AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Flashback] Nice to Meet you ( Or not) I JK ♥

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 25
Pages : 131
Date d'inscription : 11/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Sep - 22:19
This life is filled with hurt when happiness doesn't workJK & Lewis
Pain without love, pain can't get enough, pain I like it rough 'cause I'd rather feel pain than nothing at all. ••• Cette journée, tu la redoutais, Lewis. Il y en avait plusieurs que tu avais redoutées, certes. Mais pas autant. Depuis quelques temps, il y avait beaucoup trop de choses qui n’allaient pas, qui différaient de ce dont tu avais l’habitude. Tu regrettais par moment d’avoir accepté de venir ici. Là tout de suite, tu regrettais totalement, tu remettais en cause tes quelques choix de vie, et surtout, tu martyrisais comme jamais le bic que tu avais trouvé. Tu n’arrêtais pas de baisser et relever l’un des côtés. Ca faisait plein de bruit, mais ça ne te dérangeais pas plus que ça. Bizarrement, ça t’aidait même à te déstresser un peu, ce bruit constant. Répétitif. Il était peut-être devenu familier au fil des minutes. Vous étiez même presque arrivé à vous calmer. Calmer ce malaise que la future rencontre engendrait. Pourquoi, pourquoi il fallait commencer à sociabiliser. A mieux connaître les autres membres. Sans aucun doute, parce que vous serez amenés à travailler main dans la main, peut-être trouver de moyens de combiner vos pouvoirs, tu ne sais pas, et tu ne veux pas trop savoir non plus. Tu sais juste que tu t’es pointé beaucoup trop à l’avance, 41 minutes même, et qu’elles sont bientôt écoulées. La montre ne ment jamais, même si tu aurais préféré. Tu reposes le bic, et tu te mets à ronger tes ongles inexistants depuis quelques semaines. Tu te rabats sur l’excès de peau sur les côtés, et tu fronces les sourcils. Ce qui fait un peu retomber tes lunettes, mais pas assez pour que tu prennes la peine de les remonter. Ton Père déteste quand tu fais ça, et durant une poignée de secondes, tu regrettes même de ne pas l’entendre te réprimander.

Cependant, il y a bien un moyen d’effacer, d’écraser, de chasser cet élan de nostalgie qui te prends aux tripes, qui te fais grimacer quelques instants. Ce n’est pas raisonnable, certes, mais à quoi bon détenir un pouvoir si ce n’était pour ne pas en profiter. Tu te concentres, tu prends le risque de fermer les yeux, mais tu arrives à canaliser tes pensées. Tu ne tombes pas totalement dans le flot familier d’idées qui t’aurait directement amené dans ce monde créé de toutes pièces, et qui t’aurais sans aucun doute absorbé pendant au moins une vingtaine de minutes, et ta future interlocutrice aurait été juste bonne à parler à un mur pour avoir plus de réponses. Tu les rouvre rapidement, et tu poses tes iris grisés sur la silhouette qui te fait face. Tu sais pertinemment qu’Il n’est pas vraiment là, que c’est juste un hologramme très réaliste, mais ça suffit à te rassurer.

« ▬ Je vais devoir te dire d’arrêter combien de fois avant que t-»

L’enchantement si réel se brise, s’envole, s’éparpille, lorsque tu entends la porte bouger. Tu te raidis, tu serres le poing, et tu fixes la nouvelle venue. Si tes efforts pour te calmer avaient aboutis jusqu’ici, ce n’était plus vraiment le cas actuellement. Ton rythme cardiaque en plus de s’accélérer, décide de faire totalement n’importe quoi, de rater des battements, d’en rajouter à d’autres. Ton visage s’est refermé, seule ta mâchoire peut encore trahir ton état d’esprit, beaucoup trop serrée. Tu finis quand même par te bouger, aller à contrecœur vers elle, tendre une de tes mains, mais pas trop. Tu as horreur de ce genre de contact, tu ne sais pas où est-ce que la personne a pu mettre sa propre main avant, mais tu ne peux pas faire autrement là tout de suite.

« ▬ L-Lewis C-Carroll. »

Tu prends la parole le moins possible. Tu sais que ton bégaiement, trop présent déjà à ton goût habituellement, sera encore pire avec le stress. Tu doutes même pouvoir faire une phrase complète d’ici dix minutes, mais avec un peu de chance, elle fera partie de ces personnes dignes d’un moulin à paroles.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Sep - 21:13
First time I'll meet you.Quelle journée stressante. Fortement. Tu n'étais pas encore habituée au lieu, à toute ces nouvelles choses qui s'offraient à toi. Non, et tu allais sûrement prendre beaucoup de temps avant de savoir te repérer ici. Cependant, a peine as-tu eus le temps de bien t'adapter aux alentours, qu'une nouvelle personne avait rejoint l'Ordre. Fort étonnant. Tu ne pensais pas qu'Agatha Christie embauchait des personnes aussi fréquemment. Mais.. bizarrement, ton taux de stress s'évaporait durant le petit labse de temps qui s'écoulait tandis que tu marchais dans les couloirs. Oui, tu voulais rencontrer ce nouveau collègue. Ca va, pour l'instant tu es confiante. On verra dans quelques minutes; quand tu traversais les portes qui mène à l'endroit où apparemment il se trouvait.

Tu inspires, puis tu ouvrais les portes. Il était bien là. D'apparence, il semblait être quelqu'un de sérieux. Bon, en soit, oui, il devait être. Agatha n'engageait pas n'importe qui, c'est certain. Il s'approchait de toi, tendant une main pour peut être que tu tendes la tienne en retour. Les joues rouges de timidité, tu lui serrais la main. Quand il se présentait, tu avais bien remarqué qu'il bégayait. Cependant, tu ne fis pas de remarque sur ça, t'avisant juste d'esquisser un tout petit sourire qui se veut aimable.

- En- Enchanté de vous rencontrer, Monsieur Lewis.. je- Je m'appelle J.k Rowling..

Les joues toujours rubis, tu déposais ton regard azur sur l'homme en face de toi. Tu es toujours timide dès lors des premières entre-vue. Peut être qu'au fil du temps, tu arriveras à bien t'habituer à ce genre de chose, ou peut être pas.

- Vous venez d'a...rriver si j'ai bien compris..?
©️️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Pages : 131
Date d'inscription : 11/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Sep - 19:35
This life is filled with hurt when happiness doesn't workJK & Lewis
Pain without love, pain can't get enough, pain I like it rough 'cause I'd rather feel pain than nothing at all. ••• Tu pouvais sûrement arrêter de stresser maintenant. Ce serait mieux pour tout le monde. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Tu n’aimais juste pas les gens, c’était tout. Enfin tant qu’on ne te parlait pas, ça allait Tu doutais que ce soit le cas là tout de suite. Tu commences aussi à te triturer les mains, de plus en plus. De plus en plus rapidement aussi. Tu pouvais aussi faire craquer tes articulations. Tant de choses à faire. Pour s’occuper, pour éviter de te retrouver dans un blanc total aussi. Mais il faut bien arrêter lorsqu’elle arrive, tu ne saurais pas vraiment lui tendre la main sinon. Tu la regardes quelques instants, ses cheveux blonds, ses yeux d’un bleu profond. Ils te rappellent quelqu’un, Alice. Elles n’ont pas la même coiffure, mais il y a pas mal de points commun. Tu la dévisages peut-être un peu trop. Ou trop longtemps. Mais Ca ne te dérange pas de regarder, fixer, dévisager les différentes personnes. Tu préfères ça à ne rien regarder d’intéressant en fait.

Tu remarques aussi ses joues écarlates, peut-être dû au stress ? A moins que tu ne l’impressionne ? Possible aussi, mais il n’y avait pas vraiment de quoi. Mais le geste fatidique est fait. Tu peux reprendre totalement ta main. Tu soupires un peu. C’est plus fort que toi. Quoiqu’il en soit, elle sourit, ça te rassure un peu aussi par ailleurs. Tu acquiesces à ses paroles, peu de chance que tu oublies son nom en fait. Tu n’oubliais pas beaucoup de choses, heureusement. Pas jamais non plus, mais voilà.

« ▬ O-Oui, il y a q-quelques j-jours. V-Vous aussi n-non ? V-Vous…avez un p-pouvoir ? »

Toujours la subtilité. Mais c’était un peu le but de cette rencontre non ? Il n’y avait pas de d‘autre manière d’amener le sujet de toute façon.


© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Sep - 0:55
First time I'll meet you.Votre contact étant fini, voilà que tu liais tes mains pour les mettre devant toi, la tête légèrement basse. Toujours aussi timide dans les débuts. C'était normal, surtout que toi aussi, tu étais nouvelle en ces lieux. Tu inspirais, puis expirais. Ce n'est rien d'alarmant, n'est ce pas? Surtout que ce Lewis Carroll n'avait pas l'air méchant, donc en soit, ça ne sert à rien de paniquer.

-Je- Je suis arrivée il y a peu aussi, o- oui..

Cachant tes mains un peu tremblante en croisant tes bras, tu regardais l'homme en face de toi tandis qu'il parlait. Tes joues commencèrent à reprendre leurs couleurs pâles. Souriant toujours légèrement.

- Oui, je... j'ai un pouvoir....

Tu secouais ta tête de droite à gauche. Remettant une de tes mèches en place, tu n'es vraiment pas naturelle quand tu parles. Serais-ce l'effet "je suis au travail, je dois me comporter de telle manière" ? Ce ne serait pas étonnant, c'est sûr.

- Ce dernier consiste à faire apparaît..apparaître un phénix.. il est assez simple..

Mais dangereux.

-Et vous, vous en possédez... un?
©️️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Pages : 131
Date d'inscription : 11/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 19:15
This life is filled with hurt when happiness doesn't workJK & Lewis
Pain without love, pain can't get enough, pain I like it rough 'cause I'd rather feel pain than nothing at all. •••Et voilà, Tu ne savais déjà presque plus quoi faire. Parce que toutes tes interactions sociales s’étaient possiblement arrêtées là. Ou alors, Tu faisais en sorte d’être un minimum accompagné pour que quelqu’un d’autre ne continue la conversation, trouve les sujets, pendant que Toi, tu pouvais écouter, parfois analyser, ou juste laisser tes pensées suivre leur chemin et te sortir de là. Ton regard glisse le long du mur s’élève légèrement et choisi un point totalement hasardeux. Tu n’allais pas insister sur votre non ancienneté, même s’il y avait peut-être quelque chose à dire de plus dessus. Partager vos craintes ? Certainement pas. Ta plus grande phobie actuellement, c’était de devoir parler aux gens. Alors devoir lui dire que Tu étais récalcitrant face à votre conversation, qu’elle Te mettait mal à l’aise, non merci. En même temps, presque rien ne te mettait à l’aise, oui.

Ceci dit, ton attention se reporte sur elle lorsque la jeune blonde parle de pouvoir. Un sujet qui t’intéresse, t’intrigue. Tout comme ses mouvements. Tu fixes cette mèche dorée, qui est bien vite remise en place par sa propriétaire. Tu aurais fait la même chose, ne supportant pas que ça ne soit pas à sa place. Mais alors que ta concentration limitée était déjà en train de se dire que la couleur lui rappelait pas mal les champs de blé, Tu entends l’évocation d’un phénix. Et aussi peu probable que cela puisse paraître, elle a même réussi à charmer ta concentration. Elle s’est adoucie, elle l’écoute, curieuse elle aussi. Pendant quelques instants Tu ignores la question qu’elle te pose, fronçant légèrement les sourcils, comme pour réfléchir.

« ▬ I-Il apparaît d-de nulle p-part ? I-il peut a-aussi r-renaître de s-ses c-cendres, ou alors, i-il est i-immortel ? »

Tu aurais bien demandé directement à ce qu’elle te le montre, mais peut-être qu’elle ne pouvait pas gérer ça, ou simplement qu’elle n’en aurait pas envie. Et puis Tu étais curieux aussi de savoir ce qu’il pouvait faire, ce à quoi il servait. Enfin. Avec retard, Tu acquiesces un peu. Tu hésites à répondre, expliquer, elle n’en a pas forcément envie si ça se trouve. Une de tes mains vient attraper l’autre bras, tes doigts serrent un peu ta manche.

« ▬ O-Oui. J-j-je p-p-peux faire ap-apparaître en q-quelque s-sorte u-une personne c-c-chère au c-cœur de n-n’importe q-q-qui. »

Dans les grandes lignes, mais tu allais éviter de trop t’étendre, tu savais que tu stressais encore plus que d’habitude, que si ça se trouvait, tu n’allais bientôt plus du tout réussir à sortir une phrase entière non plus.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 20:58
First time I'll meet you.Trouver un sujet de conversation alors que tu étais dans ta façade de timidité n'était pas chose aisée. Surtout quand tu n'es pas familière avec le lieu, et la personne. Mais tu allais cependant tenté de faire un ultime effort, surtout que ton collègue avait finalement continuer la conversation, ce dont à quoi tu écoutais attentivement, tu ne souhaiterais pas le faire répéter car tu étais trop dans tes pensées inutiles. Bien sûr, ses questions tournaient autour de ton pouvoir. Ce dernier était toujours intéressant aux yeux des autres, ou du moins, il attirait leur curiosité au maximum, surtout qu'il s'agit d'un phénix. Un animal aux nombreuses métaphores, poétiques, ou même machiavéliques dans ton cas. Qu'est ce que tu en sais exactement après tout.

- O...oui, il apparaît de nulle part... Et.... il renaît de ses cendres, tout comme il peut disparaître quand je lui demande, et réapparaître sans pour autant se calciner pour cela...

Dis-tu d'une voix hésitante. Même après toute ces années, tu n'avais pas réellement réussis à cerner cet oiseau. Ton collègue se mit à expliquer en quelque sorte son pouvoir, et dès lors qu'il avait fini, tes yeux avait une étincelles de curiosité, mêlée à  une lumière de doute. Il pouvait faire "apparaître" une personne chère au cœur de n'importe qui? Cela voudrait dire qu'il pouvait faire apparaître ton frère ? Serait-il possible que tu puisses l'apercevoir encore une fois... encore une fois... quand il était... vivant?

- Vous... pouvez faire apparaître des personnes chères au cœur de... n'importe qui...?

Oui, c'est ce qu'il venait de dire, secouant frénétiquement ta tête, tu agitais tes mains.

- Enf-enfin, je tr... trouve cela juste ... intéressant en fait... ces personnes que vous faîtes apparaîtres... sont-elles en chair et en os? Ou n'est-ce qu'une illusion? On peut toucher cette personne?

Tu posais peut être un peu trop de question, mais c'était plus fort que toi.
©️️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Pages : 131
Date d'inscription : 11/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 21:13
This life is filled with hurt when happiness doesn't workJK & Lewis
Pain without love, pain can't get enough, pain I like it rough 'cause I'd rather feel pain than nothing at all. •••Tu étais certain que malgré votre conversation, il serait extrêmement facile d’entendre juste le silence. Le temps que l’un ou l’autre réfléchisse. Tu pourrais même essayer, mais ça ne t’intéressait pas plus que ça en fait. Ca n’avait aucun intérêt d’écouter le silence, de le voir ou le ressentir. C’était agréable par contre. C’était plus facile pour réfléchir, et juste se dire qu’au moins il n’y avait personne pour venir t’interrompre. Ceci dit, depuis que la discussion avait dérapée sur les pouvoirs, Tu ne la regrettais plus tellement. Tu voulais en savoir plus. Ca ne te rapporterait strictement rien, mais tu étais curieux. Curieux et c’était bien la seule chose qui te permettait de prendre pleinement la parole pour lui parler directement. Tu n’avais même pas l’impression de faire un effort en cherchant quoi dire, comment le dire. Tu ne te souciais pas non plus de savoir combien de fois Tu trébuchais sur le même mot, ou encore combien de temps il te faudrait avant que ta langue ne fourche sans qu’on ne lui demande rien. Ce n’était pas tous les jours qu’on pourrait parer, et peut-être voir un phénix en fait. Un phénix qu’elle semblait plus ou moins maîtriser, si Tu suivais ses dires.

« ▬ D-de son p-plein gré ou c-c’est comme quand i-il disparait, il v-vous obéit ? I-Il a un…temps de l-longévité p-particulier, o-ou ça change à-à chaque f-fois ? I-il a aussi d-des pouvoirs ? »

Ca semblerait logique. Parce que bon, un phénix juste pour faire joli, ça serait un peu nul. Mais ça ne te décevrait pas pour autant hein. Peut-être qu’elle n’avait pas encore eu le temps d’expérimenter non plus, elle avait l’air plus jeune que toi. Et porter autant d’attention à ton pouvoir que tu le faisais avec le sien d’ailleurs. Tu prends quand même un peu la peine de réfléchir, de respirer aussi, c’est un minimum important.

« ▬ O-oui, enfin ç-ça à toujours m-marché même q-quand je ne c-connaissais p-pas la p-personne. »

Et c’était même parfois un peu troublant, parce qu’il t’était arrivé de confondre une de ses illusions avec une personne réelle. Mais bon. Les gens se focalisaient plus sur l’illusion en question, heureusement. Mis à part ça, tu avais remarqué ses mains qui bougeaient, presque en même temps que sa tête. Assez dérangeant, mais tant qu’elle ne le faisait pas trop longtemps, Tu allais prendre sur toi pour ne rien dire. Pour le moment.

« ▬ C-C’est..surtout p-peu c-commun. N-Non, c’est plus c-comme un…h-h-hologramme ? M-Mais ils g-gardent le c-caractère d-de la personne, i-ils peuvent r-répondre e-et je n-ne contrôle p-pas ce qu’ils d-disent, j-j’imagine q-que c’est comme s-si c’était r-réellement la p-personne q-qui conversait. »


© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 21:35
First time I'll meet you.Votre conversation sur les pouvoirs ne te dérangeait pas. Au contraire, elle t'intéressait. Après tout, elle te permettait de bien connaître tes collègues, et ça, c'est une chose essentielle. Du moins... pour toi ça marche comme ça. Puis, le pouvoir de Lewis Carroll était un pouvoir qui attisait sa curiosité. Comme beaucoup d'autres... Mais celui là... Enfin... tu ne sais pas. Peut être que tu n'arrives tout simplement pas à retirer ces pensées vis-à-vis de ton frère. Oui, c'est cela au final.

- De manière générale... il apparaît seulement quand je lui demande... o... or il lui arrive parfois d'apparaître de son plein grès...

Tu marquais une pause. Ça, malheureusement, c'est limite le seul point négatif de ton pouvoir. Quoi que, il en a beaucoup des points négatifs en fin de compte. Le fait qu'il apparaisse sans que tu ne le veuilles. Qu'il provoque ces accidents horribles qui te font paniquer... 

- Il... n'a pas réellement de pouvoir... du moins... il attaque grâce à sa chaleur et à ses flammes, qui peuvent se montrer mortelles qui on les frôle trop...

Et tu le savais très bien.
Ouvrant grand tes oreilles quand ce dernier détaillait son pouvoir, et la réponse qu'il te donnait te fit écarquiller les yeux. Cet... hologramme, comme il disait, était capable de converser? Tu pouvais donc espérer que peut être, un jour, maintenant , tu puisses parler avec ton frère, ne serais-ce que deux phrases. Rien que pour avoir une vision plus joyeuse, plus belle de lui que son corps calciné par ton oiseau.

- Oh je- je vois...

Tu baissais tes yeux azurs sur le sol, bon, ça c'est fait... Non, je dois lui demander...

- Sans vouloir vous dérangez... croyez-vous que... pendant un instant... si vous le souhaitez bien sûr que... vous puissiez utiliser votre capacité sur moi... enfin, je , c'est parce que-

Tes joues prirent une légère teinte rouge, tu avais honte, vous veniez de vous rencontrer, et tu lui demandais  déjà quelque chose. Parfois, tu hais ton caractère.

- Il y aurait une personne chère à mon cœur auquel je souhaiterais revoir... même prononcer deux mots avec lui...

Tu relevais tes yeux avant de les rebaisser rapidement.

-Excusez moi... je... oui, pardon...
©️️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Pages : 131
Date d'inscription : 11/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 22:00
This life is filled with hurt when happiness doesn't workJK & Lewis
Pain without love, pain can't get enough, pain I like it rough 'cause I'd rather feel pain than nothing at all. •••Était-ce vraiment ça, le but de votre rencontre ? De commencer à parler de vos pouvoirs ? Peut-êter. C’était une manière d’apprendre à se connaître après tout. Une manière comme une autre. Qui n’était pas habituelle, mais après tout, rien ne l’était en fait. Si on poussait la réflexion un peu plus loin en tout cas, ça ne paraissait pas logique. Même l’apparition de cet oiseau semblait nettement plus logique que le concept de normalité. C’était pour dire.

« ▬ D-D’accord, j-j’imagine q-que quand c’est de s-son plein g-gré, c-c’est suite à-à une é-émotion o-ou quelque c-chose comme ç-ça ? V-Vous pouvez l-l’entendre o-ou c-converser avec lui ? »

A moins que ça ne soit comme un animal de compagnie. Ce qui serait un peu plus dfficile. Un peu moins bien aussi ? Non, tout avait ses avantages et ses inconvénients. Il ne fallait pas juger trop vite, sinon tu allais certainement rater plusieurs choses. Et ce serait fâcheux. Dans le meilleur des cas. Comme là. Maintenant que tu savais plus ou moins à quoi il ressemblait, Tu n’avais soudainement plus tllement envie de le voir ce phénix. De t’y intéresser, oui. Mais Tu savais que tu voudrais quand même le toucher d’une manière ou d’une autre, et il ne valait visiblement mieux p a s.

« ▬ I-il a constamment d-des f-flammes ? V-Vous ne pouvez p-pas le toucher n-non plus alors ? »

Ou alors elle était peut-être immunisée ? Ca serait mieux.Tu ne voyais pas bien ses bras, ni même ses mains, sur lesquelles il pourrait y avoir des brûlures. Tu regarderais plus tard, voilà tout. Mais son attitude était..Etrange, à nouveau. Peut-être que ton pouvoir la dérangeait au final ? Ou qu’elle avait peur de devoir y faire face ? Ca pouvait arriver, que des gens refusent de devoir faire face à certaines personnes après tout. De toute manière, Tu ne comptais pas l’utiliser là tout de suite. Sauf que c’est l’inverse. Elle te demande de l’utiliser. Tu hausses légèrement un sourcil. En penchant un tout petit peu la tête. Sans doute que cette personne est restée en Angleterre, et qu’elle n’a pas pu la suivre.

« ▬ C-Ce n’est p-pas du tout un s-soucis. P-Par contre j-je ne peux l’utiliser q-que pendant u-une vingtaine d-de minutes. A-Après ç-ça s-s’efface. »

Autant prévenir tout de suite. Quoiqu’il en soi, Tu te concentres quelques instants, en la fixant une poignée de secondes, avant de voir une silhouette surgir de derrière toi. Elle lui ressemble assez fort étrangement. Un frère ? Possiblement. Ou un cousin. Mais Tu te recules un peu, juste pour pouvoir leur laisser un peu plus de place. Eet observer aussi ce qui allait se passer, oui.


© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Pages : 174
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 22:56
First time I'll meet you.Tu essayais de te détendre. Mais c'était assez compliqué en fait. Peut être qu'avec le temps, ta manière de parler sera plus naturelle qu'actuellement. Cependant, tu restais quand même attentive, agréable malgré ta timidité. Une réaction normale durant une "première rencontre" entres collègues. Tiquant aux mots de Lewis, tu croisais tes bras.

- Quand il apparaît de son plein grès c'est... oui, après une émotion forte, la plupart du temps.

Après une grande colère, une grande tristesse. Saoulée, oui, après ces émotions là, il y a de fortes chances que ce maudit phénix pointe le bout de ses ailes enflammées. Tu aimerais pouvoir le contrôler, mais ce serait faire un énorme travail sur tes émotions, or, tu n'y arrives pas. Une grande étape qui te met en difficulté.

- N... non, je ne peux pas converser avec ... ni même l'entendre... quoique peut être quand j'aurais plus d'expérience avec son utilisant, j'entendrais des choses venant de lui...

Mais qu'est ce qu'il te dirait? Te rappellerait-il à mainte et mainte reprise le meurtre que tu as commit la première fois qu'il est apparu? Va-t-il garder le silence en ta présence? Beaucoup de question, encore. Et c'est ça qui te frustre. Ne pas pouvoir répondre à toute ces interrogations, qui, pourtant, pourraient t'aider à avancer dans ton futur. Mais non, le destin a décidé de t'énerver.

-Oui, il est...constamment enflammé. Jamais il ne serait sans ses flammes. Cependant...je... je n'ai jamais essayé de le toucher... je suis toujours assez loin de lui quand je l'utilise...

Car tu n'as pas confiance en ce volatile aux lueurs de feu.

Voilà que Lewis te donnait une réponse positive à ta question. Une joie t'emparait intérieurement tandis qu'il t'expliquait que ça ne pourrait durer qu'un vingtaine de minutes. Tu hochais la tête, ce serait largement suffisant, et puis, en plus, en toi, tu avais demandé moins. lors qu'il te fixait, tu vis derrière lui une silhouette. Blonde. Les yeux profond, plus grand que toi. Aussi maigre que toi. Il était là. Tu ne pouvais t'empêcher de sourire tandis que tu t'approchais de lui. Tu avais envie de le serrer dans tes bras, même si tu sais que ce n'est qu'une illusion. Donc tu te résignais à le faire. Tu t'empêchais aussi de caresser l'une de ses joues. Tu.... aucun contact avec lui, juste avec les yeux. Tu le regardais. De haut en bas, un bel homme. Un homme auquel tu as retiré la vie. Une larme, puis deux, pourtant, tu souriais en même temps. Heureuse et triste de le revoir.


- G-G-Grand frère-

Il semblait sourire à son tour. Tu étais si heureuse. Tu voulais remercier Lewis de ce petit moment, même si ce n'est là que l'oeuvre de son pouvoir.  Mais, rien que de l'apercevoir, ça te réchauffe le cœur.


- Tu m'as manqué... depuis tout ce temps...

- Tu m'as manqué aussi, petite sœur.
©️️ 2981 12289 0

_________________
Merci Tutur elle est trop belle je- haaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Europe-
Sauter vers: