AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Derniers sujets

Fermeture de BSDparArthur C. Doyle
Mar 19 Fév - 0:34
Moi venir en paix promisparRyūnosuke Akutagawa
Lun 18 Fév - 13:23
[TOP] Yasashi KojiparInvité
Dim 10 Fév - 18:37
QuederlaparInvité
Dim 10 Fév - 17:47
PrismverparInvité
Dim 10 Fév - 17:03
[TOP] Love PistolsparInvité
Mer 6 Fév - 21:04
Peek A Boo!parInvité
Lun 4 Fév - 14:06
Death NoteparInvité
Sam 2 Fév - 10:18
Shingeki no Kyojin RebirthparInvité
Ven 1 Fév - 15:38

 :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The world is quiet here || Ray ♥

Lemony Snicket
Messages : 298
Pages : 1002
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Jan - 22:47
#Tellement longtemps" Ah parce que t'as déjà écrit le rp?" T'as même pas idée depuis combien de temps il était dans mon dossier :))
T’aimais bien revenir de temps en temps dans le quartier, il était nettement plus calme que ceux que tu connaissais, et t’y avais pas mal de bons souvenirs aussi. Peut-être même que des bons souvenirs en fait. De toute manière t’allais certainement pas réfléchir à tout ce qui aurait pu tourner mal à l’époque. Ca te rendait juste légèrement triste, e que tu ne puisses plus en passer autant qu’avant, voir même plus du tout depuis que Ray était retourné en Amérique. Tu ne pouvais pas t’empêcher de revenir assez régulièrement à son appartement, juste pour vérifier que tout allait bien. Il n’y avait aucune raison que ça n aille mal, certes, mais autant profiter du fait que tu aies le double des clefs aussi, et s’assurer qu’il retrouve tout en bon état. Ou encore qu’il n’y ait pas de vol.

Mais aujourd’hui, ça avait été différent. La dernière fois que vous vous étiez parlé, il t’avais juste demandé de à ce que tu passes spécialement. Peut-être qu’il y avait un colis ou quelque chose dans le genre qu’il attendait. Tu t’étais quand même débrouillé pour te libérer le plus rapidement possible. Et pouvoir y aller assez vite. Si on avait besoin de toi, ils pourraient bien attendre encore un peu. Parce que tu n’allais pas partir avant d’avoir pu récupérer ce qu’il voulait en fait.

T’avais quand même fait un détour, chez un fleuriste pour pouvoir lui chercher des fleurs, qu’il ne verrait peut-être jamais étant donné que tu essayais de les changer assez régulièrement. Tu ne savais pas vraiment quand il pourrait rentrer, lui non plus d’ailleurs, alors t’avais décidé d’être le plus prêt possible. A n’importe quel moment même. Il était hors de question quand même qu’il ne rentre dans un appartement qui puait le renfermé et qui n’aurait plus vu la lumière du jour depuis quatre ou cinq mois.
T’avais jamais été non plus un as du ménage mais t’essayais de faire des efforts ici, sans compter qu’à part la poussière et éventuellement la terre de tes chaussures que tu pouvais mettre en entrant, ce n’était vraiment pas compliqué. Mine de rien tu pouvais presque t’y faire et tu trouvais ça relaxant. Sans doute parce qu’il s’agissait des affaires de Ray et que t’aurais pu les regarder pendant des heures.

T’avais pas envie de commencer à toucher à tout non plus, de risquer déranger quelque chose auquel il tenait plus qu’au reste. Non, juste qu’il retrouve un endroit un minimum accueillant De toute manière, dès le moment où tu saurais qu’il reviendrait, tu mettrais les bouchées doubles. Pour préparer correctement son retour aussi. Tu ne pouvais pas t’empêcher d’imaginer justement ce retour et de sourire, peu importait le lieu où tu te trouvais.

De toute manière, tu te foutais pas mal de ce que les autres pouvaient penser. Ce n’était pas comme si tu y faisais énormément attention non plus. En attendant, tu finissais de monter les escaliers. Heureusement qu’il n’habitait pas au dernier étage, parce que ça aurait été un peu plus chiant quand même. Mais tout allait bien. Juste légèrement essoufflé. Un jour tu t’y ferais peut-être. Pas aujourd’hui visiblement. En attendant, t’allais juste ouvrir tranquillement la porte. Même vide, tu le trouvais plus accueillant que n’importe quelle autre habitation quand même. Tu pouvais aussi te très bien te débarrasser de ta veste ça te permettrait d’avoir moins chaud et en plus que ce soit plus confortable. Sauf que, en changeant lesdites fleurs, t’avais entendu un bruit, cee qui en soi était louche étant donné que la porte n’avait pas été défoncée ou quoique ce soit. Autant rester sur ses gardes.

© 2981 12289 0

_________________
The world is quiet here || Ray ♥  18112502252319416

Merci Fyfy et Aku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ray Bradbury
Messages : 24
Pages : 85
Date d'inscription : 02/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Jan - 0:02
It's been a long timeon me cache des choses par ici Tout s'était passé assez vite,maintenant que Ray y pensait. Il faut dire qu'il n'avait pas beaucoup réfléchi, durant ces derniers jours. Pas le temps. Il n'avait cessé de penser à plein de choses en même temps. Cette histoire d'héritage, entre autre. Ca allait enfin se terminer, et pour de bon. C'était triste à dire, mais il était quand même bien content d'en avoir fini avec çaa. Il ne savait pas si ça avait été une excellente idée, de décider de retourner en Amérique le temps que ça se fasse et que tout soit terminé, mais il l'avait fait, ça c'était certain oui. Il avait quand même un peu regretté, par moments. Déjà parce qu'il n'aurait pas pensé que sa vie quand même assez nouvelle et pas si longue que ça au Japon ne puisse lui manquer comme ça. Et puis il n'y avait pas que ça qui lui avait manqué.

Il y avait Daniel. Daniel qui lui avait clairement plus manqué que l'appartement ou que sa nouvelle vie en général, étant donné qu'il le trouvait effectivement plus important que sa propre vie. Il l'avait tenu au courant aussi régulièrement que possible, mais ce n'était pas vraiment suffisant non. Ray n'avait cessé de penser à lui pendant ces derniers moi, même alors qu'il aurait mieux fait de se concentrer totalement sur cette affaire d'héritage. Il n'avait pas vraiment pu, non. Il s'en était aussi tellement voulu, d'être parti aussi tôt alors qu'ils venaient à peine de se fiancer. Techniquement, iiil n'aurait pas vraiment pu prévoir la mort de sa mère, non.

Mais il s'était douté que le jour où ça arriverait, ça allait être le bordel pour gérer l'héritage. Il ne voulait pas mentir en disant qu'il se fichait de l'argent et qu'il aurait été prêt à tout céder à ses frères, non. Et ses frères semblaient être du même avis que le sien, sauf que certains voulaient un peu plus. Chaque possession de sa mère avait du être notée, partagée selon son testament. Bien évidemment, elle avait voulu que tout soit équitablement partagé, ce qui n'avati pas été au goût de tous les enfants. Parce que c'était encore facile de partager équitablement une somme d'argent, mais ça ne l'était pas de partager des possessions matérielles, des habitations.. Au final, il regrettait surtout que ça ait pris autant de temps. Il aurait voulu s'occuper de ça beaucoup plus vite, afin de rentrer le plus vite possible chez lui.

C'est bien pour ça qu'une fois que tout fut réglé, Ray n'avait pas hésité une seule seconde à prendre un avion pour le Japon. Il devait rentrer, et ce au plus vite. Il avait presque failli oublier d'en prévenir Daniel. Enfin, il ne l'avait pas non plus réellement prévenu, il lui avait juste demandé s'il était possible qu'il passe chez lui pour le lendemain. Probablement qu'il aurait du être plus explicite, mais dans l'empressement, il n'avait pas eu tant le temps que ça de réfléchir.

Et il était épuisé, en plus de ça. Epuisé de toutes ces histoires d'argent, de se disputer avec ses frères, d'être loin de ce qu'il considérait désormais comme chez lui, juste fatigué. Les quinze heures de vol n'avaient fait qu'encore plus l'épuiser, d'ailleurs. Il n'avait qu'une envie, c'était de rentrer et d'aller se coucher. Et de voir Daniel aussi, oui, ça surmontait peut-être bien l'envie de dormir.

Mais ça faisait maintenant quelques heures qu'il était rentré chez lui, et qu'il luttait contre le sommeil. Il ne savait pas si Daniel était déjà passé, ou s'il comptait bientôt passer. Mais Ray avait eu le temps de se laver et de se changer afin de ressembler à quelque chose avant d'entendre des bruits en provenance de son salon. Il n'avait pas vraiment eu de doute quant à la provenance des bruits, et n'avait pas su attendre avant de s'y rendre, un peu trop pressé.

Et il se mit d'abord à sourire, en le voyant. Il n'avait visiblement pas changé, ce qui rassurait quand même Ray sur le fait que techniquement, son absence n'avait pas été si longue que ça. Et puis il ne sut pas attendre une seconde de plus avant de s'approcher de lui, pour le serrer dans ses bras. Ca lui avait tellement manqué, et ça faisait tellement de bien. Là il était bien, là il avait l'impression d'être de retour chez lui. Il n'avait plus aucune envie de le lâcher, et ne le ferait que si Daniel le lui demandait. Mais en attendant, il allait le serrer fort, la tête collée dans son cou.

« Salut.. »

C'était con, mais il en perdait un peu ses mots. Il ne savait plus tant quoi dire, maintenant qu'il était là, qu'il pouvait de nouveau lui parler en face, le regarder, sentir sa présence.

« Tu m'as tellement manqué. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Lemony Snicket
Messages : 298
Pages : 1002
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Jan - 1:15
#Tellement longtemps" Ah parce que t'as déjà écrit le rp?" T'as même pas idée depuis combien de temps il était dans mon dossier :))


Ça ne faisait aucun doute que si t'avais le choix tu passerais nettement plus de temps ici. Même si ça faisait un peu bizarre que ça fasse assez vide sans ton compagnon. Même très. Mais tu continuais de t'y sentir mieux qu'ailleurs. De t'y sentir chez toi, même si ce n'était pas vraiment le cas à la base. En plus, avec tout ce qui avait pu se passer, tout ce qui avait pu changer, ça restait ton meilleur ancrage dans ton propre monde au final. Et tu savais aussi que c'était l'endroit où Ray risquait de venir le plus rapidement en revenant. Donc le lieu où le taux de possibilité de le revoir était le plus élevé. Et tu ne perdais pas franchement espoir de le revoir, même avec le temps qui passait. Tu t'évertuais a te dire que ça ne faisait que te rapprocher de ce moment un peu plus. Même s'il t'arrivait bien souvent d'être incapable de réfléchir à quoique ce soit, sauf à lui. Comment faire pour l'oublier aussi, ou juste tout ce que t'avais pu vivre.

Et t'espérais que tout allait bien pour lui aussi, ça devait être loin d'être facile mais heureusement, vous pouviez vous parler assez souvent. Même si t'étais un invétéré des lettres, tu n'aurais pas su juste t'y tenir en sachant que d'autres moyens te permettaient de lui parler directement, et même de le voir, que ce soit ou non derrière un écran. Dans le dernier cas ce n'était peut être pas la même chose, mais ça ne t'empechait pas pour autant d'admirer ses légères mimiques, ce visage qui te manquait tant.

Un des plus gros problèmes était sans doute le décalage horaire en fait. Tu ne comptais plus le nombre de fois où tu t'étais couché à pas d'heure, ou t'étais réveillé nettement plus tôt pour pouvoir lui parler même quelques minutes. Parfois tu t'étais juste endormir comme une masse, bercé sans doute par sa voix, où seuls quelques grésillements attestaient son éloignement.

T'avais peut être les traits plus tirés qu'avant, quoique. T'avais jamais été une personne qui dormait extrêmement bien, même en essayant de ne pas te prendre la tête tu finissais par au choix réfléchir nettement trop où te retrouver à faire de quelconques cauchemars. Ça avait changé lorsqu'il était arrivé. Même encore maintenant tu dormait relativement paisiblement quand t'étais sur de ne pas possiblement rater un de ses appels. T'avais d'ailleurs pas pu t'empêcher de sortir ton téléphone, histoire de vérifier. Vérifier qu'il n'avait pas envoyé un message ou quoique ce soit.

Puis il y avait eu ce bruit, t'avais pas tout de suite relevé la tête, essayant de l'analyser avant tout, mais un peu en vain. Et tout s'était passé assez rapidement. T'avais pas eu besoin de regarder spécialement longtemps cette silhouette pour l'identifier, mais ton regard n'avait pourtant pas pu s'en détacher. Ton cœur avait raté des battements alors que ton cerveau semblait fonctionner à plein régime, t'intimant de ne pas crier, ou exploser de joie, même si ce n'était pas l'envie qui t'en manquait. Du tout. Il était là, en chair et en os, juste sous tes yeux, et déjà dans tes bras qui n'avait certainement pas oublies comment le serrer.

Et juste ses premières paroles avaient suffit à te donner les larmes aux yeux, pouvoir l' entendre aussi bien, le sentir, absolument tout même. T'es mains étaient fébriles, mais t'en avais relevé une pour lui caresser doucement les cheveux, un contact que tu n'envisageait même pas de rompre un seul instant. Tu t'étais attendu à tout, mais certainement pas à ça. Même si c'était clairement tout ce qu'il te fallait pour être heureux. Et c'était même un euphémisme pour décrire ce que tu ressentais en cet instant. T'avais pas pu t'empêcher non plus de pencher un peu la tête, pour pouvoir lui embrasser le front avant de prendre la parole.

“ — R-Ray... „

AH c'était déjà bien de lui démontrer que t'avais pas oublié son prénom, oui. Tu l'avais un peu plus serre contre toi, comme pour définir que ce n'était pas du tout un rêve. T'arretais plus de sourire en tout cas, et au final de caresser inlassablement tout ce qui pouvait être à ta portée.

“ — Toi aussi si...tu savais. J'ai bien cru que j'allais finir par tout plaquer pour venir te rejoindre. Mais je t'assure que la prochaine fois que tu dois partir, je... M'inclus dans tes valises. Ça... A bien été ? Tu n'es pas trop... Fatigué ? Le voyage à du être interminable. Je ne m'attendais pas du tout à ce que tu reviennes aujourd'hui mais je suis... Tellement, tellement heureux de te revoir si tu savais ! Tu es arrivé il y a longtemps ? Aah, si j'avais su je t'aurais quand même préparé quelque chose de plus grandiose, mais des demain je t'arrange ça, y a pas de discussion possible. „

Certainement pas. Et en attendant t'allais essayer de te calmer quand même un peu même si toute ta concentration était tournée vers lui.

© 2981 12289 0

_________________
The world is quiet here || Ray ♥  18112502252319416

Merci Fyfy et Aku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ray Bradbury
Messages : 24
Pages : 85
Date d'inscription : 02/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Jan - 22:27
It's been a long timeon me cache des choses par ici Ray était tellement heureux. Il avait l'impression de ne jamais avoir été soulagié de toute sa vie. Il n'aurait pas pensé pouvoir retomber amoureux de quelqu'un, surtout. Et en plus, c'est pas comme s'il l'aimait moins qu'il n'avait pu aimer Clarisse. Bien au contraire, il avait l'impression que ce qu'il ressentait pour Daniel était beaucoup plus puissant que tout ce qu'il avait pu ressentir durant toute sa vie. Ca le faisait se sentir bien, heureux. Beaucoup plus heureux qu'il ne l'avait été seul et à la merci de ses émotions confuses. Il lui serait toujours reconnaissant d'être là pour lui, c'est quelque chose de certain. Parce que sans Daniel, il serait mais tellement dans la merde. Rien que durant cette foutue affaire d'héritage, ça l'avait tellement aidé de pouvoir discuter de temps en temps avec lui, pour se changer les idées, penser à autre chose. C'était beaucoup top rassurant et agréable de savoir qu'au moins, une personne serait toujours là pour nous, et qu'il s'agissait de la personne qu'on aimait.

Ca lui avait fait quelque chose, de le voir avec les larmes aux yeux. Il avait senti sa gorge se serrer, un peu. Mais ça allait, vu qu'il souriait. Il était vraiment heureux. Il avait aussi levé une main pour la poser dans ses cheveux. Leur texture lui avait manqué, tout chez Daniel lui avait manqué. C'était terrible. Il avait un peu plus souri, en le sentant lui lui embrasser le front. Il était adorable, et il l'aimait tellement.

« Ah o-ouais.. ? Je pensais pas que ça prendrait ade temps, je suis vraiment désolé.. Sinon il n'y aura pas de prochaine fois, ça serait plus simple.. Oui oui c'est enfin fin, j'en avais vraiment tellement marre.. Un peu mais je dormirai bien cette nuit, et ça passera. Au moins ça t'a fait une surprise.. ! Je voulais vraiment revenir qu plus vite. Dès que j'ai pu, j'ai pris un billet d'avion. Il y a quelques heures, trois tout au plus. T'inquiètes pas, on a toujours moyen de rattraper ça ! D'ailleurs ce soir je t'invite au restaurant. Ou demain, dépendant de mon état à 20h, pas de discussion possible non plus. Ca va, sinon ? T'as l'air un peu crevé aussi..  »

Il l'avait regardé en souriant, quand même un peu inquiet. Mais ça ne l'avait pas empêché de se mettre à lui caresser le visage, et de lui embrasser la joue. Ca aussi ça lui avait manqué, et il allait devoir rattraper le temps perdu. Mais d'abord, il allait écouter ce qu'il avait à dire oui. Sa voix aussi, c'était quelque chose que Ray adorait et qui lui manquait.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Lemony Snicket
Messages : 298
Pages : 1002
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Jan - 23:27
#Tellement longtemps" Ah parce que t'as déjà écrit le rp?" T'as même pas idée depuis combien de temps il était dans mon dossier :))


T’avais un peu l’impression d’avoir l’air con là maintenant avec tes bras presque ballants et ton pauvre bouquet de fleurs. Enfin, heureusement, tu ne prenais pas n’importe quoi non plus. Ce n’était pas comme si t’avais juste préparé deux pâquerettes. Là tu t’en serais voulu. A mort sans doute d’ailleurs. Mais tu te rattraperais. Du mieux que tu peux. Tu commencerais déjà aujourd’hui. Hors de question que tu ne rentres travailler maintenant. T’allais juste rester près de lui. Veiller à ce qu’il ait tout ce qu’il lui faut. Qu’il n’aille pas dormir trop tard non plus. Et en même temps tu n’allais pas pouvoir le laisser seul cette nuit. Alors que tu pourrais tranquillement dormir à ses côtés. Et le garder près de toi. T’avais tellement hâte, de tout. De tout ces petits moments que t’avais pu oublier, ou que t’avais pas remarqué, comme le son de sa respiration lorsqu’il était endormi. Sa manière de tenir sa tasse le matin. T’allais plus jamais le lâcher, en fait. Impensable. Il t’avait tellement manqué que t’avais eu l’impression de laisser une partie de toi-même partir avec lui. T’avais peut-être pas totalement vécu d’ailleurs, sans lui à tes côtés. En tout cas, tu te sentais enfin bien. Complet même. Il était tellement beau, tu t’en voulais même un peu de ne pas t’en être souvenu à ce point. Mais au moins, contrairement à ton souvenir, il était totalement vivant. Et tu pouvais le toucher aussi.

T’avais profité du fait qu’il te caresse les cheveux pour fermer un peu les yeux, juste sourire et le sentir près de toi. Tu pourrais rester là toute ta vie. Ca ne te gênerait même pas. Et même au cas om t’aurais mal aux jambes ou quoique ce soit, t’endurerais sans aucun mal. C’était tout. Ca ne serait pas si dur que ça de toute manière. Surtout si tu pouvais continuer le serrer contre toi, et lui caresser un peu le dos, doucement. Être certain qu’il était bel et bien là. en chair et en os. T’avais envie de lui embrasser tout le visage, peu importait le temps que ça te prendrait. Plus longtemps ça durerait, mieux ce serait. Mais t’allais plutôt d’abord l’écouter. Comment il faisait pour avoir une voix aussi fascinante. T’avais un peu acquiescé, en souriant encore plus. C’était tellement plus agréable de l’entendre de vive voix comme ça.

« ▬ Beaucoup trop même…Moi non plus, pour tout t’avouer, mais ce n’est pas comme si qui que ce soit y pouvait quelque chose, au moins maintenant c’est…Fini. Oh, c’est encore mieux ça ! Je pense que je vais opter pour ne plus m’éloigner à plus de deux kilomètres en essayant de te voir le plus souvent possible !Normalement, j’ai un peu fait chauffer ta chambre, donc tu ne devrais certainement pas geler ! Et même dans le pire des cas, je te servirai de couverture supplémentaire sans aucun s o u c i s. Ca pour une surprise, j’aurais vriament pas pu imaginer m i e u x. C’était…Innattendu et totalement parfait. Dans un sens, je pense que c’était mieux que je ne sois pas au courant, je n’aurais pas tenu en place, j’aurais même guetté l’avion en avance. T’es vraiment adorable tu sais ? Ah si tu préfères dormir, n’hésite vraiment pas, on peut même y aller maintenant que ça ne me dérangerait pas du tout. Oooh, d’accord jen e refuserai pas alors, seulement si je peux te rendre la pareille ! Aah, plus que bien maintenant que tu es là. Ca faisait même très longtemps que je ne m’étais plus senti aussi b i e n. Mh, je t’avoue que je dors un peu moins bien depuis que t’es parti, mais je pourrai régler ça en un rien de temps. »

Parce que t’avais jamais aussi bien dormi qu’à côté de lui, de fait. Et que se réveiller en le voyant était la meilleure des choses sur terre aussi. T’aimais tellement tous ces gestes qu’il pouvait t’adresser. Et tu te rendais encore plus compte que ça t’avais manqué ces derniers temps. T’allais encore un peu lui sourire et juste passer un de tes doigts sous son menton pour lui relever légèrement la tête et juste l’embrasser. Assez longuement. Le plus possible, aussi longtemps que ta respiration te l’avait permis en fait.


© 2981 12289 0

_________________
The world is quiet here || Ray ♥  18112502252319416

Merci Fyfy et Aku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ray Bradbury
Messages : 24
Pages : 85
Date d'inscription : 02/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Jan - 22:54
It's been a long timeon me cache des choses par ici C'était terrible, parce qu'il n'avait plus aucune envie de le lâcher. Et s'il ne le lâchait pas, çaaaa n'allait juste pas être pratique pour continuer de vivre leur vie tranquillement. Sauf que c'était tout aussi tranquille. C'est juste qu'ils seraient un peu trop entravés dans leurs mouvements. Eeeeh bah c'était pas bien grave non, il pouvait encore rester un peu comme ça, il se sentait tellement bien. Il se sentait juste à sa place, et c'était vraiment rare que ça n'arrive. C'était du couuup totalement positif oui. Il était pas tellement prêt à un tel déchaînement d'événements positifs dans sa vie, mais il survivait pour le moment. Et il continuerait de survivre, pour pouvoir vivre le plus de moments agréables possibles avec Daniel.Il n'arrêtait pas de le regarder, depuis tout à l'heure. C'est vrai qu'il était toujours aussi beau, oui. Le plus beau du monde, et rien de ferait changer l'avis de Ray. Il s'était mis à lui caresser la joue, du bout de l'index.

« Je suis vraiment désolé.. C'est vrai, mais quand même. Oui, tout à fait.. Moi non plus, si je ne te vois pas au moins une fois par jour, je t'assure que je vais finir par pééter un cable, j'en étais à la limite. Oh ? Tu sais que t'es un amour ? Merci beaucoup. Maiiiis j'accepte ta proposition, volontiers même ! Tant mieux, alors ! C'est vrai ? C'est toi qui est adorable, vraiment. Non non, ça va, promis juré. Ca me va. Hmmm. On ira se coucher tôt ce soir, alors. Et on dormira b i e n. Jusqu'à pas d'heure, même.  »

Aaaah ouin rien que d'y penser, ça le tentait bien, plus que ça même. Ray avait vachemebet mal dormi, durant ces derniers mois. Et il était certain que ça changerait une fois qu'il pourrait recommencer à dormir avec Daniel. Qu'il pourrait de nouveau le câliner, mais dans le lit parce que c'était quand même plus confortable. Enfin là aussi c'était quand même assez confortable. Sinon il n'aurait pas montré autant d'enthousiasme à répondre au baiser, en posant ses mains sur sa taille. Dire que c'était confortable serait un euphémisme, et un gros. Il s'était permis de fermer les yeux, une nouvelle fois. Afin de mieux profiter, parce que qu'est ce que ça faisait du bien.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Lemony Snicket
Messages : 298
Pages : 1002
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Jan - 21:53
#Tellement longtemps" Ah parce que t'as déjà écrit le rp?" T'as même pas idée depuis combien de temps il était dans mon dossier :))


Ton cœur n’allait peut-être jamais s’en remettre en fait. Parce qu’il battait toujours aussi r a p i d e m e n t. Il n’allait peut-être jamais se calmer. Ca ne te dérangerait pas non plus. T’aimais bien vivre avec ce sentiment. D’euphorie peut-être. Tu n’avais pas trop les mots. Tu t’en fichais totalement, tout ce qui était important était que Ray était juste là. Qu’il était revenu. Et qu’il n’allait pas repartir tout de suite. Peut-être même jamais. T’espérais d’ailleurs qu’il ne partirait jamais. Tu ne le laisserais pas repartir si facilement. Pas sans toi. T’allais le suivre absolument partout. T’espérais qu’il aimait les chiens quand même, parce que tu pourrais sans doute y ressembler énormément. Tu pouvais plus t’empêcher de lui caresser un peu le dos et remonter un peu vers ses épaules. T’avais profité de son doigt sur ta joue pour l’embrasser, il avait aussi totalement le droit d’en avoir en fait.

« ▬ Mais le sois p a s. De toute manière, tout ce que je retiens, c’est que t’es de retour et qu’on est ensemble. Eh, je suis content de voir que je ne suis pas le seul ! Mais de toute manière je compte bien passer ici tous les jours, sauf quand ça te dérange, c’est pas du tout le but. Tant que je le suis rien que pour toi, ça me v a. Tu l’es aussi d’ailleurs. J’ai jamais vu une personne aussi attentionnée et tout. Je crois bien qu’on l’est tous les deux. D’accord ! Aah, ça m’a manqué de ne pas pouvoir dormir avec toi. Enfin, déjà rien que de pouvoir être juste dans le lit avec toi, être posé là, ça va être le meilleur moment de ma journée, avec celui-ci. Même toute la journée si t’as envie. Il peut se passer ce qu’ils veulent, je bougerai pas d’ici demain. J’annule t o u t. »

Et oui. Personne ne t’en empêcherais hein en fait. Certainement pas le premier venu. Puis quoi encore. Et t’allais lui faire le plus de câlins possibles. Que ce soit maintenant ou plus tard, oui. Pourquoi s’arrêter. Bon parce que vous ne pourriez pas non plus vivre éternellement comme ça, certes, mais vous pourriez vous débrouiller, tout simplement. En tout cas, ça ne gênait absolument pas pour s’embrasser, en fait. Un énorme avantage. Tu souris contre ses lèvres, et tu finis par mettre tes mains dans les poches arrières de son pantalon, histoire de le rapprocher encore un peu et que c’est extrêmement confortable. Puis que tu ne voulais pas laisser le moindre écart se mettre entre vous. Juste pouvoir être contre lui. Et pas juste vos têtes, absolument t o u t.

© 2981 12289 0

_________________
The world is quiet here || Ray ♥  18112502252319416

Merci Fyfy et Aku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ray Bradbury
Messages : 24
Pages : 85
Date d'inscription : 02/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Jan - 0:17
It's been a long timeon me cache des choses par ici Peut-être qu'il aurait pas du y aller, en Amérique. Peut-être qu'il aurait pu rester ici, laisser les choses se dérouler, et attendre de voir ce qui pourrait se passer. Mais ça ne se serait pas passé comme ça, il n'aurait peut-être pas eu autant d'argent, non. Maiiis être ce que c'était si important que ça, l'argent ? Pas tant que ça, alors il se décevait, franchement. Mais bon, ce qui était fait était fait, et il ne pouvait pas revenir en arrière. Il pouvait juste faire en sorte de ne plus faire les même erreurs, de ne plus être le pire des fiancés au monde. Ca serait bien, quand même. Il était sûr que ça serait possible , aaavec des efforts et plus de réfléxion de sa part avant de faire d'autres conneries du genre.

« Bien sûr que si, c'était parfaitement débile de ma part.. Ca c'est sûr, je suis de retour, et je compte pas repartir de sitôt. Eheh ! Tu sais, tu pourrais totalement rester là tous les jours. Habiter là même, si tu voulais. L'appartement est assez grand.. Ahhh bah j'espère bien que tu l'es rien que pour moi, eh. Merci beaucoup. Je ne le suis pas assez.. Eheh. Moi aussi, ça m'a beaucoup trop manqué. P a r e i l. J'ai vraiment hâte, ça va être une des meilleures nuits de toute ma vie. Oooh oui, ça m'irait totalement. Je rêve que de ça pour le moment. C'est vrai ? Parce que je suis déterminé à faire ça hein. Vraiment déterminé, je te laisserai pas partir du tout. »

Certainement pas non. Il lui grimperait dessus, s'accrocherait à lui, et ferait de son mieux pour qu'il ne puisse pas sortir de l'appartement, même pour qu'il ne puisse pas sortir du lit du tout. Il était certain qu'il parviendrait à ce qu'il voudrait, à force de bisous et de câlins. Comme maintenant en soi, mais en mieux oui. Enfin pas que maintenant ce soit nul non, certainement pas. C'était très chouette, et il profitait du mieux qu'il pouvait du baiser particulièrement agréable. Et il était bien content du dernier rapprochement, ça faisait du bien aussi. Il avait juste arrêté de l'embrasser un moment, pour le regarder en souriant. Il aimait tellement le regarder, il avait des yeux tellement beauuux.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Lemony Snicket
Messages : 298
Pages : 1002
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Jan - 15:37
#Tellement longtemps" Ah parce que t'as déjà écrit le rp?" T'as même pas idée depuis combien de temps il était dans mon dossier :))


T’arrêtais plus de sourire. T’avais l’impression que t’arrêterais même jamais en fait. A quoi bon. Parce que franchement, t’avais jamais été aussi heureux de ta vie alors t’allais pas te mettre à tirer la gueule. Y avait rien de plus important au monde que de l’avoir près de toi et de pouvoir lui parler, de voir qu’il allait bien aussi. Il t’avait tellement manqué, t’avais essayé de pas trop y penser non plus, histoire de t’éviter un mal peu nécessaire.Mais maintenant tu pouvais totalement le constater et être encore plus heureux de l’avoir près de toi Et t’avais laissé tomber les efforts que tu faisais pour éviter de lui plein de bisous partout sur le visage, parce que c’était tellement agréable. Tout en lui caressant la joue quelques secondes. Et s’arrêter quelques secondes pour le regarder aussi, parce qu’il était beaucoup trop b e a u. C’était totalement incroyable.

« ▬ Pas du tout, c’était normal, c’était ta mère quand même, tu n’allais pas rester ici. Aah, je suis bien content de l’entendre ! Enfin, après, ce n’est pas moi qui vais t’empêcher d’aller où tu veux, mais je te suivrais cette fois-ci, c’est certain. Ca…ne te dérangerait pas ? Enfin, ça me ferait plus que plaisir, c’est certain, surtout que je n’ai pas énormément d’affaires non plus, e-et vivre avec toi, je suis certain que c’est un de mes plus grands rêves dans la vie. Ehe, si tu veux, je me ferai tatouer ton nom sur mon front, ça pourrait bien donner. J’ai bien envie de dire que ce sera la meilleure pour moi aussi, mais toutes celles qu’on a pu passer sont indéfinissables. Aah je suis très déterminé à le faire aussi. J’ai passé trop de temps loin de toi que pour refuser ç a. Eh, je vais pas te cacher que j’adore quand tu m’empêches de sortir. En plus, ce n’est pas comme si le choix n’était pas déjà fait, et que t’étais nettement plus convaincant que le reste du monde. »

Très certainement. Rien qu’en te regardant, il réussirait à te convaincre. Rien qu’en étant dans la même pièce, sans même spécialement te regarder. Puis même s’il n’était pas dans la même pièce. Il te suffirait de savoir qu’il resterait ici pour que t’en ai envie aussi. Sans compter que ça faisait énormément de bien de pouvoir sentir directement son odeur, plutôt que d’essayer de capter celle de ses vêtements qui étaient restés ici. Tu ne voulais plus le lâcher, du tout. Juste rester là près de lui. Le regarder quelques seconde, avant de lui embrasser doucement la mâchoire et de revenir plonger ton regard dans le sien, c’était trop fascinant.

« ▬ T’es toujours aussi magnifique en tout cas. »


© 2981 12289 0

_________________
The world is quiet here || Ray ♥  18112502252319416

Merci Fyfy et Aku ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ray Bradbury
Messages : 24
Pages : 85
Date d'inscription : 02/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Jan - 16:17
It's been a long timeon me cache des choses par ici C'était quand même vachement spécial, d'être amoureux. Tu l'avais toujours su. Ca faisait du bien, tout comme ça pouvait ne pas en faire du tout. Par contre, ça pouvait aussi faire incroyablement mal. Comme par exemple lorsqu'on était éloigné de la personne qu'on aimait. Vraiment, c'était pas top. Donc ça voulait bien dire quelque chose. Il devait juste s'arranger pour passer le plus de temps possible avec Daniel. Ehhh oui, logique. En même temps, actuellement, il ne pensait plus qu'à lui. Impossible de faire autrement, alors qu'il n'était qu'à quelques centimètres seulement de lui. Avec ses beaux yeux, là. Et puis tout était tellement doux, ça faisait juste beaucoup trop de bien.

« Certes.. Mais j'aurais du y réfléchir, vraiment. C'est gentil, merci. Ca me fait vraiment du bien de savoir que je peux compter sur toi, tu sais. T'es quelqu'un de génial, et le meilleur des compagnons. Le meilleur des fiancés, même. Me déranger ? Mais t'es malade toi. Bien sûr que non, ça ne me dérange pas.. ! Ca serait génial même, on se verrait plus souvent et on pourrait toujours dormir ensemble, ce qui n'est pas négligeable du tout.. Tant mieux alors.. Ohhh ça pourrait oui, maiiis je te conseille quand même d'y réfléchir un peu avant. C'est pas faux du tout ça ! Eheh. C'est vrai que ça fait vraiment trop de temps. Aaah oui ? Je t'attacherai au lit, alors. Aaavec des menottes, voilà. Merci beaucoup, t'es vraiment un petit ange. »

Enfin pas si petit que ça. Non non. Il avait une taille totalement parfaite, vraiment propice à se faire plein de calins. Et à le serrer contre lui, aussi. Et peut-être à passer une main sous son haut dans son dos,uniquement pour se rappeler de la sensation de sa peau contre ses doigts. Ca faisait du bien, vraiment. Et ça l'avait looongtemps fait soupirer de contentement. Il était bien, là.

« Merci beaucoup.. ! J'espère que t'as raison, eheh. Et tu l'es aussi, c'est certain. Vraiment magnifique. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Habitations-
Sauter vers: