AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hello Onii-San ! || ft. Kunikida

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ranpo Edogawa
Messages : 217
Pages : 262
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 27
Localisation : Dans la région du fromage
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Déc - 22:47
Quelques jours étaient passés depuis qu'ils avaient tout deux explosés. Leurs voix avaient dansé sous les cris, les hurlements, les excuses et le pardon. Bien que ce soit rare, Ranpo avait imposé des vacances au blond en guise de repos. Kunikida était épuisé, fatigué, au bord de la crise de nerfs (à part si cette crise était en fait le moment où il avait explosé ?). Le brun n'est cependant pas sans émotions, sans sentiments, et ce serait mentir de dire qu'il ne ressentait rien pour Kunikida. Il le considère comme un frère, et c'est un lien très important pour Edogawa, il y tient au blond, et il ne veut absolument pas qu'il se fatigue. Et il avait besoin de repos, alors c'était d'une pierre deux coups.

Ranpo s'est dit qu'aujourd'hui était une belle journée pour rendre visite au blond. Voir comment il allait, s'assurer qu'il allait bien (mieux ?) et passer du temps avec lui, sans se prendre la tête avec le travail qui est un quotidien pour eux deux (bien que Ranpo ne travail pas aussi souvent que le blond).

Il soupirait tandis qu'il marchait dans les ruelles à la recherche de l'habitation de Kunikida. Son orientation toujours merdique lui posait un énorme soucis quand il veut rendre visite à quelqu'un, la preuve actuellement, bien qu'il se souvenait de quelques petits détails qui pourraient lui indiquer où il se situe, et où il doit aller. Le brun emprunte des routes qui lui semblaient de plus en plus familières avant de complètement reconnaître les lieux, il était arrivé. Esquissant un sourire montrant qu'il était clairement fier de lui, il grimpait les marches menant à l'appartement de Kunikida. Il avait hâte de le revoir, bien que cela ne fait que quelques jours qu'ils ne se sont pas vu, c'était déjà trop pour le brun, c'est pas tout ça, mais l'Agence sans les cris du blond, bah... c'est pas l'Agence. Il toquait, puis quand la porte s'ouvrait, son sourire s'élargissait encore plus.

-Kunikidaaaaaa !!! Je suis venu te rendre visite, j'espère que je ne te dérange pas !
@ Onii San

_________________

Merci Tutur et Momo <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Doppo Kunikida
Messages : 146
Pages : 536
Date d'inscription : 22/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Déc - 2:43
La mélodie des cigales et le pelage d'un chat errant égayent une journée qui s'annonce… calme ? Doppo s'ennuie. Son appartement est nickel, il n'y a besoin de rien. Arthur est venu lui rendre visiter hier et il lui reste plusieurs jours de… vacances.

Certes imposées, elles lui font le plus grand bien. Il n'a rien contre l'ennui, au contraire, le blond peut en profiter pour réfléchir - et il y a toujours matière à réflexion. Le silence particulièrement l'apaise, c'est comme si tout ce qui alourdissait son coeur s'était évaporé.

Il n'est toutefois que de courte durée. Voilà qu'on toque - encore une visite ? Il n'a pas été prévenu cette fois, il va fall- Non, ce n'est pas grave si son planning du jour est chamboulé. C'est bien fait pour ça, les vacances… non ?

"Oh- Bonjour, Ranpo." Ce fragile blond est touché de le voir ici, lui particulièrement - lui qui l'a fait exploser, et qui a ramassé les morceaux, et qui lui a donné ce repos indispensable. Il s'inquiète…? "Non, pas du tout - entre.", qu'il répond avec un léger sourire.

Il respecte ce brun-là, qu'il aime comme un frère et dont la présence le rassure, en un sens. Plus d'inquiétude au sujet de ce qui s'est passé l'autre jour. "À vrai dire, je… Je m'ennuie un peu." Mais où sont ses manières ? Il invite l'autre à s'asseoir dans le salon. "Tu veux boire quelque chose…? Si j'avais su que tu venais, j'aurais acheté du Ramune… Je n'ai que du thé et du café."
hello, brother
Revenir en haut Aller en bas
Ranpo Edogawa
Messages : 217
Pages : 262
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 27
Localisation : Dans la région du fromage
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Déc - 17:46
Cette apparition dans l'encadrement de la porte, ce sourire qu'il avait esquissé, tout ça était la preuve que ces vacances forcée lui avaient fait du bien. Le brun obéissait et entrait chez lui. Son appartement était impeccablement rangé, et Ranpo n'était pas étonné de ça. Toujours ce sourire enfantin aux lèvres, il avait tout de même retirer ses chaussures (marque de politesse). Il se retournait à l'entente des mots du blond. Ah bon, il s'ennuie, lui ? C'est possible ? Ranpo en serait presque ravie qu'il s'ennuie, ça veut dire qu'il ne travaille pas durant ses petites vacances.

-Aaaaah ! C'est vrai que c'est dommage que tu t'ennuies, mais au moins, tu ne bosses pas, et ça, c'est bien mieux !

Dit-il de sa sincérité envers cette homme qu'il affectionne particulièrement. Il retirait sa gavroche qu'il posait sur une chaise non-loin avant de poser ses yeux verts sur celui qu'il considère comme un frère..

- Nah, nah, j'ai voulu te faire une surprise, que tu sois prévenu à l'avance, bah ça aurait été bien nul. Donnnnnc, je veux bien un thé, mais te dérange pas trop pour moi !

Un petit silence se déposait entre les deux hommes tandis que le brun avait prononcé son choix de boisson. Il n'y avait que deux petits mètres qui séparaient les deux Japonais, et donc les murmures du brun ne pouvaient se faire entendre, mais il prononçait bien (je suis heureux de te voir comme ça, Onii-San) Cependant, deux pas virent être brisé, Ranpo avait avancé, et sans l'annoncé, il prit Kunikida dans ses bras, une étreinte le partage d'une chaleur entres frères.

-Je suis si soulagé de te voir en si bonne forme, Kunikida.
@ Onii San

_________________

Merci Tutur et Momo <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Doppo Kunikida
Messages : 146
Pages : 536
Date d'inscription : 22/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Déc - 23:51
Il y a des mots qui ne prennent tout leur sens que dans certaines situations. Ceux du brunet en font partie - Kunikida n'aurait jamais pensé qu'arrêter le travail puisse être plus bénéfique encore que de plonger dedans. Cela dit, Ranpo lui a évité une noyade certaine. "Eh bien, non… Je fais ce que tu m'as demandé - en l'occurence, je ne travaille pas." Mais j'espère que vous n'êtes pas débordés par ma faute…

Non. Il vaut mieux ne pas en parler. Le but… c'était bien de se sortir tout ça de la tête pour se reposer, non ? Autant rassurer Ranpo. Inquiéter qui que ce soit, particulièrement celui qu'il aime comme un frère, c'est bien la dernière chose qu'il désire. S'invite pourtant sur ses traits ce brin de chaleur que l'attention lui inspire, son affection est réciproque.

"Si tu le dis…" À peine invité Ranpo n'en fait qu'à sa tête - tout va bien. Comme c'est mieux ainsi ! "Mais ça ne m'embête pas, je vais en faire pour moi aussi.", rajoute-t-il avec calme. S'il s'ennuie, le voilà serein. Combien de temps depuis la dernière fois qu'il ne l'a été ?

Il s'anime avec douceur et précision, prépare la boisson dans un silence qui ne lui pèse pas. Nouvel imprévu que cette étreinte qui le surprend - mais Ranpo le surprend toujours. Une seconde d'émotion et puis ses bras qui entourent l'autre et qui partagent cette chaleur si agréable. "Je… Je suis encore désolé, pour l'autre jour… " Et son coeur et son souffle qui tremblent de cette sincère émotion, ses paupières qui se closent un instant. "Je ne veux pas t'inquiéter… Mais merci." C'est un souffle qui se perd entre les effluves du thé.

Il ne lâche pas encore.
hello, brother
Revenir en haut Aller en bas
Ranpo Edogawa
Messages : 217
Pages : 262
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 27
Localisation : Dans la région du fromage
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Déc - 22:24
Il avait rendu l'étreinte qu'il lui avait offert. Il ne veut pas le lâcher, pas maintenant, c'est trop tôt. Il veut le serrer encore, rien qu'un peu, il prononce une excuse (pourquoi?). Ça devrait être l'inverse, être le brun qui doit s'excuser de ces gestes, ces paroles qui a osé faire sans raison (avait-il finalement une raison à faire ça?). Il le serre rien qu'un peu, Ranpo était plus petit niveau taille, et son oreille  était collée sur le torse de celui qu'il aime comme un frère. Son cœur bat (ça l'apaise).

-Ne t'excuse pas, c'est... c'est moi qui doit m'excuser pour ce que j'ai fait.

Il ne le lâche toujours pas (ça dure peut-être trop longtemps), sa voix devenue murmure, sa respiration devenue brise de vent, les yeux clos, les bras autour du blond, rien qu'un instant.

- Je n'arrive pas à ne pas m'inquiéter pour quelqu'un... surtout pour toi... sache le.

Il le serre une dernière fois avant de le lâcher, soupire, étreinte devenue désormais souvenir. Deux pas en arrière, il lui sourit avant de passer ses bras derrière sa tête, les yeux ouverts pour mieux scruter le blond repartie faire son  thé. Le brun s'asseoit sur la table centrale du salon, la tête remplie de question (est-ce qu'il me dit la vérité quand il me dit qu'il va bien? Fait-il semblant de me pardonner? ) Pourtant, Ranpo n'a jamais douté de la sincérité de son (frère) collègue. Il s'accoudait à la table en attendant le blond (pourtant Ranpo s'en veut, mais il se coupable de quoi?). Le silence était une chose agréable, Ranpo le découvrait actuellement (Il a compris pourquoi il se sent coupable). Le blond était revenu, Edogawa prenait entre ses mains le thé, la boisson chaude (il est dissipé, mais il s'en veut) semblait agréable au palet, mais bien trop chaude pour l'instant (Kunikida est toujours honnête envers le brun, mais ce brun lui cache quelque chose, n'est - ce pas, Arthur). Mais il ne veut pas penser à ça, il balai cette idée d'un soupire avant de redresser ses lèvres dans un sourire.

-Alors alors, dit moi, qu'as-tu fait pendant ce début de vacances ?
@ Onii San

_________________

Merci Tutur et Momo <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Doppo Kunikida
Messages : 146
Pages : 536
Date d'inscription : 22/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Déc - 12:47
La voix de Ranpo semble aussi serrée que la sienne, étreinte par l'émotion comme lui-même est étreint par ce frère de coeur. Il pense qu'ils sont tous deux fautifs, mais également : "Je t'ai pardonné… Tout va bien, maintenant." Peut-être que tout ça était pour le mieux - Kunikida ne se rendait pas compte qu'il avait bel et bien besoin de cette pause.

Et voilà que son coeur lui-même se serre un peu - ce n'est pas souvent que l'on entend ce genre de paroles de la part de Ranpo. Sans s'en rendre compte il sourit, ému de cette affection fraternelle si rare. Doucement, il vient ébouriffer les cheveux bruns et murmurer à son tour : "Je le sais. C'est pareil pour moi." Implicitement : continuons de veiller l'un sur l'autre. Ce geste se prolonge quelques secondes avant de devenir souvenir - un heureux souvenir.

Il termine calmement la préparation du thé, apaisé et touché par cette visite, par ce geste. Plus besoin de se poser de questions, plus besoin de se sentir coupable - tout est fini, maintenant. Comme si ce simple geste avait déjà balayé tous les mauvais souvenirs, et c'était bien là tout ce qui lui manquait pour se sentir mieux. Il vient vite s'asseoir à table et servir le thé.

Le blond remarque ce soupir qui flotte un instant, bien vite soufflé par un nouveau sourire de ce frère aux allures insouciantes. À quoi pouvait-il bien penser ? Il n'aura pas le temps de se poser plus de questions. "Eh bien…" Un sourire embarrassé. "J'ai beaucoup dormi… Je ne pensais pas que c'était possible d'autant dormir." Il fixe la vapeur qui s'élève de sa tasse. "Et puis, j'ai réfléchi à beaucoup de choses… Et compris beaucoup de choses." Je ferai plus attention, à l'avenir.

Le voilà hésitant. "En fait, je n'ai pas fait grand chose. Je travaillais tellement que maintenant qu'il faut arrêter, je ne sais plus trop quoi faire." N'est-ce pas bien risible ? Il relève toutefois les yeux vers Ranpo. S'il y a bien quelqu'un qui sait toujours quoi faire pour éviter de travailler, c'est lui.
hello, brother
Revenir en haut Aller en bas
Ranpo Edogawa
Messages : 217
Pages : 262
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 27
Localisation : Dans la région du fromage
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Déc - 18:10
Son murmure, il l'avait toujours en mémoire, et il ne risquait pas de l'oublier avant la fin de cette journée (voir la semaine de la semaine). Ce geste fraternel, tout ce qui s'était passé il y a quelques minutes (et maintenant souvenir), tout ça est le signe que malgré les apparences, malgré qu'ils haussent la voix l'un sur l'autre par moment, rien ne peut briser ce lien. L'amour fraternel de ces deux hommes est beaucoup plus fort qu'on ne le pense. Il avait remis ses cheveux en place (ébouriffés par le blond), et sa réponse, étonnante comme banale, permettait au sourire du brun de rester ancré sur ces lèvres rosées.

- Bien ! Ca prouve que tu devrais dormir plus souvent, non... Tu devrais faire exactement comme moi à l'Agence !

Et c'est un rire qui s'échappe, qui virevolte dans la pièce avant de devenir silence, bien sûr que Ranpo savait que le blond ne ferait jamais comme lui au travail. Personne ne ferait comme lui (n'était-ce pas plus mal ?). Une gorgée d'une boisson qui le réchauffe (mais elle le réchauffe moins que ce geste tendre aux allures de souvenir). Les yeux au ciel, sourire encore dévoilé.

- Ahh ? Normalement, pendant des vacances, on ne réfléchit pas trop... mais bon. Je peux te demander ce que tu as compris ?

Perles d'émeraudes qui fixaient cet hommes à lunettes, cette homme à la tête remplie d'idéaux. Un souffle respiratoire toujours aussi calme quand à la dernière phrase du blond, une lueur de malice brille dans ses yeux, il savait toujours quoi faire quand on n'avait pas envie  de (ou on ne devait pas) travailler.

- Ah... je pensais pourtant que tu allais... je sais pas moi, sortir un peu ? Tu aurais pu demander à Arthur si tu pouvais aller boire un thé avec lui ! Tout les deux! Une sortie entre amis, c'est cool, et ça occupe!

Un doigt mené à son menton, il réfléchissait, il n'allait pas laisser son frère s'ennuyer ainsi, surtout qu'il était venu ici (pour prendre de ses nouvelles) mais aussi pouvoir profiter un petit moment de sa présence.

- Hey ! Que dis-tu de cuisiner avec moi ? Ouuu... on peut faire plusieurs choses mine de rien ! Mais vu que c'est bientôt l'heure du repas, autant en profiter, non ? Aller!
@ Onii San

_________________

Merci Tutur et Momo <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Doppo Kunikida
Messages : 146
Pages : 536
Date d'inscription : 22/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Déc - 2:33
Faire pareil que Ranpo à l'Agence ? Voilà qui le fait sourire. Rien à prendre au sérieux. Un Ranpo, c'est déjà bien suffisant. On n'imagine même pas la quantité de travail perdue ou en retard sans lui, d'ailleurs. Mais, justement… "Oui, tu peux. Je pense… Que malgré tous mes efforts, j'avais justement trop de zèle au travail… J'ai réalisé ces derniers jours que ça prenait vraiment trop de place dans ma vie. Et… Je ne veux plus négliger ma santé, par exemple…" Courte pause - il faut trouver les bons mots. "Même si changer cette habitude sera compliqué… Je vais essayer. Enfin… C'est difficile quand le travail implqiue de sauver la vie d'autres gens…"

Et le voilà qui s'étend encore sur le sujet précis qu'il faut oublier pendant les vacances. Ah… Tant pis. Il faut que ça sorte. Ranpo a demandé après tout - et peut-être que le lui confier va aider. Le blond sirote quelques gorgées de thé encore chaud, plus calme après avoir parlé. Voilà quelqu'un à qui il peut tout dire, sans remords ni hésitation. Sa présence est si rassurante…

"Arthur est venu hier soir après le travail… Mais je ne veux pas trop le déranger…" Étonnant, après ce qu'il vient juste de dire, et connaissant le Britannique. "Enfin… Peut-être que je devrais…?" Incertain Kunikida, il a pourtant envie d'essayer. Ranpo n'est d'ailleurs certainement pas celui qui le contredirait.

Le thé et le temps s'écoulent tranquillement et le blond apprécie de ne pas être pressé. Il laisse son frère réfléchir tandis qu'il profite lui-même d'un peu de calme en sa compagnie - à quand remonte la dernière fois qu'ils n'étaient que tous les deux ? "Cuisiner ?" Ses yeux qui clignent et son expression est surprise. Cela dit, l'autre a raison. "C'est une bonne idée.", qu'il reprend en se levant. Il invite le brunet à le suivre dans la cuisine et ouvre le réfrigérateur pour lui montrer son contenu. "Qu'est-ce que tu aimerais manger ?"

S'il n'a pas pu lui offrir de Ramune, il lui laissera bien ce choix.
hello, brother
Revenir en haut Aller en bas
Ranpo Edogawa
Messages : 217
Pages : 262
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 27
Localisation : Dans la région du fromage
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Jan - 21:46
Un sourire esquissé sur les lèvres du blond, puis une pensée qui lui survient: Avaient-ils besoin d'être rien que tout les deux en dehors du travail ? En dehors de ce stress que contient le blond chaque jour (car lui au moins fait son travail comme il devrait) ? Le brun en avait bien l'impression, et c'est pour cette raison qu'il allait profiter de cet instant comme il se doit. Son attention re-déposée sur son frère, (je ne veux plus négliger ma santé). Les sourcils froncés (prendre un air sérieux).

- ... Parce que tu la négligeais ?

C'est un son qui sonne comme un reproche, mais tel est Ranpo, sa face cachée qui ne se révèle qu'à quatre personnes (Fukuzawa, Yosano, Doyle et Kunikida). Paternel par moment (facette transparente aux yeux des autres), il ne peut pas s'empêcher de veiller sur ces personnes comme un ami, un frère, et un père. (c'est une qualité ? Ou un défaut ?). "Notre travail consiste à sauver la vie d'autres personnes, oui, mais il ne faut pas non plus négliger nos propres vies." Ce n'est pas un souvenir, c'est un fait : Ranpo est toujours aussi égoiste. (moins envers les mêmes personnes sans doute).

Encore un sourire quand il entend qu'Arthur était venu voir son frère (vous formez un certain trio, ce souvenir au parc d'attraction te fit sourire de plus belle). Un léger rire s'échappe de ses lèvres.

- Naaah, tu sais que ça fait longtemps que je ne me soucis plus de : si je le dérange ou non. Ca lui permet de sortir la tête du travail, un peu comme toi. Donc oui, tu devrais !

Le brun se mit à suivre son frère quand ce dernier se dirigeait vers la cuisine. (Cuisiner à deux, c'est tellement bien !), scrutant le contenu du réfrigérateur, un sourire se reforme une autre fois (Il a assez d'ingrédients pour faire la même recette que Fukuzawa a appris au brun). Se retournant de nouveau vers son frère, l'air impatient.

- Des ramens maisons, ça te dit ? Fukuzawa m'avait appris une recette quand je vivais chez lui, je suis sûr que tu adorerais !

Sans même lui demander sa permission, il se servit. Les légumes d'un côté, les autres ingrédients d'un autre, c'est un bon moment qui semble se préparer, ses yeux se dirigeaient vers le blond.

- Alors, tu viens ?
@ Onii San

_________________

Merci Tutur et Momo <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Doppo Kunikida
Messages : 146
Pages : 536
Date d'inscription : 22/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Jan - 19:59
Ah. Le blond n'apprécie pas particulièrement cet air sérieux sur le visage de Ranpo. Il baisse les yeux, coupable. Ce n'est pas… Enfin… Non. Il restera honnête envers son frère. "Oui, ça m'est arrivé. Mais tu as raison… Je ferai tout pour que ça ne se reproduise pas." Aussi bien pour ne pas t'inquiéter que pour ne pas avoir à revivre ce sentiment d'explosion, de craquelure généralisée. Rien que d'y repenser… Non. Plus jamais.

Revoilà toutefois vite son sourire, et le soulagement chaleureux qui va avec. C'est bien mieux ainsi. Le détective encouragé sourit lui aussi à ces sages paroles : Ranpo a encore raison. "C'est vrai… Lui aussi a besoin de se sortir le nez du travail. Je lui proposerai, alors. Merci…" Cette perspective ne présente que des avantages à ses yeux, et Doppo n'empêche pas son sourire de perler, de briller.

Il laisse l'autre faire comme chez lui -il l'est, en quelque sorte- et acquiesce à sa proposition. "Avec plaisir. Une recette du Président ne peut qu'être bonne." Et le voilà curieux de manger ce mets aux allures familiales. Quelques légumes font chemin hors du frigo, quelques nouilles hors du placard, et de quoi faire un bouillon. Avec un sourire : "J'arrive."

Il lui semble savoir comment préparer les ramen. Sont disposés sur le plan de travail les ustensiles nécessaires - tout est rapidement prêt. "N'oublie pas de te laver les mains.", intime-t-il en lavant les siennes. Maintenant équipé d'un couteau, les légumes ne vont pas lui résister longtemps. "… Je t'écoute, chef." C'est un brin de complicité dans sa voix grave et posée. La visite impromptue a vraiment été une bonne idée.
hello, brother
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations-
Sauter vers: