Bungou Stray Dogs
La guerre est déclarée...
Face à la défaite cuisante de la guilde, le conflit pour dominer Yokohama une bonne fois pour toute ne fait que commencer. Alors que chaque camp se bat pour ses valeurs, le chaos s'installe progressivement dans la ville, mêlant ainsi de simples citoyens au nombre de victimes. Cette guerre finira-t-elle par avoir une conclusion ? Et si cela est le cas, terminera-t-elle dans la peine et la souffrance ou bien une paix pourrait-elle être possible ? La réponse est entre vos mains.
En savoir plus.

Akutagawa

Fonda

Cocoa

Designeuse

Sophie

Admin

John

Admin


 :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations :: Appartement de Ray Bradbury Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[nssssfw] Night Owl ▬ Ray ♥

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
avatar
Messages : 207
Pages : 1010
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Jan - 15:56
Le sommeil c'est nul.Ca peut éventuellement servir,mais ça peut être vraiment nul aussi là quand ça commence à faire de la merde.

Ah bah voilà, si définitivement ça ne le dérangeait pas tuu n’allais pas te faire prier. On était vraiment bien ici. Ce n’était pas extrêmement grand, mais c’était parfait. Et puis tu te contentais de peu généralement. Sauuf au niveau des gens, là t’étais nettement plus difficile. Mais c’était compréhensible, ou du moins tuu te comprenais.

« ▬ Tant mieux ! Ouais, j’penserai à garder un miroir à portée de main, même si au fond je m’en fous pas mal. Eeet ouais, faudrait que tu réussisses aussi, maintenant que je le sais, j’y ferai attention ehe. »

Oh on allait pas lui faciliter la tâche non plus. Quoique, pour certaines choses tu voulais bien quand même. Eet il arrivait encore à te faire rire, il devait vraiment avoir quelque chose, hein ce n’était pas normal. Maiiis était-ce grave ?

« ▬ Je pense aussi. Eeet je pense que beaucoup de monde nous remercie certainement là-bas de ne pas avoir fait plus amplement connaissance avant, y avait peut-être eu queeelques dommages collatéraux. Merci ! Moi aussi, et puis c’est juste plus agréable avec toi, maiiis je commence à répéter, c’est assez grave. »

Bah tant que c’était positif, tout irait bien. Mais tu ne pouvais décemment pas dire quoique ce soit de négatif, même si tu le voulais, en cherchant, il n’y avait strictement rien. Rien du tout. Alors t’allais quand même un peu le recoiffer après avoir foutu la merde là dans ses cheveux, ce serait plus sympa, eeet le regarder. C’était très bien aussi. Son visage était extrêmement fascinant, et beaux, avec ses traits marqués et ses taches de rousseur. Mais tu allais peut-être éviter de le fixer de la sorte, histoire de ne mettre personne mal à l’aise.

« ▬ Mh, je ne me prononcerai pas envers la première option, maiiis la deuxième par contre, j’ai l’impression que tu connais pas mal mes faiblesses, c’est dangereux ça, pour moi en tout cas. »

Ah bah s’il trouvait tout de suite comment faire ce ne serait pas drôle. Mais tu ferais un effort pour ne pas plier après les deux ou trois premiers verres. En attendant tu ne pouvais qu’acquiescer.

« ▬ Mmmh, tu ne commencerais pas à prendre la grosse tête par hasard ? Je vais devoir rester ici jusqu’à m’assurer que ça ait disparu. »

Ah bah oui. Eeet en faisant un câlin de préférence. Ah bah au moins c’était vraiment rassurant ça. Tu allais sourire un peu plus. C’était vraiment cool. Et même intérieurement, quelque chose changeait, tu ne savais pas trop quoi mais c’était agréable et voilà. Juste voilà.

« ▬ J’préfère être sûr quand même. Et je suis bien d’accord, c’est parfait pour moi. Eh si t’avais préféré, je l’aurais fait, ça m’aurait pas dérangé, il a l’air confo ! Et c’est parfait ! C’est même vraiment agréable en fait, j’en avais plus fait depuis longtemps j’te dirais. Maiiis à moins de m’étrangler, je ne pense pas que tu puisses faire grand-chose de mal là tout de suite, eeet je t’interdis de dire le contraire, sinon c’est moi qui me débrouillerai pour te faire taire oh. »

Bon tu n’avais pas trop d’idées là tout de suite, mais tu trouverais bien. Même si t’avais un peu du mal à réfléchir là avec le câlin et en plus son regard beaaaucoup trop fascinant. Pour le coup, tu pourrais le regarder aussi durant des heures. Et ne plus trop faire attention au reste. Comme par exemple ta main qui était allée sur sa joue. Mais t’étais certain que sa peau était étonnement douce aussi, doooonc techniquement ce n’était pas de sa faute, ni de la tienne.

© 2981 12289 0


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 378
Date d'inscription : 20/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Jan - 19:01

viens on est bien #Snicket Aaaah il ne voulait pas l'embêter, certainement pas non mais il avait très envie de le taquiner parce que c'était assez amusant, et il aimait bien passer du temp à rire avec lui.

" Eh oui, tu ferais bien. Maiiiis ça m'empêchera pas de réussir, je suis très confiant tu sais. "

Ah oui, vraiment très confiant. Il voulait le faire rougir, maintenant. Il était prêt à lui poser touuutes les questions les plus embarassantes et gênantes du monde, si c'était nécessaire. Il devait juste encore un peu réfléchir à quoi.

" Eh, j'avoue. Mais t'inquiètes, si tu te répètes pour dire ça c'est pas très grave, parce que c'est vraiment cool à entendre.

Ouais mais non, au final c'était Ray qui finissait par rougir, là. C'était rare que quelqu'un ne le regarde aussi longtemps, d'habitude les gens ils en avaient rien à foutre de lui. Pas que ça le dérange, mais du coup, il était pas vraiment habitué.

" Ouais hein ? J'ai juste senti que ça serait une meilleure option. Eh bien t'en auras plein, des verres. Vraiment tout plein. "

Ah oui. C'est pas comme si c'était si cher, et puis ça lui faisait quand même bien plaisir de lui payer quelques verres.

" Peut-être bien. Restes donc, j'ai l'impression que ça va être long tiens. "

Ca ne le dérangeait pas. Il avait enfin l'impression qu'être seul, à comparé d'être avec quelqu'un, c'était nul. Parce que tout ce qui se passait là était loin d'être nul.

" Il l'est, mais je t'assure que le lit l'est bien plus, tu verras, demain matin tu voudras plus bouger du tout. Moi non plus, vraiiiment longtemps. Et ça tombe bien parce que je ne compte certainement pas t'étrangler. Je suis sûr qque je pourrais faire plein de trucs de mal. Maiiis j'ai juste pas envie, voilà. "

Ah non, il ne voulait rien faire de mal. Vraiment pas. Surtout pas maintenant. Surtout pas maintenant qu'il lui caressait la joue. Ca l'avait surpris, mais juste agréablement surpris. Mais rien que le fait de penser à ne rien faire de mal, ça le faisait stresser. Parce que la dernière fois qu'ion avait été aussi gentil et proche de lui, ça n'avait absolument pas été et tout avait pris feu sans qu'il ne demande quoi que ce soit. Il ne voulait pas que ça se reproduise, vraiment pas. Mais il avait senti ses mains vaguement trembler, ce qu'il refusait. Alors il avait lâché ses cheveux, lâché la couette et juste laissé ses paumes à l'air libre, peut-être un peu trop inquiet.

" ... Désolé. Je veux vraiment pas te faire de mal, tu le mérites absolument pas, et j'ai absolument pas confiance en moi. Parce que la dernière fois que j'ai autant tenu à quelqu'un ça a vraiment mal fini, et j'ai beau réellement avoir envie de me montrer moins distant et frois, j'ai grave la trouille, faut le dire. "

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 207
Pages : 1010
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Jan - 20:49
Le sommeil c'est nul.Ca peut éventuellement servir,mais ça peut être vraiment nul aussi là quand ça commence à faire de la merde.

Ah la confiance, c’était quand même quelque chose de vachement utile. Que t’avais pas spécialement. On t’avait parfois dit que t’avais l’air d’en avoir, mais c’était plutôt un semblant de je m’en foutisme qu’autre chose. T’avais juste essayé d’arrêter de te prendre la tête à propos de tout et de rien. Parce que c’était inutile. En tout cas, tu te disais que ça l’était. Avant tu t’en souciais, et ta vie était pas spécialement meilleure donc bon.

« ▬ Ah, je veux bien te croire que t’es confiant, j’sais pas pourquoi je me méfie beaucoup plus que si c’était quelqu’un d’autre qui faisait cette promesse, j’aurais presque peur. »

Après, tu ne craignais pas grand-chose avec ça hein. Voir rien du tout. Ce n’était pas ça qui allait te tuer. Que ce soit d’une manière ou d’une autre. Puis tu finirais sans doute par te foutre de ta propre gueule hein. En tout cas, tu te préparais quand même un minimum à faire face à ses questions, histoire de ne pas être tout de suite désarçonné, ce serait vraiment stupide.

« ▬ Ils peuvent s’estimer chanceux en fait. Très bien, j’hésiterai pas à le faire alors non plus, mais te plains pas après que je ressemble à un vieux de 93 ans à tout répéter ! »

Tu ferais un minimum attention toi-même quand même mais soit. Là tu faisais surtout attention à lui et même à la couleur plus rosée de ses joues, qui t’avait un peu fait sourire, absolument pas méchamment. Ah, bah ça lui allait vraiment bien, mais t’avais essayé de le regarder de manière un peu moins appuyée quand même, histoire qu’il ne soit pas totalement mal à l’aise.

« ▬ Eet en plus, t’as un sixième sens, c’fou ça. Fais gaffe quand même, tu vas finir par te retrouver avec une espèce de koala géant qui te lâche plus le bras parce qu’il est content. Mh, ou un putois, ça fait plus de bruit, et paraît que je sais crier assez fort quand je suis un peu trop entamé. »

Au moins il était prévenu. Même si tu avais l’habitude maintenant de boire, ce n’était pas pour ça que tu n’avais plus aucune limites. Que tu ferais attention à ne pas franchir en fait, ça simplifierait les choses eeet t’éviterais de devenir une énorme carpette devant lui, à déblatérer sans doute de la grosse merde.

« ▬ Si en plus tu me le confirme, je vais rester plus longtemps que prévu. Peut-être même plusieurs jours. »

Après ton but n’était pas de faire l’énorme parasite. Eh. Il n’en avait sans doute pas besoin. Mais si ça n’avait pas l’air de le déranger, eeet bien tu te ferais le plaisir de rester hein.

« ▬ J’imagine bien ! Ah, je pourrais même parier sur cette affirmation ; Faudra d’ailleurs trouver une trèèès bonne excuse pour que j’en bouge. Oh, c’est extrêmement sympathique de ta part ! Tu es doté d’une immense bonté, eeet je t’en remercie. »

Oui bon, si ce qu’il appelait faire quelque chose de mal était te mettre une pichenette, tu t’en remettrais bien vite. Surtout si tu avais l’occasion de continuer de lui caresser la joue. Et juste de pouvoir être près de lui. T’avais pas été aussi bien depuis longtemps. Même si tu savais pas du tout ce que tu foutais exactement. T’avais un peu été surpris par ses mains, leur absence surtout et tu les avais regardées quelque instants ; T’avais eu envie de les lui prendre, ou en tout cas une, en lui disant qu’il ne devait pas s’en faire et que tout irait bien. Mais t’allais pas le forcer, ce serait ridicule et égoïste. Surtout que tu le comprenais, durant tout un temps, t’en étais venu à avoir peur de regarder les gens, ls objets, et même de penser. T’en avais toujours peur, surtout quand tu te retrouvais avec des personnes que t’aimais.

« ▬ Hey, je comprends. Totalement, et n’importe qui aurait peur je pense. Mais ça reviendra, ça reprendra le temps qu’il faudra. En attendant, je…Je pense pas que t’ais besoin de te priver de quoique ce soit, j’veux dire, ça fait pas de toi quelqu’un de mauvais. Et…je m’avance peut-être un peu trop, mais je crois que ça te…Que ça nous pourris juste la vie, ou même on se la pourrit un peu nous-même justement en se forçant à rester disant avec les autres, ou même en balançant n’importe quelle connerie pour éviter ce qui nous arrange. Mais sincèrement, j’ai l’impression que depuis que je t’ai parlé de tout ça,…Ca a pris moins d’importance, et que s’esseuler n’est pas forcément la solution. Bon, j’ai pas trop envie de formuler trop tout haut, mais j’ai réussi à ne rien casser chez toi, ou à ne rien provoquer, et franchement j’ai rarement tenu un aussi long laps de temps sans qu’un quelconque accident ne se déclare ? Enfin, je te l’ai dit, prends ton temps, mais si je peux faire quoique ce soit pour t’aider, je ferais n’importe quoi, qui est en mon pouvoir. »

Au fond, t’avais jamais vraiment changé, sous tes airs de feignant qui ne bougeait son cul que pour ses propres intérêts, tu savais parfaitement que si quelqu’un avait besoin de quoique ce soit, surtout tes proches, tu te plierais en quatre pour y arriver, qu’il soit d’accord ou non. En attendant, tu t’étais un peu plus serré contre lui, et t’avais laissé une de tes mains descendre le long de son dos.

« ▬ Eeet, je te lâcherai pas avant que tu ne sois parfaitement heureux, puis même après en fait, c’est toujours utile d’avoir quelqu’un. J’espère que tu te rends compte que tu le mérites, d’être heureux. Et que bordel j’sais pas comment tu fais pour être aussi beau aussi. »

T’avais retrouvé le sourire, c’était moins sérieux, certes, mais pas pour dévier une quelconque conversation, juste parce que t’avais jugé bon de le dire là tout de suite, ouais.

© 2981 12289 0


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 378
Date d'inscription : 20/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Jan - 21:46

viens on est bien #Snicket Oh, il était mignon. Genre vraiment mignon. Dans tout ce qu'il disait là, il était vraiment gentil et adorable et marrant. Ca faisait sérieusement un bon moment que Ray avait pas autant passé de bon temps avec qui que ce soit. Qu'est-ce qu'il étiat bien, bon Dieu.

" Tu fais bien. Bon j'vais un peu arrêter de me vanter là, ça s'fait pas trop. Parce que je doute pas du fait que tu sois doué aussi. "

Ah non, il n'en doutait certainement pas. Il l'avait toujours trouvé cool, c'était pas pour rien quand même.

" Tout à fait. Ooooh pas de soucis, j'ai toujours aimé les p'tits vieux, ils sont marrants et gentils. Cooomme toi.

Eh ouais, c'était pertinent ça, hm ? Plus que le fait qu'il se soit mis à rougir. Bien plus. Ah, il se sentait bien con pour le moment.

" T'inquiètes, en plus d'aimer les p'tits vieux j'adore les animaux. Ouais bon bah je te mettrai au lit dans ce cas-là, ça devrait te calmer un peu je pense, vu comme c'est confortable. "

Il était confiant là dessus aussi. Et puis il avait l'air marrant quand il buvait, en plus. Tout le monde est assez drôle quand il buvait, en soi. Ils pourraient bien boire ensemble, un jour. Ca leur ferait pas de mal s'ils abusaient pas.

" J'en serais que plus content, je te l'assure. Restes autant de temps ue tu le souhaites, vraiment ! Eh bien tant que ma bonté te convient, autant continuer sur cette voie. On devrait essayer de rester le plus longtemps possible ici un jour, pour rire un coup. "

Parce que oui il était sûr que ça serait drôle. Pourquuoi ça ne le serait pas. Oh, il était plutôt surpris de ce qu'il entendait. Eh bien, il savait comment parler, Lemony. Ray l'écoutait attentivement, même plus qu'attentivement. En souriant par moments, parce que son point de vue était réellement intéressant. En plus d'être cool, il disait des choses vraies et intéressantes, vraiment, y en avait sûrement pas deux comme lui. Mais bon, maintenant il allait encore plus s'attacher à lui, s'il continuait comme ça. Et un peu plus craindre de le blesser, sans doute. Mais il pouvait essayer d'effectivement relativiser et avoir un peu plus confiance en lui, plus se donner du temps.

" Merci de me dire ça, je sais pas comment t'as fait pour réussi à me rassurer mais t'as réussi alors que jusqu'ici personne a jamais réussi, t'es sacrément doué, sans rire. Je vais essayer de me donner du temps, et de juste moins y penser. C'est vrai que jusqu'ici j'y pensais moins, du coup c'était moins flippant mais je commence aussi à me rendre compte que je tiens vraiment à toi, et que je voudrais pas te perdre à cause d'un truc aussi débile que ce pouvoir de merde. Mais merci, si jamais je comprend moi même ce dont j'ai besoin comme aide, je te le dirai. "

Et puis il ne voulait pas le perdre du tout en fait hein, merde oh. Merde merde merde. Il allait lui sourire, et un peu hésiter avant de rebaisser une main vers sa joue, et l'y poser doucement.

" Si tu veux bien rester encore un peu après que je sois heureux, ça m'arrangerait bien. Parce qu'on est sur la bonne voie. C'est gentil vraiment très gentil et je t'assure que tu l'es aussi, c'est parfaitement fascinant. Par contre ton petit speech m'a pas mal inspiré, alors je vais faire quelque chose que je ferais pas si j'écoutais que ma raison, j'irais pas jusqu'à dire que c'est de ta faute mais sans toi je l'aurais dans doute pas fait. Je m'excuse d'avance, t'auras le droit de me frapper après. "

Et avant de chanfer d'avis, il allait se rapprocher pour l'embrasser. Et puis vu qu'il comptait le faire qu'une fois, il allait le faire correctement. Bah c'est bien Ray, on invite les gens chez soi puis dans son lit pour les embraser, franchement, c'est qu'on devient quelqu'un de con et détestable en fait. Il s'excuserait encore après, voilà. Mais il en crevait d'envie, juste rien que pour le principe de se dire que peut-être que demain il en aurait déjà plus l'occasion.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 207
Pages : 1010
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Jan - 23:18
Le sommeil c'est nul.Ca peut éventuellement servir,mais ça peut être vraiment nul aussi là quand ça commence à faire de la merde.

Mais le lit était magique en fait. Ca devait juste être ça. Pas possible autrement. T’avais plus envie de penser à rien sauf à ce qu’il se passait actuellement. Et c’était pas plus mal. Toi qui pourtant passais la moitié de ton temps à ressasser inutilement des souvenirs. Et bien ce ne serait pas aujourd’hui que tu le ferais, voilà tout. Peut-être qu’un jour t’arriverais à en faire de même pendant des semaines. Peut-être.

« ▬ Ehe, j’aime bien l’air que t’as quand tu te vantes. Eeet pour ça j’sais pas trop, je pense que c’est plus difficile de se retenir quand on s’attend pas du tout à la question ou à la remarque, mais c’vrai que j’ris plus qu’autre chose généralement. »

Un superbe moyen d’auto défense oui. Mais t’en avais pas vraiment besoin avec lui. Bon. Là tu vnais de le faire, mais parce qu’il était drôle. D’ailleurs c’était plus un pouffement ridicule.

« ▬ Qui sait, j’en suis peut-être un qui a juste changé d’enveloppe corporelle en fait, c’plus joli quand même. »

Après, le physique, tu t’en étais toujours un peu battu les steaks, surtout le tiens. Mais soit.

« ▬ Mais c’est parfait dis-moi. Tu veux que j’aille trouver une place dans une association demain comme ça tu pourras définitivement m’adopter ? Ehe, c’est pas faux, mais si je fais trop de bruit, sors juste une bouteille d’eau ça devrait marcher aussi, c’est la meilleure arme de négociation, quel que soit mon ét-Eh, mais j’avais dit que je t’aiderais paaas, oublie ça touuut de suite.»

Ah bah bravo. Bon. C’était pas la fin du monde, mais faire semblant de bouder c’était toujours drôle oui. Enfin pas trop longtemps, parce qu’il était beaucoup trop gentil et il te méritait pas en train de tirer la gueule non plus.

« ▬ Je veux vraiment pas te déranger non plus, franchement je serais capable de rester indéfiniment sinon, c’beaucoup mieux d’être avec toi, mais je serais un peu envahissant je pense. Maiiis, c’est une très bonne idée ça, on pourra peut-être hiberner tout l’hiver, même si ça causerait quelques problèmes je pense. Baah tant pis, faut bien nous laisser hiberner hein. »

Bah fallait bien se reposer. Et parler aussi visiblement c’était important. Parler franchement, et tu l’avais découvert avec lui tiens. Tu le découvrais même. Et tu le voyais bien sourire, eeet ça te faisais quand même plaisir, parce que ça signifiait qu’il n’avait plus totalement peur, si ? Et tu pouvais totalement lui sourire en retour aussi tiens. Et alors que t’étais pas quelqu’un qui aimait se vanter ou quoique ce soit, ça te faisait vraiment plaisir d’avoir un minimum réussi.

« ▬ Eh, avec plaisir ! On est tous les deux dans le même cas, du coup j’imagine que…C’est plus facile autant pour en parler que de comprendre ? Mais merci, ça me fais plaisir, parce que je pense pas que qui que ce soit mérite d’être handicapé, ou même n’importe quoi de négatif à cause d’un pouvoir qu’on a même pas demandé au final. Personnellement, plus j’y fais attention, ou plus je pense à le brider et pire c’est. Après, ouais y a toujours un peu de merde quand je fais pas attention, mais elles sont moins conséquentes. Et c’est vrai que ces dernières semaines…Bah j’ai découvert pas mal de trucs grâce à toi. J’ai ouvert les yeux sur pas mal de trucs. Et je sais pas trop comment ni pourquoi, mais j’ai totalement confiance en toi. T’es quelqu’un de merveilleux et doué. Blessé aussi, mais c’st pas irréparable. En tout cas, je ferai tout pour que ça ne le soit pas. »

Tu devrais peut-être juste la fermer en fait sinon. T’avais envie d’être honnête avec lui, certes, maiiis peut-être qu’il voulait que tu le laisses un peu tranquille avec ce sujet. Quoique, vu sa main sur ta joue, ça avait eu l’effet escompté, et t’avais encore plus souri. Et visiblement t’avais rapproché ta tête de la sienne sans t’en rendre compte, mais tu pouvais encore mieux l’admirer maintenant. En l’écoutant. Même si t’avais un peu du mal à très très bien suivre, t’étais beaucoup trop obnubilé par le fait de pouvoir remarquer chaque détail de son visage, mais tu gardais le plus possible une oreille attentive. D’ailleurs, t’avais un peu relevé un sourcil, étonné, ou plutôt curieux de ce qu’il allait faire.

« ▬ Eh, j’vais pas te tap-»

Ah.

Pendant une demi-seconde, t’avais été étonné, mais vraiment pas très longtemps. Parce que vu ce que t’avais pu faire consciemment ou non, lui dire et te confier totalement, encore plus qu’à n’importe qui, l’idée t’étais passée par la tête. Mais un râteau t’avais suffi, t’avais pas eu envie d’en tenter un deuxième, tout simplement parce que tu t’imaginais peut-être encore une fois trop de choses. Mais là t’imaginais rien du tout ça se passait bien et t’allais pas en rater une seconde. Hors de question. Par contre, t’avais jamais embrassé qui que ce soit, mais ça ne devait pas être spécialement compliqué, si tu pouvais par contre éviter de réitérer l’espèce de gémissement là, c’était parfaitement ridicule.Et plutôt poser aussi une main sur sa joue, en caressant sa mâchoire de ton pouce. Et au fond, t’avais cherché durant quelques instants une quelconque trace de regret ou de remords, mais y en avait pas une seule.

« ▬ …Définitivement, je vais pas te taper, et…Hrm, si tu veux bien, peut-être même rester toujours après que…tu sois heureux ? »

Eeet s’il répondait par la négative, ou qu’il avait juste fait ça sous l’impulsion du moment parce que c’était drôle, ou pour s’amuser, t’avais toujours la possibilité de partir en roulant avec la couverture plus loin en riant, et d’y pleurer après avoir réussi à rouler dans une autre pièce de préférence hein.


© 2981 12289 0


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 378
Date d'inscription : 20/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Jan - 18:56
viens on est bien #Snicket Peut-etre qu'il devrait arrêter de lui dire des choses aussi gentilles et sympa, en fait, parce que Ray allait vraiment finir par avoir la grosse tête. Il était toujours modeste en temps normal et il se demandait de ce dont il aurait l'air s'il prenait réellement la grosse tête. D'un gros con, sans doute.

" C'est ce que tu crois. Bah, c'est pas mal de rire. C'est bon pour la santé, à ce qui paraît. Donc continues de rire, même pour un rien. "

Puis ça lui allait bien de rire, Ray l'avait toujours connu comme ça après tout. Bon, il avait quand même relativement changé depuis le temps, mais au fond c'était toujours le même, et malgré lui Ray ne pourrais pas s'empêcher de penser à lui en tant que Daniel et non pas Lemony.

" Tout à fait. Ooooh pas de soucis, j'ai toujours aimé les p'tits vieux, ils sont marrants et gentils. Cooomme toi.

Eh ouais, c'était pertinent ça, hm ? Plus que le fait qu'il se soit mis à rougir. Bien plus. Ah, il se sentait bien con pour le moment.

" Pft. Bon c'est sûr que c'est plus joli, paaas sûr que je t'aurais invité dans mon lit si t'étais un petit vieux croulant. "

Iiiil ne savait pas pourquoi, mais ça aurait été vaguement plus gênant. Mais bon, autant ne pas penser à de trucs bizarres pour le moment hein.

" Aaaah pourquoi pas ? C'est toujours bien de tout rendre plus officiel. Ohhh, j'me souviens bien que t'aimes pas l'eau je vais pas te faire ça, je te ferai juste un calin comme ça tu seras calmé, eeet tu bouderas pas comme acTUELLEMENT. "

Ah bah du coup il allait lui faire un câlin tout de suite, comme ça c'était fait et il ne bouderait effectivement plus. Même s'il n'avait pas l'air de fort bouder, heureusement d'ailleurs, ça aurait été dommage. Mais non, tout allait bien et ils étaient tous les deux toujours aussi souriant.

" Mais tu me déranges pas, t'es la seule personne avec qui j'apprécie vraiment beaucoup passer du temps oh. C'est quand même pas rien, je dirais pas que tu as de la chance mais t'es le seul, ça c'est sûr et certain. Oh, moi j'y vois absolument aucun souci, justement on ferait chier personne et on serait tous les deux bien contents. On verra quand on sera en hiver hein, en temps voulu. "

Voilà. Et Ray savait déjà qu'il n'aurait absolument aucune envie de bouger, mais soit. Pour le moment il allait sourire, juste gentiment sourire et continuer de l'écouter. Même s'il avait un peu détourné le regard vers la fin, parce qu'il ne s'attendait pas spécialement à ce genre de dires aussi gentils et motivants. Comment se faisait-il que Lemony soit le seul à lui dire des choses qui pouvaient à la foi le rendre heureux et embarassé, il ne savait rien du tout mais c'était quand même assez impressionnant.

" Ouais, je pense... Et c'est vrai, mais j'ai l'impression que ça arrive plus souvent que ça ne le devrait. Ouais je vois, faut essayer de trouver un juste milieu, et aussi de juste accepter son existence. C'est vrai..? Alors j'en suis content, s'il y en a besoin je veux pouvoir t'aider, consciemment ou non. Et merci, merci beaucoup. J'espère que t'as raison à ce point là, et j'accterai tout ce que tu pourras faire ou me dire. "

Parce que c'était la moindre de choses. Mais peut-être que Ray avait tout gâché, avec son envie subite de l'embrasser. Ah pour le moment c'était agréable oui, c'est quelque chose de certain. Il ne s'était physiquement pas senti aussi bien depuis des lustres. Et il espérait aussi que ce soit également le cas pour Lemony. Certainement au moins un minimum, d'après ce qu'il avait entendu ou cru entendre. C'était bien, oui, mais ça n'allait certaielement pas l'aider à le lâcher, ça non, il allait plutôt même le serrer un peu plus contre lui et apprécier le contact de sa main. Nooon. Il n'avait pas encore arrêté qu'il voulait déjà recommencer, c'était pas bien ça, et c'était signe qu'il arrête...Eeet il était surpris, encore une fois. Il n'arrêtait décidément pas de le surprendre mais toujours dans le bon sens du terme. Alors Ray n'allait pas cacher son sourire, et aussi une fois de plus le serrer un peu plus fort.

" Si ça ne tenait qu'à moi, j'aimerais que tu restes jusqu'au delà de la mort et plus encore. Je saurais probablement jamais suffisament te remercier et te rendre aussi heureux que tu mérites de l'être, mais je te promet que je ferai de mon mieux et que tu ne pourras plus jamais te débarasser de moi, parce que je suis certain de-de t'aimer. "

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 207
Pages : 1010
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Jan - 21:45
Le sommeil c'est nul.Ca peut éventuellement servir,mais ça peut être vraiment nul aussi là quand ça commence à faire de la merde.

Pour le coup, ce n’était pas difficile de rire. Tu n’avais jamais vraiment eu de mal à le faire, c’était même devenu une sorte de tic en fait. Que tu ne chercherais pas spécialement à changer, mais par contre, ce que tu ferais, ce serait de ne te forcer à aucun moment avec Ray, juste naturellement, il ne méritait pas que tu ne lui caches quoique ce soit. Ou en tout cas, il n’y avait pas d’intérêt, si ce n’était lui faire du mal inutilement. Et tu ne voudrais pas risquer de lui faire du mal.

« ▬ C’est sûr que c’est mieux. Eet si c’est vraiment bon, pour la santé, je me débrouillerai pour que tu ries le plus possible aussi tiens. Puis ce sera nettement mieux d’être à deux pour rire que d’être seul, eh. Surtout qu’il est vachement cool aussi, ton rire. »

Ouais bon, tu jugeais pas non plus les gens sur leurs rires non plus. C’était de toute manière mieux que d’avoir quelqu’un qui pleurait et se plaignait tout le temps de toute manière. Puis c’était chouette rire. Réflexion de l’année, wow. Tu ferais mieux d’arrêter de réfléchir en tout cas. Et continuer de rire oui. T’allais pas arrêter avec lui apparemment.

« ▬ Eeeh, c’est pas très gentil ça, tu jugerais sur le physique maintenant, ou alors c’est ton lit qui y est allergique? »

Allez, t’allais faire un effort et éviter de trop rire aussi, sinon tu pourrais plus parler. Et puis tu pouvais toujours sourire. Un sourire franc. Totalement. Et tu ne comptais pas non plus le perdre de sitôt. Surtout pas si t’avais toujours le roux sous les yeux en fait.

« ▬ J’ferai des recherches dès demain ! Autant pas perdre de temps. Vraiment ? Ah, j’espérais que t’aurais oublié les queelques incidents qui ont bien pu se passer. AaAh- C’est pire que tout, Mais si tu veux que je survive, faudra que tu m’en fasse pleiin jusqu’à ce que j’y sois habitué. »

Est-ce que c’était vil comme technique. Peut-être pas. Peut-être bien.Mais plus t’aurais de câlins, miux tu serais. T’avais un peu fermé les yeux, pour juste profiter de sa chaleur. Profiter de sa présence. Tout.

« ▬ Ca me fait vraiment plaisir, et je vais pas te cacher que ça m’arrange beaucoup aussi, alors je vais rien réfuter, mh ? Mais c’est totalement réciproque. Eet, je suis pas certain qu’il faille obligatoirement être en hiver pour hiberner. »

Ah bah tu pourrais faire ça n’importe quand, surtout si en plus Ray était juste à côté. T’aimais vraiment bien lui parler, le regarder. Essayer aussi de lui redonner confiance, si possible. T’espérais vraiment le meilleur pour lui. Tu ne l’étais sans doute pas, maiiis ça ne t’empêchais pas de te bouger pour lui.

« ▬ Bon, c’est sûr, c’est vraiment de la merde. Mais on peut sûrement surmonter ça aussi. Ou vivre avec. C’est plus facile à dire qu’à faire, quoique, avec toi, c’est assez facile à faire j’ai l’impression. Bon, c’pas qu’une impression. Et ouais, totalement ! Merci, vraiment. Si jamais j’ai un quelconque problème, j’viendrai t’en parler, promis. Eeet je ferai tout pour que ce soit le meilleur pour toi. Mais si ça te semble trop louche, hééésite pas à émettre tes doutes quand même. »

Ah bah tu n’avais pas non plus le savoir infini. Malheureusement. Ce serait plus pratique quand même. Et puis si jamais l’envie de te faire taire lui reprenais, il pouvait totalement réitérer son baiser. Ca marcherait très bien, t’en étais certain. Et il pourrait même réitérer quand il le voudrait. Et tu n’allais as te gêner non plus pour te serrer un peu plus contre lui aussi.

Ah. Bah ça avait été rapide pour lui d’arriver à te faire rougir. Un peu trop à ton goût mais soit. Maiiis tu pouvais très bien pencher un peu la tête et poser ton front sur son épaule, iiiil ne verrait peut-être rien. Oui bon, ça ne servait pas à grand-chose de le faire non plus. T’avais fini par relever la tête, poser ton autre main sur sa deuxième joue eeet l’embrasser, sans aucune once d’hésitation. Là tout de suite, c’était mieux que de répondre. Et une de tes mains avait glissé le long de son cou pour finir sur son épaule.C’était pas mal non plus.

« ▬ …Je ferai mon possible, promis. Je crois que…Que t’as pas idée à quel point tu…peux me rendre heureux là tout de suite. Je vais même pas essayer de me débarrasser de toi, parce que t’es encore mieux qu’une…Bénédiction ? Je suis vraiment pas doué pour les compliments, désolé. Et…Hrm, m-moi aussi, vraiment. Je sais pas comment t’as réussi à faire ça d’ailleurs. »

Très bonne question, que tu n’allais pas résoudre là tout de suite, t’avais pas envie de comprendre, plutôt de le lui prouver. De le lui prouver le plus possible. Oui bon, sans trop t’emballer peut-être. T’avais pas envie de lui faire peur non plus ou quoique ce soit. Mais tu pouvais vous emballer un peu plus dans la couverture et prendre ça comme excuse pour te rapprocher le plus possible.

© 2981 12289 0


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 378
Date d'inscription : 20/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Jan - 22:45
viens on est bien #Snicket En fait, il savait ce qu'il allait faire. Continuer d'inviter Lemony, plus souvent. Pour continuer de passer d'aussi bons moments. C'était logique, en fait. Il ne savait pas pourquoi il n'y avait pas pensé plus tôt, eh.

" Ah, j'ai hâte tiens. Mais par contre j'ai l'impression de rigoler comme une vieille otarie essouflée, je suis pas certain qu'il soit si bien que ça mon rire ! "

Non, certainement pas même. Mais il avait ri quand même, rien que d'y penser. Aah c'était nul, voilà. Très nul. Bon, il allait essayer de se calmer et de juste sourire calmement. Plus ou moins calmement, en ayant des spasmes de rire.

" Qui sait. Peut-être que je suis qu'un sale con qui juge que sur le physique depuis le début, et qu'on s'entend bien parce que j'ai été suuubjugué par ta beauté, c'est tout à fait possible. Et oui tout à fait, le pauvre faudrait pas le traumatiser. "

Il n'avait jamais vraiment jugé sur le physique, juste si le fait que si une personne ne l'intéressait pas au premier coup d'oeil, il n'irait pas chercher plus loin, mais c'était plus par rapport à l'aura qu'au physique.

" Cool ! Nan, on s'est pas vus tellements de fois que ça au final alors j'ai retenu tout ce que j'ai pu. Ouais ? C'est très dommage ça. Bah je vais me faire un plaisir de continuer sur cette lancée, alors. T'es vachement docile donc ça devrait être chouette et agréable. "

Absolument. Il n'aurait pas pensé pouvoir faire des câlins aussi longs à qui que ce soit, c'est qu'il était vraiment très spécial. Eh bah c'était tant mieux pour tous les deux, hein. Et puis il pouvait très bien lui caresser un peu les cheveux, en même temps.

" Hmmm t'as bien raison. Et puis si c'était le cas, on est des espèces très particulières, voilà tout. "

Eeeexactement. Des espèces particulières qui pour le moment se portaient bien et étaient contentes, d'après ce qu'il comprenait. Mais oui, il était heureux d'avoir cette discussion, et de comprendre qu'il avait quelqu'un sur qui compter. Et réciproquement, aussi.

" Ouais, mais c'est quand même faisable je pense. Ah, on devrait rester ensemble pour réussir à se trouver dans la bonne manière de penser alors. Ca m'arrange. Et merci, de me faire confiance. Ca me fait vraiment plaisir, et je ne te décevrais pas, eh. Okay, c'est promis. "

Parce que l'honnêteté était la moindre des choses, concernant Lemony. Surtout dans ce genre de situation sérieuse. Vraiiiment. Surtout alors qu'il venait de l'embrasser, au plus grand bonheur de Ray qui cette fois, profita vraiment du baiser sans s'inquièter des répercussions. Il n'avait même pas eu le temps de sourire et de lui faire remarquer la couleur de ses joues. Il le ferait plus tard, et allait pour le moment se contenter de lui caresser et le dos, et les cheveux.

" Je te crois, j'ai totalement confiance en toi.. Et je suis content d'entendre ça, c'était un peu mon but quand même. Je resterai avec toi alors, et mon but c'est de rester pour toujours. Sauf quand t'en auras marre de moi. Mais jusqu'ici, je t'assure que je ferai tout ce qui est en mon possible pour te rendre encore plus heureux. Et j'aime beaucoup tes compliments, ça fait un joli surnom bénédiction quand on y pense. Sans rire, je t'aime tout court. Voilà. Et je sais pas mais j'en suis bien c-content, ça fait littéralement des années que j'ai plus ressenti ça.. "

Alors c'était une excellente raison pour sourire et le serrer le plus possible contre lui, en utilisant la couette comme un chouette cocon confortable. Et puis il allait llui embrasser le front, nah. Doucement, parce qu'il ne voulait réellement pas risquer de lui faire mal. Même avec un bisou, oui.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 207
Pages : 1010
Date d'inscription : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Jan - 23:40
Le sommeil c'est nul.Ca peut éventuellement servir,mais ça peut être vraiment nul aussi là quand ça commence à faire de la merde.

Une vieille otarie, est-ce qu’il en avait déjà vue ? Sans doute pas. Bon. Après tu n’avais pas encore réussi à lui faire faire avoir un énorme fou-rire, c’était certain. Mais ça ne saurait tarder. C’était un de tes nouveaux buts dans ta vie. C’était un très beau but. Ray l’était encore plus, mais il était difficilement égalable en fait.

« ▬ Eh, de ce que j’ai entendu il est trèèès bien, tu me donnerais presque envie de te chatouiller jusqu’à ce que t’apprennes à l’aimer. Eeet ça prendra peut-être pas beaucoup de temps. »

Ah bah en plus t’avais tout de suite la preuve qu’il était bien. Et eeest-ce qu’il essayait de maîtriser son rire là ? Naah, ça n’allait pas du tout. Alors ouais, c’était un peu fourbe, mais t’avais essayé de lui chatouiller les côtes quelques secondes, juste pour l’entendre encore un peu plus.

« ▬ Ah bah il est tellement confortable que je voudrais pas le traumatiser ! Ce serait trop méchant pour lui. Tu m’aurais caché ça tout ce temps ? Et t’es loin d’être un sale con, puis si qui que ce soit le dit, jeee le taperai. Je les taperai t o u s, jusqu’à ce que j’ai raison. »

Bon ça prendrait du temps sûrement oui. Mais t’y arriverais, fallait pas insulter Ray, oh. Comment on pouvait même, il était beaucoup trop génial. Même bien plus que génial. Sinon tu serais pas là. Ah. C’était vrai qu’au final vous ne vous étiez pas trop vus. Tant mieux dans un sens. Au moins, il avait pu passer plusieurs épisodes pathétiques de ta part hein.

« ▬ C’est vrai ! Mais bon, je pense qu’on est quand même mieux maintenant. Au fond, ça m’arrange, que tu l’ais retenu, parce que me connaissant, j’aurais été capable de vouloir tele faire oublier eeet Dieu seul sait ce qui aurait pu arriver. Ehe, docile pour le moment, parce qu’après si c’est trop facile, tu vas arrêter d’en faire eeet ce sera nul. »

Là, tu l’avais un peu plus serré et un peu bouger ta tête contre sa main parce que c’était beaucoup trop agréable. Bon, t’avais fini par bouger un peu eeet lui embrasser la paume de la main. Très doucement.

« ▬ Je crois que c’est déjà le cas, maiiis c’est encore mieux. Et notre habitat naturel, c’est cette chambre, bam. »

En continuant de le regarder. T’allais plus jamais le lâcher du regard. T’avais même plus envie de cligner des yeux. Bon c’était un peu difficile quand même. Mais c’était toujours aussi fascinant. Et puis t’aurais jamais pensé non plus pouvoir croiser quelqu’un qui te comprendrais, et juste quelqu’un comme lui.

« ▬ Je pense oui. Ehe, c’est la meilleure des choses à faire je crois. Ce sra plus rapide et sûrement plus facile. C’est moi qui devrais te remercier.Tu risques pas de me décevoir, jaamais. »

Ce serait un peu triste sinon. Et là tout de suite y avait rien, vraiment rien de triste. T’étais juste trop heureux. Et t’avais du mal à lâcher ses lèvres. Du coup t’étais resté juste à quelques centimètres de son visage. En tentant tant bien que mal de calmer tes battements de cœur et ta respiration un peu rapide.Et t’arrêtais plus de sourire. T’aimais pas parler de toi, encore moins de tes sentiments, mais là, c’était pas trop le problème. Y avait pas de problèmes.

« ▬ Merci, c’est…très gentil. Eh, tu crois vraiment que je pourrais en avoir marre. Et puis quoi encore. Si je le dis un jour, c’est que je suis complètement stupide ou malade. Et j’suis certain que tu vas y arriver. Voilà, tu seras ma Bénédiction, c’est adjugé. Tu vas vraiment me refaire rougir. Mais…Je t’aime aussi. Et…Franchement, ouais bon, j’avais jamais ressent ça non plus. »

Et voilà, c’était reparti, t’avais un peu détourné le regard en essayant de ne pas penser à tes joues là. Mais y avait pas de quoi avoir honte ni quoique ce soit.T’avais encore souri en sentant ses lèvres sur ton front. T’allais un peu lui caresser les épaules et le dos, toujours assez doucement, t’avais un peu peur de lui faire mal, ou juste de faire quelque chose qu’il ne fallait pas.

« ▬ Mh…Ca va sûrement te sembler un peu stupide vu que…je t’avais demandé l’inverse, mais siii tu préfères, tu peux carrément m’appeler Daniel. »

Ca servait à rien de faire plaisir de toute manière avec lui, et tant pis s’il te prenait pour quelqu’un de bipolaire tant que ça ne le dérangeait pas. Mais de toute manière, tu n’allais pas lui laisser la chance là tout de suite de ne pas être bien. En lui déposant un baiser dans le cou, un peu rapidement peut-être.


© 2981 12289 0


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Pages : 378
Date d'inscription : 20/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Jan - 17:00

viens on est bien #Snicket Comment ça, le chatouiller. Aaaah mais non hein, il refusait toootalement ça, parce qu'il était chatouilleux en réalité. Et c'était embêtant, parce que le moindre petit contact lui faisait avoir des frissons. Pas pratique, hein. Pas pratique du tout.
" Aaaah non hein ! C'est hors de question. De toute façon je suis même pas chatouil- "

Aaah bah voilà. Le voilà occupé à rire, c'était nul ça, même s'il essayait de s'en empêcher il n'y arrivait simplement pas. Donc bon, il allait abandonner et juste rire hein, même s'il n'appréciait pas forcément ça vu qu'il avait l'impression d'être ridicule. Heuuuureusement qu'il avait arrêté assez tôt, quand même.

" T'as bien raison, il t'en est sans doute très reconnaissant. Hmmmm peut-être oui ! Et on sait jamais, peut-être que tu ne me connais pas aussi bien que tu le penses, et que je suis pire qu'un sale con. Mais oooh, on se calme hein, c'est pas gentil de taper leS GENS. Sauf s'ils le méritent, là c'est pas grave. "

Du tout. 'Fin faut admettre que quoique Lemony puisse faire, Ray n'irait pas le critiquer, non. Il faisait bien ce qu'il voulait, d'abord.

" Ouais ! Je vois oui. Et t'inquiètes, je vais jamais cesser de t'en faire parti comme ça, c'est bien trop agréable. "

Ah oui, il en était persuadé. Aaah ne pas paniquer, c'est pas parce que la paume de sa main était la partie la plus dangereuse de lui qu'il devait se mettre à paniquer. Il allait juste rester calme, et laisser Lemony faire.

" Ouais, c'est bien vrai ça. On pourrait même la déclarer comme notre repère, je devrais carrément te laisser un double des clés, tu les mérites bien. "

C'est certain, vu le nombre de fois qu'il comptait encore l'inviter chez lui, autant lui donner les clés, ça irait plus vite. Et ça serait plus sympa, aussi.

" J'espère que t'as raison, oui. On le verra de toute façon bien assez tôt, je pense. Mais oui, je te jure de faire de mon mieux. "

Oui oui. Aaaah il était beaucoup trop beau. Avec ce regard, déjà rien que ce regard oui, puis ses joues vaguement rosées. Très très beau. Puis son souRIRE HEIN. Bon, il allait un peu fermer les yeux, pour respirer et espérer se calmer.

" C'est parce que tu mérites que je sois gentil, tu mérites bien plus encore. Ouais, peut-être que je vais finir par devenir trop collant, trop amoureux de toi et je voudrais plus te lâcher, je vais devenir incroyablement jaloux et tout. Ah, je suis vraiment content de l'entendre, t'es tout autant la mienne tu sais. Eheh, c'est pas plus mal paprce que t'es adorable quand tu rougis, saches-le. Et merci. Moi je pensais ne plus jamais pouvoir le ressentir, et c'est encore bien différent de la dernière fois, et j'ai aussi envie de dire que c'est mieux. "

Peut-être parce que lui il avait l'air en forme et surtout, en vie. Il était vraiment heureux de le voir en vie, devant lui, en chair et en os. Alors il allait juste le serrer un peu plus, pour s'assurer qu'il était bien là, et profiter de son contact.

" C'est pas stupide, du tout. Les deux ne me dérangent pas, c'est comme tu préfères, si tu es plus à l'aise avec le fait que je t'appelle Lemony je le ferai, mais si tu préfères que je t'appelle Daniel, je le ferai aussi. C'est ton choix parce que c'est ton nom, et il ne change pas la personne incroyable et géniale que tu es. "

Parce que c'était impossible à changer, ça. Ah, il avait un peu soupiré et tendu la tête sur le côté, faut dire que c'était des plus agréables ça. Vraiment. Il s'était toujours dit que les petits gestes tendre n'étaient pas nécessaires mais bon Dieu, qu'est-ce qu'il s'était trompé. Eh bah lui il pouvait toujours gentiment lui caresser les cheveux, oui.
© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bungou Stray Dogs :: Yokohama - Centre Ville :: Zone Résidentielle :: Habitations :: Appartement de Ray Bradbury-
Sauter vers: