Forum RPG sur l'univers de BSD !
 

 :: Yokohama :: Commerces :: Centre commercial Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Clos] Nœuds et Dénouements ▬ Pv : John

avatar
Messages : 34
Pages : 173
Date d'inscription : 12/06/2017
Mer 14 Juin - 21:33




Mine.C'est pas parce que tu crois l'avoir vu en premier que tu peux te l'approprier.


Tu ne sortais presque jamais accompagné. Il fallait quand même bien assurer ses arrières. Mais certains jours, tu te permettais une petite folie, comme ça. La vie était courte, et tu savais parfaitement qu’à n’importe quel moment, une quelconque personne – un tant soit peu douée et animée par la rage- pouvait surgir de n’importe où et décider de te détrôner. Comme tu avais eu le loisir de le faire quelques années auparavant. Bref, lors de quelques occasions spéciales, tu te débrouillais pour sortir sans escorte. Essayant de faire partie de la population. T’y noyer n’était pas un problème, même si le bruit provoqué par les multiples personnes autour de toi t’exaspérait un peu. Pas assez pour que tu te décides à rentrer. Du tout.

De toute manière, aujourd’hui était un jour spécial, très spécial. Et il était hors de question que tu ne rejoignes ton bureau, appartements, ou quoique ce soit d’autre, avant que tu ne mettes la main sur l’objet convoité. A vrai dire, tu voulais faire une surprise. Ça t’arrivait oui, de temps à autre de faire preuve de bonté. Envers une personne en particulier. Que tu chérissais plus que tout au monde. Et même si tu savais que rien ne serait assez beau pour elle, cela ne t’empêchait en rien d’essayer de démontrer ton affection par de multiples présents.

Tu n’avais pas encore grand-chose spécialement en tête, mais tu savais parfaitement bien qu’assez vite, tu trouverais ton bonheur. Ou plutôt le bonheur d’Elise, le principal était que cela plaise à la tête blonde et non la tienne. Une robe ? Tu y avais pensé, bien sûr. Mais cela ne semblait pas lui plaire plus que ça. Peut-être que si tu avais évité d’en ramener une dizaine la dernière fois, Elise aurait eu une autre réaction. Sûrement même.

Soit. Tes pas t’avaient guidé sur un chemin qui ne t’était pas totalement inconnu. Tu avais fini dans une petite boutique, à l’air très sympathique. Où ils vendaient toutes sortes de nœuds et rubans. Des couleurs fusaient d’un peu partout, fascinant. Tes bottes n’avaient pas tardées à claquer sur le parquet du magasin, alors que ton regard n’arrivait pas à se poser sur un seul objet en question. Ils étaient tous beaucoup trop beaux. Quoique. Là. Le bordeaux. Particulièrement chatoyant.

Tu avais voulu le voir de plus près. Ce que tu aurais fait si seulement personne ne s’était mis dans ton chemin. Enfin. Mis dans ton chemin, vite dit. Tu étais encore assez loin à ce moment là. Mais tu n’aimais pas spécialement lorsque quelqu’un s’approchait de ton objectif. Enfin. Un ruban, tu pouvais bien tirer un trait dessus, non ? Mhh, non. En plus, la personne ne semblait pas se décider tout de suite. Et bien, autant te faire remarquer. Non, tu n’allais pas furtivement le voler, mais peut-être l’accoster extrêmement poliment. Comme il se devait.

« ▬ Excusez-moi, vous comptez le prendre ? »

Tu avais essayé de ne pas arriver trop discrètement, même si une crise cardiaque de sa part serait la bienvenue. Ne serait-ce que pour t’assurer la propriété du ruban. Mais tu pouvais t’occuper de cette affaire d’une main de maître et dans le plus grand des calmes.


© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Pages : 84
Date d'inscription : 11/06/2017
Mer 14 Juin - 22:26
Pas très poli #Mori
Dans deux semaines, c'était l'anniversaire de la plus petite. L'anniversaire de Ruthie. Un événement que John ne raterait pour rien au monde, dix ans c'est pas rien ! C'est à ses dix ans qu'il avait eu sa casquette, lui. C'était une tradition familiale que de la transmettre de père en fils. Et il avait la chance d'être le premier garçon de la famille. Malheureusement, le blond n'avait rien d'aussi symbolique à offrir à sa cadette qui, admettons le, était sa préférée. Elle avait un sacré caractère, un peu comme le sien à son âge. Mais elle était bien plus mignonne que lui ! Que tout le monde. Et puis il était persuadé que Ruthie, bah elle irait loin dans la vie.

Il avait beau ne pas rouler sur l'or, John, il n'allait pas faire comme les autres années où il fabriquait lui même un p'tit truc, parce que c'est l'intention qui compte. Alors ouais ça compte vachement, mais il avait bien les moyens de lui payer quelque chose de plus fantasque qu'une patate décorée d'un joli petit visage souriant dessiné au feutre indélébile. Où se trouvait cette pomme de terre offerte il y a deux ans ? Dieu seul le sait, et John se sentait bien honteux du fait que Dieu sache que cette pauvre petite plante potagère était fort probablement en train de pourrir sous un lit, laissant ses tubercules pousser à l'infini. Un peu dégueu, en fait.

Ça n'arriverait donc pas. John s'était retrouvé au centre commercial, sans trop savoir comment il avait réussi à y accéder. Il ne connaissait pas bien la ville. Pas cette ville, c'est sûr qu'il ne la connaissait pas elle, mais la ville en général. Il préférait la campagne. Plus calme, plus petit, plus facile de s'y repérer. Bon, il ne s'était pas encore perdu, c'est bien là l'essentiel. Il avait même trouvé un magasin qui avait l'air sympa. Ils avait l'air de vendre beaucoup de choses, dont des petits nœuds pour cheveux. C'était mignon, ça faisait pas trop superficiel. Et en plus, ça tiendrait certainement suffisamment dans les cheveux de Ruthie pour ne pas tomber pendant une journée de travail aux champs. Après, il y avait beaucoup de choix. Mais un des rubans avait en particulier attiré son attention. C'était la couleur préférée de Ruthie ça, cette teinte de rouge ! Mais il ne savait pas trop. S'il prenait ça, aurait-il encore assez d'argent pour lui prendre quelque chose d'autre ? Ça n'avait pas l'air spécialement cher...

« Pardon ? Oh, je pense oui ! Vous.. Vous le vouliez aussi ? »

Il avait failli ne pas remarquer qu'on l'interpellait. En plus, il lui disait quelque chose ce gars. Ouaiiis il avait eu à un moment une description d'un type bizarrement coiffé avec des vêtements de riche bizarres comme ça. Hmmm. Était-ce vraiment le bon jour pour tomber sur l'boss de la mafia. Non. Du tout. Il voulait pas partir, aller faire ses courses ailleurs peut-être ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Pages : 173
Date d'inscription : 12/06/2017
Jeu 15 Juin - 8:44




Mine.C'est pas parce que tu crois l'avoir vu en premier que tu peux te l'approprier.


Face à ton interpellation, l’homme se retourne. Assez normal en soi, à moins qu’il ne soit totalement sourd, à peu près tout le monde aurait eu cette réaction. Mais une fois que son visage t’est totalement dévoilé, tu sens l’un de tes sourcils se hausser. Cette tête bien trop européenne à ton goût, elle ne t’est pas inconnue. Et ce, même si tu n’as pas dû le croiser tant que ça. Voir pas du tout. Ça ne t’empêche pas d’être au courant de plusieurs choses, entre autres des descriptions plus ou moins détaillées de tes opposants. Aucun besoin de se balader avec une escorte, hm ? Mais tu doutes quand même du fait qu’il tente quoique ce soit, à moins qu’il ne soit un des êtres les plus stupides de la planète. Peut-être que d’un point de vue vestimentaire, il n’avait aucun goût, ce n’était pas une raison pour qu’il n’ait aucune cervelle, tu l’espérais pour lui. Quoique.

Tu reprends totalement contenance lorsqu’il reprend la parole, tu te souviens de pourquoi et comment tu t’es retrouvé ici, de ton plein gré à lui parler. Le ruban que tu convoites est toujours posé là, non loin. A ta portée en fait. Mais tu fais attention à ne pas trop le fixer non plus, ce serait parfaitement ridicule. Comme se disputer pour un si petit bout de tissu. Que tu détiendrais dans quelques minutes de toute manière. Oh, tu estimais avoir déjà assez goûté à la défaite comme ça.

« ▬ Ah, en effet ! Mais si vous le voulez tant, allez-y je vous en prie. »

Tu ris légèrement, de fausse politesse. Tout aussi fausse que cette incitation à prendre le cadeau que tu as trouvé. Et ta position montre bien ce contraire. Sans être agressive. En fait, tu restes à ta place, tes pieds bien ancrés dans le sol, nullement prêt à partir ou bouger d’un seul pouce. Les bras dans ton dos, tu restes attentif à tout ce qui pourrait se passer autour de toi. Qui sait, cela pourrait très bien au final être une embuscade. Mais il ne semble y avoir personne d’autres d’un tant soit peu dangereux dans les alentours.

« ▬ Vous avez…Une petite sœur ? »

Tu tapes un peu au pif, il pourrait très bien avoir une fille, même s’il semble encore un peu jeune. Et par simple curiosité. Ce qui t’arrivais rarement, mais faire la conversation te donnait une excuse pour rester et démontrer que tu ne partirais pas aussi facilement. Puis c’était toujours utile à savoir. Même si tu n’allais sans doute pas faire un aller-retour jusqu’en Amérique, uniquement pour pouvoir toucher ton ennemi un tant soit peu. Ah. Par contre, pour un ruban, peut-être que là, tu te déciderais à agir par contre. Pardon. Correction, ton ruban.

© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Pages : 84
Date d'inscription : 11/06/2017
Jeu 15 Juin - 16:39
Pas très poli #Mori
Pourquoi il avait l'air aussi amical, lui. John n'était pas stupide, sachant vaguement qui il était il se doutait bien que non, ce n'était pas quelqu'un de très amical. Fallait pas non plus le prendre pour un lapin de six semaines. C'était probablement que de la politesse. Oui oui, il aimait bien les gens polis et bien élevés, John. La plupart du temps. Parce que là, ça l'exaspérait plus qu'autre chose, il devait l'avouer. Il ne savait pas pourquoi. Peut-être parce que l'homme venait d'une organisation ennemie, et que John avait totalement la flemme d'attaquer ou se même se défendre. Lui, il était juste venu chercher un cadeau pour sa sœur. Pas se battre. Mais d'après ce qu'il était en train de comprendre, c'était également le cas de l'autre homme. Qui, malgré ce qu'il disait, semblait tenir à l'avoir , ce ruban.

« Ah, si vous insistez. Mais vous êtes sûr de vouloir me le laisser ? J'ai l'impression que c'est le seul dans ce coloris et format... »

Ah, lui il était vraiment poli. À moins qu'il n'ait des goûts vestimentaires plutôt particuliers, l'homme, dont il n'avait visiblement pas retenu le nom lorsqu'on lui avait parlé de lui, était là parce qu'il souhaitait offrir ce nœud à une femme ou une fille. Et John se sentirait assez mal de savoir qu'une jeune fille, parce qu'il ne connaissait pas énormément de femmes décorant leurs cheveux de nœuds, ne soit malheureuse. Par sa faute. Parce qu'il avait pris le nœud. Ah, il était peut-être tout gentil pour le coup.

« Oh, oui. C'est bientôt son anniversaire, c'est pour ça que je voulais prendre le ruban.. Je suppose que vous aussi ? Ou plutôt une fille..? Excusez moi, je suis peut-être un peu intrusif. »

Parce que peut-être que s'il le faisait suffisamment chier, l'homme abandonnera et partira sans le nœud. Et là, John n'aurait même pas à culpabiliser, puisqu'il s'agirait d'un abandon quasi volontaire d' l'autre homme. Excellente technique.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Pages : 173
Date d'inscription : 12/06/2017
Jeu 15 Juin - 20:56




Mine.C'est pas parce que tu crois l'avoir vu en premier que tu peux te l'approprier.

La discussion serait visiblement un peu plus longue voire difficile que ce que tu ne pensais. Dommage. Il n’allait quand même pas faire tout une affaire pour ce ruban, hm ? C’était pourtant si simple de te le laisser sans insister. Tu anticipes le moment où cela va se transformer en cercle vicieux. Était-ce possible ? Totalement. Tu tenais à agir en personne parfaitement capable de bien se tenir ne société, maiis ta fierté te refusait aussi de laisser tout simplement le ruban en ces mains. Assez ridicule, il fallait bien l’avouer. En plus il insistait sur le fait qu’il n’y en ait qu’un seul et unique. Tu jettes un coup d’œil aux alentours, une nouvelle fois, comme pour te rassurer. Et en effet. Tu n’en voyais aucun autre à l’horizon.

« ▬ Il semblerait. Peut-être qu’ils en ont encore en stock, mais n’ont pas pris la peine de les mettre en rayon. Nous pourrions aller demander. »

Ne faisais-tu pas trop preuve de gentillesse ? Sans doute, tu aurais très bien pu lui conseiller d’aller seul demander, pour que tu puisses partir tranquillement avec celui qui trônait juste devant vous. Cependant il ne faudrait pas non plus que quelqu’un d’autre ne l’intercepte pendant que vous seriez occupé. Oh. Tu pourrais le prendre avec vous, histoire d’être sûr et certain. Et tu avais donc visé juste, une petite sœur. Pour son anniversaire. Oh. Il n’y avait pas besoin d’une telle occasion pour offrir des cadeaux. Du tout. En tout cas, tu préférais en offrir régulièrement. Face à l’excuse, tu daignes décroiser un de tes bras, effectuant un léger signe de main, brassant l’air.

« ▬ Oh, ne vous en faites pas, je l’ai tout autant été. En effet, une jeune fille, elle vient tout juste d’avoir douze ans. »

La bonne blague. Mais après tout, son âge inchangé faisait tout autant partie de ton pouvoir et tu n’étais pas décidé à le crier haut et fort dans la rue. A quoi bon. De toute manière, il ne devait pas être au courant, alors pourquoi le faire, et surtout pourquoi maintenant. Ce serait plus que ridicule, tout simplement. Et tu étais loin d’être ridicule.

« ▬ Comment s’appelle-t-elle, si je puis me permettre ? »

Ah. Bah c’est bête. Maintenant que tu faisais aussi la conversation tu ne pouvais décemment plus du tout partir d’ici. Ce serait trop impoli.


© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Pages : 84
Date d'inscription : 11/06/2017
Ven 16 Juin - 17:07
Pas très poli #Mori
John n'avait absolument pas de crainte de se faire attaquer, maintenant qu'il réfléchissait un minimum. Oui, toujours utile de se servir de son cerveau dans ce genre de situation, quand on est un peu sous pression. Il n'était qu'un simple membre de la guilde, pas le plus dangereux. Donc il doutait fortement que le boss de la mafia ne prenne la peine de venir l'attaquer lui. Vraiment, ce serait illogique. Et un peu triste, parce que John n'aurait probablement que peu de chance de s'en sortir. Enfin, en soi il n'en savait rien mais il espérait ne pas avoir à le savoir.

« C'est possible, oui. Mais si on y va, quelqu'un risque de prendre le ruban, et ça serait un peut frustrant pour chacun de nous deux. Et autant qu'un seul de nous deux ne reparte déçu, tant qu'à faire. »

Et ce ne serait en aucun cas John, hah. Non mais oh, il n'avait pas fait l'effort de ne pas se perdre en ville pour y retourner. En plus, il ne savait même plus où il avait réussi à garer Rosinante ! Mais il réussirait à la retrouver. Il réussissait toujours. C'était tout pour lui, ce camion. Et pour sa famille. En fait, s'il l'avait perdue, ce serait un peu la mort. Déjà parce qu'il était pratiquement sûr de se faire assassiner par ses parents, et puis parce que quand il disait que c'était tout pour lui, il entendait là qu'il l'aimait vraiment énormément ! Super pratique, presque incassable... La meilleure des compagnes de route ! Et même si elle nécessitait parfois des réparations, c'était tout à fait normal et John ne s'en plaindrait jamais.

« Ah, ils sont gentils les gosses à cet âge ! J'ai un frère qu'en a 12 aussi, peut-être 13 dans quelques mois, à moins que ce ne soit l'anniversaire de l'autre..? Ah, je sais plus. Mais il a 12 ans, c'est certain ! »

Ah mais s'il devait retenir les dates d'anniversaire de tous ses frères et soeurs, il ne s'y retrouverais plus. Mais il avait toujours Rosasharn pour lui envoyer une lettre, où qu'il se trouve, pour pas qu'il n'oublie de venir faire un tour dès qu'il le pourrait. Par contre, il ne savait pas vraiment si la fille en question était la fille de l'homme. Sûrement, ce serait logique. Et puis au final, ça l'importait peu.

« Hm. Ruthie ! Puis si vous voulez tout savoir, c'est une vrai tête brûlée. Elle ose tout, elle est vraiment marrante. Ma préférée, même si faire du favoritisme c'est pas sympa du tout. Et vous, elle s'appelle comment ? Au moins, on sait qu'elles ont toutes les deux bon goût. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Pages : 173
Date d'inscription : 12/06/2017
Sam 17 Juin - 14:41




Mine.C'est pas parce que tu crois l'avoir vu en premier que tu peux te l'approprier.
Vous avez le même raisonnement, intéressant. Même si tu t’en sentirais presque vexé. Tu n’aimais pas spécialement te comparer à l’un d’eux quand même. Tu étais sûr et certain du fait que tu, vous en fait, autant inclure tout le reste de tes subordonnés, étais nettement mieux que ce genre de petits envahisseurs. Dans le pire des cas, tu pourrais expliquer que si le ruban finissait en ta possession, ton bonheur compterait pour plus que deux, et ce serait comme s’il n’y avait personne de déçu, tout simplement.

« ▬ Il suffirait de le prendre avec nous, ce sera même plus rapide de leur montrer ce que l’on cherche exactement. A moins d’interpeller la première personne de la boutique directement. »

S’il y en avait. Après tout, ce n’était pas si grand que ça et tu n’avais pas la moindre idée de si oui ou non, il y avait plusieurs employés. Mais tu n’avais pas trop envie que le ruban sorte de ton champ de vision là tout de suite. On était jamais trop prudent. Vigilance constante. Ça ne t’empêchera certainement pas d’écouter quelqu’un, ni même de lui répondre, qui plus est si Elise est concernée de près ou de loin.

« ▬ Assez ! Un des meilleurs âges de mon point de vue à vrai dire. Vous semblez avoir une grande famille, deux frères et une sœur ? »

Peut-être même plus, mais il n’en avait pas encore parlé alors. Bien. Bieeen, plus de gens que tu pourrais envisager de torturer si le besoin s’en faisait ressentir. Autant voir le point positif de la chose et de la discussion. En tout cas, il avait l’air d’un peu s’y perdre dans les anniversaires. Ce qui te laissais penser qu’ils étaient peut-être un peu plus que ça. Ou alors qu’il avait une mauvaise mémoire. Ou encore, trouvait que ce genre d’informations n’avaient pas le mérite d’être retenues, pour pouvoir en garder d’autres, plus importantes. Tu continues de sourire légèrement. Problème de favoritisme, tu n’as pas à connaître au fond, tu en a une seule et unique. Nettement plus simple.

« ▬ C’est original comme prénom ! – Excuse pour ne pas dire que tu le trouvais en vérité assez immonde – Et elle s’appelle Elise, elle a aussi son caractère ! Qui sait, peut-être qu’elles s’entendraient à merveille, comme vous dites, ne serait-ce que sur les goûts. Mais,…Ruthie est peut-être plus jeune ? »

Comme si une rencontre entre elles était ne serait-ce qu’imaginable. Mais ça ne tuerait personne d’en parler. Tu n’allais pas non plus ouvrir les hostilités là tout de suite, en plein milieu du centre commercial. Un mouvement beaucoup trop stupide pour ta personne.

© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Pages : 84
Date d'inscription : 11/06/2017
Sam 17 Juin - 23:20
Pas très poli #Mori
Il avait ri. Il n'avait pas fait exprès, et ce n'était pas un rire très amusé. Mais John avait tout de même ri, parce qu'il ne voyait juste pas quoi faire d'autre.C'était ridicule, la situation était parfaitement ridicule. Ils étaient vraiment en train de parler en s'agressant verbalement dans la plus grande des politesses ? Il faut croire que oui. C'était vraiment ridicule, John se décevait. Mais bon, au moins, il restait poli, et ses parents lui disaient souvent que c'était le principal. Il était généralement d'accord mais là, il avait l'impression que ça allait partir en guerre de politesse et ça le saoulait. Voilà.

« Oui, c'est ça, maintenant on a plus qu'à essayer de débattre sur qui prendra le ruban le temps qu'on aille demander ? Je suis plutôt pour le fait d'attendre. »

Pourquoi ça l'intéressait. Peut-être qu'il demandait ça par politesse. Mais c'était bizarre, par politesse, de demander ça à quelqu'un. Enfin bon, au pire, qu'est-ce qu'il risquait ? Encore une fois, John n'était qu'un simple membre de la Guilde. Rien de plus.

« Le meilleur, je ne sais pas. Mais oui, j'ai une très grande famille ! À vrai dire j'ai quatre frères, et trois soeurs. C'est plutôt animé chez moi ! »

Animé, c'était le mot. À table, c'était un peu toujours la foire, même si ses parents essayaient toujours de faire en sorte que tout le monde se tienne correctement et aie une part de nourriture équitable. C'était pas toujours facile, Ruthie se plaignait souvent que Winfield avait plus à manger qu'elle. Alors que c'était absolument faux. Et parfois, ça finissait en bataille de nourriture. Et dans ces cas-là, ils étaient tous bieeen dans la merde.

« N'est-ce pas ? J'ai pu le choisir. Et c'est un très joli nom, Elise ! Eh bien Ruthie va avoir dix ans, c'est quelque chose qui se fête. Mais elle est plutôt mature pour son âge, je trouve. Après, il y a peut-être une différence de culture entre leurs goûts. Et puis Ruthie n'aime pas vraiment les autres filles du village, du coup elle n'aime pas trop les filles en général. SI je pouvais et que c'était pas dangereux, je l’empennerais avec moi parfois, histoire qu'elle voit un autre paysage que les champs de notre trou paumé. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Pages : 173
Date d'inscription : 12/06/2017
Ven 23 Juin - 16:18




Mine.C'est pas parce que tu crois l'avoir vu en premier que tu peux te l'approprier.
Oh, ce rire, il ne t’avait pas semblé très naturel. En même temps. Est-ce que la situation était drôle ? Non. Plutôt pitoyable. Et improbable. Une telle chose ne t’était jamais arrivée. Fort heureusement. Parce que quitte à être franc, tu n’aimais pas ça. Ca ne t’exaspérait pas encore. Même si tu ne le montrerais pas ce serait trop facile. Et maintenant, tu le voulais vraiment ce ruban. Oh bien évidemment ,ce ne serait pas pour toi. Au final, pour aucun de vous deux même. Mais tu t’en fichais, tu étais prêt à tout pour pouvoir l’offrir à Elise. Quitte à devoir supporter sa compagnie encore longtemps. Tu n’étais pas du tout le genre à lâcher. Avais-tu même lâché quoique ce soit dans ta vie ? Peut-être, mais tu l’avais oublié alors.

« ▬ Comme vous voudrez. Je me serais bien proposé, mais j’imagine que vous n’auriez pas accepté. Encore faut-il maintenant que quelqu’un remarque. »

Ce qui n’était sans doute pas gagné. Mais était-ce réellement un problème ? Oui en fait. Tu ne comptais pas non plus rester toute la nuit, là. Patient mais quand même, il y avait des limites. Tu partirais avant, et avec le ruban. Fallait pas rêver non plus. D’ici une heure, il serait en ta possession. Tout au plus. Tu t’étais accordé cette sortie, mais ce n’était pas pour ça que tu allais lui donner trop de ton temps.

« ▬ Ca ne doit pas être facile tous les jours ! Mais aussi sympathique à d’autres. Ça doit pas mal vous manquer. »

Le faire remarquer ne servirait sans doute à rien. Peut-être même à remuer le couteau dans la plaie. Ce qui n’avait pas spécialement été ton but, mais tu ne t’étais pas gêné pour le dire quand même. A quoi bon prendre toujours des pincettes. A force, on ne pourrait plus parler du tout.

« ▬ C’est vrai que c’est plutôt une grande étape, dix ans. Pour tout vous dire, Elise ne voit pas énormément de monde, ça ne pourrait sans doute pas lui faire de mal. Enfin qui sait, vous aurez peut-être un jour la possibilité de la sortir de là, même si la campagne peut avoir pas mal de d’avantages. »



© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Pages : 84
Date d'inscription : 11/06/2017
Sam 24 Juin - 17:56
Pas très poli #Mori
C’est bien, ils vont pas énormément avancer, comme ça. Peut-être qu’ils pourraient demander à quelqu’un de tirer au sort pour eux. Mais il y aurait cinquante pour cents de chance que John ne finisse pas avec le ruban. Et ça ne lui plairait pas, loin de là. Vraiment, la seule solution qui lui conviendrait serait que l’autre homme abandonne. Beaucoup plus avantageux pour John oui. John qui lui n’avait absolument aucune envie d’abandonner. Têtu comme une mule, sa mère le lui répétait bien assez souvent pour qu’il soit au courant. Il en était même plutôt fier, mieux vaut ça que d’être une mauviette qui abandonnera tout à la première occasion.

« Ah, commenceriez-vous à me connaître ? Vu la tête des vendeurs là-bas, je pense qu’ils nous ont remarqués, mais qu’ils n’ont aucune envie de venir nous aidez. Bizarre. Abrutis. »

Ouais bon à leur place, il aurait pas bougé son cul non plus. Par flemme, par contre. Ça devait être vachement chiant d’être vendeur, déjà que lui-même en avait toujours vachement marre de souvent devoir essayer de vendre les caisses de fruits et légumes récoltés par son village au marché du village voisin et qu’on essayait de l’arnaquer. Ça ne fonctionnait jamais, ceci dit, et il parvenait toujours à tout vendre.

« Bien sûr que ça me manque, mais on va dire que c’est la vie. Je ne peux pas me permettre de faire quoi que ce soit d’autre. Pour le moment. J’aime bien me dire qu’il jour ça ira mieux ! »

Ouais, enfin il ne se le disait pas si souvent que ça. Parce que bon, éternel pessimiste qu’il était.. Et puis très honnêtement, en mission, il ne pensait qu’à réussir, pas à pourquoi il devait réussir. Sauf dans les missions les plus risquées. Mais rarement, donc.

« Peut-être oui. Et oui, comme le fait qu’on connaisse tout le monde. C’est pratique. Puis on sait toujours précisément ce qu’il y a à faire. Arroser, planter, arroser, cueillir, nettoyer, faire à manger… Des trucs comme ça, on s’y habitue, c’est pas trop m-.. Euh oui bonjour ? »


C’est qui ça. Un vendeur, vu son badge. Un vendeur à l’air particulièrement agacé qui… Qui ? Qui prit le ruban ? Ah bah bien, ok, au moins ils savaient qui allait surveiller le ruban pendant qu’ils allaient en demander un a-Qu’est-ce qu’il comptait faire avec ces ciseaux. Ah non non. Pourquoi cet air particulièrement fourbe. Nooon non non n-maIS QUOI. Est-ce qu’il venait réellement de couper le ruban. En deux. Vraiment. Il se croyait drôle ? Vu son sourire, oui. Eh bah John ne trouvait pas ça drôle. Du tout.

« Mais vous allez pas bien dans votre tête vous. Je l’voulais ce nœud. Bravo, vous venez de nous faire perdre dix minutes de notre temps ! Putain mais j’voulais ce nœud, pas la moitié, pas un autre… »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Pages : 173
Date d'inscription : 12/06/2017
Mar 27 Juin - 22:18




Mine.C'est pas parce que tu crois l'avoir vu en premier que tu peux te l'approprier.
Pourquoi donc les vendeurs ne daignaient pas venir ? Tu avais ta petite idée. Même très grande. Rien de bien bizarre en fait. Sans doute qu’ils espéraient que vous vous en sortiez sans leur aide. Un ruban. Vous étiez en train de vous disputer pour un ruban. Joli certes. Mais ruban quand même. Que tu n’allais pas lâcher. Tu ne le tenais pas encore en main, ceci dit d’une manière ou d’une autre tu te débrouillerais pour l’avoir. Non mais oh. En fournissant un minimum d’efforts, tu pourrais peut-être en trouver un autre, qui y ressemblait. Mais il en allait de ta fierté maintenant. Pourquoi le céder. Aucun intérêt. Même s’ils en trouvaient un deuxième tu te débrouillerais pour prendre celui qui reposait juste devant vous.

« ▬ Il semblerait ! Même si la logique veut à ce que la plupart des personnes refuse. Peut-être que par politesse ils préfèrent que l’on se tourne vers eux, histoire de ne pas nous interrompre dans…Cette charmante discussion. »

Qui pouvait durer encore éternellement. Vous sembliez tout aussi têtus l’un que l’autre. C’était bien ce qui posait problème. Pourquoi il ne voulait pas retourner dans sa misérable campagne qui lui semblait si cher à son cœur. Ah oui. Il ‘avait donné la réponse. La pauvreté, du moins c’était ce que tu comprenais avec sa réponse. Et vu que tu étais loin d’être stupide, et bien tu estimais qu’il s’agissait certainement de la bonne réponse.

« ▬ Ah, la positivité. C’est assez pratique. Tant que ça ne se transforme pas en illusion. Mais bon, j’imagine que dans ce cas-là, ça ne tient pas totalement non plus de l’utopie. »

Tu n’allais pas tout casser non plus. Enfin, ce n’était pas comme si le blond avait vraiment eu l’air d’y croire. Mais alors que tu t’apprêtais déjà à répondre, un vendeur arriva. Très bien. Peut-être qu’on allait enfin prendre votre cas en main. Peut-être. Tu n’en étais même pas certain et c’était bien ça qui était le plus triste. Qu’est-ce qu’il cherchait même. Avec ses ciseaux. Bon, les ciseaux ne pouvaient que faire une seule chose. Couper. Et il n’y avait qu’une seule chose à couper là tout de suite. Le sacro-saint ruban. Qui fut réduit de moitié. En une fraction de seconde. Oui mais non. Là c’était encore plus ridicule que votre conversation en fait. Le pire sans doute dans tout ça était la fuite du vendeur quelques secondes plus tard. Très bien. Pourquoi pas. Sinon, non. Ce ruban il était censé te revenir entier.

« ▬ Visiblement, ils nous entendaient. Ce n’est pas pour autant une raison de nous fournir à la place un mini marque page. »

Qui était totalement ridicule. Assez peu te retenait de l’étriper ce vendeur qui était bien vite reparti. Trop. Pas assez cependant pour que tu ne retiennes pas sa tête. Un jour il le regretterait. Tu t’en assurerais.

« ▬ Parfaitement désolant. »

© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Pages : 84
Date d'inscription : 11/06/2017
Dim 2 Juil - 12:12
Pas très poli #Mori
La politesse, John voyait très bien ce que c’était. Ses parents avaient eu l’excellente idée de bien élever ses frères et sœurs, et lui, au passage. D’ailleurs, on lui disait souvent que c’était lui, le plus poli de sa fratrie. Ah bah oui il était fier, c’est bien normal, il avait de quoi l’être. Donc, il espérait simplement que personne n’allait lui faire de leçon sur ce qu’était la politesse. Il aurait pu avoir besoin de tout, principalement du ruban, mais pas de ça non.

« Mouais, je sais pas. Ca serait juste bien que quelqu’un vienne, quand même. Parce que je sais pas vous, mais je n’ai personnellement pas toute la journée. »

Il se doutait bien que l’autre homme avait également un emploi du temps chargé, probablement plus que le sien. Mais ça faisait sans doute plus poli de demander, hein. Puis ça faisait justement un peu plus passer le temps, hein, parce qu’il avait l’impression que malheureusement, ils allaient y passer encore un certain temps.

« Je le suis rarement, positif. Je préfère de loin être réaliste, c’est probablement la seule chose sur laquelle je me permets de rêver. De temps en temps. »

Parce qu’il n’avait pas non plus envie de trop y croire, on ne sait jamais quel malheur il peut arriver. C’était quand même un boulot assez dangereux, il ne faut pas l’oublier, c’est pas parce qu’il n’avait jusqu’ici pas été gravement blessé que tout était une partie de plaisir.

Tout comme cette journée ! Dire que ce qui venait de se passer l’enrageait serait un doux euphémisme. Qu’est-ce qui le retenait de se jeter sur le vendeur pour l’égorger ? Ah, il n’avait pas trop envie de finir en prison, pas aujourd’hui non. Il devait au moins assister à l’anniversaire de Ruthie. Puis même, la prison c’était pas pour lui. Il se ferait bien trop chier.

« C’est ridicule ! Parfaitement ridicule ! Qu’est-ce qu’on est censés faire maintenant, rentrer chez nous et faire comme s’il ne s’était rien passé ? On doit passer outre et décider d’oublier tout ça en allant boire un petit café ? Je suis pas d’accord. Mais je suppose qu’on a pas le choix ? Tant pis, mais putain, je peux assurer que ce type regrettera ce qu’il vient de faire. Je sais pas, c’est… N’importe quoi. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Pages : 173
Date d'inscription : 12/06/2017
Lun 10 Juil - 18:51




Mine.C'est pas parce que tu crois l'avoir vu en premier que tu peux te l'approprier.
Le temps t’était une chose assez précieuse en réalité. Et tu détestais en perdre inutilement. Parfois tu n’avais pas le choix cependant. Mais ici, tu aurais pu totalement partir depuis quelques minutes et retourner très tranquillement vaquer à tes occupations. Très catholiques très appréciées de tous. Cependant lâcher prise ne te plaisait pas le moins du monde. Tu préférais perdre encore un peu de ton temps, surtout que tu avais prévu dans ton espèce de planning mental cette sortie. Et maintenant, d’avoir ce nœud en particulier.

« ▬ De fait, mais difficile de les avertir sans aller les voir s’ils ont décidés d’ignorer. »

Quoique. Vous pouviez hurler. Mais tu étais nettement plus distingué que ça. Crier comme un porcinet, ce n’était pas pour toi. Du tout. Tu préférais garder ta voix pour quelque chose de plus utile.

« ▬ Il faut bien s’accorder des exceptions de temps à autres. »

Que de constatations. Surtout une manière de passer le temps histoire d’attendre que quelqu’un arrive enfin. Ou que vous trouviez une solution. Même si à ce train-là, vous y seriez encore demain. Mais la solution qu’on vous avait trouvée en fait ne t’allait pas. Pas du tout. Et généralement quand tu n’étais pas d’accord, ça se savait. Mais ce n’était pas l’endroit. Ni le moment. La patience était la clef de beaucoup de choses.

« ▬ Assez oui. Je ne pense pas que qui que ce soit pourrait faire grand-chose avec ce genre de ruban. Et j’imagine que c’est ce qu’ils espèrent, que l’on rentre gentiment ou accepte cette moitié ridicule. Ceci dit, il n’y a pas vraiment d’autre choses à faire. Pour le moment. Je vous aurais bien invité à prendre un café, histoire de régler correctement cette injustice, cependant dans l’immédiat, je préfère partir à la recherche d’un présent plus…Prestigieux. »

Non parce que revenir avec ça, ne relèverait même plus du ridicule. Et tu n’avais pas envie de savoir de quoi cela relèverait en fait.


© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
[Clos] Nœuds et Dénouements ▬ Pv : John
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» terrain non clos
» le clos du coudray (vivaces fougères graminés ...)
» Riven du Clos sweetie (département 57)
» Le mas du clos et bientôt d'autres circuits en périls
» Le clos d'armoise (vivaces et graminées)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama :: Commerces :: Centre commercial-
Sauter vers: