AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Port :: Quartier Animé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Help me to stop feeling pain || ft. Charles

Leo Macintosh
Messages : 24
Pages : 118
Date d'inscription : 12/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Déc - 21:05


Thank you ... ❧

Que pouvais-tu bien faire, tout seul dans les rues alors que ton âge est encore jeune ? Alors que les méchants mafieux rôdent sans doute autour de toi? Tu ne sais pas, tu ne sens pas le danger après tout. Tu te baladais, tes yeux se perdant sur ces décorations hivernales, mais également sur Oréo, qui ne cessait de faire des bêtises quand tu ne te concentrais pas dessus. Tata avait donc bien une raison cachée derrière ce cadeau: Celui de te faire comprendre qu'Oréo était juste comme toi, bien trop débordant d'énergie. Tu l'avais posé à terre (car quand il était dans tes bras, il était étrangement calme), et fixé pendant quelques secondes. Tu te demandais bien ce que tu pouvais faire pour t'occuper, car en plus , il faisait froid, et ce n'est pas du tout agréable!


Tu reprenais ta route, ne faisant pas attention aux personnes en face de toi, ton regard était toujours fixé sur les alentours, mais pas sur ce que tu devrais regarder concrètement. Et ça te porterait préjudice, tu le sais d'avance. Mais alors que tu regardais à tes pieds pour voir où était Oréo, tu remarquais... qu'il n'était pas là. L'animal avait profité de ton innattention pour partir tu ne sais où. Tu regardais à droite, rien, à gauche, rien non plus. Tu sentais ton coeur battre plus vite, car Oréo était ton petit animal, et tu tiens plus que tout à lui, alors imagines qu'il lui soit arrivé quelque chose ? Mais te mettre à paniquer aussi rapidement pourrait mener à une crise d'asthme, alors sans réfléchir, tu te mis à courire dans la ruelle. Sans bien sûr faire attention à où tu te dirigeais, et voilà que tu te prenais la seule dalle légèrement décalée par rapport aux autres.


Tu tombais. Sur le ventre. Cependant, tu n'avais pas fait attention au fait que tu étais tombé aux pieds de quelqu'un. Tu relevais la tête, Oréo était également à côté des pieds de l'homme qui s'arrêtait, mais la seule chose dont tu avais conscience après ta chute, ce fût cette douleur que tu avais au niveau du genoux. Tu te retournais, t'asseyant en fixant ton genoux. Tu te l'étais ouvert.


Cette couleur rougeâtre absorbait ton attention tandis qu'elle te rappelait de mauvais souvenirs. Cela mélangé à la douleur, aux picotements, tu te mis à sangloter silencieusement, dos à l'homme qui n'avait apparemment pas bougé. Tu pleurais, tu avais mal... tu commençais à re-paniquer de nouveau...


où est papa, je veux... papa...

Notes: entrée en scène de Leo     Tag:@Charles     HS:jsp ce que j'écris jpp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Charles Dickens
Messages : 97
Pages : 221
Date d'inscription : 09/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Déc - 16:25
I hate everything about Myself,
why do I love you ?
Étonnement, t’étais plutôt partagé vis-à-vis de cette époque de l’année. Oui, c’était extrêmement beau, toutes les décorations, l’ambiance, et tout ce qu’on pouvait y voir, y trouver. Sauf qu’à côté de ça, le froid poignant et la possible neige présente pouvait bien être mortels à plusieurs personnes. Celles qui étaient à la rue, ou même celles qui n’avaient pas les moyens de se payer le chauffage. Le moment aussi où tu avais le plus vu tes parents galérer à joindre les deux bouts, voulant absolument aussi pouvoir vous offrir des cadeaux le soir de Noël. T’imaginais qu’ils n’avaient pas changés. Il n’y avait pas vraiment de raison. T’avais bien essayé de les aider, en leur envoyant de l’argent, ou même des cadeaux, mais non. Ca t’était toujours revenu, donc tu n’avais pas insisté non plus.

Mais même si t’étais bien trop souvent bloqué dans le passé, ce n’était pas une raison non plus pour ne pas avancer un minimum, et oublier les autres, tes proches. En même temps, tu n’allais pas non plus rater une occasion de pouvoir leur faire plaisir. Ce serait assez triste. Surtout qu’avec une ville comme ça juste à côté, tu n’allais pas non plus fermer les yeux. Passer à côté des magasins traditionnels ou autre. T’avais du mal à faire des choix, parce que t’essayais d’être un minimum original. Et aussi de faire attention à ce qui pourrait le plus plaire aux personnes en question, oui. Il était hors de question d’acheter le premier truc qui te tomberait sous la main.

Sauf qu’alors que tu marchais tranquillement dans la rue, un peu distrait quand même par les échoppes qui pouvaient passer à côté de toi. Ou juste regarder les luminaires, les couleurs. Tout était extrêmement intéressant. Beau aussi. T’avais l’impression de sourire inconsciemment, mais t’allais certainement pas faire quoique ce soit contre ça. Sauf qu’il y avait eu un mouvement assez proche de toi, même trop. De tes pieds. T’avais pas eu le temps de bien regarder, et après quelques secondes tu avais pu reconnaître un enfant, peut-être un peu trop pressé qui était tombé ?

Tu le connaissais, même. Bien. Tu ne savais pas trop ce qu’il faisait exactement ici, mais ce n’était pas spécialement la question. T’avais assez rapidement posé tes paquets à côtés de toi pour pouvoir t’accroupir près de lui eet remarquer qu’il s’était fait mal, oui. En même temps vu la chute ce n’était pas spécialement un fait incroyable auquel tu ne t’attendais pas. Tu avais un peu froncé les sourcils, concerné, en remarquant l’animal à côté de toi, confirmant totalement l’identité du jeune homme.

« ▬ Leo ? Tout…Va bien ? »

Mais pour s’en assurer, tu pouvais aussi te bouger pour te mettre un peu plus en face de lui. Et remarquer que vous étiez en plein milieu de la rue, oui. Alors autant éviter que qui que ce soit ne vous marche dessus ou que vous ne gêniez plus que ça. Alors tu le prends dans tes bras quelques instants. Le temps de pouvoir l’amener jusqu’au muret sur le côté, pour pouvoir l’y asseoir, où il serait un peu mieux. Et où tu pourrais un peu mieux voir ce qu’il avait aussi. Tu prends quand même le temps de t’abaisser une nouvelle fois, histoire de prendre cette fois-ci l’animal et le mettre près du jeune brun. T’essayes de sourire aussi. Pour pouvoir le rassurer un peu. Bon, hormis les genoux, il ne semblait pas y avoir quoique ce soit de trop grave.

« ▬ Hey, on va désinfecter tout ça, et trouver des pansements, d’accord ? Si tu veux, j’ai de l’eau, on peut en mettre un peu dessus avant de trouver une pharmacie ? Ou alors tu préfères qu’on attende un peu avant d’y aller ? »

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leo Macintosh
Messages : 24
Pages : 118
Date d'inscription : 12/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Déc - 1:51


Thank you ... ❧

Tu aurais pu continuer de pleurer aussi longtemps que tu le souhaitais, les passants ne semblaient pas accorder leur attention sur un enfant en difficulté. Tant pis, tu n'allais pas te braquer pour ça, bien que ta panique commençait de plus en plus à te prendre la tête. Tu pensais même que cette dernière allait exploser comme ton cœur qui s'emballait de plus en plus en voyant le sang couler le long de ta jambe. Ahhh, vraiment problématique. Tu aurais souhaité que Papa soit là, il t'aurait rassuré, du moins, tu espères...

Cependant, une voix plus que familière permettait de calmer un temps soit peu tes pleurs, comme si une lueur d'espoir s'offrait à toi (et c'était clairement le cas). Voilà que l'homme que tu avais eu en face de toi n'était personne d'autre que tonton Charles. Enfin, c'était un homme que tu considérais comme ton oncle. Tu hochais négativement de la tête quand ce dernier te demandait si tout allait bien. Non, c'était le contraire, tu n'allais pas bien, et sans doute qu'un coup de ventoline arriverait à te calmer, ou juste être auprès d'Oncle Dickens serait déjà bien plus rassurant que d'être en plein milieu de la foule, sans savoir où aller.


Tonton Charles te prit dans ses bras histoire de vous éloignez de la rue. Tu le laissais faire, et quand tu étais enfin assis, Oreo à tes côtés, tu sentais que ta respiration avait repris un rythme normal, tu te sentais plus en sécurité désormais.


- Comme tu... veux tonton Charles... disons que je ne m'y connais... pas trop en soin de blessure...


Peut être parce que tu supportais de moins en moins la vue du sang, étant lié à un assez mauvais souvenir de ta vie. Tu te mis à caresser nerveusement Oreo car ton genoux te picotait, et c'était assez désagréable quand on y pense.


- ... M... merci de m'aider tonton Charles... je... j'ai eu très peur en me sentant... seul...

Notes: entrée en scène de Leo     Tag:@Charles     HS:jsp ce que j'écris jpp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Charles Dickens
Messages : 97
Pages : 221
Date d'inscription : 09/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Jan - 21:19
I hate everything about Myself,
why do I love you ?
Heureusement que tu étais passé par là. Une bonne coïncidence. Parce que les gens ne semblaient pas vouloir s’arrêter. Et c’était même assez affreux. Qui pouvait laisser un enfant pleurer de la sorte en plein milieu de la rue. Surtout que certains le regardaient très clairement mais n’avaient rien fait pour l’aider. Bravo. En même temps, tu étais le plus proche. Mais quand même. Certains auraient pu venir voir s’il avait besoin d’aide, ou autre. Parce que l’enfant venait de te dire qu’il n’allait pas bien. Bon, il savait respirer, bouger, répondre. Donc ça ne devait pas être trop grave, fort heureusement, tu n’avais jamais fait d’études en médecine, non. Mais tu savais quand même quoi faire cans ce cas-ci.

Déjà l’emmener plus loin en laissant son animal près de lui était un bon début. Ca pourrait le distraire de sa chute. Tu aurais bien voulu nettoyer directement le sang, mais il valait mieux attendre que ce soit désinfecté, ou d’avoir quelque chose de vraiment propre pour le faire. Et certainement pas avec un des mouchoirs en papier que tu avais sur toi. Tu lui souriais un peu, pour le rassurer encore plus.

« ▬ Oh, tu verras ce n’est pas si compliqué que ça dans ce cas-ci ! Le tout est que ce soit fait proprement , si ça t’intéresse, je pourrais t’apprendre deux trois trucs sur les soins un de ces jours ! »

Ca pouvait être intéressant et utile si jamais il se retrouvait seul un jour. En attendant, tu avais fini par sortir ta bouteille d’eau, l’ouvrir, et lui en mettre un peu sur sa blessure. Ce n’était pas ça qui allait trop le piquer normalement, et ça permettrait d’enlever une première couche de saleté le plus proprement possible.

« ▬ C’est normal ! Aah, oui c’est assez difficile de ne pas avoir peur dans ces moments-là, c’est vrai. Mais tu n’étais pas non plus totalement seul, tu avais Oreo avec toi, non ? »

Même s’il ne faisait pas tout, c’était déjà une présence familière pour lui qui pouvait être importante, oui. Quoiqu’il en soit, tu t’étais relevé, rangeant ta bouteille, avant de continuer de le regarder, sans perdre ton sourire.

« ▬ Tu veux que je te porte jusqu’à la pharmacie ? Je suis certain qu’on pourra trouver des pansements de toute les couleurs, tu pourras choisir ceux qui te plaisent le plus ! »


© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leo Macintosh
Messages : 24
Pages : 118
Date d'inscription : 12/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 16:48


Thank you ... ❧

Ses sourires, sa présence, autant dire que tu étais content qu'il soit tombé sur toi pendant ta balade (enfin, dans le cas présent, c'est plutôt toi qui est tombé sur lui, mais bon). Continuant de caresser Oreo de manière nerveuse, ton regard se plantait sur ton Oncle. Tu hochais la tête, sûrement que savoir deux trois trucs pour te soigner en cas de chute te serait utile. Voir énormément utile, vu comme tu tombes très souvent, et parfois sans aucune raison (tu n'es juste pas doué en fait). Tu sentais qu'il mettait de l'eau sur ton genoux écorché, tu avais eu peur au début, car quand ça pique, c'est vraiment pas agréable, mais là non. Ça allait. Oreo semblait intrigué, surtout intrigué par les bruits alentours. Tu espérais qu'il n'allait pas courir loin à nouveau, car tu n'aurais pas la force de le suivre, vraiment.


- Bah en fait... je suis tombé car je le poursuivais. Il s'est enfuit et est partie loin ! Donc c'est de sa faute si j'ai mal maintenant...


Ton animal relevait la tête, il avait compris que tu parlais de lui apparemment. Il faisait l'innocent. Ouais ouais, il sera puni de friandises tient.


- Je- Je... veux pas te déranger plus que ça... enfin, je veux pas que ça te dérange de me porte- Tu as dit des pansements de toutes les couleurs ? Je- Je veux bien al... alors !

Notes: entrée en scène de Leo     Tag:@Charles     HS:jsp ce que j'écris jpp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Charles Dickens
Messages : 97
Pages : 221
Date d'inscription : 09/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 18:14
I hate everything about Myself,
why do I love you ?
Une bonne chose, c’était que l’enfant soi déjà sorti de la foule, et qu’il ne reste pas là en manquant de se faire bousculer. Qu’il ait trouvé quelqu’un aussi. T’es sans doute pas la meilleure des personnes, certes, mais ce n’est pas grave, tu feras sûrement l’affaire en ce qui concerne la blessure. Tu regardes un peu l’animal aussi, prêt à réagir si jamais il lui prenait l’envie de partir plus loin. Pour pouvoir l’en empêcher. Mais il se tenait encore assez bien. Tu l’écoute parler de toute manière, ça ne peut qu’être intéressant, en fait.

« ▬ Aah, je comprends. Il avait peut-être trouvé quelque chose d’intéressant, ou pensait avoir trouvé un ami à se faire ! Il n’est pas revenu quand tu l’as appelé ? «

Tu savais qu’il pouvait être très intelligent, qu’il l’était même, ça se voyait aussi à sa réaction là tout de suite. Il semblait avoir très bien compris que vous parliez de lui. Tu n’avais pas pu t’empêcher de lui caresser un peu le museau du bout des doigts. Tu avais toujours adoré les animaux, quels qu’ils soient. Et ça n’allait pas changer maintenant. Tu souris un peu plus au garçon Comme s’il pouvait te déranger.

« ▬ Oh, ne t’inquiètes pas, tu ne me dérange pas du tout ! Et oui ! Je suis pratiquement sûr d’en avoir vu aussi avec des dessins dessus, il y a beaucoup plus de possibilités qu’on ne le pense ! Tu veux venir sur mon dos ? »

Ce serait certainement plus pratique, et comme ça, il risquait moins de se faire mal à la jambe aussi. Sans compter que ce serait nettement plus simple pour marcher, sans trébucher et risquer qu’il se fasse de nouveau mal, oui. Même si la pharmacie n’était pas très loin. Du tout. Autant ne pas prendre trop de risques, le moins possible.

« ▬ Si tu veux on pourra aussi faire un détour dans un café après, ça te dit d’y prendre un goûter ? »


© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leo Macintosh
Messages : 24
Pages : 118
Date d'inscription : 12/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 21:40


Thank you ... ❧

Tu secouais négativement de la tête, Oreo n'était pas revenu quand tu l'as appelé, car cet animal est aussi borné que toi, et c'est assez agaçant quand on y repense. Tu commençais à être bien plus rassuré avec la présence de Charles, d'ailleurs, tu avais passé une de tes manches sur tes joues pour les sécher un peu, regardant ton animal, toujours en train d'espérer qu'il ne partira pas. Tes yeux se relevaient vers ceux de ton Oncle tandis qu'un petit sourire se dessinait sur tes lèvres restées neutres jusqu'à maintenant.

Oh ! Je... j'ai hâte de voir ça ! Et- Oui... pourquoi pas... mais j'espère ne pas te faire mal au dos...

Non mais bon, sait-on jamais. Tu ne sais pas si tu pèses énormément, mais tu n'avais pas envie qu'il ai mal au dos à cause de toi tient, ce serait l'un de tes derniers buts actuellement. Un dernier regard vers ton animal avant de te concentrer sur ton Oncle, la douleur avait presque disparu, mais tu avais toujours peur que ça se remette à saigner sous tes yeux, tu développes une peur du sang, c'est certain, et ça se confirme de plus en plus. 

- Je , oui !! Je veux bien ! Merci Oncle Charles !

Tu avais repris ta bonne humeur tandis que tu attendais que Charles  te fasse signe que tu pouvais grimper sur son dos. Et quand il le fît, tu montais dessus en t'assurant de te mettre dans une position qui ne lui fera pas au dos (oui, tu es toujours sur ça, et alors).


- Encore... merci...

Notes: entrée en scène de Leo     Tag:@Charles     HS:jsp ce que j'écris jpp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Port :: Quartier Animé-
Sauter vers: