AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'attaque pas très furtive | pv : Arthur

Invité
Invité
Mer 11 Avr - 12:13
Invité
Pourquoi maintenant #Tutur Alors oui mais non. Rarement Ray s'était plaint de la météo au Japon, depuis son arrivée dans cette ville. Qu'il y ait du soleil ou de la pluie, rien ne le dérangeait particulièrement. Sauf une chose. Qui arrivait rarement oui, mais qui arrivait quand même parfois. C'était le vent. Qu'il y ait une petite brise toute fraîche ne le dérangeait pas non. Mais alors quand il y avait des bourrasques bien violentes qui manquaient de faire tomber les gens, là ça le faisait chier. Parce que ses journeaux, bah ils avaient tendance à s'envoler hein. C'est du papier, c'est léger, ça vole loin. Et c'était pas forcément amusant, surtout d'essayer de les rattraper ou de les empêcher de partir. Il n'avait pas que ça à faire en fait, et bien souvent il devait avoir l'air ridicule. Ce qui n'était pas toujours amusant. Même jamais. Il n'y avait rien de marrant avec le vent. Alors généralement, quand il y avait trop de vent, eh bah Ray décidait de fermer son kiosque. Il faisait ce qu'il voulait, hein. C'était son kiosque, il était son propore patron.

Mais aujourd'hui, Ray en avait décidé autrement. Aujourd'hui, Ray était prêt à affronter le vent. Il avait laissé son kiosque ouvert, oui. Et il était déterminé à garder tous ses journeaux. Il y était arrivé, jusqu'ici. Durant une ou deux heures, tout avait bien été. Et à un moment, il avait eu la merveilleuse idée de tourner la tête deux secondes. Juste deux petites secondes, pour nettoyer un peu sa veste. Et il les avait vus partir. Non. Pourqu-Mais non, en plus ils avaient pratiquement tOUS été s'éclater contre un passant qui n'avait très probablement rien demandé. Bah putain, c'est bien le vent, super l'attaque de journaux. Ray n'avait pas vraiment eu d'autre choix que de sortir du kiosque pour aller aider l'inconnu.

" Désolé, je ne l'ai ai pas vu s'envoler. Vous avez besoin d'aide ? "


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 300
Pages : 363
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Mai - 1:00

Sous le veeeeeent


Il ne pensait pas qu’un jour comme cela allait arriver au Japon. La pluie, il connaît. Le soleil, il fait avec. Mais le vent… Non c’est franchement embêtant. Entre les poussières dans les yeux et ses cheveux déjà en bataille volant dans toutes les directions il y avait mieux. Mais bon, il avait envie de sortir, marcher malgré le mauvais temps. Il repéra un kioske au loin, et décida qu’il pourrait y faire un saut. Alors qu’il s’approcha, il se demanda si c’était une bonne idée de mettre des journaux à l’extérieur. Le vent lui répondit : il se retrouva attaqué par ceux-ci, ayant juste eut le temps de se protéger de son bras. Quand l’attaque passa, il pu relever la tête et voir celui qui tenait le kioske sortir d’un air désolé. Un…américain lui sembla t-il.

- Ce n’est pas grave, je m’y attendais un peu… il faudrait voir cela pour vos journaux cela dit, il risque de s’envoler pour de bon…

Il se mit à les ramasser, l’aidant à rassembler ceux qui n’ont pas pris leur liberté pour de bon. Ils manqueront.

- Cela tombe plutôt bien, je comptais acheter le journal : ils sont venus jusqu’à moi.

Il rit légèrement avant de se relever et de tendre la pile à l’autre homme.

- Tenez.


Fait comme si j'avais pris..des journaux

_________________
Merci Yuki et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 3 Aoû - 1:00
Invité
Pourquoi maintenant #Tutur  Il était assez embarrassé, quand même. C'était la première fois que ça arrivait, et bien sûr il avait fallu que ça arrive à quelqu'un qui avait l'air sympathique et qui n'avait strictement rien fait. Non non. Ca l'avait bien fait soupirer pour le coup. Comment il allait pouvoir expliquer ça, hein. C'était peut-être pas un drame, mais c'était quand même arrivé par sa faute et honnêtement, il n'avait pas envie de perdre des chances d'avoir de la nouvelle clientèle. Par réflexe, Ray s'était mis à parler japonais. Avant de réaliser à la tête et à l'accent de son interlocuteur que l'anglais n'était en fait pas si mal. Ce qui l'avait vaguement fait sourire. C'était assez rare de tomber sur ses anglophones, donc il n'allait pas râler.

« Moi aussi, d'habitude je ferme boutique quand il y a trop de vents mais j'ai voulu défier Mère Nature, je n'aurais pas du. Oh, c'est pas si grave, moins grave que si vous ne vous étiez fait mal avec. C'est dangereux le papier, même si on ne dirait pas. »

Au moins, il n'avait pas l'air particulièrement énervé ou quoi que ce soit du genre. Ce qui soulageait le roux. Il n'était pas d'humeur à se battre verbalement, encore moins physiquement.

« Ah oui ? Un coup du destin, peut-être. Je pense bien que pour la peine vous pourrez l'avoir gratuitement. »

Ray avait également ri, en prenant la pile de journaux et en l'ajoutant à ceux qu'il avait pu ramasser, et en allant les reposer précautionneusement derrière le comptoir, histoire qu'ils ne s'envolent pas une nouvelle fois.

« Merci ! Raymond Bradbury, au fait. Mais je pense que vous aurez plus facile à vous souvenir de moi en tant que le kiosquier le moins attentif de tout Yokohama. »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 300
Pages : 363
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 19
Localisation : Dans le sud
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Aoû - 11:59

Sous le veeeeeent


La pauvre homme semblait embarrassé, bien que ce n‘était de sa faute si ses journaux s’étaient envolés. Certes, il n’aurait pas dû essayer de braver la tempête, mais qui pourrait lui en vouloir ? Pas le britannique en tout cas.

- Vous travaillez dur tout de même… Où est le mal à vouloir gagner sa vie malgré le mauvais temps ?

Il avait un petit sourire amusé. L’homme semblait soulagé, sans doute s’attendait-il à l’un de ces clients dont on retient plus la mauvaise humeur qu’une la joie de vivre communicative. Sans doute devraient-ils se prendre des journaux pour apprendre la politesse et le savoir-vivre.

- Non, je ne me permettrais pas…

Pour appuyer ses dires, il déposa la monnaie nécessaire sur le comptoir après avoir suivi le kiosquier. Têtu, il refuserait de prendre ce journal s’il ne l’accepterait pas. Un autre rire put être entendu de sa part.

- Arthur Doyle… Et ne vous inquiétez pas : je retiendrais votre nom, monsieur Bradbury.

Il n’oubliait jamais personne. Ou alors avait-il déjà oublié des personnes ce qui lui donnait l’impression de ne jamais oublier et…Stop, c’est idiot Arthur.

- Je suis heureux de rencontrer un autre anglophone à Yokohama, résident également, qui plus est.

Cela ne faisait pas de mal de faire de nouvelles rencontres. Pour une fois, il ne se souciait de rien, sans arrière pensée pour son travail non plus. Motivé par une discussion normale et l’envie d’être sociable pour une fois.

- Je ne suis pas indiscret si je vous demande si vous êtes ici depuis longtemps ?

Fait comme si j'avais pris..des journaux

_________________
Merci Yuki et Tsu <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: RP abandonnés-
Sauter vers: