Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Le personnage :: Présentation :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon nom est Kyôka ♦ Fini

avatar
Messages : 53
Pages : 153
Date d'inscription : 15/10/2017
Age : 15
Localisation : Quelque part
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct - 21:53
Agence
Kyôka Izumi


Surnom: Aucun pour le moment
Age: 14 ans
Sexe:
Nationalité: Japonaise
Métier/Rôle dans l'organisation: Membre
Orientation sexuelle: ... Hétéro ?
Signes distinctifs: Des vêtements traditionnels, et un téléphone portable qu'elle porte autour du cou
Izumi Kyôka, Bungou Stray Dogs

Caractère & Physique

La décrire ? Bon, si c'est nécessaire… Commençons par son physique.
De longs cheveux noirs tirant sur le bleu sombre, coiffés en deux queues-de-cheval basses et de manière bien symétrique -à l'exception d'une mèche rebelle totalement impossible à discipliner-, retenus de chaque côté de son visage par des élastique ornés de fleurs. Cela crée un certain contraste avec sa peau plutôt pâle, sans qu'elle paraisse maladive pour autant. De plus, la jeune fille porte la plupart du temps, un kimono rouge dans les manches duquel elle dissimule, bien souvent, une arme. On n'est jamais trop prudent, après tout.
Oui, elle est très méfiante envers la majorité des gens… Voire même un peu paranoïaque par moment, prompte à sortir son poignard dès qu'elle considère quelqu'un comme suspect.
Enfin, ajoutez à cela une silhouette menue et svelte ainsi qu'un regard bleu perçant, et vous obtiendrez une image assez proche de celle que Kyôka renvoie la plupart du temps : celle d'une poupée, une poupée de porcelaine, délicate et fragile.
Mais c'est tout le contraire : du haut de ses 14 ans, elle possède une forte volonté et est loin d'être fragile, encore moins une demoiselle en détresse comme certains le pensent parfois, les amenant à la sous-estimer, ce qui est une grave erreur… Bien qu'elle peut facilement adopter le comportement d'une fille ordinaire, à savoir un peu gamine, avec un appétit d'ogre et un goût pour tout ce qui est mignon, comme les peluches. Elle est aussi très énergique et curieuse, mais cela ne l'empêche pas d'être plutôt mature pour son âge, ainsi que courageuse…
Et impitoyable. Après tout, il y a peu, elle faisait encore partie de la mafia, obéissant comme une simple marionnette. Les trente-cinq personnes dont elle a pris la vie, cesseront-elles un jour de la hanter ? Car c'est bien le mot : Kyôka a une excellente mémoire, et chaque heure, chaque minute qui passe, elle ne peut les oublier : leur apparence, leur expression de terreur juste avant qu'ils ne rendent leur dernier soupir…
Elle a tué trente-cinq personnes, elle souhaite qu'il n'y ait jamais de trente-sixième.
Et pourtant, si c'était nécessaire, pour protéger ceux qui lui sont chers, elle n'hésiterait pas un seul instant.
C'est là tout le paradoxe de sa personnalité : en effet, Kyôka est, comment dire… Plus que tout, elle est impassible. Calme. Presque toujours, au point d'en paraître froide, on pourrait même croire qu'elle n'éprouve pas d'émotions. Mais c'est faux ; c'est juste qu'elle a appris à les dissimuler.
D'ailleurs, il arrive, de temps en temps, que l'une d'entre elles parvienne à franchir cette muraille que la jeune fille a érigé autour de son cœur, pour s'inscrire sur son visage : un petit sourire, des joues qui rosissent, un regard qui, momentanément, s'adoucit…


Histoire

« Toi et notre fille, ici… Ce sont les meilleurs moments de ma vie. »

Une fille normale. C'est ce qu'était Kyôka, il y a trois ans de cela.

Elle habitait dans une vaste maison traditionnelle, à l'écart de la ville, avec ses parents, les seuls êtres humains qu'elle ait jamais fréquenté. Se sentait-elle seule ? Pas particulièrement. Et de toute manière, la solitude ne la dérangeait pas. On pouvait même dire que, déjà à cette époque, elle était comme une amie, une camarade ; lorsque la petite fille était seule, elle pouvait lire, laisser son regard vagabonder dans le paysage ou dans le ciel, admirer les fleurs ou bien les papillons chatoyants, et plus que tout, rêver. Une famille paisible et aimante, un paysage calme et idyllique, une enfance heureuse et innocente… C'est ça, sa vie était telle un rêve.

Un rêve qui s'est brisé, il y a trois ans de cela.
A cause d'un démon. Cette créature, qui a pris la vie de ses parents sous ses yeux.
Alors qu'elle était dans le jardin, des coups de feu retentirent. Elle n'avait jamais entendu ce bruit, mais il avait fait fuir les oiseaux, et Kyôka, sans s'en rendre compte, avait immédiatement compris que c'était un bruit terrible, un son funeste.
Avec une curiosité enfantine qui se teintait progressivement d'angoisse, elle s'était dirigée vers sa maison… Pour voir le corps de son père tomber au sol, plein de sang. Elle ne réalisa pas sur le moment. D'où venait tout ce sang ? Et puis elle vit sa mère, et l'ombre menaçante, l'ombre d'une chose qui n'était pas humaine, derrière elle, brandir son arme…
Les dernières paroles de sa mère, dans un ultime souffle, lui était destinées. Mais elle ne les entendit pas. Tout comme elle ne se rendit pas tout de suite compte que le cri qu'elle poussa à en perdre la voix était le sien.

« Tue le démon pour venger mes parents. Ensuite… Tue-moi. »

Plus de deux ans s'étaient écoulés depuis ce jour. Depuis ce jour où la violence et la Mort avaient soudainement tapé à la porte de son paradis, sous la forme de ce spectre… Sa capacité, comme ils disaient. Pendant que la vie des autres, dans le monde extérieur, suivait paisiblement son cours, la sienne avait été lacérée, déchirée en lambeaux.
Combien de fois, durant ces deux années où elle s'était laissée vivre, la jeune fille avait-elle maudit cette faucheuse ? Et pourtant, en ce jour elle se présentait à nouveau à elle sous une autre apparence.
Ou plutôt, dès qu'elle avait entendu parler de cet homme à la capacité destructrice, elle avait immédiatement su qu'il était le seul à pouvoir exaucer son unique vœu, qu'elle formulait pour la première fois en plus de deux ans.
Non… Plus qu'un vœu, une revanche. La seule raison pour laquelle elle était restée en vie jusqu'à présent. Pour l'accomplir, elle était prête à n'importe quoi.

C'est ainsi que celle qui fut autrefois une petite fille paisible et rêveuse plongea à nouveau dans ce monde de sang et de mort.

Kyôka possédait un talent certain pour l'assassinat.
Il lui suffit de quelques mois d'entraînement avant d'ensuite partir sur le terrain. Elle tua trente-cinq personnes en près de six mois, sans jamais échouer à une seule de ses missions. Jusqu'au jour où son chemin sanglant croisa celui de l'Agence des Détectives Armés et plus précisément de leur dernière recrue, Nakajima Atsushi.
Dans ce train, au cours de cette mission qui, sans ce dernier, aurait probablement été sa dernière, elle l'affronta, suivant les ordres qu'elle recevait au téléphone, telle la marionnette docile qu'on lui avait appris à être. Un combat dont le vainqueur semblait décidé d'avance… Si le garçon n'avait utilisé sa capacité au dernier instant.
Les paroles qu'il prononça alors restèrent gravées dans l'esprit de la jeune mafieuse. N'était-il pas la première personne à la traiter comme un être humain, et non comme une poupée, une machine à tuer ? N'était-il pas le premier à lui demander ce qu'elle souhaitait véritablement ?
Elle-même ne s'était jamais posé cette question. Dans son cœur qu'elle croyait vide depuis longtemps, quelque chose résonna.

Peut-être existait-il pour elle une autre fin que tuer puis mourir ?

Elle accéda à la demande du jeune homme. Mais cette fois encore, la voix au bout du fil semblait avoir prévu ce choix. Cette fois-ci, ses propres désirs et le choix à faire lui apparurent clairement. Elle n'hésita pas une seule seconde.

« Je ne veux plus tuer. »

Finalement, elle accomplit son souhait… Du moins, elle l'aurait fait si, encore une fois, le tigre n'était intervenu. Il la sauva d'une mort qu'elle pensait par trente-cinq fois méritée et l'amena à l'Agence de Détectives. En échange des informations qu'elle leur promit, son bienfaiteur lui paya un repas.
Il lui fit également visiter de nombreux lieux, certains qu'elle n'avait fréquenté que dans le cadre de ses missions, d'autres qu'elle voyait pour la première fois. Il lui acheta une crêpe et elle réussit même à obtenir une peluche de lapin, version agrandie de celle accrochée à son téléphone.
Une journée ordinaire pour n'importe quelle autre adolescente de son âge ; la découverte d'un monde nouveau pour Kyôka, un monde lumineux, loin des ténèbres de la mafia.
Un monde dans lequel même une meurtrière comme elle pouvait avoir une place, qui sait ?

Toutefois, elle ne se faisait pas d'illusions. Sa propre existence était un crime, après tout ; seule la Mort l'attendait au bout du chemin.

Et de la même manière, l'obscurité n'était jamais bien loin. Elle ne pouvait disparaître ; elle attendait seulement son heure, tapie dans un recoin, guettant l'instant propice où elle pourrait prendre, enfin, le dessus sur la lumière. Et échapper à la mafia n'était pas si simple… A cause d'elle, son compagnon se fit capturer, l'organisation criminelle ayant la ferme intention d'obtenir la prime qui avait été mise sur sa tête.
Mais la jeune fille n'avait pas l'intention d'abandonner à son sort celui qui lui avait sauvé la vie, et si on devait lui reconnaître quelque chose, c'est qu'elle possédait une détermination remarquable.
Elle était décidée à couler ce navire et Akutagawa, quitte à mourir avec celui-ci. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'accordait plus la moindre importance à sa vie…
Réussit-elle son projet suicidaire ? Et bien… Toujours pas.
Vous connaissez la chanson maintenant, non ? Peut-être son protecteur ne pouvait se résoudre à l'abandonner. Sans doute était-il secrètement suicidaire ?
Quoi qu'il en soit, à la suite du combat entre le mafieux et Atsushi, ce dernier ayant perdu connaissance après être sorti victorieux, ce fut au tour de la jeune fille de le sauver, juste avant que l'immense navire ne coule.

Alors qu'ils rentraient à toute vitesse, glissant sur les vagues, au Q.G. de l'Agence, Kyôka se remémora subitement les mots que lui avait dit le Chien de la Mafia sur le bateau…
Probablement avait-il raison. Après tout, c'était la seule chose qu'elle avait faite ces six derniers mois, tuer. Mais elle ne pouvait, ne voulait pas l'admettre. Sa décision était prise. Silencieusement, une nouvelle détermination, un nouveau désir se forma dans son esprit…

« Je veux lui prouver qu'il a tort. »


Talent

La Princesse Démoniaque (Yasha Shirayuki)
Une capacité qui se manifeste sous la forme d'un immense fantôme de trois mètres de haut.
Vêtue d'un kimono et possédant les traits d'une femme, elle n'en a cependant que l'apparence ; car ses capacités physiques sont bien au-delà de celles des humains, même des meilleurs athlètes, telles sa force et sa vitesse impressionnantes, mais aussi son insensibilité à la douleur ou encore son endurance… On pourrait même parler d'infatigabilité.
Et, en plus de ces avantages dus à la nature spectrale de la Princesse, son invocation ne demande aucune énergie de la part de Kyôka.
Mais, évidemment, ce pouvoir n'a pas que de bons côtés… C'est même tout le contraire pour sa détentrice, qui le considère comme une malédiction, une abomination dont elle est l'origine, plutôt qu'un don. En effet, pour pouvoir réaliser une invocation, il faut remplir des conditions précises, qui ont ainsi été utilisées par la Mafia à son avantage : de fait, la Princesse apparaît uniquement lorsque quelqu'un parle à travers le téléphone portable que Kyôka porte en permanence sur elle, et n'obéit qu'aux ordres de cette personne, quels qu'ils soient…
En d'autres termes, la jeune fille n'a aucun contrôle sur sa propre capacité.


Pseudo: Déesse des fluffy Pandas, et anciennement Yūko ~
Age: 2893 ans
Double-compte? Nope ! (Pas encore, du moins)
Comment avez-vous découvert le forum?: Cookies.
Votre premier avis sur le forum?: Brownies.
Votre premier avis sur le forum ? Quelque chose à améliorer/modifier/supprimer ?: Crêpes.
Avez-vous lu le manga/regardé l'anime ? Si oui, jusqu'où êtes-vous rendus: Tout vu tout lu !

Code by Frosty Blue de never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Pages : 159
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Oct - 17:30
COUCOU j'aime beaucoup ce début de fiche, je voulais juste te dire de continuer comme ça parce que c'est très fab, et bon courage pour la suite et bienvenue du coup o/

j'aime beaucoup Yūko et j'ai hâte d'en savoir plus sur elle et de racketter un rp :))
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53
Pages : 153
Date d'inscription : 15/10/2017
Age : 15
Localisation : Quelque part
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Oct - 23:08
MERCIIIIIIIIIIIIII <3
Contente de voir que mon personnage te plaît, j'ai lu ta fiche et j'ai beaucoup aimé moi aussi :3
Et pour le RP c'est quand tu veux :))

Sinon, j'ai mis à jour le pouvoir, je devrais terminer ma fiche dans les prochains jours o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53
Pages : 153
Date d'inscription : 15/10/2017
Age : 15
Localisation : Quelque part
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Oct - 18:51
OUI OUI JE SAIS, les double-posts c'est le mal, pardon ;-;
Bref, tout ça pour dire que j'ai terminé ma fiche (enfin je crois), du coup ben... J'attends l'avis des admins ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryūnosuke Akutagawa
L'emo tsundere
Messages : 361
Pages : 1476
Date d'inscription : 01/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Oct - 23:11
BB !!!!!
Bienvenue dans le meilleur des groupes: la mafia !
J'ai vraiment hâte de pouvoir rp avec toi parce que ton personnage à l'air très intéressant et puis Yuko est calme du coup, Aku, il peut enfin parler avec quelqu'un !! (Enfin... Dans la mesure du possible, c'est Aku quand même xD).
J'espère que tu t'amuseras bien avec nous en tout cas !


Ta présentation est donc validée, mais attention, avant que tu partes gambader dans la prairie, il va falloir que tu te recenses ICI, ICI et ICI.
Et n'oublie pas non plus de créer ta fiche de liens !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53
Pages : 153
Date d'inscription : 15/10/2017
Age : 15
Localisation : Quelque part
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 18:46
UUUUUUUUUUUUUP ! \o/

Refonte terminée ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 153
Pages : 352
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 19:16
Rebienvenue, et
KYOOOOOKAAAAAAAAAAAAA **

Encore une très bonne fiche, GG <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Pages : 205
Date d'inscription : 08/04/2018
Localisation : A l'Agence
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Avr - 9:22
KYOKAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA   CHUUYAA♥

J'avais tellement hâte de lire ta fiche depuis que tu m'avais dit que cette dernière était terminée!!! blblbl 
on se grattera un rp hein?  :))
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryūnosuke Akutagawa
L'emo tsundere
Messages : 361
Pages : 1476
Date d'inscription : 01/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Avr - 11:39
Yo!

Encore une fois, tout est bon~
N'oublie pas de te recenser o/ (Les liens sont quelques messages au-dessus)
Kyoka loves... Revol

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Le personnage :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: