AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Port :: Quartier Animé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I Wish You A Deadly Christmas | Ft. Fyo

Lyudmila Ulitskaya
Messages : 65
Pages : 197
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Déc - 19:58

I wish you a deadlychristmas

Rire, chansons, bonne humeur; un esprit festif s’était installé dans les rues de Yokohama. Les gens étaient heureux. L’un de meilleurs moments de l’année était là. Noël. Tout le monde adorait Noël. C’était une période de fête où les gens se retrouvaient pour célébrer, où la famille était plus importante que jamais, où les gens mettaient de côté leur soucis pour pouvoir profiter de ce moment rare. Oui, tout le monde adorait Noël.

Sauf Lyudmila.

Noël lui faisait penser à tout ce qu’elle avait perdu. Tous les regrets qu’elle collectionnait. Toutes les peines qu’elle avait vécu. Peut-être était-ce de la jalousie, peut-être qu’elle aussi aurait voulu être heureuse et profiter de ce moment pour célébrer et rire avec des gens aimés. Mais d’un côté, elle avait chassé ça de sa vie depuis bien des années. Elle se réconfortait en se disant qu’elle faisait quelque chose de beaucoup plus important qu’être heureuse. Mais…

Elle aurait voulu plus.
Elle aurait voulu avoir les deux.

Mais elle s’en remettait. Son travail était vraiment important, et puis, quelle impression donnerait-elle si elle se mettait à vouloir être heureuse ? Non, vraiment, elle avait des choses mieux à faire.

Et puis, Noël, c’était surcoté de toute façon. Au final, les gens se permettaient d’être généreux qu’une fois dans l’année et en plus de ça, il faisait horriblement froid.

Sur le coup, Lyudmila haïssait Fyodor de l’avoir envoyé en mission. Déjà qu’il faisait froid à cause des basses températures et la neige qui n’arrangeait rien, mais en plus, il savait très bien qu’elle était beaucoup plus sensible au froid une fois qu’elle avait utilisé son pouvoir. À croire qu’il voulait la voir mourir de froid. Ce qui, en y pensant, n’était peut-être pas si faux que ça.

Malheureusement, elle ne pouvait pas contester ses ordres. Le cas contraire l’entraînerait inévitablement vers sa mort. Ce fut donc frigorifié mais cachant parfaitement son mécontentement que qu’elle rentra dans l’appartement qui servait de QG provisoire pour les rats, provisoire car ils changeaient souvent de lieu pour qu’on ne les trouve pas aussi facilement.

D’un geste au final assez mécanique, Lyudmila se dirigea vers Fyodor qui semblait parfaitement au chaud, l’enfoiré.

« J’ai les codes que vous aviez demandé. Quand à la personne qui me les a donné, j’ai fait en sorte que son cadavre soit retrouvé en dessous d’un sapin ». Lyudmila sourit légèrement. C’était une façon de se venger de cette fête tant controversée. « Bien évidemment, j’ai fait en sorte qu’on ne découvre pas son identité rapidement, mais il faudra tout de même agir vite avant qu’ils ne changent les codes d’accès. J’estimerais ce temps à 3 jours grand maximum. » Elle fit une légère pause. « Vous voulez autre chose ? » Elle espérait que non.

ft FyoAll I Want For Christmas Is... I don't fucking know


_________________
There is no escaping life. It takes what it's due.
lyudmila ulitskaya ✻  Maybe it was true that only beauty would save the world, or truth, or some other high-flown garbage; but fear was still more powerful than anything else. Fear destroyed everything: everything born of beauty, the tender shoots of all that was fine, wise, eternal...


L'hymne des Rats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fyodor Dostoyevsky
Messages : 182
Pages : 193
Date d'inscription : 11/09/2018
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Déc - 23:20

Take me to church 
 Offer me that deathless death

@Lyudmila
Ces lumières qui vous attire l'oeil comme des diamants volés au ciel. Vous en seriez presque émerveillé, ces sourires creusés sur les visages de ces personnes fêtant cet événement, Noel. Cela faisait sans doute longtemps que vous n'aviez plus fêté ça, ce moment conviviale avec sa famille, ses amis. Mais vous n'aviez rien de tout ça. Ou du moins, vous n'aviez plus rien de tout ça. Mais vous n'en étiez pas attristé, et vous n'alliez pas pleurer. Vous n'aviez pas que ça à faire, bien que toute ces décorations ne vous empêchait pas d'être un tout petit peu nostalgique vis-à-vis de votre vie en Russie.


Vous n'aviez cependant pas remarqué la froideur qui s'était posée. A vrai dire, le froid n'est pas une chose qui vous dérange, bien que vous soyez anémique, et que vous devriez faire attention tout de même. Inconsciemment, vous aviez envoyé l'une de vos subordonnée en mission, dans ce temps froid et glacial. Vous auriez pu réfléchir et demander à quelqu'un d'autre qu'Ulitskaya. La demoiselle était deux fois plus sensible que vous au froid, et une personne intelligente ne l'aurait pas envoyé sur le terrain, surtout que l'utilisation de son pouvoir la rends encore plus sensible. Décidément Fyodor, vous n'aviez pas de coeur.


Vous étiez resté à votre QG, profitant de l'air chaud, et des boissons également à haute température. Et quand la porte se mit à se mouvoir, votre regard violet s'y dirigeait. Voilà la demoiselle qui revenait avec ce que vous lui aviez demandé. Vous ne vous étiez jamais plaint d'elle, car son efficacité est de l'or. Elle avait les codes, fort amusant le fait qu'elle avait laissé le cadavre sous un sapin. Vous auriez fait la même chose, vous hochiez la tête. Trois jours, une durée parfaite. Vous songerez à y travailler rapidement. Vous vous étiez levé, fixant Ulitskaya avant de prendre l'une de ses mains.


Gelée.


Vous la lâchiez tandis que vous vous dirigiez vers une machine à café... qui servait à toute autre boisson chaude. Vous sortiez deux tasses, et même si vous étiez dos à la demoiselle, vous lui parliez quand même.


- Oui, j'aimerais autre chose. Assis-toi sur le canapé et tente de te réchauffer avec la couverture qu'il y a dessus. Ce serait dommage que tu meurs de froid.


Bien que mourir n'était normalement pas un soucis dans votre manière de penser. Vous retourniez auprès d'Ulitskaya, lui tendant une tasse de thé bien chaude.
MITZI

_________________
jtm tutur 
Merci Yoshi jtm:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lyudmila Ulitskaya
Messages : 65
Pages : 197
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Déc - 16:38

I wish you a deadlychristmas

Avec son pouvoir, il était facile pour Lyudmila de dire qu’elle était habitué à la mort. Cependant, cela ne l’empêcha pas de craindre, ne serait-ce rien qu’un instant, de perdre la vie. Quand Fyodor s’était levé sans rien dire puis avait attrapé sa main, elle avait pensé que c’était la fin. Que d’une façon ou d’une autre, elle avait foiré quelque chose et qu’il allait la faire payer. Ou qu’il voulait simplement se débarrasser d’elle. Il n’était pas évident de savoir ce que pensait Fyodor. Mais heureusement pour elle, il n’activa pas son pouvoir quand leurs peaux se touchèrent. Lyudmila aurait donc le droit de vivre un autre jour.

Elle ne comprenait pas bien pourquoi il venait de faire ça, mais elle apprécia tout de même le contact, bien que bref. Ce serait mentir de dire qu’elle n’éprouvait rien pour le leader des Rats. Oui, il y avait clairement de l’exaspération à son égard, mais ce n’était pas tout. Le cas contraire l’aurait poussé à fuir les Rats depuis bien des années. Elle n’était pas forcément d’accord avec tout ce qu’il faisait, mais elle le respectait énormément. Il était quelqu’un d’extrêmement intelligent et ambitieux, qui arrivait toujours à avoir ce qu’il voulait, peu importait les moyens utilisés. Et cela faisait de lui quelqu’un de très intéressant. Même si Lyudmila regrettait parfois sa vie passée, elle savait très bien qu’elle n’aurait pas pu rencontrer Fyodor si tout s’était déroulé parfaitement. Fyodor avait cet aura charismatique et mystérieuse qui attirait les gens autour de lui. Même s’il n’était pas difficile à deviner qu’il avait des mauvaises attentions, les gens ne pouvaient s’empêcher de vouloir en savoir plus à propos de lui et de lui faire plaisir. Et cet effet avait parfaitement fonctionné sur Lyudmila. Néanmoins, parfois, elle s’en voulait d’être tombé dans son piège aussi facilement. Et au final, elle ne savait même pas si connaître Fyodor était une bonne chose pour elle ou pas.

« Ah. Oui. Effectivement. » Quand Fyodor l’invita (ou lui ordonna ?) d’aller se réchauffer sur le canapé, elle s'exécuta rapidement, même si une bonne partie d’elle avait envie de crier. Oui, ce serait effectivement DOMMAGE si elle mourrait de froid. Et à qui la faute, hein ?
Probablement la sienne, s’il fallait être honnête. Elle pouvait très bien choisir de ne plus rester aussi au lieu de se mettre en danger. Même si au final, ça reviendrait au même. Elle mourra.

Une fois sur le canapé, elle s’emmitoufla dans la couverture et fut soulagé d’avoir enfin un peu de chaleur. Pendant un court instant, elle en oublia même la présence de Fyodor, se concentrant sur le fait de se réchauffer. Et pendant une fraction de seconde, son masque tomba. Pendant cette fraction de seconde, il fut possible d’apercevoir son état de fatigue et une certaine mélancolie se dessiner sur son visage. Mais passé cet instant, ses expressions se firent de nouveau de marbre.

Ce ne fut que quand elle releva la tête qu’elle aperçut la tasse que lui tendait Fyodor. « Oh. Merci. » Elle ne s’était pas attendu à ce qu’il lui prépare du thé. À vrai dire, elle ne s’attendait à rien venant de lui. Bien qu’elle l’appréciait, elle était consciente que rien entre eux ne pouvait se passer. Elle but une gorgée de ce thé, espérant secrètement qu’il ne venait pas de l’empoisonner. Cela dit, la suite fut plus ou moins gênante. Elle n’était pas morte, mais au final, vu le silence pesant, elle aurait sans doute préféré. « Et donc… Vous aimez le thé aussi ? ». Question incroyablement stupide, mais c’était la première chose à laquelle elle avait pensé pour briser le silence. Et puis, peut-être que ça pourrait bien d’en connaître un peu plus sur lui, même si, il fallait l’avouer, le fait de savoir s’il aimait le thé ou pas était sans importance.

ft FyoAll I Want For Christmas Is... I don't fucking know


_________________
There is no escaping life. It takes what it's due.
lyudmila ulitskaya ✻  Maybe it was true that only beauty would save the world, or truth, or some other high-flown garbage; but fear was still more powerful than anything else. Fear destroyed everything: everything born of beauty, the tender shoots of all that was fine, wise, eternal...


L'hymne des Rats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fyodor Dostoyevsky
Messages : 182
Pages : 193
Date d'inscription : 11/09/2018
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Déc - 0:48

Take me to church 
 Offer me that deathless death

@Lyudmila
Ce serait mentir si vous disiez que c'était dans vos habitudes de vous préoccuper de vos subordonnés. Qu'ils meurent de froid, ce n'est pas votre problème, mais Ulitskaya peut considéré cela comme un remerciement silencieux. Une mission réussite, un thé bien chaud en guise de récompense. Vous auriez très bien pu la tuer quand vos mains étaient en contact, mais ça ne vous aurait servit à rien, ni mener à rien. Quand la demoiselle avait prit son thé, vous vous plongiez dans vos songes rapides. Rien de bien intéressant. Ahh, aviez-vous été égoïste ? Avez-vous fait preuve d’égoïsme en envoyant la jeune femme braver le froid alors qu'elle y est sensible, surtout si elle use de son pouvoir ? Oui, vous l'aviez été, et comme en témoigne votre visage fermé, ça ne vous touchait guère.


Vous vous rasseyez sur le canapé, votre regard dirigé vers la fumée que dégageait votre propre tasse, mais la voix de la demoiselle vous sortait de votre monde de rêverie dénué de sens. Mais vous vous contentiez d'hocher la tête à sa question. Le thé était une des boissons chaudes que vous aimiez bien en secret. Peut être grâce à ses vertus apaisantes, surtout le soir, ou alors, c'est une boisson conseillée au vu de votre anémie. Tant de raison, tant de question non explicite.


- Je m'excuse tout de même de t'avoir envoyé dans ce froid, alors que tu y es très sensible.


Bien que si elle en serait morte, bon, vous n'auriez pas pleuré sur son sort, mais ça vous aurait fait comprendre qu'être égoïste avec vos subordonnés ne vous mènerait à rien. Retirant votre veste, vous la déposiez sur Ulitskaya.


- Cette couverture n'est pas assez chaude, prends ma veste le temps de reprendre une température normale. 


Étiez-vous en train de vous faire du soucis pour la demoiselle ? Non. Vous montrez juste que vous êtes apte à faire preuve d'humanisme par moment.


- Vous aimez les fêtes de Noel ?
MITZI

_________________
jtm tutur 
Merci Yoshi jtm:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lyudmila Ulitskaya
Messages : 65
Pages : 197
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Déc - 17:58

I wish you a deadlychristmas

La réponse fut brève. Mais cela était attendu. Lyudmila n’avait pas vraiment réfléchi quand elle avait posé cette question et regrettait même d’avoir prononcé ces mots, mais ce qui avait été fait avait été fait. Elle ne pouvait pas revenir dans le passé pour corriger son erreur, bien que minime. Elle se mit donc à hocher la tête, approuvant la réponse silencieuse de Fyodor. Il y avait pas à dire, la situation était pour le moins malaisante. Lyudmila ne savait pas quoi faire ni quoi dire, et cela l’irritait légèrement. Pourtant, elle était de ces personnes qui appréciaient le silence, mais pas ce genre de silence.

Heureusement pour elle, elle n’eut pas besoin de le briser de nouveau. Fyodor s’en chargea pour elle. Et ce qu’il lui dit… Lyudmila eut l’impression que son imagination lui jouait des tours. Il s’excusait ? Vraiment ? Ah. Pourquoi pas après tout. Ce n’était pas comme si elle n’avait pas risqué sa vie durant cette mission. Mais bon… Elle risquait sa vie un peu à toutes les missions. Néanmoins, c’était tout de même une bonne chose que Fyodor s’en rende compte. « Ah. Ça. Ce n’est rien… Mais merci… ».

Cela l’irritait aussi de ne pas oser utiliser le sarcasme sur lui. Certes, il était capable de la tuer en un instant si elle disait quelque chose qu’il le froisserait, mais d’un autre côté, c’était sa façon de parler et cela l’énervait de devoir se contrôler en sa présence. Elle n’aimait pas ce qui n’était pas naturelle, et la relation qu’elle entretenait avec Fyodor n’avait rien de naturelle.

Ce moment de malaise fut coupé de nouveau par une nouvelle surprise. Une assez bonne surprise, d’ailleurs. Fyodor venait de déposer sa cape sur les épaules de Lyudmila, prétextant qu’elle en aurait besoin pour se réchauffer. Et- Aaaaaah. Elle ne savait quoi penser. Elle essayait surtout de cacher le léger rougissement qui était apparu quand elle avait senti Fyodor la couvrir de sa cape. C’était stupide de réagir de la sorte et elle se maudissait intérieurement de se comporter ainsi, mais aaaaaaaaah. Pourquoi faisait-il ça soudainement ? Elle murmura un faible « merci » et ressera un peu plus la cape autour d’elle. Il n’y avait pas à dire mais elle n’était vraiment pas sereine. Elle sentait une connerie arrivée à une vitesse grand V. À moins qu’il voulait juste être sympathique, pour une fois ? Il fallait l’avouer, la cape la réchauffait bien plus que la couverture ou le thé, mais elle n’était pas sûr que cela était dû à son épaisseur.

Et voilà qui lui demandait ce qu’elle pensait de Noël. Mais où allait le monde ? Honnêtement, si demain il se mettait à pleuvoir des grenouilles, elle ne serait même pas étonnée. « Oui et non. Disons qu’il fut un temps où je les appréciais. Mais maintenant ? Cela me laisse juste des souvenirs amers. » Elle avait répondu avec une honnêteté surprenante, mais bon, ce n’était pas comme si cacher des choses à ce sujet allait lui servir dans le futur, si elle en avait un. « Et vous ? Qu’aviez-vous l’habitude de faire à Noël ? » Elle sourit légèrement. « À moins que vous n’aviez déjà l’habitude de tuer des gens dès votre plus jeune âge ? » Elle avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, mais à vrai dire, elle était vraiment curieuse par rapport à la réponse. Qu’était Fyodor quand il n’était qu’un enfant ? Avait-il déjà une vie sombre ou avait-il connu la chaleur d’un foyer ?

ft FyoAll I Want For Christmas Is... I don't fucking know


_________________
There is no escaping life. It takes what it's due.
lyudmila ulitskaya ✻  Maybe it was true that only beauty would save the world, or truth, or some other high-flown garbage; but fear was still more powerful than anything else. Fear destroyed everything: everything born of beauty, the tender shoots of all that was fine, wise, eternal...


L'hymne des Rats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fyodor Dostoyevsky
Messages : 182
Pages : 193
Date d'inscription : 11/09/2018
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Déc - 19:17

Take me to church 
 Offer me that deathless death

@Lyudmila
Vos conversations n'ont jamais été vraiment très fructueuses, surtout celles qui ne sont pas liées aux missions que vous confiez à la jeune femme, mais ce n'est pas ça qui vous empêche d'avoir de petites conversations, celle actuellement. Bien qu'elle ne vous mènera à rien, sûrement que c'est comme ça qu'on peut savoir si on peut faire confiance à son interlocuteur ? (Oui, c'est comme ça). Son merci dû à votre geste ne vous procurait pas d'émotions, comme à l'habitude. Vous vous rasseyez, les yeux figés sur la silhouette blanchâtre formée par votre boisson. Cette blanche vous rappelle votre propre pâleur, votre pays natal. (c'est étrange de voir qu'une couleur vous rappelle des choses, et qu'est ce que vous rappelle le rouge, Fyodor? Le sang de vos victimes ?).


Des souvenirs amers, des fêtes autrefois aimée, puis presque détestées. C'est presque triste rien qu'à y penser. Malheureusement, si c'est ce que ressent la jeune femme, vous ne pouvez rien faire contre. Soupirant, vous réfléchissiez à sa question. (Des souvenirs amers, aviez-vous les mêmes souvenirs ? ) Un sourire, (malsain) dessiné sur vos lèvres (fines, presque invisibles). Les yeux levés vers le ciel, ce sourire toujours présent, un son qui sort de votre restée muette jusqu'à cette instant où le silence fût enfin brisé.


- J'ai dû apprécier cette fête les 4 premières années de ma vie, puis je n'y ai plus trouvé d'intérêt, si ce n'est de péniblement supporter sa "famille" durant ce moment.


Proche de votre famille (jamais) n'était pas dans vos idéaux, vous en aviez (pleins) mais celui là n'en fait partie. Un regard dirigé vers la jeune femme.


- Je n'ai pas commencé à ôter des vies si jeunes tout de même.

(si, encore un petit mensonge glissé dans la conversation). Une gorgée du thé, une respiration, calme (un murmure entre les lèvres)

- Je ne t'ai pas demandé, mais ta mission s'est passée sans encombres ?
MITZI

_________________
jtm tutur 
Merci Yoshi jtm:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Port :: Quartier Animé-
Sauter vers: