AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Centre Ville :: Lieux Touristiques Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ceci est un kidnapping ! || ft. Charles

Ranpo Edogawa
Messages : 217
Pages : 262
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 27
Localisation : Dans la région du fromage
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Déc - 23:27
C a n d y
You, you comes with me.

C'était étrangement calme ce matin. Et justement, quand c'est calme, silencieux, ce n'est pas normal. Soit c'est parce que l'Agence est préoccupée par quelque chose, ce qui fait qu'elle est à l'affût d'une moindre chose, soit c'est qu'il n'y a personne dans les bureaux. Et en cette journée agréable, il n'y avait rien de tout ça. Pas de soucis, c'était en pleines heures actives. Mais à vrai dire, si on commence réellement à réfléchir au pourquoi du comment, il le trouve facilement. Ranpo avait tout simplement fermé sa gueule. Il ne râlait pas, rien. Il avait même ouvert son ordinateur pour peut être travailler, mais il s'était juste mis à jouer à des jeux dessus. 


Il avait faim, Ranpo. Et il n'avait pas fait son rationnement de nourriture. Quel outrage ! Le brun se levait après trente minute de bug mental. Il ne pouvait pas rester affamé de la sorte toute la journée ! Cependant, il voyait bien que les autres travaillaient -comme d'habitude-

Comme d'habitude, Dazai est partie se suicider.
Comme d'habitude, Atsushi est on ne sais où en risquant de crever.
Comme d'habitude, Kunikida vérifie cinquante fois son planning.
Comme d'habitude, Arthur travaille, les yeux rivés sur son ordinateur.


Le brun n'avait pas à les déranger, bien qu'il l'aurait fait sans hésiter en temps normal, mais là, il n'avait clairement pas envie d'être chiant, relou, lourd ou autre. Alors dans un soupire, il sortait des bureaux. Tant pis si il se perd dans la ville, il est plus à ça près. Cependant, en allant en bas de l'immeuble, il vit un homme. Plus âgé que lui en apparence. Il semblait attendre quelqu'un... de l'Agence ? Boarf. Ranpo a la flemme de réfléchir, il y va, tête baissée.


- Excusez...


Attendez. Il a l'air étranger. Shit, Ranpo s'en sort... s'en sort en anglais, mais... bon, il s'en bat les steaks.


- Excusez moi, mais sauriez vous le chemin pour aller dans le quartier de  Yamate  ? J'ai une très mauvaise orientation...

BY MITZI

_________________

Merci Tutur et Momo <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charles Dickens
Messages : 97
Pages : 221
Date d'inscription : 09/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Déc - 12:30
I hate everything about Myself,
why do I love you ?


C’est une belle journée qui s’annonce, qui s’avance. Peut-être un peu trop belle. Pour que t’arrives à la qualifier de telle c’est que quelque chose clochait. Ou juste que petit à petit, t’arrivais à positiver. Incroyable. T’allais pas t’en plaindre. Tu te disais juste que ça devait cacher quelque chose. Quelque chose de moins beau. Que ça allait te retomber dessus à un moment où à un autre. Il ne pouvait pas en être autrement. En plus, il ne faisait pas spécialement beau. Le ciel était couvert, ce qui annonçait de la neige incessamment sous peu. Ce qui pourrait s’annoncer glorieux. Surtout les premiers jours, quand personne n’aurait encore pris l’habitude de se déplacer là-dedans.

Pour rajouter un autre miracle à cette journée, t’avais du temps libre. Plusieurs choix s’étaient offerts à toi, et finalement tu t’étais dit que tu pourrais tout simplement aller voir Tsuraya, en la prévenant avant quand même, voir si elle était disponible. Ce serait mieux que d’arriver tranquillement là-bas, et attendre cinquante minutes dehors tout seul, alors que vous étiez quand même censé être ennemis. Moins tu traînerais devant le bâtiment de l’Agence, mieux ce serait certainement. Mais soit. T’avais pas pu t’empêcher de venir en avancer. Tu t’étais un peu baladé dans les alentours, avant de te décider à prendre deux boissons chaudes. Ca ne vous ferait certainement pas de mal.

T’avais hésité à entamer la tienne, mais ça ne se faisait pas spécialement, non. Sans compter que tu venais de les prendre, donc il y avait de grandes chances pour que tu n’arrives à rien si ce n’était te brûler la langue ou la gorge. Tu t’es posé, t’es même bien installé contre un mur, à regarder les personnes qui passent. Puis tu sens du mouvement du côté du bâtiment qui t’intéresse. Le sourire qui s’est naturellement installé sur tes lèvres périt légèrement en voyant qu’il ne s’agit pas de la jeune femme. Bon, ça ne saurait tarder, il devait s’agir simplement d’un de ses collègues.

D’un de ses collègues qui vient directement te voir. Mh. Tu ne sais pas trop si tu dois être méfiant ou non. Il a l’air assez inoffensif, oui. Mais autant être un minimum sur ses gardes. Quoique, à part lui balancer du chocolat chaud dans la figure, tu ne saurais pas faire énormément de choses, non. Du tout. Il te parle en japonais, puis semble s’arrêter, pour reprendre. Ah. Il voulait juste son chemin ? T’étais pas un spécialiste, mais ce n’était pas si loin que ça.

« ▬ Ne vous en faites pas, et…Oui ! Il vous suffit de prendre à droite ici, puis au deuxième feu rouge vous tourner à gauche, si vous voulez aller plus vite, vous pourrez prendre la ruelle qui - …Vous voulez plutôt que je vous l’écrive ? »

Oui parce que les gestes là que tu faisais avec tes mains étaient assez limités ; Même très. Avec les boissons, t’allais pas non plus commencer à gesticuler partout.


© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ranpo Edogawa
Messages : 217
Pages : 262
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 27
Localisation : Dans la région du fromage
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Déc - 23:41
C a n d y
You, you comes with me.

Bon, au moins il ne l'ignorait pas. Un bon début pour l'instant. Cependant, ses gestes étaient assez flous pour Ranpo, et le brun n'avait pas l'envie de faire des efforts pour tenter de comprendre tout ça bien que l'homme disait l'itinéraire verbalement. Le japonais n'y connaissait rien à ces ruelles, à où étaient situés ces feux rouges dont parlait l'inconnu. Ranpo fronçait les sourcils tandis qu'il songeait au final à user de sa capacité pour régler le soucis de la non-compréhension. Mais l'inconnu lui proposait d'écrire le chemin. Bien... ça pouvait être moyen comme un autre. Seulement, Ranpo n'avait pas le temps d'attendre. Il devait aller au quartier de Yamate, c'était c a p i t a l.


- Hm... merci bien, mais je pense que la meilleure chose à faire, c'est...

Le brun avait déjà ses lunettes sur son nez, il suffisait d'activer discrètement Super Déduction. Mhhh, oui, ok,tout était clair. Il savait ce qui allait se passer, et ça le faisait légèrement sourire.


- La personne que vous attendez sera en retard de minimum vingt-minutes, son travail est assez long à faire. Et apparemment, il faut vingt minutes pour aller à Yamate, aller-retour. Alors je suppose que vous pourriez m'accompagner ? C'est tout de même mieux, au lieu d'attendre dans le froid.


Ranpo était satisfait de ce qu'il venait de faire, car il était clairement en train d'embarquer quelqu'un pour aller faire ses courses. Il ne savait même pas son prénom, et puis... boarf, disons que ce n'est pas un soucis, n'est ce pas ?


- Alors, vous êtes d'accord ? Je vous remercierais énormément pour cela!


Ah bon?
Étonnant.

BY MITZI

_________________

Merci Tutur et Momo <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charles Dickens
Messages : 97
Pages : 221
Date d'inscription : 09/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Jan - 0:20
I hate everything about Myself,
why do I love you ?


T'étais a l'aise généralement pour expliquer. Alors que t'étais quand même un introverti de première classe, parler aux personnes, même des inconnus ne te dérangeait pas tant que ça. Tu le faisais même avec une facilité peut être trop déconcertante. En même temps, en souhaitant devenir professeur de langues, il valait mieux être un minimum à l'aise, oui. Ça ne faisait pas de toi quelqu'un de sociable, mais ça pouvait aider dans plusieurs situation. Tu sais aussi actuellement que ton japonais n'est sans doute pas le meilleur, que tu as certainement un certain accent, que de toute maniere ta tête et une bonne partie de ton physique crient au stéréotype de l'étranger, ici. Tu aurais déjà pu commencer par fournir de meilleurs efforts pour un minimum couvrir tes tatouages, qui d'après ce que tu as compris, sont mal vus ici.

Ta veste fais l'effort de recouvrir ceux de tes bras, mais ton cou c'est encore une autre histoire. Même en fermant relativement bien ton col, ils resteront visibles, grand bien leur fasse. Enfin. Ton interlocuteur semble te comprendre. Ce qui est une belle avancée en soi. Ton sourire assez poli se figé légèrement en l'écoutant. Quelle meilleure chose à faire ? Tu ne savais pas, t'avais l'impression que quelque chose clochait légèrement.

Tu sens bien une de tes mèches de cheveux retomber mollement presque devant tes yeux, comme si elle était aussi étonnée que toi par sa proposition. Sa déduction ? Il avait l'air de savoir que tu attendais, assez facile à deviner, mais aussi qui. Ça, c'était déjà plus... Louche ? Étonnant en tout cas. Tu te savais trop méfiant. Alors t'essayais de prendre plus de recul. Tu t'étais fait la réflexion, qu'il s'agissait d'un de ses collègues. Elle avait peut être déjà parlé de toi, au fond.

“ —... Ah ? J'espère que ce n'est pas un dossier trop contraignant pour elle ! C'est elle qui vous a demandé de... Me prévenir ? Et bien ça me semble un peu... Oui au fond, pourquoi pas ?

Est-ce que durant un instant, tu avais failli décliner? Ce n'était pas la première fois qu'une telle idée te passait par la tête mais bien la première fois que tu la formulais tout haut, même juste le début. Comment pouvais tu refuser d'aider quelqu'un ? Depuis quand t'étais prêt à faire preuve d'autant d'égoïsme ? Même si concrètement parlant, tu avais plus peur de faire attendre la jeune femme. Tu regardes un instant tes mains toutes deux occupées, si tu te dépêches ça devrait encore être assez chaud. Tu ne tardez pas à relever la tête vers ton cadet en essayant d'adoucir un peu ton sourire.

“— Bien sûr ! Et ne vous sentez pas obligé. Vous êtes... Nouveau dans le coin ? A moins que vous ne fréquentez pas spécialement ce quartier ? „

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ranpo Edogawa
Messages : 217
Pages : 262
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 27
Localisation : Dans la région du fromage
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Jan - 21:38
C a n d y
You, you comes with me.

Super déduction était pratique, mais parfois, le brun ne comprends pas, mais elle ne fonctionne pas. Pour ses trajets, il n'arrive jamais à déduire les chemins précis qu'il faudrait emprunter pour aller plus vite, ou pour tout simplement aller à la destination qu'il souhaitait. Regardant rapidement les alentours, son regard se re-déposait sur l'homme. D'après le japonais, il attendait une femme, Tsuraya. La raison il l'ignore (et sûrement qu'il ne veut pas la connaître, c'est leurs vies). Les yeux vers le ciel, semblant réfléchir (semblant).

- Mais non, il n'est pas contraignant, enfin je crois... Et non, ce n'est pas elle qui m'a demandé, je voulais juste  vous prévenir car je sais que vous l'attendez, c'est tout.

Un sourire s'était dessiné sur ses lèvres, ça vaut le coup d'accoster des personnes inconnues pour son chemin, et ensuite les obliger à l'accompagner là où il d é s i r e. Son regard se perdait deux minutes sur les boissons qu'avait l'homme. Normalement, ce sera encore assez chaud quand ils reviendront, ce n'est pas un soucis (enfin, ce n'est pas un soucis pour Ranpo, après, c'est sans doute problématique pour l'homme... Mais Ranpo ne se soucie pas de l'avis des autres après tout). Il ouvrait la marche, complètement impatient à l'idée d'aller à son fameux quartier, pour, des, b o n b o n s.


- Nouveau ici ? Noon, j'ai grandis dans cette ville. Et je fréquente souvent ce quartier car j'y travaille, maiiiiiiiiis, mon orientation est très très nulle, ce qui pose légèrement soucis.


Ils marchaient vite, ce qui était étonnant e la part du brun , lui qui est du genre à scruter les alentours pour x raison, là, il ne semblait pas s'attarder sur quoi que ce soit, si ce n'est son guide imprévu.


- Mhhh, je viens de penser, mais je connais même pas votre prénom ! Laissez moi deviner... vous vous appelez... Charles  ? Enchanté, moi c'est Ranpo, Edogawa Ranpo !

BY MITZI

_________________

Merci Tutur et Momo <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charles Dickens
Messages : 97
Pages : 221
Date d'inscription : 09/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Jan - 20:44
I hate everything about Myself,
why do I love you ?


La moindre des choses était de dire qu’il était…Déstabilisant. Très même. Bon. Le fait qu’il sache que son travail soit contraignant ou non passait encore. Il devait avoir le même, ou presque. Donc c’était logique. Mais le fait qu’il devine, tout, ou presque là. C’était vraiment déstabilisant. Tu n’avais jamais vu ça, ou presque. En même temps tu ne passais pas beaucoup de temps non plus à parler avec des gens. Certainement pas de tes connaissances, ou plus. Pourquoi tu le ferais en même temps. Tu étais très bien comme ça, alors tu ne comptais pas vraiment changer. Voir pas du tout. Peut-être qu’il avait une capacité. Celle de lire dans les pensées ? Horreur.

« ▬ C’est le principal ! Ah ? Je sais que j’ai peu l’habitude d’être extrêmement discret, mais ç ce point, ça en devient inquiétant ! »

Parfaitement faux, t’étais expert pour te fondre dans le décor en un rien de temps. T’avais l’habitude d’être les yeux et les oreilles d’une conversation en sortant le moins de mots possibles. Mais peut-être qu’il allait t’expliquer. Qui sait. Avec un peu de chance. Ou même beaucoup. En attendant, tu avais de la chance de ne pas avoir des crampes aux mains. Ca aurait été un peu plus difficile pour porter les deux verres quand même. Il ne te demandait pas non plus la lune, juste de lui montrer le chemin d- dans une ville qu’il connaissait depuis qu’il était tout petit. Et qu’il fréquentait ce quartier. Est-ce que c’était du foutage de gueule en fait. Bien possible. Est-ce que t’allais faire quelque chose contre cette personne se foutant peut-être de ta gueule ? Absolument pas. Il avait même ouvert la marche, alors tu allais calquer ton pas sur le sien, ce serait plus simple.

« ▬ Je…Vois. En même temps, il faut dire qu’il y a des rues un peu partout et qu’elles ont tendance à toutes se ressembler ! Sans compter que ce n’est pas toujours bien indiqué non plus. Vous n’avez jamais pensé à prendre une carte ou quelque chose dans le genre ? »

Peut-être la technologie, Charles. Ce que tu abandonnais après cinq minutes, parce que tu peinais à comprendre parfois comment ça fonctionnait malgré tous tes efforts. Au moins, généralement lorsque tu faisais un trajet deux-trois fois, tu le connaissais et le retenais. En attendant, tu t’étais arrangé pour tenir les gobelets d’une main, et écrire rapidement un message à Tsuraya. Pour au moins la prévenir. Même si t’avais failli tout lâcher lorsqu’il avait fait les présentations. Tu ne croyais pas vraiment au surnaturel et paranormal, mais là.

« ▬ Oui c’est…Bien ça. Enchanté… ? Vous avez un don pour lire dans les pensées ou…Quelque chose dans le genre ? »

Un pAcTe AvEc LE DiaBlE Qui LuI FourNIssAIt TOUtEs LEs InfoRmatIOns Sur sOn InterLocUtEur ??

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ranpo Edogawa
Messages : 217
Pages : 262
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 27
Localisation : Dans la région du fromage
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 22:52
C a n d y
You, you comes with me.

Faudrait vraiment qu'il se taise, car il risque d'effrayer l'homme qui l'accompagnait (à part si c'était déjà le cas ?). Nan mais parce que bon, le brun faisait peur à lâcher toutes ces informations sans explications. Au vu du physique de l'homme, il était sans doute étranger, et la réputation de Ranpo n'a pas dû arriver à ses oreilles (dommage). Sûrement que l'homme pensait que le brun était un stalker de première, ou qu'il a fait quelque chose de pas net pour avoir autant d'informations sur les personnes qui l'entourent. Mais en soiiiiiiiiiiiiis, le brun s'en fout et continue de marcher en espérant tout de même que Charles le guide un peu, parce que c'est pas tout ça, mais Ranpo ne l'avait pas "kidnappé" pour rien. 

- Ahhhh, si si, j'y ai pensé  ! Mais je sais déjà pas prendre le train, alors je ne risque pas de réussir à utliser ces trucs. Enfin, c'est assez compliqué.


L'inteLLIGencE eSt TRès ComplIQUE à ComPREndRE pour vous, personnes NormAlES. Enfin, il se souvient très bien de ce jour où Atsushi a dû l'aider à prendre le train, il n'avait aucune honte, alors pourquoi avoir honte d'avouer que c'est une merde en terme de train, orientations et autres conneries dans le genre. Tout ce qui est simple pour eux est compliqué pour lui. Enfin bref, il continuait d'avancer, tournant le regard vers Charles, esquissant un grand sourire tandis qu'il fit un geste non identifié avec sa main.


- Ahah ! Pour tout avouer, j'ai un pouvoir, je peux déduire énormément de chose avec peu d'information. C'est pour ça que j'ai su votre prénom, et qui vous attendiez en bas de l'Agence ! C'est aussi simple que ça !


Enfin, pour lui ça semblait tellement évident que ... que voilà. Les voilà arrivés à un feu rouge.

- Ehh, on tourne  où ? J'avoue que j'en s a i s rien.

BY MITZI

_________________

Merci Tutur et Momo <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Lieux Touristiques-
Sauter vers: