AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Port :: Quartier Animé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et tout ça à cause d'une ventoline perdue en hiver || ft. Theo

Leo Macintosh
Messages : 24
Pages : 118
Date d'inscription : 12/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Déc - 21:51


Aled  ❧

Papa avait décidé de te scolariser au Japon le temps qu'il y reste, ne serais-ce que pour ne pas que tu perdes les bases de ton éducation. En soit, tu adores étudier, alors tu étais même ravi de ça ! Et maintenant, tu sortais de ta dernière journée scolaire. Le sourire aux lèvres, tu avais hâte de raconter tout ce que tu avais appris à papa, en espérant qu'il soit fier d'avoir un fils (adoptif) tel que toi, car tu faisais des efforts pour avoir de bonnes notes, pour être un bon élève, et ces efforts portaient ses fruits, cela se voyait.


Cependant, comme tu avais beaucoup de malchance dans ta vie, ça ne t'étonnait pas de savoir que tu avais perdu ta ventoline. Mais tu ne pouvais pas le remarquer tout de suite, suffisait que tu veuilles chercher quelque chose dans ta poche pour comprendre que tu avais perdu une chose assez importante pour ta santé. Tu décidais de te calmer, faisant le chemin inverse pour voir si tu ne l'avais pas fait tomber en route, et tu espérais que ce soit ça, et que tu la retrouves, sinon ça risque franchement d'être compliqué pour toi et tes soucis respiratoires.


Mais tu ne trouvais rien.
Pas l'ombre d'une ventoline tombée par terre, de plus, les adultes qui te croisaient te demandaient si tu étais perdu dû à ton âge. Tu leur répondais toujours avec un grand sourire, mais au fond, ça ne te rassurait pas de voir que plus le temps passait, plus les chances que tu retrouves ton objets devenaient basses. Mais tu ne perdais pas totalement espoir, jusqu'à ce que tu arrives au bout de la ruelles que tu suivais. Il n'y avait qu'un homme à cet endroit, et même si tu n'aimais pas déranger les passants, là, tu allais devoir faire une exception. Tu pris Oréo dans les bras histoire de te rassurer tandis que tu t'approchais de l'homme aux traits inconnus.


- Bonjour monsieur, désolé de vous dérangez mais... j'ai perdu quelque chose de très important par ici... vous n'auriez pas vu une ventoline par terre ... ? C'est pour moi, c'est... assez important oui.

Notes: bjr     Tag:@Theo     HS:jsp ce que j'écris jpp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Theodor S. Geisel
Messages : 19
Pages : 57
Date d'inscription : 12/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Déc - 23:03
This life is filled with hurt when happiness doesn't workLeo & Theodor
Pain without love, pain can't get enough, pain I like it rough 'cause I'd rather feel pain than nothing at all. •••La ville. C’était quand même quelque chose de très impressionnant. Et effrayant en même temps d’ailleurs. Certes, tu aimais bien la technologie. Fascinant, mais de nouveau il fallait bien que ça s’arrête un jour. Avant qu’elle ne prenne le dessus sur l’Humanité. A chaque fois que tu sortais, t’y te disais que ça ne prendrait que quelques minutes. Pas trop longtemps. Et tu finissais par y passer cinq heures. Parce qu’il y avait toujours quelque chose à regarder, à faire.

Ou alors tu finissais juste par être crevé. Alors tu t’asseyais quelque part, peu importait où. Sur un banc de préférence, oui. Puis tu regardais un peu ce qui se passait. Dans le pire des cas, t’avais toujours de quoi t’occuper. Un carnet de dessin, ou un livre, oui. C’était toujours utile. Et pratique aussi à utiliser n’importe où pour lutter contre l’ennui que tu détestais tant. Mais là tu ne t’ennuyais pas spécialement, non. Tu…Marchais. Certes, c’était un peu chiant, mais bon. T’allais pas non plus commencer à en faire tout un plat. Surtout pas si t’étais tout seul. Ce serait juste ridicule et tu t’emmerderais toi-même. Pas ce qu’il y avait de plus recommandable. Du tout.

T’espère quand même arriver bientôt à destination. Ce serait quand même pas plus mal. Histoire de ne pas revenir les mains vides non plus. Sauf que quelqu’un était arrivé. Il était venu te parler. Un…enfant ? Oui, bien. Tu n’aimais pas juger sur la taille, mais là c’était le cas. Et l’animal qu’il avait avec lui était beaucoup trop m i g n o n. Tu ne savais pas ce que c’était mais c’était incroyable. Même plus que ça. T’avais totalement envie de le caresser. Tu pourrais demander, oui, mais bon. Il vaudrait mieux qu’il retrouve sa…Ventoline, oui. Surtout s’il faisais une crise. Même s’il n’avait pas l’air d’en faire une là tout de suite.

« ▬ Bonjour ! Oh ce n’est pas très grave, je ne faisais pas grand-chose de spécial non plus. …Ah ? Désolé je n’en ai pas vue, mais, je n’ai pas spécialement fait attention ! Tu te souviens la dernière fois que tu l’avais en poche ? On peut regarder dans les alentours ! Tu es…Tout seul ? Parce que si quelqu’un te cherche, il vaudrait mieux d’abord le prévenir d’où tu es ! Mais le plus important c’est que tu….restes calme, on va sûrement la retrouver ! Et si jamais, j’en ai…Plusieurs sur moi, si tu en as vraiment besoin, il y en a une que je garde lors des cas d’extrême urgence. On peut dire que ça en serait un ! En tout cas ton…animal est vraiment adorable ! Mais je n’arrive pas du tout à voir ce que c’est, pourtant je m’y connais un…Minimum. Tu l’as trouvé où ? Tu l’as…depuis longtemps ? Mais il a l’air de beaucoup t’apprécier, c’est agréable à voir ! Je suis certain que tu t’en occupes très bien, sinon il n’aimerait pas rester autant dans tes bras non plus ! Tu lui as donné un nom je suppose ? »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Leo Macintosh
Messages : 24
Pages : 118
Date d'inscription : 12/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Déc - 1:50


Aled  ❧

L'homme que tu avais interpelé semblait être gentil, tu pouvais donc baisser ta méfiance tandis qu'Oréo montait sur l'une de tes épaules, fixant ton interlocuteur. Tu baissais les yeux tandis qu'il t'expliquait que non, il n'avait pas vu ce que tu cherchais.Tu commençais petit à petit à perdre espoir, mais tu tentais tout de même de rester calme pour éviter de procurer une crise d'asthme, elle serait catégoriquement mal placée. L'homme parlait beaucoup, mais ça ne te dérangeait pas. Avoir une conversation te permettait d'oublier que tu étais dans une position assez mal foutue pour l'instant. Oréo en profitant en plus pour descendre de ton épaule et aller renifler ton interlocuteur.


- Je... la dernière fois que je l'ai vu, c'était ... en sortant de l'école, je l'avais pendant les cinq premières minutes de marche, puis après j'ai plus fait attention... et ...et..


Tu posais une main sur ton cœur, car tu sentais qu'il battait un peu trop vite, tu étais toujours autant paniqué. Tu avais peur que tu fasses une crise et que tu n'ai pas ta ventoline sur toi, bien que l'homme en face de toi en avait, apparemment. Ça pourrait te sauver la vie si ça venait à arriver. Mais tu devrais prendre conscience que c'est en paniquant de la sorte que tu risques de faire une crise.


- Je... Je suis tout seul oui, je rentrais de l'école... Mais... je vais essayer de rester seul, sauf que ça me fait peur de savoir que je peux faire une crise, et que je n'ai rien sur moi qui puisse m'ai... aider. Et... Oh, c'est ma tante qui me l'a offert... je ne sais pas c'est quoi non plus... mais ma tata avait le pouvoir de faire apparaître ces petits animaux, alors elle m'en a offert un...quand j'avais six ans, donc ça fait... quatre ans que je l'ai. Et... Et... il s'appelle Oréo, car il est gourmand, et... je ne sais pas pourquoi, il aime chiper les bijoux en or..


Tu reprenais ta respiration, tu aimais parler, mais balancer tout ça d'un coup, ce n'est pas fortement conseillé, surtout dans la situation où tu étais.


- Je...


Ta respiration se saccade, mais tu essayais de te calmer. Oréo sentant que tu stressais, et paniquais, il se dirigeait vers toi, se frottant à tes pieds pour te rassurer.


- Je viens de faire tout mon chemin inverse et je... je n'ai rien trouvé. Quelqu'un a dû la prendre... ou alors elle a roulé dans les égouts..

Notes: bjr     Tag:@Theo     HS:jsp ce que j'écris jpp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Theodor S. Geisel
Messages : 19
Pages : 57
Date d'inscription : 12/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 19:44
This life is filled with hurt when happiness doesn't workLeo & Theodor
Pain without love, pain can't get enough, pain I like it rough 'cause I'd rather feel pain than nothing at all. •••Il était vraiment beaucoup trop mignon cet animal. T’avais toujours aimé ; même adoré les animaux. Sauf qu’avec ton asthme ça avait été un peu difficile, tu ne supportais pas d’être près de certains trop longtemps. Ca ne ferait que te crever le cœur d’en adopter un que tu ne pourrais pas caresser à ta guise, ou même câliner. Alors bon, voir ceux des autres pouvait être bien. S’occuper d’eux de temps en temps. Les caresser occasionnellement. A petite dose, comme ça, ça ne te ferait pas de mal. Ca te ferait même plaisir. Sauf qu’ici, ce n’était pas vraiment le moment de lui demander si tu pouvais caresser son animal. Même si t’aimerais beaucoup. Tu lui demanderais plus tard, quand vous seriez plus au calme. Sauf que l’animal était venu de lui-même pour te renifler. Aaah. T’avais pas pu t’empêcher de te baisser un peu pour lui tendre ta main si jamais il avait envie de la renifler aussi ou quoique ce soit.

« ▬ Ton école est loin d’ici ? On peut faire le chemin inverse pour la trouver ! Ca ne devrait pas nous prendre trop longtemps je pense ? Même si c’est quelque chose d’assez petit, Ca détonne assez fort du reste donc on pourrait le repérer plus facilement qu’un caillou ou quelque chose qui ressemble de près ou de loin à du bêton ! Mais ne t’en fais pas on va sûrement pouvoir la retrouver ! C’est la première fois que tu la perds ? Enfin, ça ne pourrait pas spécialement t’aider, quoique dépendant de la façon dont c’est arrivé, on pourrait retomber sur sa trace plus simplement ! »

Tu lui souris, histoire de pouvoir le rassurer. Et puis parce que t’aimes bien sourire aussi en fait. Tu n’imaginais pas ne pas le faire en fait. Sauf quand t’étais vraiment de mauvaise humeur. Ou que tu étais triste. Ce qui n’était pas du tout le cas là tout de suite. Tu n’avais pas non plus envie que ton interlocuteur se sente encore plus mal. Certainement pas.

« ▬ Si ça ne te dérange pas, je peux t’accompagner ! J’ai un peu de temps devant moi, ça ne me dérange pas ! Le tout c’est de rester calme, et tout devrait bien se passer ! De toute manière rien ne peut mal se passer, d’accord ? Ah ? C’est vraiment chouette comme pouvoir ! Pratique aussi dans un certain sens ! C’est un très beau cadeau aussi, comme ça, tu n’es jamais vraiment seul non plus ! Ca lui va bien comme nom ! Je peux le comprendre, ça attire assez vite lo’eil et peut-être que ça lui sert à quelque chose aussi ! «

Mais bon pour le moment il était inutile de penser à ce que cet animal pouvait faire. Autant se concentrer sur le cas de l’enfant pour qu’il puisse retrouver sa Ventoline, ce serait plus pratique pour lui. Et ça le rassurerait sans doute aussi.

« ▬ On peut toujours tenter de le refaire à deux, comme ça chacun pourra le regarder d’un côté de la rue ! Aah, c’est possible aussi, mais ça reste moins probable je pense sauf si quelqu’un a shooté dedans par inadvertance et l’a poussée vers les égouts ! Mais autant partir optimiste, sinon, on risque de passer à côté en se disant qu’on ne la retrouvera jamais ! »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Leo Macintosh
Messages : 24
Pages : 118
Date d'inscription : 12/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 21:40


Aled  ❧

Tu n'étais vraiment pas rassuré. Car tu ne sais pas si à la maison, tu as des ventolines de rechange, et si tu ne retrouves pas la tienne, tu auras un sérieux problème si tu en as besoin. Mais que tu ne sois pas seul t'aider dans un sens à ne plus trop paniquer, tu te concentrais même sur le fait qu'il parle beaucoup histoire de te calmer. Parler te permet d'oublier pas mal de chose et même si votre conversation se porte sur cette mésaventure, ça t'aidait tout de même à ne pas faire de crise,et donc d'arriver en mode décès. Ton animal semblait intrigué par la main que tendait l'inconnu, si bien qu'il approchait son museau pour le renifler, puis frotter sa tête.

- Non, elle n'est... pas loin... donc oui, ça ne devrait pas nous prendre beaucoup de temps je crois... enfin, il ne m'a pas fallu beaucoup de temps pour arriver ici, alors je... pense que c'est la même chose en sens inverse ?

Son sourire te rassurait tout de même, car il te faut pratiquement rien pour te calmer, pour te rassurer quand tu ne te sentais pas en danger. Là, c'est le cas, tu ne te sens pas en danger, mais tu ne te sens juste pas trop bien, sans doute le contre-coup de ton stress qui déteint sur toi. Tu t'approchais encore plus de l'inconnu, saisissant sa manche entre tes doigts pour ne pas le perdre dans la foule qui vous entourait.

- D'accord, on ... on peut partir sur ça o... oui. En-enfin je ne sais vraiment pas où elle a pu passer mais j'espère vraiment qu'on...v..va la retrouver, car j'ai peur, et je commence à me sentir pas bien...

Oreo grimpait sur ton épaule, et voilà que vous commenciez à  marcher à la recherche de cette ventoline perdue.  Ce n'est que quelques minutes plus tard que Leo captait qu'il ne savait même pas le prénom de son 'sauveur'.


- A..Au fait, mon prénom c'e...c'est Leo ! Et...v... vous ?

Notes: bjr     Tag:@Theo     HS:jsp ce que j'écris jpp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Port :: Quartier Animé-
Sauter vers: