Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Yokohama - Centre Ville :: L'Agence des Détectives Armés :: L'agence Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ne jamais le pousser à bout | Ft. Kunikida~

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 137
Pages : 451
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 14
Localisation : Dans la région du fromage tmtc
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Aoû - 16:21

KU NI KI DA~ J'ai envie de t'embêter.

Et j'ai aucune raison à cela..

Oh ouiii. Il s'énerve!. Music .Une prise de conscience.

Il semblait se calmer. Les mots du brun l'avait faire entendre raison? Il l'espérait. Vraiment. À vrai dire, il ne voulait pas arriver à régler ça de manière violente, bien que verbalement, cette dispute était violente. Kunikida sait utiliser les mots qui blessent. Kunikida sait toucher là où sa fait mal. Il avait enlevé son poignet de l'emprise du brun, s'agenouillant contre le bâtiment. Edogawa, lui, restait figé. Ce qu'il venait de se passer, il n'aimait pas ça. Il aime taquiner ses collègues, c'est sûr. Et jamais il ne cessera. Mais il avait comprit une chose. Doppo est quelqu'un qui a de grandes responsabilités. Oui, il a beaucoup de paperasses à faire. Oui, supporter Dazai, ou Ranpo quand il est fatigué est rude. Surtout garder son calme. Le génie était allé trop loin. Beaucoup trop loin. C'est en partie sa faute si ils en sont là.

Edogawa sortit une nouvelle friandise de sa poche. La mettant en bouche en même temps qu'il s'approchait de Kunikida. Le second de l'Agence. Il n'avait cependant pas de contact physique  avec. Si même visuel, les yeux émeraudes vers le bas, comme signe d'un regret.

Le regret d'être aussi bête par moment.
Le regret d'être allé trop loin.
Le regret de ses actes d'aujourd'hui.
Le regret de tout ses gestes de cette journée.


- C'est moi qui doit te présenter des excuses. Je suis peut être allé un peu trop loin.

Il soupirait, toujours le regard vers le bas. Sa friandise en bouche.

- Sache juste que jamais je ne fais ça pour t'emmerder concrètement. Je suis conscient de toute tes responsabilités.


Il levait enfin les yeux vers le blond.

-Pardonne moi
@feat Kunikidaaaa blablabla
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 101
Pages : 365
Date d'inscription : 22/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Aoû - 1:03

seems like i got

carried away

Ft. Ranpo

Il lui semble un instant que le monde s'écroule autour de lui. Mais peut-être est-ce lui qui s'écroule seulement. Il fallait bien que ça arrive, n'est-ce pas ? Il l'a toujours su. Il avançait, tel un funambule le premier jour. En équilibre précaire, le regard des autres, les responsabilités et les échéances comme une dangereuse brise.

Que dois-je faire maintenant ? Pourquoi ai-je agi et parlé de la sorte ? Pourquoi cette fois-ci et pas la dernière fois ? Mille et une questions font la ronde dans sa tête. Perdu, le blond. Comme une cocotte-minute laissée sans surveillance, il a fini par exploser.

La respiration chevrotante, fragile, il s'efforce de repasser les dernières minutes dans son esprit embué. Tout semble déjà si lointain. Comme si ce n'était pas lui. Mais que s'est-il passé, à la fin ? Incapable de comprendre pour le moment, il soupire et se laisse finalement choir au sol. Juste quelques minutes. Le temps de reprendre ses esprits, de repérer où il en est. Aussi étrange que cela puisse paraître, il n'a plus du tout envie de travailler. Peut-être n'en avait-il pas envie depuis le départ. Trop… oui, c'est trop.

Alors que l'autre s'approche, il sent l'émotion redescendre. Le blond tremble pourtant encore de tout son être. La fatigue, physique et morale, le rattrape et l'enlace fermement. Et une fois de plus, les mots de Ranpo font mouche. "C'est vrai pour moi aussi… Je regrette." Respire, Doppo. Calme-toi. Difficile à admettre, mais une larme perle au coin de son oeil. "J'étais… Je sais que tu ne fais pas ça par méchanceté. Je ne voulais pas te blesser, mais je… C'était juste trop. Et j'ai réagi trop violemment…"

Relevant le nez vers l'autre, il esquisse un faible sourire et tend la main. "Pardonne-moi aussi, et on sera quittes." Plus qu'une façon d'inciter Ranpo à accepter ses excuses, c'est un moyen pour lui de se forcer à penser qu'elles sont suffisantes. Que ce qu'il a fait n'est pas impardonnable ou irréparable. C'est placer déjà cette bavure dans le passé.
i'm so sorry
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 137
Pages : 451
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 14
Localisation : Dans la région du fromage tmtc
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Aoû - 2:06

KU NI KI DA~ J'ai envie de t'embêter.

Et j'ai aucune raison à cela..

Oh ouiii. Il s'énerve!. Music. Ranpo regardait Kunikida être au sol. Mais, ce qu'il ne voulait pas voir, c'était la larme qui avait perlé au coin de l'oeil de son collègue. Non, ce spectacle n'est pas agréable pour Edogawa. Pas du tout même. Il se baissait à sa hauteur, écoutant ce qu'il avait à dire, les yeux toujours ouverts.

Ses mots étaient profonds, et touchants dans un sens. Il voyait, sur son visage fatigué, un sourire. Faible, mais un sourire. Ranpo n'aime pas ce qu'il voit. Non, il n'aime pas. Et quand le blond lui tendait la main, Edogawa ne la prenait pas. Ce serait trop simple. Il vint, délicatement enlacer le blond. Symbole que oui, il le pardonne, mais aussi qu'il voit qu'il n'était pas dans son assiette. Même sans ses lunettes, le brun n'est pas aveugle. Il le lâchait après quelques minutes, esquissant un léger sourire.


-On est quitte, quoi que.

Il se relevait, toisant le blond.

-On sera quitte seulement si tu prends des vacances. Je t'impose de te reposer. Je ne veux pas te voir comme ça de nouveaux, alors tu vas rentrer chez toi, et dormir, tu es tremblant, tu en as clairement besoin.

Il soupirait, finissant sa friandise. Pour une fois qu'il imposait quelque chose pour le bien du blond, il n'allait pas avoir le choix. Hors de question de le laisser reprendre le travail dans ces conditions. Non. 

- Et y'a aucun moyen de négocier quoi que ce soit. Tu remontes dans les bureaux, tu récupères tes affaires, et je veux que tu reviennes en meilleurs forme. Et si tu ne m'écoutes pas, Fukuzawa saura te l'imposer comme il se doit.

Il lui tendait un mouchoir, le visage redevenu sans émotions, il, après tout, que tout les membres profitant du nom de l'Agence soit bien. Tous.

-Et essuie moi cette larme, c'est désagréable de te voir avec ça au coin de l’œil.
@feat Kunikidaaaa blablabla
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 101
Pages : 365
Date d'inscription : 22/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Aoû - 22:04

everything is going

to be daijoubu

Ft. Ranpo

Surprise. En lui tendant la main, il ne s'attendait pas du tout à ce que l'autre réagisse de cette façon. Un câlin, uh…? Étonnant, de la part de Ranpo, mais pas désagréable. Pour quelques instants, le blond se laisse aller. Il rend son étreinte à Ranpo, et lâche un soupir en posant la tête contre son épaule. On fait la paix. C'est… Il se détend, et pas qu'un peu. Lâche la pression, laisse ses nerfs se reposer.

Ah du repos, oui… Il en aurait bien besoin. Il sent qu'il va bien dormir, cette nu- "… Pardon ?" Clignant des yeux de stupeur, il fixe son collègue qui s'est relevé. Hein ? Quoi ? Maintenant ? Ce sont de nouvelles questions qui se bousculent dans sa tête. Incrédule, vraiment, il ne pense même plus à se relever. "D-Des vacances ? Là, tout de suite…? Tu es sûr ?" Kunikida est sincèrement désorienté. À croire qu'il ne connaissait même pas ce mot.

"Tu en as clairement besoin." C'est vrai qu'il ne serait pas contre une énorme sieste, là maintenant tout de suite. Mais il pourrait revenir travailler demain, non ? Ou même cette nuit, considérant le retard que tout ça va lui faire prendre… Des vacances maintenant, ce serait… Avec l'intention d'argumenter, il s'appuie sur le mur pour se relever, et époussette rapidement ses vêtements. Je ne peux pas prendre de vacances maintenant…

"Tu sais, je-", a-t-il à peine le temps de dire qu'il se fait couper la parole. Pris de court, il laisse Ranpo parler. Insister. Ah… S'il sous-entend qu'il fera appel au président, Kunikida n'a aucune chance. Il n'a visiblement pas son mot à dire. C'est… En y réfléchissant, c'est peut-être une sage décision. Mais il ne l'aurait pas prise de son plein gré. C'est même étonnant que ce soit Ranpo qui la lui prescrive, mais… Après ce qui vient de se passer, ça peut se comprendre…

Gêné, il se résigne pourtant dans un sourire maladroit. "Bon, euh… D'accord… Maintenant… Hm, je vais… Je vais faire ça, oui." Difficile à accepter, surtout vu tout ce qui lui restait à faire pour aujourd'hui, mais c'est un combat perdu d'avance, même pour le Second de l'Agence. Il semble sous le choc, et relève le nez quand Ranpo lui tend un… mouchoir ?

"Ha ? Mais je ne pleure pas…", se défend-il alors même que cette larme, accompagnée, se met à dévaler sa joue. Convaincant. Il accepte donc le mouchoir et s'essuie vite les yeux, ne laissant qu'un seul sanglot s'échapper. "Non, non non non, je ne pleure pas.", répète-t-il, comme un enfant. Il respire fort. Une fois, deux fois, trois fois. S'efforce de se calmer et d'évacuer les mauvaises émotions, comme s'il pouvait tout souffler hors de son être.

Il va falloir y aller. Ah… Il a vraiment honte, à vrai dire. Comment se présenter devant tout le monde après ce qu'il a fait…? Il va probablement falloir s'excuser. Oui, c'est impensable de ne pas le faire. S'approchant des portes du bâtiment, il se retourne et rend son mouchoir à l'autre. "Merci, Ranpo…", articule-t-il d'une voix encore émue. Merci pour tout.
i'm so sorry
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 137
Pages : 451
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 14
Localisation : Dans la région du fromage tmtc
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Aoû - 1:31

Pardonne moi Kunikida J'espère que..

Tu reviendras en forme.

Tout est bien. qui finit bien.. Music. Ranpo a eut raison de parler de Fukuzawa, sinon il aurait été sûr que Kunikida aurait trouvé n'importe quelle raison pour refuser ces vacances imposées. Edogawa était heureux. 
Sourire représentant la joie de la situation présente. Émotion qu'il ne ressentait que rarement. Celle d'avoir fait quelque chose de bien pour quelqu'un. Celle d'avoir fait son devoir de pilier de l'Agence. 

Protéger.

Protéger le mental de ses collègues, protéger leur santé. Se sentir comme un père. A vrai dire, c'est ridicule de penser ça de Ranpo, un être au caractère de gamin, égoïste. Mais pourtant, à l'intérieur de sa poitrine, ses idées sont toutes autres. Il veut simplement être sûr que tout les membres de l'Agence soient bien. Soient en bonne santé. Kunikida est quelqu'un qu'il apprécie beaucoup, comme tous. Même si il ne le montre pas. Même si il se montre

Distant.

Même si il se montre

Irresponsable

Il se dit que c'est son devoir. Comme l'a fait Fukuzawa pour lui. Certes, il ne travaille pas, mais dans le fond de son fauteuil, il veille et surveille. Il entends et comprends. Mais son orgueil ne lui permet pas de le montrer. Paradoxalement, aujourd'hui, il l'avait montré en faisant ce simple geste. Cette simple faveur. Celui d'accorder du repos à celui qui remplacera Fukuzawa le moment voulu. 


- Ce n'est pas honteux de pleurer tu sais.

Simple sourire dessiné sur ses lèvres.  Le détective le suivait du regard. Était-il heureux ? Était - il content ? Content de pouvoir se reposer? Content de pouvoir penser à lui, et

Uniquement
A lui?

Il l'espère. Beaucoup.

- C'est moi qui te remercie. Merci.. pour tout ce que tu fais pour l'Agence.

Talons tournés. Il ne laissait pas d'explication au blondinet, qu'il s'en éloignait. Partant marcher tranquillement dans la rue.

Il était content, Ranpo. Content

De ce geste qu'il a fait simplement pour son collègue, et peut être ami.
Kunikida.
Le détective de l'Agence qui obéit à ses idéaux.

"Oui, je ne remercie pas assez. Oui je suis égoiste et vantard. Oui, je suis parfois insupportable. Mais. Dans le fond, je tiens à vous tous. Vous êtes ceux qui font vivre l'Agence. Vous êtes mes collègues, et amis. 
Merci." - Edogawa Ranpo
@feat Kunikida blablabla
Awful
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: L'Agence des Détectives Armés :: L'agence-
Sauter vers: