortit de sa chambre comme une fleur, et Arthur plissa les yeux pour tenter d’apercevoir quelque chose derrière le masque. Maintenant qu’il y pensait, cela faisait bien longtemps qu’ils ne s’étaient pas vu. Depuis… Ah… Joseph, non ? Maurice n’avait pas bien changé, pris plus de centimètres en chevelure qu’en taille si l’on voulait son avis.

- Je ne perd jamais rien, à part mon temps. Je pourrais considérer festoyer avec toi si tu le remets à sa… Oh, et puis je n’ai pas la patience pour ce genre de choses ce soir. Je vais aller le chercher moi même.

Il n’avait de temps pour les retrouvailles. Arthur abandonna le roux et la pièce pour aller dans cette chambre qui lui servait uniquement de placard. Il essayait d’échapper au sentiment qui prenait place dans sa poitrine. Joie ? Nostalgie ? Crainte ?

- Hm…

Ses yeux observaient tout, mais le français était fort pour les détails lui aussi. Voilà qui était gênant et troublant. Un léger rouge colora ses joues et il secoua la tête pour le chasser. Il n’avait pas envie de chercher, mais en même il voulait que le dossier retrouve les autres sur l’étagère.

- Mais que fais-tu au Japon au juste ?

Adressa t-il finalement à l’autre. Il finit par abandonner sa recherche dans un soupire frustré, revenant dans le salon. Peut-être arrivera t-il à lui soutirer des informations ?

- Si tu veux dîner ici il va falloir commander, je n’ai rien à te proposer sinon de l’alcool. Mais il vaut mieux être sobre pour discuter.

©️ 2981 12289 0

_________________
Merci Fyfy et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 26
Pages : 80
Date d'inscription : 02/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Déc - 13:51

Your putting on airs (That attitude!)
Your true identity (Who are you!?)
(What!?) You’re not there!
(What!?) Why!?
You disappeared !?!? (Splendidly♪)

did you miss me?

un rire clair emplit délicatement les lieux face à l'agacement du brun - décidément, je ne m'en lasserai jamais ! "Tu as bien du courage." Maurice suit l'autre à pas félins, reste dans l'encadrement de la porte et scrute la pièce d'un regard amusé : inutile de chercher par ici, Arthur. une affirmation se vérifie déjà : il perd son temps.

une ou deux minutes d'attente, mais il n'en perd pas une miette, c'est même Arthur qui est perdu - dans son propre chez lui ! mais quel délicieux spectacle ! il ne lui a pourtant suffi de rien pour provoquer tant d'effusions de fatigue et d'émotion à la fois ! Maurice est un véritable artiste, à n'en point douter. l'autre ressort et son rire se répète, plus sonore cette fois-ci. "Tu abandonnes déjà ? Je t'ai connu plus combatif !"

une nouvelle tape sur l'épaule et un sourire joueur. "Je pars à l'aventure, mon ami ! Rien ne vaut un peu de dépaysement de temps à autres, alors j'ai décidé de suivre quelques compères français jusqu'ici pour quelque temps." et te savoir ici ne m'a pas du tout influencé dans ma décision. fais donc ce que tu veux de cette information nonchalante.

quelques pas dans la pièce principale de l'appartement - c'est plus dramatique ! et quelle joie de voir enfin (ce fut rapide !) son ami céder, le suivre bien sagement là où le rouquin a décidé qu'il l'emmènerait. comme au bon vieux temps - je suis irrésistible. "Je sais, je sais. Laisse-moi donc t'inviter, j'insiste.", commence-t-il en sortant son téléphone pour appeler un quelconque traiteur - la nourriture asiatique est vraiment excellente. "Pourtant, ton scotch m'a l'air excellent… Il me fait de l'oeil depuis longtemps, tu aurais pu rentrer plus tôt." va-t-il se gêner pour attraper deux verres et les remplir ?

non. et voilà même déjà ces deux verres dans leurs mains. "Allez, allez, à nos retrouvailles, Arthur !" le voilà qui trinque avec bonne humeur, ce sourire d'une légère insolence toujours aux lèvres. "Qu'est-ce que tu veux manger ?"
@Tutur
oups
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations :: Appartement d'Arthur C. Doyle-
Sauter vers: