Forum RPG sur l'univers de BSD !
 

 :: Yokohama :: Les Alentours :: La forêt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entraînement matinal [PV KAORI]

avatar
Messages : 247
Pages : 1305
Date d'inscription : 26/04/2017
Age : 15
Lun 1 Mai - 12:54
Akiko Yosano, le médecin de l'Agence des détectives. Elle ne l'aurait jamais avoué, mais toute cette histoire de guerre commençait à la fatiguer. Peut-être parce que son poids de responsabilités n'avait pas été aussi important depuis longtemps. Car en effet, elle était celle qui était chargée de remettre sur pied les blessés de l'Agence. Sans elle, combien de temps survivrait cette organisation ? Une semaine ? Non, plus, un mois, deux mois. Et sans doute bien plus longtemps, car l'Agence était forte. Mais pas invincible. Et si se sentir aussi utile ne déplaisait pas à la jeune femme, ça pouvait parfois en devenir éprouvant.

C'est pourquoi, lorsque Kaori lui avait demandé de l'aider à s'entraîner, elle avait acceptée. Kaori Yuki. C'était une nouvelle. Mais d'après Akiko, elle ne manquait pas de potentiel. Et puis, elle avait un talent très intéressant. Et aussi très rare. De quoi sortir la jeune femme de son petit quotidien et peut-être même lui permettre de se détendre un peu. Oh, Akiko aurait aussi très bien pu aller faire un peu de shopping, ou organiser une sortie avec un de ses collègues,  dans ce but. Mais non. Car ça ne l'aurait pas pour autant sorti de cette monotonie. Il était temps que Kaori explore un peu plus sa capacité, et Akiko avait hâte de voir ça. Maintenant qu'elle faisait partie de l'Agence, le talent du patron devait sans doute permettre à Kaori d'avoir un meilleur contrôle sur son pouvoir. Et c'est d'ailleurs ce que comptait vérifier Akiko. Elle n'avait pas l'intention de ménager la nouvelle. Etait-ce son côté sadique qui ressortait ? Qui sait...

Tout cela expliquait donc la raison pour laquelle, alors qu'il ne devait même pas être neuf heure, l'on pouvait voir le médecin, jupe et talons hauts traverser la forêt, enjambant racines et autres pièges avec facilité. Car entraînement ou pas, elle n'avait pas l'intention de changer son style vestimentaire. L'ennemi n'attendrait pas qu'elle ait une tenue adaptée pour attaquer. Cela ne signifiait pas qu'elle ne s'était pas préparée. Le sac noir qu'elle tenait à la main était rempli d'armes aux lâmes peut-être un peu trop affutées. Parfait pour que Kaori s'amuse à leur faire subir les dégâts du temps. A moins que cette dernière n'ait déjà prévu son propre programme ? Si c'était le cas, il y avait de quoi agréablement surprendre le médecin. Surtout si quelques blessures pouvaient se mêler audit programme. Mais ne vous y trompez pas, Akiko serait certes, ravie, d'avoir une nouvelle occasion d'utiliser son talent, mais elle voulait sincèrement aider Kaori. Parce que c'était la guerre. Tout le monde devait être prêt. Sinon ce serait la mort. Et, si elle pouvait aider une nouvelle à s'y préparer, alors il ne lui viendrait même pas à l'esprit de refuser. Elle était médecin, après tout. Elle vivait pour sauver des vies. Et elle était animée par l'envie de venir en aide à son entourage. Bon, tous les médecins n'étaient pas comme elle, Mori, le parrain de la mafia en était la preuve. Mais ce qui importait, c'était ce qui résulterait de cette journée.

Elle arriva finalement au point de rendez-vous et y aperçut Kaori, travestie, comme à son habitude. Comment Akiko avait-elle fait pour ne pas tomber au piège ? Mais parce qu'elle était une femme, bien sûr. Les femmes sentent ce genre de choses... Surtout Akiko. Elle ne comprenait d'ailleurs pas cette tendance chez la demoiselle. Il fallait s'assumer ! Se montrer fière d'être une femme ! Mais ça ne la regardait pas, après tout... Elle ne posait donc pas de questions.  S'approchant de cette dernière, elle prit la parole :

 - Eh bien, cette forêt est semée d'embûches... Tu ne te serais pas blessé, par hasard ? Si c'est le cas, n'hésites pas, parce que commencer un entraînement en ayant déjà une blessure, ce n'est pas très intelligent. N'est-ce-pas ?

Cela aurait été trop bête de rater une chance d'utiliser son pouvoir. Et si elle n'était pas encore entrée en “mode sadique”, on pouvait voir une dangereuse lueur danser dans ses yeux, de quoi convaincre Kaori de prétendre être en parfaite santé, que ce soit vrai ou faux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Pages : 47
Date d'inscription : 23/04/2017
Lun 1 Mai - 15:43
Entraînement matinal
Kaori Yuki
Akiko Yosano

Tout s'était passé tellement vite que je n'avais pas eu le temps de respirer, ni de réfléchir à ce que j'allais bien pouvoir faire... Je n'arrivais pas à mettre de l'ordre dans ma vie, ni dans mon esprit, j'étais complètement dépassée par les événements et ne voulais pas songer à la mort de mon père... L'Agence... Je ne savais pas si je pouvais être utile, mais ses membres m'avaient aidé, alors je devais leur rendre la pareille et puis, cela me faisait toujours du travail. Le seul problème était que je ne savais pas vraiment comment on pouvait utiliser un pouvoir et que je n'arrivais pas à faire appel au mien... Après la mort de mon père, je l'avais découvert, mais n'avais aucun contrôle et je n'arrivais pas à imaginer ce qui ce serait passé si l'Agence n'était pas intervenue.

D'après ce que j'avais compris, la capacité du président de l'Agence nous permettait d'avoir un certain contrôle sur notre talent, mais je ne savais pas comment activer le mien alors difficile de m'en rendre compte... Ayant jugé que j'avais besoin d'aide, j'étais allée demander au médecin du groupe, Akiko Yosano, de m'apporter son aide en m'entraînant... Elle avait accepté, surement parce qu'elle avait trop de temps libre, et nous nous étions mises d'accord pour nous rejoindre dans la forêt du coin. Je n'avais aucune idée de ce que je pouvais amener afin de travailler sur mon pouvoir, j'étais donc restée un moment à tourner en rond chez moi, me demandant si je pouvais amener un objet et si oui, quoi. Finalement, j'étais sortie sans rien prendre avec moi, je portais des vêtements d'homme comme à mon habitude.

Je n'aimais pas attendre, cependant je n'aimais pas non plus faire attendre qui que ce soit, je m'étais donc mise à courir afin d'éviter d'arriver en retard, ce qui serait impoli étant donné que Yosano avait gentiment accepté de m'aider. Je slalomai entre les arbres et les buissons tout en veillant à esquiver les racines susceptibles de me faire trébucher... Lorsque j'arrivai au point de rendez-vous, je peinais à regagner mon souffle à tel point que je me laissais tomber sur le sol humide. Heureusement que je m'étais dépêchée car je ne tardai pas à apercevoir le médecin de l'Agence... Elle était en jupe et portait des chaussures à talon haut... Je ne comprenais vraiment pas comment elle avait pu venir ici, vêtue de cette façon et je ne comprenais pas comment elle pouvait se sentir à l'aise dans de tels vêtements... Si je me travestissais, c'était pour la simple et bonne raison que les vêtements féminins m'embarrassaient au plus haut point et que je ne les trouvais pas pratiques.

- Eh bien, cette forêt est semée d'embûches... Tu ne te serais pas blessé, par hasard ? Si c'est le cas, n'hésites pas, parce que commencer un entraînement en ayant déjà une blessure, ce n'est pas très intelligent. N'est-ce-pas ?

- Bonjour, Yosano-sensei. Merci de vous inquiéter pour moi, cependant je ne suis pas blessée, juste un peu fatiguée.

Je me relevai à l'approche de mon professeur, me demandant si elle avait songé à une méthode pour m'aider à contrôler et prendre connaissance de mon pouvoir. J'étais prête à donner tout ce que j'avais dans mon entraînement, espérant que celui-ci me ferait oublier mes problèmes...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 247
Pages : 1305
Date d'inscription : 26/04/2017
Age : 15
Lun 1 Mai - 20:37
- Bonjour, Yosano-sensei. Merci de vous inquiéter pour moi, cependant je ne suis pas blessée, juste un peu fatiguée.
- Pff...

Akiko ne s'était pas gênée pour montrer sa déception face à la réponse de Kaori. Déception qu'elle oublia rapidement, plus occupée à scruter le visage de sa nouvelle élève. Dire qu'elle n'avait pas été étonnée à la demande que cette dernière lui avait faite aurait été mentir. Mais si Kaori voulait quelqu'un avec qui s'entraîner, c'était qu'elle avait besoin d'aide, sinon, elle aurait pu le faire seule. Et qui disait besoin d'aide disait problème. En la dévisageant ainsi, le médecin n'essayait pas de vérifier si elle allait bien ou pas, car qui pourrait se sentir ainsi après de tels événements ? Non, elle essayait plutôt d'évaluer l'état de la nouvelle. Si elle allait vraiment très, très mal, ou si elle allait encore plus mal que ça. Pour ceux qui la connaissait bien, ils auraient pu deviner une forme d'inquiétude sur son visage.
Une fois Kaori levée, elle reprit la parole.

- Tant pis. Revenons plutôt à ton entraînement. Avant de commencer quoi que ce soit, mieux vaut mettre tout au clair. Je sais à peu près quel est ton pouvoir, mais j'aimerais que tu m'en dises plus dessus. En fait, dis-moi même tout ce que tu as pu apprendre dessus, même si ça te paraît peu. Le plus petit détail est important. Et aussi... je voudrais savoir ce que tu ne sais pas. Ce que j'entends par-là, c'est que chaque pouvoir a ses limites. Et que parfois, c'est une chose que l'on découvre au mauvais moment.

La jeune femme jugeait important de d'abord mieux se renseigner sur son élève avant de passer "aux choses sérieuses". Et comme ça, l'élève comme le professeur auraient le temps de reprendre leur souffle. Même si Akiko  n'en avait pas vraiment besoin, puisqu'elle n'avait pas couru. Quoique... Traverser la forêt dans sa tenue ne devait pas être de tout repos. Mais ce n'était pas comme si elle n'avait pas l'habitude. Enfin... Elle ne faisait pas tant de randonnées forestières que ça, pour ne pas dire aucune, mais ses talons avaient subis bien plus d'une aventure.

Akiko avait juste l'air de quelqu'un qui écoute attentivement son interlocutrice, mais en réalité, elle l'observait discrètement. Comment ces questions allaient-elles la faire réagir ? Allait-elle se montrer fière de son talent ? Ou au contraire se sentir faible d'avoir à demander de l'aide pour apprendre à le maîtriser ? Ou garderait-elle une expression neutre, sans montrer ce qu'elle pouvait ressentir ?

Mine de rien, la jeune femme profitait aussi de cette matinée pour en apprendre plus sur sa nouvelle collègue. Depuis qu'elle était détective, Akiko était de plus en plus perspicace, même si elle était loin d'égaler Ranpo. Et là, elle mettait ce talent en avant pour en apprendre plus sur sa nouvelle élève, et ce, en toute discrétion. Il était bon de bien connaître les membres avec qui l'on travaillait, le médecin l'avait compris depuis longtemps. Et souvent, les moments durant lesquels on pouvait apprendre le plus de choses, c'était lorsque ledit collègue vivait une phase importante ou marquante dans sa vie. Ce qui devait probablement être le cas de Kaori. Ce n'était pas tous les jours qu'on découvre que l'on a un pouvoir. Et c'était encore moins souvent que l'on rejoignaitune organisation telle que l'Agence.

- Est-ce que tu as déjà une idée de la manière dont tu souhaites t'entraîner ? Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave, j'ai déjà quelques petites idées...

Peu importe la réponse, Akiko comptait bien exposer ce qu'elle avait prévu, mais elle ne voulait pas non plus restreindre les initiatives que pourrait prendre son élève. Après tout, Kaori était la mieux placée pour juger ce qui serait le plus apte à la faire progresser. Même si le point de vue d'Akiko, en tant que personne habituée à côtoyer des détenteurs de capacité était tout aussi intéressant. Enfin, probablement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Pages : 47
Date d'inscription : 23/04/2017
Dim 21 Mai - 12:07
Entraînement matinal
Kaori Yuki
Akiko Yosano


Je rêvais ou Yosano-sensei venait de souffler ? Non... Je devais me tromper... Quel genre de médecin pouvait souhaiter qu'une personne inconnue ou un collègue soit blessé ? Je devais avoir des hallucinations causées par mon manque de sommeil dues aux derniers événements survenus dans ma vie. Cet entraînements allait donc me permettre de me changer les idées en plus de développer mes capacités pour aider l'Agence. Enfin, rien ne me garantissait que j'allais réussir à contrôler mon pouvoir dont je ne comprenais pas vraiment les capacités, ce qui me mis mal à l'aise lorsque le médecin de l'Agence me demanda ce que je savais à ce sujet. Mes connaissances étaient très limitées à cause de l'état dans lequel j'étais lorsque mon don s'est manifesté, la mort de mon père m'avait vraiment touchée et l'apparition de l'Agence avec tout ce qui avait suivi avait été très difficile pour moi. Tout s'était passé beaucoup trop vite... Me passant une main dans les cheveux et regardant le ciel, je pris la parole pour répondre à mon aînée.

- Déjà, je n'ai pas vraiment compris comment je pouvais faire pour briser des objets, immobiliser quelqu'un ou me déplacer rapidement comme je l'avais fait... D'ailleurs, je ne vois pas le rapport entre ces capacités et je ne connais pas mes limites...

Oui, je ne savais pas grand chose sur ma capacité, en gros je savais que je possédais une capacité unique et j'avais pu constater qu'elle avait causé certains événements... Malheureusement, je n'avais toujours pas compris quelle était ma véritable capacité ni même comment l'activer... C'était pitoyable... J'avais un peu honte de moi et je me sentais complètement inutile comparée à Yosano-sensei... J'espérais que celle-ci aurait un moyen de me venir en aide et de m'apprendre à utiliser mon pouvoir.

- Est-ce que tu as déjà une idée de la manière dont tu souhaites t'entraîner ? Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave, j'ai déjà quelques petites idées...

Heureusement, qu'elle était venue avec quelques idées en tête, parce que moi, je n'en avais vraiment pas... Cependant, je pensais qu'il valait mieux commencer par la théorie plutôt que par la pratique... Ce choix n'était pas uniquement dû à mon attirance pour les problèmes intellectuels, mais parce que je pensais qu'il fallait que j'en apprenne plus sur les pouvoirs en général. Mais, je comptais tout de même travailler les deux dimensions dans la journée, je comptais donc me fier entièrement à mon aînée.

- Malheureusement, je n'ai rien prévu... Cependant, j'aimerai commencer par de la théorie, si possible... Auquel cas, je souhaiterai que vous me parliez de votre pouvoir ou de celui de quelqu'un d'autre de l'agence pour que j'ai une idée de ce que le mien devrait donner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 247
Pages : 1305
Date d'inscription : 26/04/2017
Age : 15
Mer 24 Mai - 16:21
Kaori se passa la main dans les cheveux. Un tic de nervosité ?

- Déjà, je n'ai pas vraiment compris comment je pouvais faire pour briser des objets, immobiliser quelqu'un ou me déplacer rapidement comme je l'avais fait... D'ailleurs, je ne vois pas le rapport entre ces capacités et je ne connais pas mes limites...


Akiko ne se laissa pas démonter par cette réponse. Quelle aînée ferait-elle si elle abandonnait Kaori dès que le moindre doute apparaissait. Et puis... Elle avait sa petite idée concernant le pouvoir de la nouvelle.

- Casser les objets. Un pouvoir de rupture ? Non... Cela n'expliquerait pas pourquoi est-ce que tu peux te déplacer aussi rapidement. Ou plutôt, pourquoi est-ce que tu peux...

Le médecin laissa planer un instant de silence avant de reprendre. Une sale habitude que de laisser le suspense que lui avait refilé Ranpo.

- Accélérer tes mouvements. Car c'est bien là ce que tu fais, non ? Donc un pouvoir sur le temps. Qui agirait aussi sur les objets en les usant plus vite que de nature. Et qui te permettrait aussi d'arrêter le temps en immobilisant.

Le médecin se tut, laissant à Kaori le temps d'enregistrer ces informations, un air satisfait sur le visage. Bien sûr, elle pouvait encore se tromper, mais les risques étaient minces. Toutes les suppositions qu'elle venait de faire ne pouvaient pas être des coïncidences. Le médecin ne pouvait s'empêcher de sympathiser avec la jeune fille complètement perdue qui se tenait sous ses yeux. D'une certaine manière, cette situation faisait remonter des souvenirs en elle. Elle-même avait découvert sa capacité pendant la période où sa mère se tuait au travail pour la faire vivre. Au final, sa mère n'était pas morte, et la découverte de son don lui avait apporté plus de choses positives que négatives, mais sur le moment, la situation l'avait plongée dans une période de doute et de chagrin. Probablement la même chose que Kaori mais en moins grave. Mais malgré ces pensées compatissantes, elle restait de marbre. Seul son regard s'était légèrement adouci. Mais pas question de faire la sentimentale lors d'une activité aussi sérieuse qu'un entraînement. Même si la jeune femme perdrait vite ces belles résolutions lorsqu'il serait question de dévoiler le contenu de son sac. Car à ce moment-là, sa rigueur s'envolerait à l'arrière-plan, remplacé par son sadisme.

- Malheureusement, je n'ai rien prévu... Cependant, j'aimerai commencer par de la théorie, si possible... Auquel cas, je souhaiterai que vous me parliez de votre pouvoir ou de celui de quelqu'un d'autre de l'agence pour que j'ai une idée de ce que le mien devrait donner.

De la théorie ? Ennuyeux..., fut la première chose qui vint à l'esprit de la détective. Elle voulait tout de suite passer aux choses amusantes ! Mais d'un autre côté, Kaori venait de gagner un point. Il valait mieux se renseigner avant de se précipiter tête baissée comme une brute. Et la demande de la demoiselle était loin d'être dénuée d'intelligence. Connaître les capacités de ses coéquipiers était important. Mais il était bon aussi de connaître celle de ses ennemis.

- C'est une bonne chose que de se renseigner sur tes collègues. Mais n'oublie pas non plus d'en apprendre plus sur tes ennemis. La mafia est très dangereuse, et plus tu en sauras sur elle, plus tes chances de t'en sortir seront grandes si tu t'y trouves confronté, expliqua Akiko, l'air préoccupé.

La mafia n'était certes, pas aussi menaçante à l'encontre de Kaori qu'à celle d'Atsushi... Mais ce n'était pas une raison pour ne pas faire preuve de vigilence, prudence est mère de vertu.

- Par exemple Akutagawa. Tu le sais sans doute déjà, mais il a un pouvoir très dangereux. C'est un des criminels les plus recherchés. Mais entre nous, il n'y a aucune chance que la police n'arrive à l'attrapper. Tant qu'il aura ce pouvoir... Et c'est là que Dazai entre en scène. Son pouvoir lui permet d'annuler le pouvoir d'autres personnes. Et si c'est pratique, c'est aussi bien dommage..., ajouta-t-elle dans un soupir. Car je ne peux pas le soigner comme je le voudrais...

Même si ce n'était pas comme si ce dernier avait besoin de soins, après toutes ses tentatives de suicide, son corps avait dû gagner en constitution. Mais c'était quand même dommage qu'Akiko ne puisse pas le soigner. Quoique... Si elle avait pu, il n'aurait certainement pas été aussi amusant que Tanizaki, le frère.

- Car vois-tu... mon pouvoir me permet de soigner n'importe quelle blessure externe. Sans exception. Mais il y a une condition à cela : le blessé doit être mourant pour que mon pouvoir agisse. Alors ne t'inquiètes pas, si tu venais à te blesser, je te remettrais aussitôt sur pied.

La jeune femme servit son plus beau sourire à la pauvre Kaori. La discussion prenait une tournure effrayante. Malgré tout, le médecin retrouva son sérieux rapidement. Ce n'était pas le moment pour ça. Pas encore. Il ne fallait pas que la demoiselle ne pense qu'elle n'était là que pour s'amuser et non pas dans le but d'apporter aide et soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Entraînement matinal [PV KAORI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Disques d'entraînement pour chien / disques de Fischer
» Lecture entraînement:
» Activité : Compréhension de l’écrit + Lecture entraînement. 1AM Proj:1 séq:3
» [Préparation physique] Convict Conditioning - Entraînement d'un détenu
» entraînement pistage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama :: Les Alentours :: La forêt-
Sauter vers: