Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gentil voisin I Ray

avatar
Messages : 195
Pages : 587
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Avr - 20:38

Life's a bitch and then you die

Les emménagements c'est pas toujours facile.

T’étais fatiguée. Très fatiguée, le vol avait été interminable. Et tu n’avais pas réussi à fermer l’œil une seule seconde non plus. Faire la sieste aurait été nettement trop simple. A la place, t’avais pleuré silencieusement la moitié du temps. Et tu devais encore avoir les yeux un peu rouges. Soigneusement cachés derrière des lunettes de soleil. Ce n’était pas très poli de parler aux gens en les gardant, mais tu préférais ça à perdre toute crédibilité face aux personnes qui livraient ce que tu n’avais pas pu mettre dans tes bagages. Surtout que là tout de suite se présentait un problème plus ou moins important. Il n’avait pas été prévu qu’ils montent tes affaires. Ou même ne t’aident à les monter. Ah bah ça allait être facile tiens. En soi, ce n’était pas vraiment de leur faute. Un peu de la tienne de ne pas avoir vérifié. Et ils avaient autre chose à faire aussi oui.

Tu t’étais retournée vers l’entrée principale en soupirant un peu. Beaucoup même. Mais il était inutile de perdre du temps. Plutôt prendre les clefs en main, histoire d’être certaine de ne pas devoir les chercher lorsque tu serais juste devant ta porte. Eeet arranger les carton déjà dans le couloir, de manière à ce qu’ils ne gênent pas grand-monde. Heureusement d’ailleurs qu’à cette heure-ci, l’immeuble semblait vide, parce que tu devais être bien ridicule à traîner les cartons les plus lourds là. En te cassant sans doute la moitié du dos. Tant pis. Tu t’en remettrais. Par contre, ce serait nettement plus difficile de monter tout ça. Tu avais commencé à prendre les plus légers, en essayant de ne pas prendre trop de temps pour t’extasier devant ce nouvel appartement. Tu n’en avais pas voulu, certes. Mais il était beau quand même. Nettement plus petit que ce à quoi tu étais habituée, mais au final, c’était peut-être tout ce dont tu avais besoin. Enfin.

Tu pensais avoir trouvé une bonne technique. En faisant attention, et en gardant un équilibre pas trop précaire, tu pouvais les faire plus ou moins glisser sur la rampe. Okay, c’étaaaait une idée bien merdique. Mais après au moins dix minutes de galère, tu avais réussi à en monter un. Wouw. Génial. Restait les autres, t’aurais peut-être fini demain soir. Mais alors que tu étais vraiment en train de désespérer près d’un carton, ou plutôt même carrément assise sur le carton, quelqu’un rentra. Aaah non. Des gens. Enfin. Un gens. Sans doute quelqu’un qui habitait ici. Pour la peine tu t’étais relevée, et même enlevé tes lunettes de soleil, ce n’était pas n’importe qui. Une personne que tu verrais peut-être plus ou moins quotidiennement aussi. Donc autant paraître un minimum sympathique et polie hein.

« ▬ B-Bonsoir. »

Clair, net et efficace. Par contre, même s’il n’avait pas l’air du tout d’être asiatique, tu avais préféré parler en japonais. Au pire ça ferait de l’exercice, et ce n’était pas non plus l’anglais qui allait te poser problème hein.


@Ray Bradbury
Awful

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 378
Date d'inscription : 20/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Aoû - 18:48
Le voisinage #Sophie Il y avait quelque chose, une chose à laquelle Ray n'avait jamais trop fait attention, c'était ses voisins. Du moins, depuis qu'il était arrivé au Japon. Il savait qu'il avait des voisins à l'étage au dessus, un couple de personnes agées qu'il avait juste croisé quelques fois, et qu'il avait aidé une fois à monter les escaliers lorsque l'ascenseur était en panne. Pas méchants. Il savait que de temps en temps, la voisine du rez-de-chaussée faisait la fête. Mais c'était tout ce qu'il savait. Le reste ne l'intéressait pas. Il n'avait pas besoin de vivre en connaissant les moindres faits et gestes de ses voisins, leurs vies ne l'intéressait pas parce que ça ne changeait absolument rien à la sienne. Il pouvait totalement vivre en ignorant le fait qu'il avait des voisins, en fait.

Mais aujourd'hui ça n'allait peut-être pas être pareil, vu qu'en rentrant chez lui il croisa quelqu'un qu'il n'avait jamais vu. Possiblement une voisine, mais une nouvelle voisine du coup ? Sans doute, elle avait l'air.. D'emménager. De vouloir emménager en fait. Elle était peut-être bien avancée hein, mais elle avait l'air d'avoir un peu de difficultés à monter un carton. Tout le monde aurait des difficultés à faire ça, de toute façon. Maiiis il n'allait pas la laisser galérer comme ça, en fait. C'était pas trop son genre. Il s'était donc rapproché, doucement.

" Bonsoir. Vous... Avez besoin d'aide ? "

Après, si elle ne voulait pas, il aurait l'air assez con. Mais il n'aurait qu'à partir en fait. Eeet espérer ne plus la croiser.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 195
Pages : 587
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Aoû - 20:17

Life's a bitch and then you die

Les emménagements c'est pas toujours facile.

Te retrouver livrée à toi-même ? Ca n’était jamais, mais vraiment jamais arrivé. Parce que d’une manière ou d’une autre, tu étais accompagnée. De différente manière. Tu n’avais quasiment aucun souvenir d’être seule. Ou très mauvais, durant ton enfance. Que tu aurais préféré oublier, mais visiblement, ce n’était pas possible. Alors ce déménagement, emménagement, il te stressait encore plus. A un point que tu n’avais pas encore atteint. Ou alors le même que pour le vol. Ce qui commençait à faire beaucoup de stress pour cette journée. Beaucoup t r o p. Et tu ne savais pas quoi faire. Pas du tout. A part remettre une mèche derrière ton oreille. Si tu n’avais pas autant d’amour-propre, tu te mettrais à pleurer là tout de suite. De désespoir. Mais on ne savait jamais qui pouvait entrer, qui on pouvait croiser. Et il était hos de question que la première impression que tu laisses ç quelqu’un soit une personne découragée, et chouinarde.

Tu avais même bien fait.Parce que peu importait qui était cet homme, il ne méritait pas de rentrer sans doute chez lui, pour se retrouver face à une inconnue pitoyable. Personne n’en avait envie. Tu restais pitoyable, certes, mais avec un minimum de dignité. Tu t’en voulais déjà de lui avoir parlé comme ça, de peut-être l’avoir dérangé dans une routine ou quoique ce soit. Mais il s’était approché. Il s’était approché et il avait même proposé son aide. Quoique puisse dire ton père, Dieu existait quand même, et il t’avait entendu. Un sourire était apparu sur tes lèvres.

« ▬ Je suis vraiment désolée de…vous déranger certainement, mais…Ce ne serait pas de refus, j’ai…un peu de mal à tout monter. Enfin, si vous n’avez pas le temps, ce n’est vraiment pas grave ! »

@Ray Bradbury
Awful

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations-
Sauter vers: